La Voix De Sidi Bel Abbes

Monsieur KHIAT AHMED pédagogue et écrivain hôte de son journal / Par Louled Abdelkrim

Dans le cadre de la réactivation des rubriques charnières de notre cher journal la VDSBA qui avait débuté le printemps passé par la relance de la rubrique conviviale BESSMA.NET initié par un groupe de fidèles contributeurs à leur tête notre frère ainé Mr Cheniti Ghalem, bien sûr très soutenu et épaulé par l’architecte, le prolifique grand frère Kadiri Mohamed.
Il y a eu aussi la relance des virées auprès de différentes personnalités de la wilaya.
Voilà aujourd’hui, nous relançons une rubrique connue par les anciens lecteurs, en l’occurrence « l’hôte du journal », et nous n’avons pas hésité un instant à soumettre le pédagogue et écrivain Hadj Khiat Ahmed à l’épreuve, lui qui s’est distingué par moult activités littéraires et culturelles.
Très gentiment il s’est prêté à notre entretien. Suivant le !

* S’il vous plait Mr Khiat une représentation de votre personne à nos lecteurs

– Ahmed KHIAT, né le 28 Janvier 1945 à Oujda (Maroc), de parents originaires de Nédroma (Tlemcen), Nationalité Algérienne, résident à Sidi Bel Abbès depuis 1964.
Etudes :
Scolarité (Primaire et Secondaire) à Oujda, dans des Etablissements de la Mission Culturelle Française, rattachés à l’Académie de Bordeaux (France) de 1952 à 1962
Diplômes (entre autres) :
– B.E.P.C (Brevet Elémentaire du Premier Cycle) de l’Académie de Bordeaux (France) en 1962
– B.E. (Brevet Elémentaire) Académie de Tlemcen en 1964
– Baccalauréat ‘ Lettres Bilingues ’ Académie d’Alger en 1972
– C.A.I.E.E.M / D.I.T.E. (Certificat d’Aptitude à l’Inspection des Enseignements Elémentaire et Moyen et à la Direction des Instituts Technologiques de l’Enseignement) – Equivalence Licence en Psychopédagogie)
Major de Promotion – Université d’Alger en 1979
Carrières :
– Instituteur en Langue Française à l’âge de 17 ans, pendant 5 ans à Sebdou – Tlemcen (de 1962 à 64) et à Sidi Bel Abbès – Ecole Claude Bernard (de 1964 à 67)
– Directeur d’Ecole à l’âge de 22 ans, pendant 8 ans (de 1967 à 75) à Hassi Zahana et Sfisef -Sidi Bel Abbès
– Inspecteur de l’Enseignement d’Arabe à l’âge de 30 ans, pendant 23 ans (de 1975 à 98) à Sidi Bel Abbès.
– Retraité (Retraite anticipée) à l’âge de 53 ans.

Publications :
Plus de 40 ouvrages en arabe et en Français, touchant un peu à tout (Annales – Contes pour Enfants – Romans pour Adolescents – Pièces théâtrales – Essais académiques – Traduction ou adaptation en Arabe d’œuvres de la littérature française ( La Chèvre de M. Segun – Cosette et le seau d’eau – Le secret de Maître Cornille…)
Prix obtenus :

– Premier Prix National ‘ Apulée ‘ du Roman en Langue Arabe 2008, pour ‘ Moughamarat El-Makir ‘ (Les aventures du Fourbe) – 180 pages. Présentation faite par le Président des Ecrivains Tunisiens. Concours organisé par la Bibliothèque Nationale d’Algérie.

– Premier Prix du ‘ Meilleur Scénario ’ au Festival National du Théâtre pour enfant en 2011 pour la pièce théâtrale ‘ Moughamarat El-Makir ’
Mise en scène : Kada Bensmicha
Interprétation : Troupe du Théâtre Régional de Sidi Bel Abbès

Ouvrages attendant édition :
30 titres en arabe et en français pour enfants et adultes, dont
– Une vingtaine (20) de contes pour enfants
– Deux (2) traductions :
• ‘ Sans famille ’ d’Hector Malot (500 pages)
• ‘ Robinson Crusoé ’ de Daniel Defoe (200 pages)
– Un ouvrage sur le patrimoine culturel algérien intitulé ‘ Encyclopédie des proverbes populaires arabes et leurs équivalences en Arabe Classique et en Français ‘ (600 pages environ)
– 3 pièces théâtrales en Arabe classique.

2- Que devient Mr Khiat ?
Eh bien ! Je lis, j’écris, je publie parfois, je commente souvent, j’organise avec M. Ali Kader ( Directeur de l’Agriculture et écrivain ) et M. Abdelkader Belamri des Rencontres littéraires, je défends le Patrimoine et l’environnement de la ville de Sidi Bel Abbès avec notre ami Talha Djelloul, j’encourage les activités de l’association jeunesse volontaire, Je me cultive toujours, j’apprends continuellement ( j’ai suivi à mon âge – en Mai 2016 le Stage de secourisme organisé par la Protection civile…) Cependant, je suis ces derniers temps pris par l’écriture des témoignages sur l’Enseignement. En un mot, j’essaie, modestement, d’être un peu utile pour moi – même et pour la société.
3- Un mot sur l’expérience des rencontres que vous avez initiées pour les enfants
J’ai organisé, en sus des expositions de livres, quelques rencontres avec les enfants à la Chapelle de Sidi Bel Abbès et de Mascara sur invitation de leurs Directeurs : Grands succès. J’en ai animé deux autres à Sidi Bel Abbès à la Bibliothèque ‘ Paroles et Ecriture ’, mais avec moins de succès. Malgré des invitations envoyées au grand public, beaucoup de parents ne semblent pas intéressés par ces activités culturelles, et c’est bien dommage.

4- Récemment nous avons appris que vous avez présenté vos récents ouvrages à Mr Mihoubi ministre de la culture de passage à Sidi Bel Abbes, de quoi s’était-il agi ?
D’abord, Monsieur Azeddine Mihoubi – pour ceux qui ne le connaissent pas – est un grand poète (en arabe). Il a été Président des Ecrivains Algériens au début du siècle 2000 et a présidé, au nom de l’Algérie, le 22ème Colloque des Ecrivains Arabes tenu à Alger en Décembre 2003. J’y avais participé sur sa propre invitation (ci-joint l’invitation).
Lors de son passage à Sidi Bel Abbès en sa qualité de Ministre de la Culture, j’ai voulu l’honorer, ainsi que Monsieur Hattab Mohamed, Wali de Sidi Bel Abbès, en leur dédicaçant 2 de mes ouvrages déjà édités. J’ai hésité entre les romans ‘ l’Orpheline ‘ ( en Arabe et en Français ), ‘ Et les larmes se sont taries ‘ ( en Français ) ‘ وجفّت الدموع ‘ بالعربية, le roman en Arabe primé ‘ مغامرات الماكر ‘ ( Moughamarat El-Makir ( ou celui en Français intitulé ‘ Djeha, le plaisantin floué ‘ édité en Algérie, et récemment en France. Finalement, j’ai opté pour l’ouvrage bilingue – 232 pages – ‘ Quand des auteurs Français célèbres plagiaient les Arabes ’ (مشاهير فرنسيون اختلسوا من الأدب العربي) et un autre en Arabe ‘ الأمثال الشّعبيّة على ضوء الكتاب والسّنّة النّبويّة ‘ ( Adages populaires à la lumière du Saint Coran et de la Tradition ) – 264 pages.
Ce dernier recueil porte la présentation de l’écrivain et poète M. Mohamed Lakhdar Abdelkader Saihi.
5- Ne pensez-vous pas que les jeunes générations lisent moins que leurs ainés ? Si des raisons existent quel est leur remède ?
Non seulement les jeunes générations lisent moins que leurs aînés, mais elles ne lisent pas du tout, à quelques exceptions. Evidemment, il y a bien des raisons (Internet, copier-coller, passage d’une classe à l’autre très facilement et Diplômes universitaires presque octroyés, sans grands efforts …) mais nous déplorons surtout l’échec de l’Ecole Algérienne qui n’a pas su donner le goût de la lecture aux enfants dès leur bas âge. Lorsque l’Enseignant (e) n’encourage pas la lecture, pire encore, lorsque lui-même ne lit pas, il ne faut pas s’attendre à ce que leurs élèves aiment le livre, et là, je parle en connaissance de cause. Il y a aussi le rôle des parents, ce qui fait que sur la dizaine de Librairies que comptait le centre de la ville de Sidi Bel Abbès, il en reste tout juste trois, qui se maintiennent par la vente des annales scolaires et des livres de recettes gâteaux-cuisines. Désolant !
Comme remède ? Le ver est dans le fruit.

6- Parlez-nous de votre récente contribution sur l’histoire de l’enseignement, une tâche ardue ? Quels enseignements tirez-vous ?
J’ai vécu – encore adolescent puisque je n’avais que 17 ans – la 1ère rentrée scolaire après l’indépendance comme Instructeur de Français, mais c’était à Sebdou. Néanmoins, j’ai enseigné à Sidi Bel Abbès deux ans après et pour 34 autres années (de 1964 à 1998). Par conséquent, j’avais entendu parler de grands Educateurs de Sidi Bel Abbès, j’avais côtoyé d’autres, soit en tant qu’Instituteur, soit en tant que Directeur d’école ou Inspecteur.
Aussi ai-je voulu apporter un témoignage sincère sur l’Enseignement postindépendance à Sidi Bel Abbès, le but de ce travail gigantesque étant, entre autres, d’immortaliser le nom de certains de mes Chefs hiérarchiques tels M. Kohli Mohamed, M. Taleb Mohamed, M. Benachenhou Abdelkrim, M. Sénouci Boumédiène, M. Moulay Slimane, tous décédés, rahimahoum Allah, ainsi que celui de ceux qui furent mes collaborateurs ( Enseignants, Directeurs ) ou tout simplement, mes collègues qui ont marqué leur passage à Sidi Bel Abbès, par leur sérieux et leurs compétences.
L’étude, comme signalé dans la 1ère partie, comporte 25 épisodes, postées à raison d’une par semaine. Déjà 6 ont publiées dans Facebook (sur ma page, sur les sites ‘ Dénonciateurs ‘ et ‘ Espoir ‘ ). Par contre, je ne vois aucun inconvénient à ce que l’étude apparaisse aussi sur ‘ la Voix de Sidi Bel Abbès ’, à condition que les responsables suppriment les commentaires diffamatoires, surtout ceux qui visent le régionalisme et le sectarisme.
Je dois préciser que le tout se fait de mémoire, avec l’aide de quelques personnes qui étaient dans l’Enseignement avant ou juste après 1962. Il faut reconnaître que ce n’est pas une mince affaire, surtout quand des archives font défaut.
En ce qui concerne les enseignements tirés, je suis heureux que des lecteurs et lectrices soient intéressés par mes témoignages qui sont parfois incomplets. Mais, quoi qu’il en soit, les uns y retrouvent le nom de leurs Instituteurs, d’autres celui de leurs parents ou proches, d’autres réclament des précisions ou bien ajoutent des souvenirs d’écoliers …, d’autant plus que je publie, chaque fois que c’est possible, des photos appropriées, dont certaines sont inédites.

