La Voix De Sidi Bel Abbes

Montpellier: Hommage à la Bel-Abbésienne Leila Bakhti star du cinéma Français au Festival du cinéma méditerranéen

leila-bekhti_2457438

Malgré ses ennuis financiers, le Cinemed est de retour avec un programme foisonnant.

La trente-sixième édition du Festival du cinéma méditerranéen de Montpellier se déroulera cette année du 25 octobre au 1er novembre 2014. Depuis quelques années, le festival a été écourté de deux journées pour maîtriser les coûts et offrir de meilleurs spectacles. Son directeur, Jean François Bourgeot, explique ce raccourcissement : «De toutes les façons, aucun spectateur ne pourra voir les 250 films proposés par le passé,  c’est pour cela qu’on a décidé de ne projeter que 150 films cette année.» Il faut dire que la frustration de ne pas tout voir pour les cinéphiles est un moteur pour faire venir plus de spectateurs et, en même temps, fidéliser un public toujours en attente d’enchantement. L’objectif reste de faire des économies et de traquer les dépenses inutiles car les subventions culturelles ont tendance à diminuer. Dans le même ordre d’idée, le directeur du festival ajoute qu’il était temps de réfléchir à une autre organisation. Le nœud du problème dans cette affaire reste le lieu du festival, le Corum de Montpellier, sorte de palais des congrès fastueux dont les coûts d’exploitation et les déficits accumulés ont fait grimper les prix de location. Du coup, pour jouir des lieux, le festival doit payer chaque année des frais de plus en plus insupportables qui grèvent son budget. Fermons cette parenthèse financière pour revenir à ce qui intéresse les cinéphiles, à savoir le programme de cette nouvelle édition. Il faut souligner que sur les vingt-cinq pays qui bordent la Méditerranée, dix-huit d’entre eux ont vu un ou plusieurs films sélectionnés pour cette édition. Les spectateurs qui étaient, l’an dernier, plus de 80 000, vont, entre autres, découvrir la nouvelle vague du cinéma venue de Grèce. Voilà un pays frappé de plein fouet par la crise mais qui continue à produire des films de qualité. Le cinéma turc reste aussi une valeur sûre de la manifestation. Cette année, ce festival va évoquer la figure de l’un de ses fondateurs, à savoir Pierre Pitot. Mais il mettra aussi à l’honneur l’actrice d’origine algérienne, Leïla Bekhti, qui effectue une belle carrière. Cette artiste est née en 1984 en région parisienne dans une famille venue de la région de Sidi Bel Abbès. C’est en 2006 que le public l’a découverte aux côtés de Vincent Cassel, dans le film Sheitan de Kim Chapiron. Depuis, elle n’arrête pas d’enchaîner les rôles. En 2011, elle a décroché le César du meilleur espoir féminin pour son rôle magistral dans Tout ce qui brille de son amie Géraldine Nakache. Au cours du Cinemed, elle aura carte blanche pour présenter certains films comme La source des femmes et Le Prophète, sans oublier une grande rencontre avec le public et la presse, le 26 octobre à 16 h, à l’espace Joffre. Derrière l’hommage à la belle comédienne, se profile une présence massive de la fiction algérienne durant ce festival. Il y aura, le 27 octobre au Diagonal, l’avant-première du film  L’Oranais, de Lyes Salem. Ce film est très attendu à Montpellier, où il sera projeté en présence du réalisateur. Ici, les cinéphiles connaissent les films de Lyes Salem et, depuis Mascarade, le savent capable de réaliser des fictions intelligentes et enlevées qui scrutent la réalité algérienne avec un œil novateur.

L-Oranais_portrait_w193h257

Dans la sélection officielle du Cinemed où l’on compte douze longs métrages, signalons la présence du film Certifié halal, de Mahmoud Zemmouri. Comme à son habitude, ce réalisateur algérien aborde des problématiques qui lient les deux rives. Celui-ci évoque les mariages arrangés et tous les problèmes que pose cette pratique courante dans le milieu de l’immigration en France. Il raconte l’histoire d’une jeune fille d’origine algérienne, Kenza, révoltée par la domination masculine et qui, pour donner un sens à sa vie, milite dans une association, Ni poules ni soumises, parodie du célèbre mouvement qui semble avoir disparu de nos jours. Cette fréquentation déplaît à son frère Chérif, qui demande à leur cousin Aziz d’arranger un mariage pour exfiltrer de France la révoltée. Pour aborder les problèmes sociaux et les mutations de la société, Mahmoud Zemmouri s’en tient toujours au registre qu’il maîtrise, à savoir le tragi-comique. Dans l’autre section du festival, où l’on concourt pour le prix du Public de Midi-Libre avec quatorze films projetés, on notera la participation de deux films qui évoquent aussi l’Algérie. Le premier, Cinéma bidon, est l’œuvre de Bahia Allouache. Cette jeune cinéaste algérienne n’est autre que la fille de Merzak Allouache.

