La Voix De Sidi Bel Abbes

Mr Cheniti G ;président du club Nadi Net de la VDSBA nous propose de revisiter l’ouvrage de la Bel Abbésienne Mireille Nicolas

En attendant d ‘accueillir deux écrivains locaux ce jeudi prochain au lycée EN-NADJAH  a 17 heurs  monsieur Cheniti ghalem nous propose de revisiter  l’ouvrage de «De ma terrasse d’Ibn Khaldoun», lettres d’Algérie 1961-1964, de Mireille Nicolas qui est la fille de Mme Nicolas, directrice de l’Ecole Ibn Khaldoun, située dans la «ville arabe». Sidi Bel Abbès a été longtemps une ville duelle européenne au sud, arabe au nord. La famille Nicolas poste ses lettres vers la France. Les Nicolas sont enseignants mari et épouse… Ils commencent en 1961 à écrire à leur fille aînée Mireille qui poursuit ses études à Aix-en-Provence. C’est la dernière année de l’Algérie française. A travers leur correspondance, c’est l’Histoire d’une famille «pied-noire» qui s’écrit, tiraillée sommes nous tenus de le mentionner, entre humanisme et stéréotypes. Des morts des deux côtés entre communautés musulmane et européenne.

L’école Ibn Khaldoun est située entre la brigade de gendarmerie, la principale mosquée de la ville dite «El Aadam». En face des logements où résidaient les Nicolas, Dar el Askri, se trouve à une dizaine de mètres. Ceci est un véritable centre névralgique où est située cette école très populaire accueillant majoritairement les Arabes. Du balcon ou de la terrasse tout se guette, même le muezzin et le coup de canon durant le mois sacré de Ramadhan, y compris la bataille menée par les djounoud pour l’indépendance et tout le cortège d’horreurs dont celui de l’OAS. Les Nicolas n’ont pas déménagé, ni changé dans une autre école de la ville européenne… malgré les possibilités qu’ils avaient… mais ont fait le trait d’union en venant à aider et assister les démunis musulmans dans des moments bien dramatiques, se privant jusqu’à l’indépendance qu’ils partageront en continuant à exercer plusieurs années après ces indélébiles moments. Des noms de cadres de l’enseignement, de voisins y figurent dans ce courrier… ces lettres là.

Notons que la Belabbesienne Mireille  Nicolas a déja reagit suite  a la premiére publication de notre articleet a certains posts .Nous les réeditons.

Je viens seulement de voir cet e-mail! Excusez-moi, chers amis.Je me souviens bien de vous et je peux vous dire que je vous ai écrit à l’adresse de l’école il y a longtemps déjà. Le courrier se serait-il perdu?
J’ai essayé de faire éditer le livre De ma terrasse d’Ibn-Khaldoun ( lettres de mes parents) en Algérie. Mais de fut en vain. En revanche, le livre que j’essaie d’écrire maintenant sur l’école, je ne l’ai toujours pas achevé. J’espère retourner dans pas trop longtemps à Sidi-Bel-Abbès et vous ferai signe.
Avec mes meilleurs souvenirs, Mireille.

Mireille Nicolas

Je découvre seulement aujourd’hui ce message. Merci à vous. J’ai essayé de faire éditer ce livre en Algérie ainsi qu’un roman Le plus long voyage. Ce ne fut pas possible. Personne n’en a voulu. Peut-être n’ai-je conta&cté que trop peu e gens?Si vous connaissez des éditeurs algériens qui diraient oui, je serais ravie. Mireille Nicolas.

Mireille Nicolas

Je découvre seulement ce message. Mille mercis! Mais non, ma mère n’était pas née en France! Ni mon père. Les ancêtres de ma mère sont arrivés en Algérie en 1845, la guerre coloniale n’était pas encore finie! Il faut qu’on se voie quand je retournerai en Algérie où je vais régulièrement. Je vous ferai signe. Encore merci, Mireille.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=27619

Posté par le Mai 27 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

29 Commentaires pour “Mr Cheniti G ;président du club Nadi Net de la VDSBA nous propose de revisiter l’ouvrage de la Bel Abbésienne Mireille Nicolas”

  1. sekkal s

    je salue le proviseur et fooballeur qui est animé de bonne volonté en nous proposant des auteurs de SBA comme cette dame.

  2. samia

    Bon vent a nadi net

  3. Abbes

    je m’excuse du sujet mis en ligne mais sur cette photo je vois un poteau qui prend toute la largeur du trottoir et gène beaucoup les passants qui marchent au milieu de la rue.En plus regardez le croisement des cables de la sonelgaz et ceux de algerie telecom Ou est le travail bien soigné de ces deux grandes entreprises étatiques?

    • Belamri abdelkader

      Ce sujet interessera les lecteurs ,quand la vsba soulevera le probleme de la polution visuelle due au developpement anarchique de l’urbanisme.Nous compterons sur vos competences et votre oeil avisé, pour nous apprendre ce que vous avez dans le ventre…..Au fait ,vous avez quelque chose à nous dire sur le sujet du jour ?