7- En tant qu’ancien contributeur de la VDSBA, présent souvent à ses activités (BESSMA.NET, commémorations de ses anniversaires, NADI.NET…..) la lisez-vous encore ?
Effectivement, j’avais activé longuement dans la VDSBA, avec mes amis MM Kadiri, Chéniti… Mes articles dont certains ont drainé des dizaines de commentaires de plusieurs pays, sont encore consultables. Une ‘ Attestation de fidèle contributeur ‘ signée par M. Brikci Salim, l’Administrateur du Journal Electronique, m’a été remise le 4 Mai 2014 en présence de M. le Wali actuel. Et si je continue à lire le Journal – moins qu’avant, je ne le cache pas – j’ai cessé définitivement d’y collaborer, exactement depuis le jour où un ‘ lecteur ‘ anonyme a posté un commentaire diffamatoire sans que cela soit supprimé ou masqué.
8- Je vous laisse le mot de la fin
Tout en évoquant le nom de M. Kadiri Mohamed qui a créé la VDSBA et l’a dirigée avec sérieux et enthousiasme durant une dizaine d’années, je souhaite à son successeur, mon ami Adda Boudjlal Tewfiq bonne continuation et beaucoup de patience. Quant à vous, Monsieur Louled Abdelkrim, je vous félicite pour ce que vous projetez faire. Je suis aise de voir un jeune médecin résident s’occuper de la Culture. Un fait rare, il faut le reconnaître. Bon courage, grande réussite inchaa Allah.

img284 z-2 avec-mihoubi img282 img283

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69299

Posté par le Sep 27 2016. inséré dans ACTUALITE, HOTE DU JOURNAL. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

98 Commentaires pour “Monsieur KHIAT AHMED pédagogue et écrivain hôte de son journal / Par Louled Abdelkrim”

  1. LOULED ABDELKRIM

    En tant que jeune contributeur à la VDSBA, j’ai eu l’immense honneur d’animer cet entretien avec un Belabbesien chevronné, sage, et surtout intellectuel. Bienvenue parmi nous Mr Khiat, et ravi de vous revoir parmi nous.

  2. Ahmed Khiat

    Merci beaucoup M. Louled

    • ABBES2

      Mr khiat Bonjour.Bonjour tout le monde.
      Ce n’est pas qu’a cause d’un commentaire poster d’un lecteur anonyme que vous allez cesser de contribuer et lire la VOIX moins qu’avant. D’après que je connais Mr khiat il est d’une telle sagesse!! Alors laissez les chiens(hachakoum) aboyer et faites ce vous devez faire.Cette action m’a fait rappelé notre chikh Mansouri abderezzak que vous connaissez bien sur,un jour il nous a donné rendez vous -rahimahou allah- à la mosquée ibn badis(El madrasa) pour assister à une conférence.Alors il y avait plein de monde.c’était entre salat el maghrib et el icha. Tout le monde écoutait attentivement. et tout a coup un jeune s’est lever et nous savons même pas ce qu’il a dit au chikh.Et comme vous le savez notre chikh mansouri est irascible.Alors il a arrêté sa conférence et il a voulu quitter la mosquée.Et comme ça un jeune malade mental a pu nous priver d’une conférence qui devait durer une heure et plus.
      Bonne journée à tous

      • Ahmed Khiat

        Cher M. Abbes SE.
        Franchement, je fus offusqué plus par la position de la Direction du Journal qui n’a pas supprimé du tout le commentaire diffamatoire ( il y est peut-être encore, deux après ) que par les insultes de cette personne que je ne connais pas – samahahou Allah. Merci pour vos bons sentiments.

        • ABBES2

          Bonjour.
          Mais Mr khiat les lecteurs de LA VOIX ont toujours besoin de vous et de vos contributions,et la preuve les 59 commentaires.Vous avez bien dit -samahahou allah- Alors samahahom allah wa samaha el idara wa samahana jamiaan.
          يقول الله سبحانه وتعالى=والكاظمين الغيظ والعافين عن الناس والله يحبّ المحسنين.صدق الله العظيم.
          Alors soyez des mouhsinines cités dans le verset et soyez le bien venu parmi nous avec vos contributions sans se retourner. يقول الشاعر= ولا تلفت للماضيــــن جيـــدا
          Mr KHIAT je vous suis attentivement sur le FACEBOOK et je vois que vous avez un grand savoir alors ne privez pas les lecteurs de la voix de sba de ce savoir et dieu seul peut vous récompenser.
          Bonne journée

  3. Hassan

    @ Mr. Khiat Ahmed.
    Un dicton bien de chez-nous dit:
    El 9ailine idha 9alou ma yahoumouniche,
    idha sfiat ma3a rabi,
    el 3abed ma fih dhroura, »
    En un mot  »le chien aboie et la caravane passe ». Il faut reprendre vos contributions à la VSBA parce que il faut de tout pour faire un monde.
    J’ai lu avec plaisir les livres de Djouha qui se vendent a Sidi Bel Abbes et je vous remercie pour votre travail afin de transmettre notre patrimoine de la culture populaire à nos enfants.
    C’est désolant de constater que les algériens d’une façon générale ne lisent pas de livre ou trés peu. Je suis triste quand je passe devant une ex-librairie transformée en magasin de vente de vêtements ou autre chose. Cela veut dire que le savoir et le savoir-vivre tout court est entrain de disparaître de notre ville.
    Je me rappelle des librairies pleines de livres et journaux de tous genres qui florissaient dans notre ville. Je vois comme si c’était hier, les gens bien habillés qui sortaient le soir du théâtre de la ville en hivers et au coin un vendeur qui criait  »Chauds les marrons sont chauds ». Il y avait aussi une poétesse qui écrivait des poémes qu’elle multipliait elle même sur des feuilles de papier et vendait sur  »le boulevard » sur la place Carnot en face du théâtre. Un poéme coûtait 8 douros. Il est inimaginable aujourd’hui de se représenter qu’à Bel Abbes existait une discothèque ou les jeunes pouvaient aller danser le samedi soir, ainsi que le nombre de théâtres de quartier et des orchestres de tous genres.
    Sommes-nous devenus des tubes digestifs avec un  »la yajouz  »partout omni-présent.
    En un mot laissons  »El bir beghtah » et merci à oulad et benat bladi qui essayent tant bien que mal d’alimenter la maigre flamme de culture dans notre ville. Merci à nos écrivains, nos artistes , nos peintres et nos artisans pour leurs travaux pour embellir nos jours si maussades.

  4. Amirouche

    Salam,

    En Algérie, la grande majorité de nos seniors ( y compris les quinquagénaires avec leur retraite anticipée) voient leur vie s’arrêter et s’excluent volontairement de la société dès qu’ils ont arrêté de travailler. Je n’ai pas le chiffre exact des retraités dans notre pays, mais je pense qu’ils sont des millions à flâner et à vadrouiller à longueur de journée entre  » eldar , elk’hawi et el jama3 « , leur vie sociale est très restreinte et ça dure, ça dure, ça dure, jusqu’à la « chute de la feuille »…Ya « 3ajaba » ! même l’imam du quartier se retire une fois qu’il est en retraite. De même pour l’enseignant, le médecin, le menuisier…etc.
    Exception faite pour certains d’entre eux qui restent dynamiques et actifs dans notre société, certes, leur nombre est minime, mais ils font un travail formidable, comme El haj KHIAT , qu’Allah lui prête longue vie. Un Monsieur qui propose ses services, qui partage son expérience avec les plus jeunes et n’hésite pas à faire même des ateliers lectures aux petits enfants.
    Il ne le sait pas peut être, mais je suis un fervent lecteur de tout ce qu’il « poste » à travers autres « plateaux » que la VDSBA et aussi sur sa page facebook. Vivement le 7eme épisode de l’histoire des enseignants ayant exercé à Belabbès…Je ne sais pas quand !, mais je suis sûr que sa dernière étude historique bien détaillée sur l’enseignement ante et post indépendance aura un écho certain dont les ondes dépasseront les frontières du plat pays inchAllah.
    Chez nous  » Il y en a certains qui commencent leur retraite bien avant qu’ils ne cessent de travailler. » H.R

    Merci Abdelkrim pour le sujet.
    Tahiyati

  5. chaibdraa tani djamel

    Cher « cheikh » KHIAT , ça me touche au coeur que l’académie delaisse de tels hommes ,au lieu de vous donner des postes de conseillers pédagogiques pour aider au moins les nouveaux enseignants dans leurs nouveaux metiers en l’absence grave des I.T.E, quel grand dommage. Et ce que qu’a dit Mr HASSAN « la caravane passe et le chien aboie » ,essayez de revenir et animer notre chére VSBA par vos sages propos et bonne chance cher « CHEIKH »

  6. Imène

    Louled A : Azzul ! tlm..
    Est ce que vous pouvez nous rapportez quelques extraits de l’ouvrage de Mr . Khiat sur les  » adages populaires à la lumière du saint coran et de la sunna  » des passages de votre choix (en attendant d’avoir le livre ) Merci pour le partage .

    • LOULED ABDELKRIM

      Azzul Imène, et merci pour votre message
      Notre écrivain Khiat vous lis et j’espère u’il vous répondra dès que possible

    • Ahmed Khiat

      Mme Imène
      L’ouvrage sur les ‘ adages populaires à la lumière du Saint Coran et de la Sunna ‘ est en Arabe et comporte 50 chapitres de 5 à 6 pages l’un. Je publierai plus tard inchaa Allah, des extraits d’un ouvrage non encore édité intitulé  » Encyclopédie des Proverbes Populaires Maghrébins et leurs équivalences en Arabe classique et en Français « . Ce sont des ensembles de 3 citations visant à peu près les mêmes objectif. Pour que vous ayez une petite idée, je vous livre ici un seul ‘ ensemble ‘:

      أَشْحَالْ مَا ضْيَاقَتْ تَوْسَاعْ.
      فَإِنَّ مَعَ الْعُسْرِ يُسْرًا إِنَّ مَعَ الْعُسْرِ يُسْرًا. ( قرآن كريم )
      Après la pluie, le beau temps.

      • Imène

        Azzul tlm..
        Merci bcp Mr. Khiat , continuez , par vos travaux , ouvrages et publications à enrichir le monde de la pédagogie ,de l’éducation à cette heure cruciale où l’école , la culture sont au plus bas…Que Allah tout puissant vous accorde une excellente santé , longue vie , mais aussi beaucoup de courage , force et détermination .

  7. Mohamed Ghalouni

    Bonne initiative , Mr Louled Abdelkrim , pour la reprise de la rubrique Hôte du Journal , une nouvelle impulsion qui nous permet de mieux connaître davantage ce vivier d’Hommes , tous domaines confondus , qui ont fait l’honneur et la grandeur de notre ville à l’image de l’intellectuel Ahmed KHIAT très connu en milieu Bel-Abbésien pour son abnégation et ses loyaux services rendus à l’enseignement . Mr Ahmed KHIAT , l’éternel jovial est un homme très respecté et respectueux et surtout très estimé . Mes hommages Cheikh … !

  8. OUERRAD

    Merci ,,, cheikh ,,, longue vie ,,,

  9. Je suis très ravi, en lisant cet entretien, que notre cheikh est disponible à contribuer dans le journal, ses écrits nous manquent quoique je le suive sur facebook et je ne rate aucune de ces contributions.
    Rappelons sa contribution « Quand des auteurs Français célèbres plagiaient les Arabes » qui a enclenché un débat fructueux enchainant une centaine de commentaires postés de tous les horizons.
    Mr Khiat , votre retour est indispensable et votre condition est tout à fait loyale.

  10. Mme CH

    Salam Mr Khiat….quel bonheur de vous retrouver…cher Monsieur….!!!! Oula… ça fait un bail….en tout cas, c’est une bonne surprise….!!!!!!!! Même si je ne le connais qu’à travers nos journaux électroniques, je tiens à dire que j’ai énormément d’estime et de respect pour cet homme de lettres bilingues….! Bravo Monsieur, pour tout ce que vous avez fait…!!!

    Maintenant, je reviens au titre de son livre, très intéressant et très original, en tout cas, il fallait y penser : « Quand les auteurs célèbres Français plagiaient les Arabes », hé bien chapeau bas, Monsieur, au moins ça nous changera un peu du fait que nous soyons toujours les plagiaires….!!! D’ailleurs je repends un passage de vous (en me répondant dans un commentaire):  » un objectif noble: Interpeller les jeunes Arabes-Musulmans surtout à abandonner leur ‘ complexe d’infériorité ‘, en emboîtant le pas aux nations plus évoluées par le travail et l’étude comme l’avaient fait leurs ancêtres, et le font maintenant plusieurs pays musulmans non arabes, à leur tête La Malaisie.. ».