922270942

Avant de passer derrière la caméra, elle a travaillé en tant que journaliste de cinéma. Ce film part du synopsis suivant : Suite à un AVC, le président de la République algérienne est transporté d’urgence à Paris pour soins. Djamel, jeune cinéaste indépendant algérois, décide de faire un film d’intervention politique s’inspirant de cette actualité. Il propose à Yasmine, son ex-femme, de se saisir de cet événement politique pour imaginer un scénario, mêlant fiction et réalité. Au lieu de cela, la jeune femme commence à écrire une histoire farfelue pour régler malicieusement ses comptes avec lui. D’après certains privilégiés qui ont vu le film, c’est un loufoque rappelant la belle époque du burlesque. L’autre film qui concourt dans la même catégorie, Les portes de soleil- Algérie pour toujours, de Jean-Marc Minéo, revisite l’histoire tragique de la colonisation en la réimplantant dans l’Algérie indépendante avec un ancien sympathisant de l’OAS qui revient sur les lieux du crime, à savoir Oran, pour régler a posteriori des comptes avec un pays représentant à ses yeux une sorte de paradis perdu. Dans la compétition officielle des courts métrages, le cinéma algérien est présent avec le film de Hassène Belaïd, Le beau-frère. Comme toujours, cette section reste l’antichambre des talents de demain. Le jeune cinéaste a planté sa caméra dans la belle ville de Sétif pour parler d’une histoire familiale en vingt-deux minutes. Ce format réserve toujours de bonnes surprises aux spectateurs qui viennent nombreux l’applaudir. De son côté, Anis Djaâd, propose dans la catégorie « Panorama Prix du public », le film Passage à niveau, réalisé en 2014. Ce court métrage d’Anis Djaâd a connu déjà une première diffusion au Festival de Cannes en mai dernier dans le Short Corner. Il nous propose, en vingt-trois minutes, de scruter la solitude d’un garde-barrière. Et, pour boucler la boucle, un autre film algérien sera présent dans la compétition des documentaires où la concurrence est vraiment rude avec dix films retenus sur 300 reçus. Chantier A, du trio Tarek Sami, Lucie Dèche et Karim Loualiche, décrit le retour d’un Algérien au pays après dix années d’absence. Dans ce grand voyage, les cinéastes nous proposent une série de rencontres avec des personnages atypiques rencontrés à Tizi Ouzou, Tamanrasset, Alger, Constantine et Timimoun. Cette présence du cinéma algérien, qui draine à Montpellier un nombreux public, s’inscrit dans un riche programme où classiques et nouveautés de toute la Méditerranée se côtoient dans une harmonie totale. Dans le lot, la projection des copies restaurées de certains films cultes comme Plàcido, du grand cinéaste espagnol, Luis Garcia Berlanga. Le festival propose aussi des initiations aux métiers du cinéma pour les lycéens et les profanes, avec un point culminant lors de cette fameuse journée du lundi consacrée au scénario qui sera dirigée par le célèbre écrivain Tonino Benaquista. Enfin, des porteurs de projets de films à réaliser viendront les défendre devant un jury de spécialistes pour obtenir des bourses d’aide ou des subventions. Le public donc, comme chaque année, aura l’embarras du choix dans une programmation foisonnante avec des expositions permanentes et des rencontres multiples. L’observation de cette formidable ruche festivalière à l’intérieur du Corum, le temple du festival, est à elle seule un  véritable spectacle à ne pas rater.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=55686

Posté par le Oct 21 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

59 Commentaires pour “Montpellier: Hommage à la Bel-Abbésienne Leila Bakhti star du cinéma Français au Festival du cinéma méditerranéen”

  1. Sory

    Oh ma préférée sera honorée Mille Bisous mon artiste

  2. Nory

    Elle sera a l’honneur lis je doncFELICITATIONS

  3. Marwa

    Flattée et heureuse pour elle Elle a trimé et son ascension est grande.

  4. Marwa

    Le jury se base sur le talent et voila le résultat

  5. MADANI

    ET si on changer de titre hommage à la FRANCO-ALGERIENNE ce n’est pas plus raisonnable ?