  4. harmel

    DISONS C4EST UN BOULON DE CULTURE AUQUEL NOUS INVITE SI GHALEM CHENITI

  5. Claude.B

    Bonjour ,
    La présentation faite du livre de Mireille Nicolas me donne envie de le découvrir pour en savoir un peu plus sur sa vie dans ce quartier où j’ai moi même vécu .Ses témoignages et souvenirs d’adulte ,compléteront surement les miens qui sont ceux d’une enfant :de ma terrasse je voyais aussi et entendais le muezzin !
    Merci Nadi Net pour cette ouverture sur notre histoire commune .
    Cordialement .

  6. Belamri abdelkader

    Les armoires enfouies dans certaines « caves  » bénies ,recelent certainement des trésors litteraires et peut etre d’histoire,cachés et non exploités à ce jour.L’idée est d’inviter les heureux possesseurs de ces pepites à les faire connaitre et les faire partager, car les faits historiques,temoignages et autres documents d’interet concourent à la compréhension et parfois à la dissipation des malentendus pour un rapprochement des fréres » ennemis  » de leur vivant.

  7. fertous abbes

    Décidémment notre journal s’illustre bien et par des actions concétes que je vois a chaque fois se faire par des acteurs de tous les secteurs de la vié économique et culturelle.Pour ce nouveau club dirigé par khouya GHALEM CHENITI il est en train de nous donner un état des lieux culurel inconu auparavantde l’inédit qui sera consignédans lamémoire et lhistoire de la ville et sutouit avec l’apport considérable de notre frére KADIRI IM

  8. yahia

    Qui ne connait pas l’école Ibn Khaldoun, véritable bastion de toutes les filles d’el graba et de l’école Avicenne ou indigène ? On est tous passé par là. En évoquant cet article sur les Nikolas, vous remmémorez nos souvenirs et le meilleur exemple c’est le coup de canon pour el iftar. Merci khouya si Ghalem, évocateur, bon entraineur de l’équipe de la VDSBA et aussi un grand reporter sportif.

  9. safi

    Voila notre vile n’est plus un désert culturel des actions pareilles on redemande allez y Nadi net nouveau né

  10. BADISSI

    je vous remercie monsieur chenitti , voila un modèle des gentille et humain PN ,mes grandes soeurs étais a ibn khaldoun lorseque madame nicolas étais directrice , ma mère me parle toujours de sa gentillesse envers les arabes , ils sont meme venue chez nous en 1974 , car on habitait a l’époque a la rue nemamchas (ex Austerlitz) a coté de l’école ibn khaldoune , c’étais des amis .des gens pareille mérite un hommage au moins une école doit porter leur nom , cheikh chenetti ont vous remercie .

  11. sekkal s

    paroles sages de badisie

  12. souad CITE SABAH

    belle initiative de faire cela et encourager les belles plumes prolifiques de BELABBES

  13. Karim10

    Bonjour Mr CHENITI.
    J’ai une surprise pour les lecteurs de vdsba !
    Eh bien je suis avec Mireille Nicolas elle meme ici en FRANCE.
    Un mot svp Mireille pour nos lecteurs .
    Voilà c’est à vous !!!!!!!

  14. Mireille Nicolas

    Bonjour! Quelle heureuse surprise d’avoir rencontré Karim 10 ! Notre chère Sidi-Bel-Abbès. Je vous écris plus tard, plus long, maintenant je préfère bavarder avec Karim 10 et Fanny Colonna.
    A plus tard, Mireille.

    • BADISSI

      @Mireille Nicolas
      bonsoir madame mes respect a vous , d’abord pour votre travaille en tant qu’écrivain , et ensuite étant la fille des Nicolas , votre mère étais la directrice ou mes quartes sœurs étaient scolariser notre maison a coté de l’école iBN KHALDOUNE ma mère jusqu’à présent me parle de la gentillesse de vos parents qui j’ai eu l’honneur de les rencontrer en 1974 je crois alors que j’avais 9 ans , alors vous voyez messieurs et mesdames les commentateurs je suis jamais contre tous les PN par la même occasion je salue certaines famille de PN qui étais des amis de ma famille , les COHEN , LES ROBLESSE, THERALLE , je m’excuse si je trompe dans l’écriture des noms car je suis née après 62 , mes amitiés

  15. samia

    On n ‘est pas aune surprise prés.et karim 10 a fait un bon réflexe.

  16. Cheniti Gh.

    Bonjour Si Karim ,Bonjour Mireille,
    Quelle belle surprise ! grandiose même! Voilà un bel exemple de grande amitié .Le hasard fait bien les choses et puisque on est au stade des surprises,je vous informe que le nadi net va se retrouver le mardi 02 juillet avec des invités de très grande marque .Veuillez transmettre -au nom des membres du nadi net et de la vdsba-nos chaleureuses salutations à Mireille et Fanny et….appréciez votre séjour attablés au tour d’un bon thé sur la terrasse d’Ibn Khaldoun ! Merci
    Si Karim et bon retour ! Joumoua moubaraka !

  17. kfaraoun

    SI KARIM Bonjour Puisque vous nous faites la grande surprise d’etre avec Mireille Nicolas alors n’oubliez pas de nous ramener quelques photos et de nous parler aussi de Fanny Colonna Je vous souhaite un agréable séjour en France.

Répondre