    Sur le plan littéraire, on peut relever que « Goethe ne cache pas ce qu’il doit à Hafiz (XIV e siècle) dans son « divan oriental ». Aragon, dans son « fou d’Elsa » clame toute son admiration au poète persan Djami. Dante, dans sa « divine comédie » empruntera au « Rissalat El-Goufran » les tableaux eschatologiques si fantastiques. Molière introduira des « turqueries » dans ses œuvres. Corneille puisa son inspiration dans la littérature épique arabo-islamique d’Espagne en écrivant une de ses plus belle œuvre : Le Cid. Montesquieu nous gratifiera de ses « lettres persanes ». Defoe s’inspira de Ibn Tufayl pour écrire son « Robinson crusoé », etc, etc…!!!! Au fait, avez-vous publié « Robinson Crusoé » que vous aviez déjà traduit en arabe….!

     » Les européens se considèrent comme les héritiers directs de la civilisation Hellénique alors que la vérité des faits infirme cette prétention. La réalité tirée de l’histoire même établit péremptoirement que la science et la philosophie grecque ont été transmises aux européens par des intermédiaires musulmans. En d’autres termes, le patrimoine intellectuel des Héllènes est parvenue à l’Occident qu’après avoir été sérieusement étudié par le Proche-Orient et si ce n’étaient les savants de l’Islam et ses philosophes, les européens seraient restés dans l’ignorance totale de ces connaissances pendant fort longtemps, si tant est qu’ils soient jamais parvenus à les connaître….. »

    Toujours un plaisir de vous lire Monsieur khiat , j’espère que vous allez très bien…!!

    Mes Respects…!

    • LOULED ABDELKRIM

      Quel hommage et beau témoignage !

    • ebouterfas

      c’est simple si vous voulez que les algériens retournent a la lecture et l’écriture demandez a sonelgaz de couper le courant au maghrib c’est tout. c’est sonelgaz qui a bouzillé la lecture le roman le récit et surtout le conte.
      une fois les gens s’ennuient devant la lueurs de la bougie ils vont se ruer sur le livre.

      l’ennemie numéro un du roman c’est sonelgaz il faudra appliqué sur elle pollueur payeur
      et lui faire payer la taxe de la perte du roman du récit du conte des auteurs des librairies des maisons d’éditions une lourde charge pèse sur elle et aussi sur EDF en france

      • Ahmed Khiat

        Et si cher Monsieur, au lieu de ‘ se ruer sur le livre ‘ ils préféreront se coucher, alors nous aurons perdu et le livre et la lumière! Celui qui aime lire, qui aime se cultiver pourra se contenter de la lumière d’une bougie même fumante. J’en avais usé.

    • Ahmed Khiat

      Salem Madame
      Avec vous, chère Madame, on apprend beaucoup. Je vous ai promis, il y a près de deux ans, 2 ou 3 ouvrages. J’attends l’occasion inchaa allah.

      • Mme CH

        Salam Monsieur Khiat….!!! Avec vous c’est pareil, mais en plus, on flotte entre notre passé luisant et notre présent sombre, et ça nous fait beaucoup de bien……..quant à l’avenir, il sera sans doute meilleur avec les générations futures qui vont renaître de nos cendres….!!!

        J’étais en train de lire un article intitulé: « L’honnêteté scientifique ou comment d’éminents savants musulmans furent plagiés » (Dr. Ragheb El-Sergany
        04/01/2013)

        Si l’honnêteté scientifique implique le respect de la propriété intellectuelle et scientifique, et d’attribuer les efforts et les découvertes à leur auteur légitime, les savants musulmans ont particulièrement souffert de l’usurpation de leurs recherches et de leurs découvertes, que des savants occidentaux nés des dizaines ou des centaines d’années après eux n’ont pas hésité à s’approprier.

        Nul n’ignore aujourd’hui l’usurpation éhontée dont a été victime l’éminent savant musulman Ibn an-Nafîs, découvreur de la circulation pulmonaire. Il avait décrit ce phénomène en détail dans son ouvrage Sharh tashrîh al-qânûn (Commentaire sur l’anatomie du Canon d’Ibn Sînâ). Toutefois, cette vérité est restée ignorée durant de longs siècles et la découverte a été par la suite faussement attribuée au médecin anglais William Harvey, qui a étudié la circulation sanguine plus de trois siècles après la mort d’Ibn an-Nafîs. L’erreur continua à se propager jusqu’à ce que le médecin égyptien Muhyî ad-Dîn at-Tatâwî mette à jour la vérité.

        Le médecin italien Alpago avait en 1547 traduit en latin certaines parties de l’ouvrage d’Ibn an-Nafîs Sharh tashrîh al-qânûn. Ce médecin, qui avait vécu plus de trente ans à Damas, connaissait bien l’arabe et traduisait d’arabe en latin. Il avait entre autres traduit la partie concernant la circulation pulmonaire. Cependant, cette traduction avait été perdue. On s’accorde à considérer qu’un savant espagnol, Michel Servet, qui n’était pas médecin et étudiait à l’université de Paris, a eu entre les mains la traduction par Alpago des travaux d’Ibn an-Nafîs. Cependant, Michel Servet étant accusé d’hérésie, il fut renvoyé de l’université, exilé, et finit, en 1553, par être brûlé vif tandis que la plupart de ses livres étaient brûlés également. Dieu voulut que certains livres échappent à ce sort, et parmi eux ce qu’il avait copié de la traduction par Alpago de la description d’Ibn an-Nafîs de la circulation pulmonaire.

        Les chercheurs ont longtemps cru que le mérite de cette découverte revenait à Michel Servet, puis après lui à William Harvey. Ce n’est qu’en 1924 que le médecin égyptien Dr Muhyî ad-Dîn at-Tatâwî a pu rétablir la vérité lorsqu’il a découvert un manuscrit du Sharh tashrîh al-qânûn dans la bibliothèque de Berlin et a rédigé sa thèse de doctorat à ce sujet. Il ne s’est penché que sur un thème de cet imposant ouvrage : « La circulation sanguine selon (Ibn an-Nafîs) al-Qarshî ».

        Ses professeurs et ses directeurs de recherche furent stupéfaits en lisant le résultat de ses recherches. Ils eurent du mal à le croire, ne connaissant pas eux-mêmes la langue arabe, et envoyèrent un exemplaire de la thèse à l’orientaliste allemand Meyerhof qui vivait alors au Caire afin d’avoir son avis sur ce qu’avait écrit le chercheur. Meyerhof apporta son soutien au docteur at-Tatâwî et écrivit au sujet d’Ibn an-Nafîs dans un de ses ouvrages : « J’ai été surpris par la ressemblance, la similitude même, entre certaines phrases essentielles de Servet et les propos d’Ibn an-Nafîs, qui avaient été traduits quasiment littéralement… Servet, qui était théologien et non pas médecin, a évoqué la circulation sanguine dans le poumon dans les termes mêmes d’Ibn an-Nafîs qui vécut près d’un siècle et demi avant lui. » Meyerhof fit ensuite part de ce qu’il avait appris sur les travaux d’Ibn an-Nafîs à l’historien George Sarton[3] qui publia cette vérité dans le dernier volume de son célèbre ouvrage Histoire de la science.

        Aldo Mieli écrivit à son tour, après avoir eu accès aux deux sources : « Ibn an-Nafîs décrit la petite circulation en des termes qui correspondent mot à mot à ceux employés par Servet : il est donc manifestement juste d’attribuer la découverte de la circulation pulmonaire à Ibn an-Nafîs plutôt qu’à Servet ou Harvey. »

        De telles usurpations et de telles entorses au principe de l’honnêteté scientifique au détriment des savants musulmans sont loin d’être rares. Nous en citerons rapidement quelques exemples :

        – La paternité de la sociologie a été attribuée au français Durkheim tandis que le véritable fondateur de cette science, comme on le verra par la suite, fut le savant musulman Ibn Khaldûn.
        – Les lois du mouvement ont été attribuées à Isaac Newton tandis que, ces lois ont été découvertes par deux savants musulmans, Ibn Sînâ et Hibatallâh ibn Malkâ.
        – On trouve dans l’Opus majus de Roger Bacon un chapitre entier, le chapitre cinq, qui n’est qu’une traduction mot pour mot du traité d’optique d’Ibn al-Haytham, sans qu’il ne soit fait aucunement allusion à l’auteur original………………………….etc…etc….

        Ehhhhh…!!! Quand la roue va-t-elle enfin tourner…!!!

        Merci Monsieur Khiat pour tout ce que vous faites, et mes 2 ou 3 ouvrages, je les aurais Inchaallah un jour ou l’autre….et en plus dédicacés par le sympathique jeune auteur….!!!

        Layla Saïda…!

        • ebouterfas

          a mon sens il faut éviter de parler de la civilisation arabe mais de la civilisation arabo musulmane car en genEral la découverte suit toujours primo la nécessite ne besoin et enfin le milieu. le milieu lorsqu’il est riche en matériaux il permet de découvrir mais lorsque le milieu est pauvre soit on importe des matériaux soit on se bloque. il ya enfin autre choses chez nous les musulmans c’est le coran qui l’avait cité  »certaine grande découverte sont du genre on peut dire cosmique irrationalisme soit du fait des anges soit du fait des djinns. On dit toujours que le ciment et le pyramide étaient l’OEuvre du bras droit du pharaon le djinn HAMANE. Le deuxiemme exemple celebre c’est celui du duo du fer  »Talote et David » talout etait forgeron il savait beaucoup de chose sur le traitement du fer surement il fabriquait dans son ateliers des armes des epais et des couteaux et David apres la coquete et redevenue son apprenti. les anges ont profité apres que David fut elever au grade Khalifa pour l’assister dans le domaine de la fabrication militaires…On ne sait pas qui et de quelle manière cette technologie avait migré en europe puis en asie. Surement le choix etait d’ordre climatique les pays arabes chaud ne pouvait pas acceder a cette technologie car le four est tres chaud deja pour travailler il faut que l’exterieur soit trop froid sinon on ne peu pas rester dans un atelier a plus de 50 degress sans climatisation. Le fait des compagnons de David qui avait les secrets des alliages mélanges avaient été contraint e choisir des lieu sécurisé et froid. pour installer leurs ateliers c’est normal avec le temps cette ateliers ont débouché vers la découverte de la mécanique. donc dire que les européens avaient une quelconque paternité sur l’industrie mécanique c’est un peu faux car leurs milieu était favorable a une installations et puis si les Amérique étaient connue les gens auraient aussi choisie le nord américains plus froid et plus inaccessible pour question de sécurité des installations. le coran affirme aussi que le fer était descendu d’ailleurs du ciel comme l’interprète certain sinon aussi  »an’zala » ça veut dire aussi d’une position haute vers une position basse ..donc si les anges avaient descendu du fer rien ne leurs empêche a l’avenir de faire descendre d’autre matériaux inconnue sur la planète terre.
          une chose importante dans la reconstitution de l’histoire ce n’est plus de lire les recits mais de reconstituer le milieu et voir comment il va évoluer. Par exemple celui qui voulait refaire la politique du pharaon le bras droit de Hamane s’il est encore en vie, et apres sa fuite on ne sait ou il va refaire le meme climat politique d’avant donc il va se basé sur le blé et son stockage donc puisque il etait depuis Moise dans le milieu des céréales donc il va etre obligé de chercher sur terre des plaines car sur les régions montagneuse il ne pourra pas installer sa machines productrices de céréale ..toute plaine l’intéresse et va faire tout son possible pour s’accaparer d’elles..avant il y avaient les esclaves pour les faire tirer et travailler chez lui mais ne savait pas que David allait déboucher sur le tracteur et moissonneuse batteuse Hamane et ces alliés n’avait pas l’accès a cette technologie lorsque David avait installé sa machine Hamane était en face d’un grand défit soir de mettre sa main sur la mécanique soit la mécanique va lui chasser ses esclaves et lui reprendre les plaines. il faudra revenir sur l’analyse des donnés pour savoir qui a battu l’autre l’équipe de David Ou l’équipe de Hamane…
          donc dire qu’une nation est plus intelligente que l’autre non ce sont des periodes et des situations geographique et chaque region produisait son propre savoir faire..bon maintenantr y ‘avait des transfert et des plagiat c’est sure..tous les livres produits par l’epoque arabomuslmanes de 1000 ans etait detruite par les invasions ce qui était sauvé se trouvaient dans des bibliothèques personnelles mais sinon les bibliothèques des etats étaient toute visés par les grandes empires..tout le monde sait ou se trouve la bibliothèque des brevets en frace ou au États unis au moindre chute comme la guerre de 1914 pendants que les uns visaient les villas et les voiture et d’ors d’autres avaient l’oeil rivés sur ces bibliothèque.
          comme chez nous en Algérie a la fuite des pieds noirs et colons certain avaient le regards sur les villas d’autre sur les grandes écoles usines etc..ça dépend ce qu’on cherche
          on croit qu’un historien en récit qui lit des récits et parle d’histoire est moins efficace qu’un créateur en métallurgie pour parler d’histoire de l’invention. le premier se base sur des témoignages a prendre au conditionnel et l’autre se base sur la nature de l’inventeur fabricant. un métallurgiste sait ce que devrait faire tout métallurgiste je parle du métallurgiste  »homme politique » pas métallurgiste ingénieur qui fabriquent les pièces. un métallurgiste engagé dans un affrontement politique a l’échelle d’empire pas de village ou de ville
          une femme m’avait fait un commentaire  »d’une vison globaliste » ce terme je ne le connaissais pas encore c’est cette femme qui l’avait écrit sur une réponse dans un forum. comme disait mon oncle qui ne supportait pas trop les femmes
           »bnet el hbel (corde) wal khi’yata ’tissage) elles cherchent l’autorité »