  6. Hamid

    Pour quelle raison. Expliquez vous monsieur

  7. MADANI

    Elle n’a rien à voir avec sidi-bel-abbes elle est néé à issy les moulineaux elle est française son père est de la région de SBA chauffeur de taxi sa mère est française elle vit en france travaille en france elle a eu sa chance en france vous avez compris mr si elle était belabbésienne elle serai dans une cuisine boniche inconnue rien ne sert de rêver y a rien à voir avec la réalité la nostalgie c’est pour l’histoire le titre est une usurpation de vérité pour moi une tromperie de lecteurs compris ?

    • Med Eniati

      KHENFOUS avait raison de te faire une psychanalyse ;les gens grandissent en prenant de l’age et à toi tu t’acharnes à ressembler à ta petite taille.

      • MADANI

        tu as raison de parler age malheureusement tu ne vois pas que tu es devenu un clown à ton age tu ne te rends pas compte comment tu t’exposes ? c’est grâve jusqu’à ce point ? non seulement je te calcule pas je t’ignore ne change plus de pseudo tu vas faire un infractus et ce sera ta dernière bêtise tu dois donner l’exemple et non faire du cinéma tu n’as aucun talent ne t’adresses plus à moi et ne fais pas le malin c’est INUTILE .

  8. hamid

    C’est pas gentil monsieur. Vous voulez venir à quoi en parlant ainsi. Qu’à t’il de si méchant dans cet article. J’ai l’impression que vous ne connaissez pas les familles qui sont fières de leur progéniture. Revoyez l’annuaire des familles. Tenez une écrivaine ou artiste ne nie pas donc ses origines et vous voulez leur admettre cela

    • MADANI

      Je ne veux en venir à rien et il n’y a rien de méchant dans mon post et je connais tres bien les familles figurez vous et je sais qu’elle est fière de sa famille et qu’elle la visite de temps en temps moi j’ai parlé journalisme voir article et pour moi c’est une franco algérienne ce qui est plus juste à écrire c’est tout ne comprenez pas à l’envers mr

  9. tewfik adda boudjelal

    Un jour, sur un aéroport Parisien, une dame Algérienne débarquant de Genève, s’est retrouvé malgré elle devant un pafiste français de couleur et zélé à l’extrême.
    Le bonhomme originaire des DOM-TOM, s’est essayé à faire passer un mauvais quart d’heure à la dame en question.
    Cette dernière, avec son niveau et sa bonne éducation l’a laissé faire .Passé un moment, le pafiste à eu un moment de lucidité car il venait de prendre connaissance des renseignements de la dame consignés sur son passeport.
    Il se retourne alors vers elle et lui pose cette question : » vous …..Professeur des universités ?
    La dame, avec un sourire narquois lui répond : » Vous voyez , j’ai juste un tout petit peu plus que le certificat d’études «le bonhomme a failli avaler son képi et la dame enfonçant le clou d’avantage : » ce qui est navrant et incompréhensible, vous vous sentez plus Français que les Français…c’est hallucinant « .Il referme le document et le tend a sa propriétaire avec des excuses.
    La morale dans cette histoire vraie puisqu’elle concerne une parente à moi, je dirais à notre ami et voisin, « Madani » de baisser un peu la garde et d’arrêter de vouloir à tout prix défendre la France car je doute fort que cette dernière lui a conférer ce rôle auprès de ses semblables.
    Amicalement .

    • MADANI

      MR tewfik adda boudjellal je vous assure que vous vous trompez tous vous n’êtes pas le seul j’ai simplement chercher à savoir qui est qui ? j’ai utilisé plusieurs posts pour qu’il se manifeste ça est c’est fait il se reconnaitra j’ai même utulisé mr elbarracin pour ça ( excusez moi monsieur elbarracin ) vous n’avez servi que d’appat je n’ai rien contre vous au contraire ) retournons à nos moutons tewfik je ne défends personne je defends mon pays oui et j’aime mon pays seulement croyez moi j’ai vécu à SBA j’ai grandi ma vie est là ma famille avant moi je n’ai jamais interdit à mes enfants de parler la langue arabe ? je ne suis pas un aveugle asslouka asslouka ça je le sais mieux que personne et je n’ai dans le coeur que mon pays et ma ville j’ai également posté un petit post tout à l’heure dans le même but maintenant je sais qui ? pour finir vous m’avez décu tewfik et je vous ajoute que j’ai tjs en tête le dicton arbi arbi kan trouh errabi je sais aussi que je n’ai pas les yeux bleus et je ne ressemble pas aux français de souche dont certains les admirent à la mort ? BEL ABBES est petite oud jaoui ybakhar el bled ? ce qui est fait est fait nous n’aurons plus rien à nous dire .