        • Ahmed Khiat

          Salem Madame
          Votre article comporte des renseignements riches. Si les ‘ Européens ‘ ferment les yeux sur leurs plagiaires dont vous avez cité quelques-uns, il se trouve des Arabes qui les défendent, actuellement, malgré toutes les preuves apportées. Mais l’Histoire est là, ils seront rattrapés tôt au tard.
          Tous mes respects

    • Imène

      Mme CH : bsr mon amie !
      Il est où l’article sur les plagiats célèbres , quelle année , quelle rubrique ?
      c’est un plaisir de te lire toi aussi !

      • Mme CH

        Salam chère amie Imènus…petite futée….!!! L’article auquel j’ai fait allusion se trouve sur l’autre journal électronique BAI : « Les Fables de La Fontaine et leurs Sources Orientales-Par:Dr. Mohammed Hadjadj-Aoul Université de Tlemcen » (26 juillet 2013), qui a suscité d’ailleurs un débat très intéressant avec Mr Khiat, tu reconnaîtras sûrement le cygne « des temps incertains » qui barbotait dans la marre à une certaine époque…!!!

        Le plaisir est partagé chère amie, car moi aussi j’aime beaucoup te lire, c’est vrai en plus…….J’espère que tu n’es pas fâchée à cause de l’histoire du chien..waf waf paf……..hihihihiiiii…!!!!

        Weltmacalement….!!

        • Imène

          Mme CH : Azzul a weltma , kiraki khayti ?
          J’ai lu l’article du Dr. M.Hadjadj Aoul de l’université de Tlemcen : Passionnant ! trés..un grand texte , de grands commentateurs , et le petit cygne s’est débattu comme une grande dans la cour des seniors..mais , mais , mais ! les commentaires ont été desactivés – à mon grand dam , je dois dire – à un point crucial du débat qui pourtant se déroulait dans la sérenité et le plus grand respect : une remarque pertinente du Dr. Reffas , et une réplique des plus magistrales de M. Khiat ! puis …paf …coupé ! franchement c’est à ne rien comprendre , j’aurais trés bien compris le modérateur s’il y avait un quelconque dérapage ( diffamation , insulte ) non , rien , rien…enfin..Non , non je ne suis pas fâchée pour le berger nazi , mais tu m’apprends -entre autres – que Napol a plagié le code civil des musulmans lorsque il était en Egypte !!! olaalaaaa..
          (mdrrrr ) Quel toupet ! là , je suis furieuse ! looool ! salem khaytical , tlm..

          • Mme CH

            Salam Chère amie Imènus…!!! ça va khayti, je vais bien….Merci…!!!! Je t’assure que j’ai pensé à toi, il n’y a même pas 20 mn…!! Maintenant tu l’appelles Napol….Ehhhhh Ism Eddala3…..!!!! Oui « le code civil français « fut emprunté » au code musulman, Napoléon en ayant tiré profit lors de son expédition en Egypte. »

            Tu savais Khayti que :

            – « La première pharmacie publique a été ouverte à Bagdad en 750. Il faudra attendre 1180 pour qu’il en soit ainsi à Paris. »

            – « Les fontaines, l’irrigation, le baromètre et les automates feront suite aux travaux hydrauliques fondés sur la pression de l’eau et de l’air. L’horloge à eau offerte par le Khalife Haroun-el-Rachid à l’empereur Charlemagne est bien éloquente. »

            – « Au treizième siècle sera construit l’Observatoire de Maragha disposant d’un équipement unique au monde. Alphonse de Castillo, roi chrétien surnommé « le Sage » en fit l’imitation et établit les tables « alphonsines » recopiées des tables musulmanes. »

            – « Les termes d’origine et de racines arabe incorporés dans presque toutes les langues européennes sont beaucoup plus nombreux qu’on l’imagine. Sans parler des mots passés dans le langage courant (café, divan, échec, limonade, sofa, alcôve, sorbet, alcool, carmin, cumin, safran…), il en est ainsi du mot chimie et de la plupart des termes techniques liés à l’astronomie. »…et maintenant on nous dit que l’arabe n’est pas une langue scientifique….N’est ce pas Mme la ministresse…???? Hna Khla wa Dra qui n’avons pas su garder le flambeau allumé…..en plus contaminés par les virus des Trois Nord…..Yakhi Hala Yakhi…..!!!

            « Les musulmans ont parlé de psychiatrie bien avant Freud… non pas en se basant sur le subconscient, bourbier qui fait remonter à la surface des choses qui devraient y rester enfouies, mais en se référant au superconscient qui unifie l’être -à l’instar de Dieu qui efface et transforme-. L’être humain est un triptyque « corps-âme-esprit » indivisible. Le conflit permanent âme-corps cesse en s’ouvrant sur une dimension au-delà de toute dualité : le principe unique et immuable qui nous constitue. Unifier l’être multiple, c’est cela toute guérison « Et quand tu es malade, c’est Lui qui te guérit » est-il énoncé dans le Coran. L’explication et la guérison de toute chose ne peut se faire que par le « haut » et non par le « bas ». Si nous étions enchaînés qu’à notre subconscient, comment pourrions-nous renaître ? »

            Yawadi, ces plagiaires n’ont rien laissé….malheureusement, il y a peu de gens comme Mr Khiat, pour les dénoncer…!!! Certains « autre »s se sont mis à plat ventre pour récolter un prix et quelques sous…….de la honte….!!! Pôvres types…!!!

            Heureusement, que d’autres générations vont renaître de nos cendres, parce que nous, nous sommes des morts-vivants…pour l’instant….des Toubbe3istes illa Men Rahima Rabbi….!!! désolée…mais c’est la vérité…!!!

            Weltmacalement et porte- toi bien..!

            • Imène

              Azzul Mme CH ! tlm ..
              Meri bcp pour cette contribution ! c’est vrai .. c’est fou ce qu’on apprend , djazaki Allahou koulla kheir ..juste une question : est ce que ils savent ou reconnaissent ces plagiats ?? Quand a Ism eddala3 ???? mdrrrrrrr…a yemmaaaaa !

              • Mme CH

                Salam chère amie…!! Je pense que Mr Khiat est mieux placé pour répondre à ta question « est ce qu’ils savent ou reconnaissent ces plagiats ??  » Tu parles des occidentaux bien sûr…! Ma réponse à moi: certains reconnaissent l’apport de la civilisation arabo-musulmane à l’Occident, mais rare sont ceux qui reconnaissent le plagiat, même s’ils le savent…!!! Mais le problème, ce sont nos « intellossssss » qui ignorent presque tout de la civilisation des Maîtres du monde pendant plusieurs siècles…!!!

                Voici un autre passage d’un article intitulé:  » L’apport des Arabes à la civilisation » (www.univ-Orleans)

                « La langue est un remarquable conservatoire des rencontres de cultures, un musée vivant. Les ports méditerranéens en témoignent tous les instants en maltraitant toutes les frontières linguistiques et, par la transgession de leurs règles, de créer une langue partagée. Ce texte de Sigrid Hunke met en scène les termes et les objets passés des Arabes vers les Occidentaux.

                Des noms arabes pour des dons arabes.

                 » Permettez-moi de vous inviter à prendre quelque chose dans ce café, chère madame ! Enlevez donc votre jaquette et prenez place sur le sofa aumatelas garni d’une étoffe carmin.. Le cafetier s’empressera de vous servir une tasse de café avec deux petits morceaux de sucre, à moins que vous ne préfériez une carafe de limonade bien glacée, ou encore un peu d’alcool ! Non ? Mais vous accepterez certainement une tarte aux abricots et aux bananes !

                Mais bien sûr, cher ami, vous êtes aujourd’hui mon invité ! Puis-je vous offrir, pour commencer, un sorbet à l’orange ? Je crois que des artichauts feraient une entrée fort agréable. Et que penseriez-vous d’un chapon accompagné de riz et de barquettes aux épinards ? Pour le dessert je ne saurais trop vous recommander ce gâteau à la sauce d’arak. Et pour clore le repas, un moka… Mais, je vous en prie, installez-vous sur le divan.

                Pourquoi, certes, ne vous sentiriez-vous pas parfaitement à l’aise, alors que tout ce qui vous entoure comme tout ce que je vous offre se trouve sur la liste des articles depuis longtemps inventoriés qui font partie de notre existence, et cela bien que nous les ayons empruntés à un monde étranger à savoir le monde arabe ? Le café qui vous sert quotidiennement de stimulant, la tasse dans laquelle vous versez ce noir breuvage, le sucre sans lequel vous ne sauriez aujourd’hui imaginer un menu, la limonade et la carafe, la jaquette et le matelas, c’est aux Arabes que nous devons de les connaître. Et ce n’est pas tout ! Dans la presque totalité du monde civilisé, ces articles portent encore leur nom arabe ! De même pour candi,bergamote, orange, quetsche, etc.

                Rien d’étonnant, me direz-vous sans doute, à ce que certains fruits originaires des pays chauds (tout comme certains aliments ou boissons) nous viennent de l’Orient ; et pourquoi dans ce cas, ne conserveraient-ils pas leur appellation d’origine ?

                Et lorsque vous avouez que, maté par la fatigue, vous vous étendez sur le sofa, le divan, l’ottomane ou dans l’alcôve, vous m’assurez que n’importe quel enfant saurait reconnaître l’origine étrangère de termes aussi extravagants. Mais savez-vous que, sans le vouloir, vous avez employé un autre mot arabe, un terme issu du jeu d’échecs (jeu que les Arabes nous ont appris, l’émissaire d’Haroun al-Rachid l’ayant, dit-on, introduit à la cour de Charlemagne), qu’échec vient de shah (le roi) et que le mot maté que vous avez employé vient de mat qui signifie tout simplement :  » Il est mort  » ? Alors, vous voyez : échec et mat !

                Saviez-vous en outre que les sacs de maroquin que vous voyez dans ce magasin portent encore l’estampille des Arabes ? Quant aux étoffes exposées dans cette vitrine, en dehors des cotonnades, des mousselines, du mohair souple et duveteux, vous pouvez faire votre choix entre le satin élégant, le taffetas distingué, la moire chatoyante et le damas somptueux (de la ville de Damas), qui étalent à vos yeux toute une gamme de nuances depuis le jaune safran jusqu’au lilas en passant par l’orange et le cramoisi. Autant de délicates invites à nous souvenir de ceux auxquels nous devons des étoffes aussi utiles que précieuses sous leurs coloris éclatants, c’est-à-dire aux Arabes.

                Savez-vous que lorsque vous entrez dans une pharmacie ou une droguerie, vous y trouvez quantité d’  » inventions  » arabes. Un simple coup d’œil aux caisses et aux flacons du droguiste suffira à vous en convaincre : vous y verrez de la muscade, du cumin, de l’estragon, du safran, du camphre, de la benzine, de l’alcali, de la soude, du borax, de la saccharine, de l’ambre et bien d’autres drogues arabes dont vous usez quotidiennement. Savez-vous que nous désignons encore sous son nom arabe de laque, le vernis dont nous couvrons nos ongles, que l’aniline, la gaze, le talc et la ouate sont autant de noms arabes ?

                Vous ne sauriez donc nier plus longtemps que le grand nombre de noms arabes qui émaillent notre langue désignent des articles d’usage courant dont les arabes nous ont révélé l’existence. Ni que ces articles aient apporté à notre vie quotidienne, jadis insipide, voire un peu sordide, maints agréments délicats qui l’ont littéralement assaisonnée, embellie par la couleur et le parfum, ni que celle-ci leur doive d’être plus saine et plus hygiénique en même temps que plus riche de confort et d’élégance… (Le soleil d’Allah brille sur l’occident. notre héritage arabe. Albin Michel, 1963)

                Hé, oui chère amie, ça fait mal au cœur de voir les héritiers des Maîtres d’antan au bas de l’échelle…..!!! Pourquoi d’après toi…????

                Porte-toi bien Weltma…!

          • Mme CH

            Salam khayti Imènus…!! L’autre facette de ton Napol montre que l’empereur était sensé et qu’il s’est même converti à l’Islam vers la fin de sa vie…!!! C’est pour ça qu’il s’est fortement inspiré de la Charia pour établir le code Napoléonien et le code civil français…! D’ailleurs, le Congrès international de Droit comparé qui a tenu ses assises à Paris, le 7 juillet 1951 affirme que: « le Droit Musulman implique une richesse de notions juridiques et de techniques remarquables qui permet à ce Droit de répondre à tous les besoins d’adaptation, exigés par la vie modernes »…..Ehhhhhhhh, ya Deniya….!!! Et, si on revenait à nos concepts….!??

            Voilà ce que Napol a dit:

            -Moïse (p) a reçu de Dieu, un message pour guider les hébreux sur le droit chemin. Mais conséquemment, ces derniers ont gardé pour eux-seuls les merveilleux enseignements de Moïse (p). Ils ont détourné ce message pour le confiner à “une race d’élus de Dieu”, au lieu d’en faire profiter le monde.

            -Puis vint Jésus (p), dit-il. Jésus (p) a souligné une belle vérité sur Dieu. Il a dit que Dieu est Unique et que vous devez l’aimer de tout votre cœur, et aimer votre voisin comme vous même.
            Mais, dit Napoléon, après la mort de Jésus (p), un groupe de politiciens, de Rome, a vu dans cette religion, une possibilité de contrôler une masse importante de gens. Ils ont donc élevé Jésus (p) au rang de Dieu, et partie de Dieu Lui-même. Ils ont ensuite donné à Dieu des partenaires. Ils étaient maintenant trois en un.
            Napoléon a dit : c’est de l‘idolâtrie.

            -Puis enfin, l’Empereur Bonaparte a enregistré ceci: à un certain moment de l’histoire, apparut un homme appelé “Mohamed” (Mohammad -pbsl). Et cet homme a dit la même chose que Moïse (p), Jésus (p), et tous les autres prophètes: il n’y a qu’Un Dieu. C’était le message de l’Islam.

            L’Empereur Napoléon Bonaparte a dit: “l’Islam est la vraie religion”. Et il a ajouté que plus les gens liront et deviendront intelligent, plus ils se familiariseront avec la logique et le raisonnement. Ils abandonneront les idoles, ou les rituels qui supportent le polythéisme, et ils reconnaîtront qu’il n’y a qu’Un Dieu. Et par conséquent, j’espère que le moment ne tardera pas où l’Islam prédominera le monde, car …..il prédominera le monde.

            Il a dit aussi: « « L’Islam attaque spécialement les idolâtres ; il n’y a pas d’autre dieu que Allah, et Mohammed est son Prophète ; voilà le fondement de la religion musulmane ; c’était le point le plus essentiel : consacrer la grande vérité annoncée par Moise et confirmée par Jésus (…) Il n’y a pas d’autre dieu que Allah et Mohammed et son Prophète (…) Je suis, moi, musulman unitaire et je glorifie le Prophète. (…) J’espère que le moment ne tardera pas ou je pourrai réunir tous les hommes sages et instruits du pays, et établir un régime uniforme, fondé sur les principes d’Al Coran qui sont les seuls vrais et qui peuvent seuls faire le bonheur des hommes »….A méditer….! D’ailleurs, c’est pour ça qu’ils ont créé les Bouloulous Al-Qaïda et Daesh pour ternir l’Islam et les musulmans….!!!

            Ainsi a parlé l’Empereur Napoléon Bonaparte.

            « Correspondance de Napoléon 1er: tome V, p518 »
            « Correspondance de Napoléon 1er: pièce N°3148 »
            « Journal inédit de Sainte Hélène, de 1815 à 1818 (Gal Baron Gourgaud) »

            Il n’était pas bête le bonhomme, ce sont plutôt les nôtres qui font dans le Toubbe3isme des gens heureux d’ici-bas…!!! Puuuuuffffffff…!

            Khayticalement , Thalay…!!!

            • Imène

              Mme CH : Bonsoir mon amie ! tlm ..
              Epoustouflant Napol ! Tu ne trouves pas ? déjà le texte de Sigrid Hunke ( plus haut ) sur les termes et inventions arabes transmis plutôt plagiés par les occidentaux est extrêmement interessant ! Maintenant c’est lui , le grand empereur , qui nous livre ses pensées , ses convictions les plus intimes :  » Moi je suis musulman unitaire , et je glorifie le prophète !!  » En fait , j’ai toujours su à travers diverses lectures , – dont tes contributions sur la Voix – Que Napol , Lamartine , Voltaire , et même Victor Hugo et ( bien d’autres grand hommes de l’occident chrétien ) vouaient une profonde inclination pour l’Islam , ses valeurs, pour le prophète Mohamed ( qsssl ), sa haute moralité , pour la civilisation orientale ..maintenant est ce qu’ils se sont convertis à l’Islam pratiquement , je ne sais pas..Les paroles de Napol , je les ai conservés , parmi les favoris , non pas bête du tout le bonhomme !!
              mais hadik…. thalay !! mdrrrrrrrr , plutôt tbdddd.. Salem Khayti .

  11. Cheniti Gh.

    Bravo Si Louled Abdelkrim d’avoir eu l’idée géniale de choisir notre très cher ami Si Khiat Ahmed comme ‘ hôte du Journal ‘. Une grande personnalité charismatique qui force le respect et l’admiration de tous ceux qui ont la chance de le connaître .Revenez s’il vous plaît pour illuminer notre VDSBA …..Je pousserai mon insolence jusqu’à vous dire que vous n’avez pas le droit de nous priver des quatre grands domaines éducatifs :le Savoir ;le Savoir-faire ; l’être et le Savoir-être que vous incarnez à merveille . Avec mes salutations fraternelles .

  12. OUERRAD

    Mon comment etait tellement PETIT ,,,,, mais GENTIL ???que le cheikh ne l a pas pris en consideration ,,,, merci CHEIKH ….

    • Ahmed khiat

      Mais non mon cher Ouerrad. Loin de moi cette idée. Je vous jure que je viens de vous répondre avant de voir votre 2ème commentaire. Veuillez bien m’en excuser, Vos commentaires seront toujours les bienvenus.

      • OUERRAD

        3la ,,, bali ecchhikh ,,,, on se retrouve nn beaucoup plus sur fb ,,,
        sur la voix certains energumenes ,,, sammtouha lina ,,, bonne soiree
        tout le plaisir est pour moi ,,, de te lire et relire ,,,, excuses mes sarcasmes ,,, c est juste pour la provoc comme toujours ,, et dans les regles de l art ,,,,hhhhhhhhhhhhh

  13. mohamedDD

    Salem, j’en ai connu des Khiat mais Ce Sieur A. Khiat, non. Mais, à travers vos comments., j’ai envie de le connaitre et de l’apprécier mieux, Allah Ya’soutrek wa Yastour tous les musulmans sincéres et productifs dans l’intérêt de la nation musulmane et humanitaire. Je suis Fière (oui avec un F) d’être musulman algérien et modeste représentatif en toute occasion par La Gràce d’Allah.
    La reconnaissance de notre Bien Aimé Mohamed sws, Bien sûr après LE TEMOIGNAGE D’ALLAH dans LE CORAN, par l’élite non musumane https://youtu.be/juNSIECIz98, …… doit nous pousser à plus d’efforts dans tous les domaines en priant Allah Le Très Miséricordieux Son Aide Son Assistance et Sa protection.
    Bonne continuation A. Khiat, vous n’êtes pas seul ……………. et Allah

    • Ahmed Khiat

      Voilà Monsieur MohamedDD mon blog personnel. Il n’est pas à jour, mais vous y trouverez – ainsi que les chers lecteurs et lectrices, quelques renseignements sur ma petite personne. Même des photos-classe à l’âge de 8 ans avec des petites Françaises… Soyez les bienvenus ( es )
      Blog: www. ahmedkhiat.unblog.fr

      • Mme CH

        Salam Mr Ahmed Khiat….!!! J’ai jeté un petit coup d’œil sur votre blog (j’y reviendrai plus tard…), waw quelles belles photos souvenirs….!!! Plutôt beau gosse cher monsieur…. surtout sur la photo à l’âge de 8 …et 21 ans……! Je pense que vous avez donné du fil à retordre aux petites françaises qui se croyaient chez elles les pauvres…!!!

        Six (6) plagiaires français…!!! Et encore, il y en a sûrement d’autres à travers le monde…!!!! Alors voyons voir ce que Mr Khiat a déniché:

        1-/La Fontaine avec 13 plagiats sur le célèbre Ibn El Mou9ffe3 (Kalila wa Dimna)…pourtant celui qui a une fontaine ne devrait pas boire à la fontaine d’un autre, mais bon, ne dit-on pas: « Il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau »…!!!!

        2-/ Voltaire….Lui, il a carrément piqué des histoires citées dans le Coran (Sourate El Kahf )………Eh oui, c’est pour ça qu’on dit c’est la faute à Voltaire..hihihiiiii…!!!!

        Gavroche:
        Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
        Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
        Je ne suis pas notaire, c’est la faute à Voltaire
        Je suis petit oiseau, c’est la faute à Rousseau

        3-/ Blaise Pascal le philosophe et mathématicien a piqué la « théorie du Pari » de Abou El Alaa Al Ma3ari….!!!!! Papapapaaa…!