    • houari

      Défendre la France est un signe d’inconscience, d’amnésie, je dirais même criminel, il est clair que ceux qui n’ont pas connus le colonialisme fantasment, regretter l’indépendance de son pays et/ou regretter la France relève carrément de la maladie mentale, c’est du masochisme, j’insiste pour dire que ceux qui peuvent regretter le colonialisme ne le connaisse pas du tout, c’est grave qu’on est arrivé à se poser de telle question.

      • Mohand

        Grâce à l’indépendance,plusieures algeriennes ou belabesiennes sont devenues enseingnentes, ingénieurs, médecins,ministres, députés , ………..et partir de 17 h elle reine de sa famille.

    • Miloud

      Oui, Si Adda Boudjellal,

      Les exemples de ces gardes-chiourmes zélés de la république française sont légion dans ce pays soit- disant hospitalier !!!

      Une mésaventure à peu près semblable m’était arrivée, il y a quelques années de cela, lors d’un transit à Roissy CDG, en provenance de Santiago du Chili, avec pour destination finale Alger .
      Arrivé à 6 heures du matin, après 17 heures de vol d’un voyage de nuit exténuant, et ayant une correspondance à Orly à 11 heures du matin, je me suis vu immédiatement repéré et interpellé par un supplétif de couleur, plus royaliste que le roi, alors que je me trouvais loin encore dans la file d’attente pour le contrôle de police, m’intimant de façon peu amène à lui montrer mon passeport.
      Parce que voyez-vous, dans ce genre de situation pour ces gens là, oubliant totalement leur propre « condition », tout homme bronzé passe pour un trafiquant, un terroriste ou quelque chose dans ce goût là !
      Je m’exécutais de loin, en exhibant mon document VERT, bien au dessus de la tête de tous les passagers .
      Et d’ajouter : « Soyez tranquille Monsieur, je suis en voyage de ce qu’il y a de plus officiel. Je suis en transit , j’ai un avion dans trois heures qui m’attend à Orly pour Alger. Vous voyez, je n’ai vraiment pas du tout envie, à vous voir et à vous entendre, de rester une seconde de plus en France !!! » .
      Un langage qu’il n’avait peut-être pas l’habitude d’entendre sur ces lignes.
      « C’est bon, c’est bon ! Vous pouvez passer !» me répondit le cerbère guadeloupéen , fier de son ascendance de bâtard de becquets, certainement tout heureux de recevoir quelque bon point de ses employeurs blancs pour ce « grand service » rendu à « sa mère-patrie » !
      Voilà qui peut rassurer quelques duègnes inquiètes de voir leur belle France « envahie » et leur permettre de dormir, même d’un oeil, les colonies ayant au moins servi à récupérer quelques pafistes basanés bien dressés à interposer aux « étrangers » !
      Amicalement, cher Mr Tewfik.

  10. Mohand

    Elle est tres belle cette arabo-berbere. Walah khir m Angelina Jolie. Je suis jaloux de son partenaire.

    • OUERRAD en squatteur

      qui a dit qu elle etait ARABO BERBERE ?CHOUFT L ADN ? POURQUOI se lever contre QUELQU UN QUI DIT CE QU IL PENSE SANS DETOUR ?MADANI a raison rendons a CESAR ce qui appartient a CESAR ? Si elle a ete TERRO on n aurait jamais dit hommage a la terro bel abbesienne ,

  11. MADANI

    Mr Miloud moi aussi j’ai eu affaire à ces français des îles de couleur leur comportement n’a pas changé à ce jour et pas seulement aux aéroports mais partout ou ils exercent ils sont comme ça la couleur de leur peau les rend agréssifs envers les arabes spécialement mais ils ne sont pas les seuls soyons francs disons la vérité les jeunes maghrébins nés en france se comportent de la même manière j’ai eu affaire et je le dis simplement pour qu’il n’y est plus de POLEMIQUE ;

  12. MADANI

    J’ajouterai pour clôre ce chapitre que les jeunes nés en France le disent c’est le pays de nos parents nous nous sommes français on n’a rien à voir avec l’algerie ils le disent fièrement et ne parlent jamais arabe nous avons des exemples dans le foot et partout comme quoi je n’ai ni penchant ni amour ni quoi que ce soit sauf pour mon pays nous sommes dans un débat d’idée libre vous mettez toujours les boeufs avant la charrue allah yahdina et je me demande si je ne perds pas mon temps pour rien à participer