        4-/ Jean Pierre Claris de Florian auteur dramatique, romancier, poète et fabuliste français a quant à lui piqué l’idée générale de son poème: « L’aveugle et le paralytique » des « Rasâ’il al-Ikhwân al-Safâ’ (Les Épîtres des frères de la pureté) rédigées par plusieurs philosophes arabo-musulmans au 9ème siècle…!!!!

        5-/ Pierre de Provence, l’écrivain du roman « la belle Maguelonne » qui a su s’approprier l’histoire de « 9amar Ezzaman » de l’oeuvre célèbre  » Les Milles et Une Nuit »…..Hé ben mon vieux, ils n’ont rien laissé…..!!!!

        6-/ Étienne de Bourbon qui a piqué une histoire de Kalila et Dimna et il a seulement changer Ibn Aras par un chien…!!!

        Voilà, un petit résumé de ce que j’ai pu lire sur le Blog de Mr Khiat…!!! Quelles révélations… quel travail passionnant et utile…!!! Merci beaucoup cher Monsieur…!!!

        Quant à la bande de complexés contaminés par les Virus des pays des Trois Nord….je leur conseille les Monts de Tessala….!!!!

      • Mme CH

        Hi…! J’ai remarqué que ce commentaire apparaît sur la bande passante mais pas dans la rubrique, alors le revoici… !

        Salam Mr Ahmed Khiat….!!! J’ai jeté un petit coup d’œil sur votre blog (j’y reviendrai plus tard…), waw quelles belles photos souvenirs….!!! Plutôt beau gosse cher monsieur…. surtout sur la photo à l’âge de 8 …et 21 ans……! Je pense que vous avez donné du fil à retordre aux petites françaises qui se croyaient chez elles les pauvres…!!!
        Six (6) plagiaires français…!!! Et encore, il y en a sûrement d’autres à travers le monde…!!!! Alors voyons voir ce que Mr Khiat a déniché:

        1-/La Fontaine avec 13 plagiats sur le célèbre Ibn El Mou9ffe3 (Kalila wa Dimna)…pourtant celui qui a une fontaine ne devrait pas boire à la fontaine d’un autre, mais bon, ne dit-on pas: « Il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau »…!!!!

        2-/ Voltaire….Lui, il a carrément piqué des histoires citées dans le Coran (Sourate El Kahf )………Eh oui, c’est pour ça qu’on dit c’est la faute à Voltaire..hihihiiiii…!!!!

        Gavroche:
        Je suis tombé par terre, c’est la faute à Voltaire
        Le nez dans le ruisseau, c’est la faute à Rousseau
        Je ne suis pas notaire, c’est la faute à Voltaire
        Je suis petit oiseau, c’est la faute à Rousseau

        3-/ Blaise Pascal le philosophe et mathématicien a piqué la « théorie du Pari » de Abou El Alaa Al Ma3ari….!!!!! Papapapaaa…!

        4-/ Jean Pierre Claris de Florian auteur dramatique, romancier, poète et fabuliste français a quant à lui piqué l’idée générale de son poème: « L’aveugle et le paralytique » des « Rasâ’il al-Ikhwân al-Safâ’ (Les Épîtres des frères de la pureté) rédigées par plusieurs philosophes arabo-musulmans au 9ème siècle…!!!!

        5-/ Pierre de Provence, l’écrivain du roman « la belle Maguelonne » qui a su s’approprier l’histoire de « 9amar Ezzaman » de l’oeuvre célèbre  » Les Milles et Une Nuit »…..Hé ben mon vieux, ils n’ont rien laissé…..!!!!

        6-/ Étienne de Bourbon qui a piqué une histoire de Kalila et Dimna et il a seulement changer Ibn Aras par un chien…!!! Matalgou walou…!!!

        Voilà, un petit résumé -(traduit à peu près, par ma petite personne)- de ce que j’ai pu lire sur le Blog de Mr Khiat…!!! Quelles révélations… quel travail passionnant et utile…!!! Merci beaucoup cher Monsieur…!!!

        Quant à la bande de complexés contaminés par les Virus des pays des Trois Nord….je leur conseille les Monts de Tessala….!!!!

        Tahiyati

        • ahmed khiat

          A CH. Salem Madame
          Des fils à retordre, oui donnés parfois, par contre reçus, ou bien encore, encaissés, bien souvent!.
          Vous aurez, inchaa Allah, l’occasion de voir de très près, tous ces plagiats.

          • Mme CH

            Salem Mr Khiat…!!! Quel aveu….cher monsieur ….je parle bien sûr des fils à retordre au pluriel en plus….!!! J’espère que les choses se sont calmées maintenant et que les fils sont coupés…(rires)…!!!!!

            J’espère profiter de la première occasion qui se présente à moi pour voir de très près tous ces plagiats à défaut de voir les plagiaires des arabo-musulmans…!!!! Inchaallah…!!!

            Bonne fin de journée….!!!!

  14. ebouterfas

    bonjour
    le mot plagiat peut être moindre mal car celui qui plagie met une fragment de texte dans le sien sans cité la source
    mais ya khouti une autre catégorie d’individu ellah yahféd et yastour
    il prend l’œuvre en totalité arrache la page de garde et met son nom dessus..
    ça se fait surtout dans le domaine des oeuvres non publiable comme des resuats de recherche ou des theses d’université lointaines qui ne publient pas leurs theses et ne deposent pas de droit d’auteur donc les plagiat dans le domaine litteraire est vite détectable du fait du dépôt de ISBN
    c’est pourquoi il faut que toutes université maintenant fassent un dépôt légal d’une thèse de doctorat de recherche sur un site international appartenant a un  »centre international de la propriété technique et intellectuelle ». ici c’est un cas d’usurpation et non de plagiat car le plagiat ça veut dire un petit effort de l’auteur dans lequel il place les travaux des autres sans les citer..au moins il a fait le gros du travail..
    ya aussi les adaptations comme celle de Meursault, contre-enquête – Kamel Daoud ..en se basant sur le roman du camarade Albert Camus. lol

  15. elabbassi

    il ya un autre phénomène qui est entrain de se généraliser sur internet c’est la collecte des travaux d’université dans un site et ensuite les offrir en vente
    le premier site qui a entamé cette croisière c’est memoireonline.com, openthesis.org, theses.fr , oatd.org etc….

    au début la consultation était libre ensuite elle s’est transformé en site commercial sans demander avais aux propriétaires des thèses et mémoires
    on n’est pas contre le commerce et la ventes des travaux de recherche sur internet mais on est contre l’usurpation des mémoires par des sociétés anonymes qui font du commerce en ligne sans avoir un siège fixe avec un numéro téléphone fixe et un compte bancaire clairement affiché.
    on ne sait pas comment le commerce sur internet est entrain d’évoluer
    donc chaque  »fournisseur d’accès internet  »qui constate une vente en ligne sans siège sociale ni téléphone fixe ni compte bancaires ni le nom de la personne gérante, le fournisseur est enclin de le bloquer  »pour non conformité du commerce en ligne »

  16. Hassan

    Viens dans ma ville.

    J’aime me promener dans ma ville,
    de bon matin quand tout est tranquille.
    J,ai marcher le long de la Macta,
    de bout en bout et à petits pas.

    L’Olympia a écarquillé ses yeux,
    et doucement m’a dit  »Salut vieux,
    te rappelles-tu des films de bon aloi ,
    qu’on regardait le soir toi et moi?

    Le lycée El Haoués me sourit des fois,
    et on discute longtemps en silence, parfois.
     »Te rappelles-tu des tes majestueux cours,
    te rappelles-tu quand tu jouais dans ma cour? »

     »Des anciens élevés, des frères Amarouches,
    de zouaoui Kadour, Menaouar et Chaouche,
    du judoka et grand sportif, Mestari,
    et de notre surveillant général Mézouari? »

    Oui je n’ai pas oublié Mawtini, Mawtini..
    la chanson qu’on chantait tous réunis.
    Elle est toujours la et ce n’est pas fini,
    oui j’aime ma patrie, l’Algérie, à l’infini.

    Le Parado m’a tourné le dos,
    Il est fâché à l’instar d’un ado.
    Il n’a pas prononcé un mot,
    sans doute il soigne ses maux.

    Dans la caserne de la gendarmerie,
    des jeunes s’entraînent et rient,
    ils sortiront de la aguerris,
    pour veiller et défendre la patrie.

    Ma ville s’est penchée et m’a dit tout bas,
     »Dis aux belabbésiens, d’ici et de la-bas,
    qu’il existe et existera toujours l’espoir,
    maintenant et même durant la décennie noire

    Viens dans ma ville…
    viens dans ma ville…

  17. Hassan

    Il faut lire » J’aime marcher le long… »
    Merci.

  18. Amirouche

    KHIAT AHMED,

    Permettez moi de vous faire une confidence Ousted. Durant ma toute petite enfance, le temps où ma tête ne dépassait pas encore le porte-craie des tableaux noirs accrochés au mur, j’ai peut être joué dans votre classe ou celle d’un autre enseignant parmi les dizaines que vous avez cité dans vos sept épisodes, bref, c’était l’époque où je jouais aux buchettes et jetons ronds. Votre étude sur l’enseignement a éveillé en moi de très anciens et vagues souvenirs et déclenche toujours à nous tous de fortes émotions « nostalgiques ». A l’entrée de l’école Claude Bernard « coté garçons », j’étais souvent dans le petit appartement de gauche épiant les enfants entrain de jouer pendant la récréation. Ma grand-mère Allah yarhamha m’autorisait à sortir quand l’école se vidait et la grande cour devenait déserte; en fin de journée, c’était le silence complet après la sortie du dernier petit écolier. Le seul personnage qui restait était mon discret grand-père ou dès fois monsieur le directeur qui habitait le premier étage avec sa famille. Je ne citerai pas son nom, mais je m’autorise à dédier en sa mémoire ce poème, veuillez m’en excusez car ce n’est pas le sujet …
    Les deux me manquent énormément, ils étaient les concierges de cette école pendant plusieurs années…

    Mon bien-aimé grand-père,
    Je pense à toi en ce moment,
    Et je veux écrire ce que je ressens.
    Ton lumineux visage restera gravé éternellement
    Dans mon cœur qui s’est, à toi, attaché autant.

    Avec le temps, tu es devenu faible et souffrant,
    Mais par miséricorde Dieu t’a rappelé à Lui noblement.
    Tu es parti, le doigt levé vers le ciel, silencieusement,
    Exprimant ainsi ta soumission au Seigneur de tous les temps.
    J’espère incha’Allah que ton âme s’en est allée comme le vent
    Doux et léger, sans difficultés, et sans tourments.

    Seigneur je suis sûre que Tu m’entends
    Car Tu es certes, L’Audient et Le Bienveillant.
    Je Te supplie d’accorder à cet être si aimant
    Le Paradis auquel nous aspirons ardemment.
    Je Te supplie d’en faire l’un de ses habitants
    Et de faire de sa tombe un lieu rayonnant.

    Je t’aime, grand-père, je t’aime d’un amour puissant.
    L’amour d’une  » petit-fils  » envers un être patient.
    Merci pour les douces paroles que tu m’offraient humblement.
    Et auxquelles je pense aujourd’hui très souvent.

    Si Dieu le veut, je te prouverai mon amour non pas en pleurant
    Mais en invoquant pour toi, le Tout Clément, le Tout Aimant,
    Et en t’offrant la lecture du noble Coran.
    Oui grand-père, tel est le bienfait d’un pieux descendant,
    Selon les propos rapportés par notre prophète clément.

    Sache que je remercie Allah Le Tout Puissant,
    D’avoir éclairé nos cœurs de l’Islam, ce joyau étincelant.
    Aujourd’hui grand-père tu n’es pas un mourant,
    Non! ta véritable vie commence à peine, tu es bien vivant.
    Alors il est possible que tu sois un jour au courant,
    De cet hommage que je te fais et que tu mérites tant.

    A bientôt grand-père, ce n’est qu’un au revoir vibrant.
    Si Dieu le veut, nous nous réunirons le jour du Jugement.
    Que Dieu agrée ces prières prononcées en ce bref instant
    Mais qui incha’Allah dureront éternellement… « Anonyme »
    Pour toi grand-père et tous nos morts Allah yarhamkoum.

    Respectueusement .
    Salam

    • OUERRAD

      liyah liyah ,,,, etbaki fina hakka ,,,,

    • Imène

      3mirouche , Hassan : Azzul ! tlm..
      Merci pour vos contributions .
      Merci pour cette merveilleuse séquence nostalgie que nous aimons tous ..L’hommage rendu à ton grand père , bro 3mirouche , est trés émouvant et nous amène ( moi , en tout cas ) à avoir une tendre et pieuse pensée pour ces êtres merveilleux ( et dont on ne parle jamais ) que sont nos grands parents…Allah yarham ceux qui nous ont quittés , et accorde longue vie et une belle santé à ceux qui sont en vie .
      Olaaaa , Les poètes de la Voix , rivalisent de prouesses et d’éclats pour notre plus grand plaisir ! Tous deux ont choisi de remuer le passé pour y puiser ces tendres souvenirs..la patrie ( la ville ) pour l’un , la famille ,pour l’autre.. et ce lien infime , pourtant fondamental qui relie les deux notions 🙁 la mère , la terre , la patrie ne sont elles pas inextricablement liées?? ) Nos ascendants incarnent nos racines , mais aussi notre enracinement dans cet espace géographique qu’est notre pays , notre patrie ..Viens dans ma ville ! c’est l’appel pathétique de mon frère Hassan , qui peut oublier Mawtini cet air qui nous a sauvés et réunis ?? Qui peut oublier ses racines , nos grands parents , ces êtres chers et attendrissants qui ont marqué notre petite enfance , et qui resteront à jamais vivants dans nos coeurs , et là , je reconnais emmani maternelle ,( je n’ai pas connu les autres , partis trop tôt ) dans chaque mot d’amour , dans chaque invocation dédiée à ton grand père Allah yarhmou ( ou yarhamhoumm ajma3ine ), il en a bcp de chance d’avoir un petit fils comme toi pour lui rendre un tel hommage ! Tu sais 3mirouche à quoi je reconnaissais que emmani était là chez nous ,à la maison ( sa venue , je ne te le dis pas , nous rendaientt fous de joie!
      c’était à l’odeur de la semoule grillée sur le tajine ( comme pour faire ettoumina ) elle nous préparait le r’fiss avec cette semoule donc,des dattes écrasées ( gharss ) et une bonne motte de beurre frais ! et elle façonnait des boulettes de la grosseur d’une petite mandarine ..emmmmmm , je te dis pas , ces souvenirs ! mamie , c’est de l’amour qui est tombé dedans ! Allah yarhamhoum , hada ma kan ..

      • Imène

        Remarque : le smiley il est sorti tout seul ! lool ..l’idée de  » l’amour qui est tombé dedans  » est plagiée ( re-loool ) d’une ancienne pub ,de la tele fr ,sur une marque de yaourt , je crois ..
        j’ai trouvé la formule trés belle , et je l’utilise souvent ..le plagiat est universel !

        • Mme CH

          Salam chère amie Imènus…!!! Quel beau, tendre et émouvant récit sur nos grands parents, nos origines, notre patrie…..et aussi « Mawtini » qui nous a effectivement sauvés et réunis…….Merci à toi et à mes frères Amirouche et Hassan du cercle des poètes de la VDSBA……!!! Prête-moi tes Kleeeenx Imènus….les miens je les ai envoyés à FaFa, car ces jours-ci « la France pleure ses Harkis »….!!!!

          Le fait que tu aies donné la source de la belle formule, hé bien ce n’est plus du plagiat Weltma….!!! le plagiat est universel, mais ceux de la rive Nord ne le reconnaissent pas , car ils sont les plus forts pour le moment….!!! le hic, c’est que nous ignorons notre histoire et celle de nos savants qui ont sorti l’occident des ténèbres, en tout cas, les Pinsons des arbres ne cessent leurs vols acrobatiques pour plaire aux Pinsons nordiques…on les trouve souvent à sautiller sur le sol à récupérer les graines tombées de la bouche de leurs Maîtres……!!!!

          العلم نور والجهل ظلام

          Bonne et douce nuit chère amie…!!!

    • Imène

      Azzul a 3mirouche !
      Je te dédie ce refrain de G . Moustaki , c’est trés joli .
      C’est pour toi que je joue, grand-père, c’est pour toi.
      Tous les autres m’écoutent, mais toi, tu m’entends.
      On est du même bois, on est du même sang
      Et je porte ton nom et tu es un peu moi …
      Dis moi , mon frère : est ce que on peut – comme toi , pour ton papi – offrir la lecture du saint coran , à un être cher qui nous a quitté ? merci de m’éclairer . Salem .

      • Amirouche

        Iméne,

        Amek atsillidh?

        Une femme avait posé la question suivante au Cheikh Al Albani :  » la récitation atteint-elle les morts ? « , il lui a répondu que si celui qui récite le coran est l’enfant de celui qui est décédé, si c’est le père ou la mère, alors cette récitation leur sera bénéfique dans leur tombe. Par contre, la récitation du coran par d’autres  » qui sont étrangers  » pour un mort, ça ne bénéficiera à personne, du fait qu’à la mort toute action prend fin sauf pour trois choses :  » une aumône charitable, une science utile ou un enfant vertueux qui invoque pour lui « .( à voir sur youtube)
        Aussi, la lecture du coran sur un mort par les voisins, les « toulbas » payés par la famille ou les amis, ne lui servira à rien selon les Oulémas, car ça n’a pas de fondements, ni de trace dans la pratique du Prophète (SAW), ni de celle de ses compagnons. Cependant, la charité donnée au nom du défunt, la supplication, le pèlerinage, remboursement des dettes des morts…etc, elle leur est très bénéfique et ceci est prouvé par de nombreux hadiths. Wa Allahou a3leme.

        Un avare et son fils marchait derrière le convoi funèbre de leur voisin mort, soudain l’enfant entend la veuve criait :  » Ya ndaybi, rajli meskine, ghadi yadouhe lale dar li mafiha la makla, la ma beche yachroube, la kasswa, la dawe … » et le fils de l’avare dit à son père :  » Papa, vont-ils ramener le mort chez nous ?! « ….Kleeenex kleeeeenex.

        Salam

        • Imène

          Azzul A 3mirouche ! tlm..
          Je vais bien , labess , et toi ? la petite santé ?
          Merci pour les explications bro , je vais chercher encore , parceque si la lecture du saint coran est bénéfique à nos parents , alors je vais  » dédier  » de façon régulière à mam les 60 hizbs du coran ( je dis mam et non papa , parceque lui , était un autodidacte chevronné , il mémorisait tout le coran et le récitait tout le temps..mais elle , non ! elle ne savait pas lire la pauvre chérie , c’est lui qui lui a appris les sourates pour qu’elle puisse prier ..) tanemirth a ya g’ma .
          Maintenant pour l’histoire de l’avare et son gamin : franchement mdrrrrrrrrrrr..!! mes kleenex sont toujours à portée de main figures toi ! j’espère que la CH va lire ..oups ! elle a envoyé tout un lot à FF qui pleure ses harkis ( ce sont ses arguments ) FF est une dure , elle ne pleure pas, elle a renié ses propres enfants les pn !! Alors les goumia ?? c’est juste de l’agitation , du racolage post électoral ! Lis plutôt l’avare elli dareh mafaha la makla , la chrab , la kasswa …re – mdrrrrrr !

  19. mohamedDD

    Salem à tous, et merci merci merci Si A. Khiat pour votre réponse et votre modestie qui vous place au rang aalim hakim bi idni’Allah, des savants et intellectuels existent par des milliers (dizaines) mais hakim rachid sont très peu; ils existent même de faux « savants » et « intello » -plagiaires passés et contemporains.
    Bonne fin de soirée aimons nous les uns les autres

  20. Ayadoun Sidahmed

    Je tiens à vous remercier pour le travail formidable que vous avais fait durant votre carrière professionnelle et aussi pour vos qualités du citoyen qui ne cesse de donner de son temps de son savoir. Tout simplement vous êtes exemplaire et vous faite notre fierté bonne continuation INCHAA ALLAH à d’autres succès. Mes respects Mr Khiate

  21. ahmed khiat

    Je vous remercie Si Ayadoun. Vous aussi, êtes bien utile à la ville de Sidi Bel Abbès. Elle finira tôt ou tard, inchaa Allah à être reconnaissante pour tout ce que vous faites. Continuez malgré les difficultés et peut-être même les bâtons dans les roues.

  22. Cheniti Gh.

    @ Si Ayadoune,
    Salam , je rejoins Si Khiat dans son conseil avisé et éclairé ( Rabi Yahafdeh ). J’ajouterai que tu fais de l’excellent travail pour le bien-être de tes concitoyens et que tous tes amis
    sont fiers de toi . Porte-toi bien et bonne soirée .

  23. Ayadoun Sidahmed

    Merci messieurs Khiat et Cheniti, je suis vraiment ému vos conseilles ainsi vos témoignages me vont droit au cœur. Merci

  24. BENHADDOU BOUBAKAR

    ce n’est que justice de rendre homage à une telle personalitè comme mon cher « maitre d’ècole » cheikh Khiat qui mèrite beaucoup d’èloges,vous avez tout dit mes amis(ies) ,longue vie inchallah pour ceux qui nous ont indiquè la voie de l’enseignement dont je suis à ma 34 ième d’annèe avec mes èlèves!

  25. Hebri

    Ça fait vraiment chaud au cœur de voir un Ancien de l’enseignement se consacrer à l’écriture après avoir pris sa retraite. Car notre société en a grand besoin. Et c’est certain qu’il ne peut s’agir que d’une personne parfaitement consciente de l’importance de son rôle d’éducateur. Une personne qui a le sens des responsabilités et qui reste profondément persuadée qu’elle ne peut cesser d’être utile à l’Éducation qu’après avoir expiré son dernier souffle. Le Tout-Puissant récompensera Mr Khiat pour tout ce qu’il a fait en faveur des milliers d’élèves qu’il a eu sous son contrôle. Un grand merci très sincère à Mr Louled Abdelkrim pour l’avoir invité.
    اعانك الله استاذ خياط واطال في عمرك

  26. Mohamed Bendjafar

    Bonsoir à toutes et à tous.
    J’ai lu tous les commentaires,et je partage tous les éloges faits à notre grand homme et maître Cheikh Ahmed Khiat. Éloges mérités pour son travail d’éducateur, d’homme épris de culture et de savoir , ne comptant pas son temps pour promouvoir toutes sortes d’activités , en répondant présent à toute manifestation, qu’elle soit d’ordre culturel , sportif , environnemental,ou autre.
    La reconnaissance est générale,et le débat, à travers les commentaires, à débordé sur l’histoire, l’appropriation des travaux d’illustres chercheurs , et certains amis(es) se sont même reconvertis en poètes ,avec grand succès d’ailleurs, pour la circonstance.
    Alors , et au risque d’être confendu pour plagiat, vous ne me laissez qu’un seul mot à dire à mon ami Hadj Ahmed Khiat ,homme affable et combien modeste : BRAVO.
    Je ne terminerai pas sans féliciter le jeune Abdelkrim Louled pour son interview de qualité, et en lui souhaitant beaucoup de réussite dans ses études.
    Bonsoir à tous.