    • OUERRAD en squatteur

      Non MADANI il faut participer , j ai moi meme voulu plusieurs fois quitter le forum mais galbi ma 3tanich , il faut dire tout haut ce que l on pense et surtout la verite ,dire les choses pour de vrai pour separer le bon grain de l ivraie et erradiquer les khourifettes ,ENCORE ET ENCORE MADANI ?????? Ma ghadich yakhourjoulek mel clavier ,

      • Mohand

        son visage et son phéno sont l’expression de son ADN, et son origine n’est ni française ni anglaise. Ainsi un noir américain sera toujours un afro-américain.
        Je ne suis pas contre Madani , du fait que cette actrice s’est épanouie en France , mais aussi grâce à ses parents.
        L’ADN explique une origine, mais aussi une évolution, et pas mal d’humains sont restés des singes .

        • OUERRAD en squatteur

          JE suis descendant d ADAM et non du singe comme ceux qui croient en Darwin , le CORAN est bien clair sauf pour les ,,,,,,,,

          • Mohand

            c dans ton ADN qu’on trouve ton comportement , même si tu descend du ciel, et probablement que l’éducation ( religion ou autre) pourrait modifier votre comportement ( essentiellement psycho-immunologique), en masquant l’expression de certaines parties de ton ADN.
            Adam était pus fort que toi (6 m environ ) et plus sage. En mangeant une pomme , je dit bien une pomme , pour que l’histoire de toute l’humanité change, et que pour que certains singes entrent dans l’histoire.

  13. HBF

    Passez à débattre autre article. Vous pouvez le faire c’est-à-dire evitons la friction

  14. mekri mustapha

    chers amis de la VSBA.
    A mon sens les pafistes de couleurs de Roissy CG sont très sympathiques.Pour preuve ils ont mis au garde a vous pendant cinq longues heures ,après lui avoir ôté ses souliers,sa ceinture et sa veste, tenez vous bien!! rien bien moins qu`un certain MR MEZOUAR ministre des AFFAIRES ETRANGÈRES de sa majesté momo6 malgre le fait que ce monsieur était détenteur d`un passeport diplomatique du narco-royaume et conduisait une delégation officielle revenant des pays bas.
    .Ce ministre n`a comme attitude que d`insulter continuellement l`ALGERIE

  15. tewfik adda boudjelal

    MR, je vous assure que vous vous trompez tous vous n’êtes pas le seul j’ai simplement cherché à savoir qui est qui ?
    -A quelle fin ce petit jeu de cache cache ?
    1/ J’ai utilisé plusieurs post pour qu’il se manifeste ça est c’est fait il se reconnaitra.
    -De quoi et de qui s’agit-il ?
    2/J’ai même utilisé Mr Albarracin pour ça (excusez-moi monsieur Albarracin)
    -On appelle cela, une usurpation d’identité.
    3/Vous n’avez servi que d’appât je n’ai rien contre vous au contraire.
    -Utiliser un nom d’emprunt comme appât, es-ce raisonnable ?
    4/ Retournons à nos moutons Tewfik je ne défends personne je défends mon pays.
    – A quel pays tu fais allusion mon ami ? Car sur tous tes post, tu ne défends que ton pays d’adoption, la France.
    5/Oui et j’aime mon pays seulement croyez moi j’ai vécu à SBA j’ai grandi ma vie est là ma famille avant moi
    -je n’ai toujours pas saisi de quel pays tu parles.
    6/je ne suis pas un aveugle asslouka asslouka.
    -Retour aux sources, tout à ton honneur.
    7/pour finir vous m’avez déçu Tewfik, ce qui est fait est fait nous n’aurons plus rien à nous dire.
    -Je t’informe mon ami, qu’en tant que contributeur et fidèle lecteur de la voix de Sidi-Bel-Abbès, je ne commente que lorsque je suis convaincu de pouvoir apporter un éclairage ou un témoignage sinon je m’abstiens de le faire.
    -De mon coté, je laisse la porte ouverte car je voulais juste mettre fin a ces attaques à répétitions sur tout ce qui bouge.
    * Tu sais très bien que je t’apprécie surtout que nous avons la même coupe de cheveux …

    • MADANI

      tewfik adda boudjellal je vous réponds simplement pour vous dire que vous avez mal compris mon commentaire c’est ce problème qui crée des incompréhensions entre les lecteurs allah ghalab je n’y peux rien . et je me pose des questions ..

  16. un grand ami

    Cher ami fais nous un sujet attractif. Tjrs. tu as prouvé À bientôt à Bruxelles

  17. tewfik adda boudjelal

    Bsr « Grand ami».
    Effectivement, je t’informe que j’ai pas mal d’articles en chantier. Je traine un peu car je m’abstiens à prendre trop d’espace. On en reparlera sur Bruxelles Inchallah.

  18. unm grand ami

    Alors Monsieur postez les pour pouvoir se delecter

  19. Abbassi

    Allez y nos amis bostez re le débat

  20. Rainaraykoum

    @ Mr madani et consorts ..
    H´ram alikoum quand vous parlez sans connaissance de cause et dans le vide !!!
    Je n’ai jamais intervenu dans le sujet de leila bakhti concernant ses origines et de sa famille sur le net …..mais pour une fois je vais le faire pour éviter toutes calomnies et ragoûts ..
    Elle est née en France effectivement …. Je la connais très bien depuis son enfance .sa maman Allah yarham´ha s’appelait yamina bakhti ..d’ailleurs elle porte le nom de sa mère pour des raisons que je n’ose pas évoquer sur,le web …. Toute la famille de sa maman est originaire de SIDI bel abbés et habitait la cite mon plaisir rue de Normandie ..ses oncles maternelles sont boumedienne , ´ Béchar que dieu ait son âme et miloud l’aîné qui vit à Paris …..d’ailleurs sn frère aîné s’appelle slim en mémoire de 3ami slimane Allah yarmmah , le grand père maternelle de leila …. Elle passait toutes ses vacances a bel abbés du vivant de sa maman ….. Son papa était en effet chauffeur de taxi à Paris et était kabyle originaire du quartier de kouba Alger … Il est mort d’un cancer quand il était en prison …..
    Je ne veux plus rien dire de plus juste le fait que cette leila bakhti à plus d’attaches sentimentales à bel abbés que n’importe que endroit de la planète !!!!!

    • Mohand

      Nous aussi nous l’aimons , et nous en sommes fier.

    • MADANI

      @ MR RAYNARAYKOUM puisque vous parlez de hram je vais vous répondre moi MADANI et consorts monsieur vous savez lire ? vous êtes mal tombé monsieur ce madani est un vrai ouldbled qui ne parle jamais dans le vide vous comprenez vous me rendez à mon adolescence il y a bien longtemps RUE DE NORMANDIE figurez vous monsieur que j’étais très amoureux de cette femme dont vous parlez je l’aimais elle était très belle je n’ai pas eu de chance avec elle et quand elle est partie en france j’ai toujours pensé à elle elle m’a marqué et j’ai toujours demandé de ses nouvelles elle a été marié à un salaud kamar et c’est lui qui l’a tué ses frères étaient des connaissances à moi eux aussi des beaux garçons la villa dont vous parlé je passe tous les jours devant elle et je pense toujours à cette femme que j’ai adoré elle a eu des enfants oui mais MAIS je ne peux pas dire plus par respect à cette famille noble et respectueuse pour la preserver de la curiosité des lecteurs et pour preserver mon identité monsieur c’est le même nom c’est tout nous on parle de leila l’ACTRICE dont la mère est vivante retraitée des assedics son père taxieur est de SBA ils habitent à BAGNEUX en ile de france à ce jour vous vous êtes trop précipité monsieur et vous êtes tombé sur la verité mon plaisir c’est mon quartier monsieur la rue BOURGOGNE vous connaissez ? arrêtons nous ici monsieur vous êtes mal renseigné mal informé comme tant d’autres dans ton cas revoyez vos infos et vous verrez que MADANI ne parle pas dans le VIDE SANS RANCUNE quant à celle dont vous avez parlé allah yarhamha elle n’a pas eu de chance ni de bonheur .

  21. Rainaraykoum

    J’aimerai en dire un peu plus ..
    Elle ressemble comme deux gouttes d’eau à sa maman yamina bakhti Allah yarham´ha …. D’une beauté digne de miss monde ….
    J’ai assisté et pleuré comme un goss le jour de son enterrement a sba ..j’ai pu pour la dernière fois revu son visage angélique à travers le hublot du cercueil …. Elle nous a quitté à la fleur de l’âge …..la quarantaine …. Leila était encore jeune et n’arrivait pas a comprendre ce qui se passait …… Elle est revenue à sba bien plus tard , à l’âge de 16 ou 17 ans je suppose , lors du décès de sa grand mère maternelle khalti fatima Allah yarham´ha décédée suite à un problème rénal , tout comme son fils Béchar …
    Leila a toujours passé ses vacances d’été à bel abbés dans le quartier de mon plaisir a la rue de Normandie ..
    Ele adorait mangé du hami et je me faisais un plaisir de le lui offrir tellement elle était douce et gentille !!!!
    Pour Info j’ai toujours des news d’elle a travers une de ses tantes maternelles …..
    Alors que veulent dire certains sur sa bel abesieniité ???? Faut t’il lui faire un test ADN ????

  22. MADANI

    Arrêtez vos histoires raynaraykoum ce n’est pas la même famille ce n’est pas celle dont parle l’article arretez svp vous faites fausse route ; ne dites pas plus svp ne remuer pas la mémoire de …..?

  23. Abbassi

    Essentiellement c’est une fille de belabbes

  24. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    En 1955, le film French cancan de Jean Renoir réunit Gabin, Françoise Arnoul (une belle Constantinoise, fille d’un général) et l’actrice Maria Félix, une vamp mexicaine qui a préféré l’Europe à Hollywood.
    Maria Félix joue le rôle de La Belle Abbesse, nom choisi en hommage à Sidi Bel-Abbès, un fleuron de la « présence française » et nid de la Légion Etrangère « exotique » pour courtiser l’opinion publique, surtout la jeunesse, devenue hostile à l’Algérie Française après le début des « Evènements d’Algérie ».
    60 ans après, les rôles semblent s’inverser et une belle Bélabbesienne démarche « la beauté certaine d’une certaine France algérienne »

  25. Lecteur de vsba

    Pas de doute elle a ses origine ici et ne pas verser dans les futilités est mieux apprécié que de nous pousser a vous dénoncer

    • Rainaraykoum

      @ madani ..
      Vous me parlez de le rue de bourgogne …la parallèle de la rue de Normandie ..Cette rue commence par la maison des regrettés lahmar , bounia , les Bouhafs , mokadem , 3ami boumedienne , tizi , les benssaad etccc et fini avec les moro , les cousins des bakhti en question , Rahal et les houhibi dans l’impasse ..je vous informe que je n’ai jamais douté le moindre instant de votre ould bledisme pour vous avoir lu très souvent sauf que cette fois ci et connaissant parfaitement cette famille tout en persistant et signant «  » » »mieux que vous «  » » » » je ne pouvais me taire ..cordialement !!! Et sans rancunes ,.

  26. VDSBA

    Nous prions nos amis(es) lecteurs et lectrices de préserver cet espace libre qu’est le forum pour éviter toute intervention du modérateur du journal.

  27. Rainaraykoum

    @ la VDSBA
    Rassurez vous ….on est des adultes et on discute dans le respect même si toutes fois on reçoit de part et d’autres des petites fléchettes …
    Le plus important à mon sens , même si je n’interviens pas souvent , c’est la communication , l’information et les échanges dans la convivialité , de tout ce qui touche a notre belle cité de près ou de loin ….
    Je tiens à féliciter tous les intervenants en particulier tewfik adda boudjellal dont j’ignorais la belle plume et que je respecte beaucoup car le connaissant de loin mais quand nos regards se croisent , le petit bonjour est de rigueur !!!!
    Mémoria aussi ….un intellectuel digne issue d’une famille modeste , éduquée dans les valeurs humaines sonissiennes avec son frère jumeau de paris et sa jeune sœur !!!! Ahhhhh la 2 CV bleu de son papa Allah yarh.. mou …
    Madani aussi pour ses prises de position auxquelles j’adhère assez souvent ..
    Quant à Mr belamri , je ne peux que le féliciter pour ses longs écrits , témoignages et son dévouement pour l’enrichissement de notre espace ….
    Désolé la liste est longue si jamais je ne cite pas tout le monde ..
    Ahhhh j’allais oublié el hadj addelhamid mais bon …..avec tewfik «  » » qui s’assemble se ressemble » » »
    Mes amitiés belabesiennes et longue vie à la VSBA !!!!!!

    • Mémoria

      @Rainaraykoum

      Je tombe à point nommé sur votre intervention et je vous remercie de me sortir du  » panier à crabes et à suspicion » dans lequel certains commentateurs voudraient me confiner à la limite du film « The man who never was »  » L »homme qui n’a jamais existé » tiré de l’histoire vraie du capitaine Ewen Montagu….(1953)
      Heureusement comme je l’avais précisé que Sidi Bel Abbès et le Monde recèlent de témoins et personnes précieuses qui…nous connaissent en tant réel…!!!
      Merci RainaRaykoum!!!

    • elhadj abdelhamid

      Bonsoir
      Mon cher Rainaraykoum
      Si vous trouvez que Tewfik ( que vous connaissez de loin, dites-vous ) et moi, on se ressemble, alors je me fais du souci pour votre acuité visuelle, surtout pour la vision de loin et je ne peux que vous conseiller de consulter un oculiste dans les meilleurs délais.

      • Rainaraykoum

        Salut mon cher el hadj ..
        À propos de ressemblance je faisais allusion aux liens familiaux qui vous unissent !!!!!!! Et de point de vue j’ai une excellente acuité visuelle ..
        Tous mes respects au fils d’un grand moudjahid et descendant de mostefa Ben brahim !!!!
        Mes amitiés

  28. MADANI

    @ Rainaraykoum Mes parents sont mariés depuis presque quarante ans et j’aime ce qu’ils sont ensemble. A Gala elle raconte l’histoire de son extraordinaire maman : « Elle a commencé comme profes­seur de litté­ra­ture orien­tale en Algé­rie, puis elle a travaillé aux Asse­dics tTrès proche de sa famille, Leila Bekhti ne manque jamais d’évoquer les siens et de mettre en avant l’importance de sa famille : « On n’est jamais assez famille, je crois. Mon père dit en rigo­lant qu’il est jaloux, que j’aime bien parler de ma mère et un peu moins de lui. Comme ils partaient régu­liè­re­ment à Sidi Bel Abbès, en Algé­rie, ce sont mon frère et ma sœur, de sept et huit ans mes aînés, qui se sont beau­coup occu­pés de moi. Je leur dois beaucoup. »
    Leila Bekhti est née au sein d’une famille algérienne, elle y retourne d’ailleurs chaque année (« J’y retourne tous les ans, c’était le pays de ma grand-mère – paix à son âme! – qui ne parlait qu’a­rabe, sauf quand elle regar­dait Les feux de l’amour »), mais explique ne pas ressentir de dichotomie déstabilisante entre les deux cultures, bien au contraire : « Je n’ai pas été tiraillée comme d’autres par cette double appar­te­nance. C’est telle­ment enri­chis­santoute sa vie. Sans amer­tume.

  29. Rainaraykoum

    @ mémoria ..
    Quand je serai de retour à bel abbés , je te promets que je te contacterai …ce sera une belle surprise car on se connait bien ….. Laissons durer ce plaisir ..
    @ madani ..
    Arrête mon frère de te justifier ..c’est comme si tu défonçais une porte ouverte avec moi …je te connais assez à travers tes écrits et je te respecte en conséquence ..je n’ai jamais mis en doute ton amour pour sba …
    Quant à moi mes parents ne font plus partie de ce monde depuis 3 décennies et cette année j’ai fêté la 32 ieme année de mon mariage ..
    Je viens à sba tous les ans et particulièrement en hiver …. Je suis un jeune retraité de Paris flirtant avec la soixantaine ……
    Mes amitiés à tous les membres permanents de ce forum

  30. MADANI

    @ Rainaraykoum enchanté d’avoir échangé avec VOUS ces qqs commentaires aucun problème mon frère on peut se tromper ? l’erreur est humaine ça se voit que vous êtes de mon plaisir et c’est à cause de votre description détaillée que j’ai reconnu en vous un ouled el bled de paris marhaben bik dans votre pays . au fait vous pouvez me renseigner sur la famille safir de la rue du berry co^té collège technique et rue moliere ? merci .

  31. Rainaraykoum

    @ madani
    Désole mais je connais pas cette famille , du moins de nom …. Mas dans cette rue je connais les boulenouar juxtaposant le latier , la famille benaoum et les sekkal …..

  32. BARAKA noré

    Bravo pour cette femme bel-abbesienne on dit tjrs ( ALFAN) kharej men bel-abbes alors il ne faut pas chercher .

  33. BADISSI

    @ Administrateur

    j ai répondue a Monsieur MADANI en lui disant de ne pas répondre a un commentateur car ce dernier le provoquer , ce commentateur change de pseudo du masculin au féminin , alors pourquoi avez vous supprimer mon commentaire ??
    alors que d autre insulte et leur commentaire et leur commentaires ne sont pas supprimé
    ce commentateur je le connais et je le nomme CAMÉLÉON
    Cordialement

Répondre