    • Ahmed Khiat

      M. Amirouche
      Mon coeur palpite lorsque j’entends, ou je lis, ceux qui glorifient leurs parents, leurs grands parents, ou tout simplement, leur témoignent reconnaissance. En sus, de beaux vers, évidemment. Tous mes encouragements. A d’autres, inchaa Allah.
      Comme vous semblez aimer l’Ecole Claude Bernard, la 9ème partie du témoignage sur l’enseignement à SBA lui sera consacrée, inchaa Allah. En plus d’une publication ( ici dans ce Journal avec l’accord de son Administrateur ) le 10 Octobre.

  27. Mme CH

    Salam Mr Mohamed Bendjafar…!!! Mais où êtes vous donc passé…?? Ou fallait-il diffuser un avis de recherche pour vous retrouver…..(rires)…!!! On attend toujours vos contributions et vos poèmes puisque maintenant, vous faites partie du cercle des poètes de la VDSBA…!!!

    On vous attend cher monsieur, ne vous éloignez pas trop….toutes les plumes sont bonnes à croiser…..quelle que soit leur couleur….on trouvera bien un terrain d’entente…..comme des grands…!!!

    Bonne fin de soirée..!

  28. Ahmed Khiat

    Salem M. Bendjafar. Je vous remercie. Je vous présente, ainsi qu’à nos chers lecteurs et lectrices, tous mes respects,

  29. Mohamed Bendjafar

    Bonsoir à toutes et à tous.
    Mme CH , je n’étais pas si loin que ça. Quelques jours de vacances en famille,durant lesquels je ne me connectais que rarement.J’ai par contre pris le temps de lire ,ou relire, quelques livres qui restaient en suspens, et j’avoue que je m’en suis porté .
    Content de retrouver la voie , et par conséquent, tous les amis du journal.

    Quant à mon ami Ahmed Khiat , le respect et la reconnaissance dont vous parlez sont réciproques et sincères .

    Bonsoir .

  30. elabassi

    c’est bien d’ouvrir ce genre de sujet sur le plagiat c’est vrai aussi que les livres arabes
    étaient en majorité caché a l’abri dans les monastères chrétiens partout dans l’empire arabo musulmans.
    suite a cette ébauche de notre cher ami Mr Khiat je me suis souvenue que notre lycée a a **** avait une bibliothèque riche en divers genre de littérature de l’arabe a l’anglais en passant par le français et dans ces rayons nous avons sélectionné la série de l’auteur célèbre Jorgie zaydane. chouf avant 62 le paysage littéraire etait varié et aeré et détendu apres 62 il redevenue étouffé et raide

    Jorgie zaidane ellah yarhmou était chrétien d’origine libanaise.
    ce qui provoqua chez les arabo muslmans une réticence de toucher ces œuvres surtout lorsqu’il aborde le sujet de l’histoire. c’est vrai il fallait mieux faire le roman FICTIF que de faire le roman étude et subir un refus un rejet.
    voila ce qui manque en arabe c’est le roman fictif imaginaire mais qui décrit la journée d’un Arabie musulman en différente période et différente espace. l’espace était immense du Philipine jusqu’à Tanger
    on manque de production de roman du rire du divertissement on est envahie par l’écriture politique conflictuel qui montre qui est meilleur de qui..ça devient vraiment insupportable et puis ça ne servira a rien, le livre redevient un document une référence pour une thése personne ne le lira ni dans les gares ni dans les périodes de pluie de neige ou de maladies ou de voyage 6 heures en avion a ne rien faire.
    tous les européens ont imaginé des histoires sur les pirates des caraïbes mais aucun algérien n’a osé écrire une histoire imaginaire d’un pirates algériens qui a été oublié dans une ile suite a un escale
    le roman si on peut le dire composé par le grand compositeur hadj abderhamne l’inspecteur Tahar dans ces vacances est un exemple de roman de rire de gaité de voyage de connaissance de fraternité de rapprochement entre les peuples.
    On doit encouragé les gens a écrire s’il faut chaque wilaya doit a voir sa chaine TV comme ça il y aura au moins 46 romans sélectionné pour redevenir un film une série etc..why not? pourquoi pas??Payer trop chére pour adapter un roman a l’écran c’est cela qui va encourager les gens a écrire
    pour s’inspirer des égyptiens qui font des efforts dans le domaine de l’édition et la langue arabe faudra jeter un coup d’œil sur la maison
    choufou malgré que les égyptiens avaient une ancienne langue civilisation mondiale ils l’ont abandonné pour tirer la langue arabe chez eux.
    hindawi.org

    les livres de jorgie zaidane en arabe a télécharger sont sur ce site
    hajtaiebriab.over-blog.com

  31. elabassi

    pardon lire roman de FICTION et non fictif

    • Ahmed Khiat

      Salem
      Je me suis permis de relever cette petite phrase  » on manque de production de roman du rire du divertissement « .
      Je vous invite à lire mon roman ‘ Djeha le plaisantin floué ‘. Non seulement vous riez, mais vous y trouverez aussi une partie de nos coutumes, les bonnes comme les mauvaises. Sinon, regardez les vidéos – extraits du même livre – lus par M. Belamri AEK, l’écrivain Ali Kader et moi-
      dans facebook de notre ami Khaled Ourred à l’occasion des Journées culturelles mensuelles que j’avais animées. Bonne lecture

      • Imène

        Azzul tlm..
        J’ai visionné la vidéo en voici une esquisse de lecture , ma lecture ..
        Primo l’adaptation du conte de jeha en texte de théâtre , interprété par des comédiens « improvisés , me paraît très intéressant.. les trois compères , très complices ,ont l’air de s’amuser comme de grands enfants..c’est génial! L’auteur et principal acteur M khiat ,est de loin le plus expressif , le plus pertinent , le plus probant aussi dans ce jeu de rôle , sa prestation ferait pâlir de jalousie le gendarme cruchaut , ( louis de Funès ) face à son supérieur l’adjudant Gerber avec ses « mais , mais monsieur l’agent !!!! et la « braaave épouse « « lol ..en somme nos comédiens n’ont pas suffisamment travaillé leur texte , pour assimiler un rôle , il faut le répéter plusieurs fois …peuvent mieux faire donc .
        Le moment clé du récit « de la pièce « : on le sait qu’au-delà du caractère loufoque et plaisantin des histoires de djeha ,les contes , les fables sont le reflet de notre société contemporaine avec ses travers et ses vices ..un « tableau ou chacun de nous se trouve dépeint « ( préface de la fontaine ) je retiens et je vous cite ces moments forts et parlants du dialogue qui nous interpellent directement : … » voilà comment l’état vole ses enfants , le vaurien , les salauds .. démolir n’est rien , le plus difficile c’est de construire …tiens , tiens je comprends maintenant pourquoi les destructeurs sont plus nombreux que les bâtisseurs « le dialogue devient kafkaïen avec l’arrivée de l’autre « ghoul « un représentant de la loi dûment assermenté !! les entourloupes et abus de l’administration l’opacité des lois , l’incompréhension , les amendes qui pleuvent sur la tête des pauvres gens pacifiques ! … et puis comme dirait « nul n’est sensé ignorer la loi « e’ nna !! puis vient la séquence cruciale , le temps fort de cette mise en scène lorsque Djeha , désespéré va prendre la populace à témoin..hélas ! lorsque le sage désigne la lune l’idiot regarde le doigt !! troupeaux humains , imbéciles heureux , ils s’esclaffent ,…pas plus que cette semaine , les Dz , ont assisté , ahuris , à une scène étrangement similaire : un discours ordurier ..où le SG de la plus grande formation politique du pays se répand en invectives sur les uns et les autres..et l’assistance en pâmoison -des hauts cadres , de la haute sphère -qui s’esclaffe , ricane et applaudit…. !!!??? Que les méchants soient confondus , que Dieu damne les oppresseurs et impies oh oui !! penaud, la rage au ventre , il va évacuer sa colère en balançant un grand coup de pied au chat – en quête de caresse -venu à sa rencontre !!!! ???? c’est la phrase assassine , la phase scélérate de tout le récit , je n’aime pas , c’est d’une violence ! retirez là svp.. on ne passe pas ses nerfs sur un chat ! heureusement que le petit félin a esquivé le coup ..enfin que faire de cette maudite fenêtre ??? La question reste entière.
        Je me lève et je vous applaudis bien fort ! Merci pour ce bon moment récréatif , critique , instructif .
        Merci Mr le réalisateur K.Ouerrad , le jingle de la vidéo est super .

        • Mme CH

          Salam Chère amie Imènus….!!! C’est à mon tour de me lever et de t’applaudir pour ce récit très impressionnant….!!!! Quelle intervention…!!! Je n’ai pas vu la vidéo, mais j’ai tout pigé comme si je l’ai regardée plusieurs fois….!!! Ne serais-tu pas une professionnelle…..!!!! En tout cas, je sais que tu n’es pas n’importe qui mon amie…!!

          Et puis, quel passage de Djeha le plaisantin floué à l’autre Djeha du cirque Amar….!!!

          Allez, tu m’as donné l’envie d’aller la voir……!!!

          Merci à vous tous

          Weltmacalement….!

          • Ahmed Khiat

            Salem Mme CH
            Je me joins à vous pour dire que Mme Imène n’est pas n’importe qui. ( Vous l’êtes vous aussi, je l’ai su il y a plus de 4 ans déjà ) . Sans me poser de question, j’ajouterai que c’est une professionnelle, et une vraie professionnelle.
            Votre amie ( je n’ose pas dire ‘ notre ‘ amie ) a vu une seule vidéo. Il y en a deux autres dans le même site.
            Merci pour tout.

        • Ahmed Khiat

          Mme Imène, ce n’est pas seulement un compte rendu, mais aussi et surtout, une critique très intéressante, ce qui nous manque beaucoup en Algérie.
          Pour la phrase scélérate, notre bonhomme ne visait pas, au fond, le petit chat, mais plutôt sa pauvre femme, heureusement absente ce jour-là. D’ailleurs, ne dit-on pas ‘ maghloubti y marti ‘? ‘ Les autres, de l’autre rive, disent eux-aussi : « Quand on ne peut pas frapper l’âne, on frappe le bât. »
          C’est à mon tour de vous remercier, en attendant que vous passiez ‘ au peigne fin ‘ la totalité de l’ouvrage. Personnellement, j’aime être critiqué, objectivement, ça va de soi. Partant du principe que nul n’est parfait, cela me permet de me corriger, de revoir mes lacunes – et elles sont innombrables – d’avancer sur le bon chemin. On apprend toujours…

          • Imène

            Mme CH , Mr . Khiat : Bonsoir , Azzul tlm…
             » Mahgourti ou maghloubti ya marti ! exactement …voila qui va donner du tonus à notre histoire , mon cher Mr Khiat ! Djeha va assener une bonne raclée , à sa tendre moitié qui l’attendait fébrilement sur le pas de la porte ..après tout c’est elle qui l’a empêtré dans ce bourbier , à force de l’entendre geindre et pester contre sa vie dans ce cachot sans air ni lumière ! résultat : une journée de dur labeur et tractations pénibles avec les gardes champêtres , pour terminer avec deux amendes en 24 h, pour rien !!! on ne va pas jouer les vierges offensées ,ma chère CH , la violence à l’encontre des femmes est un fléau mondial , plus que jamais d’actu chez nous ! le dz – frustré ,en mal d’arguments , mal dans sa peau – conserve bien ses reflexes de cogneur ! on peut aussi envisager une triha collective mère et enfants , c’est aussi commode ! looool ! Mais , non sérieux , avouons –le ! chère amie les travaux de transformation dans la maison – souvent dangereux , qu’onéreux – c’est notre violent d’ingres à nous les femmes ! en véritables architectes d’intérieur , qu’est ce qu’on ferait pas pour aménager et réa-,moderniser , optimiser l’espace de nos intérieurs quitte à démolir une bonne partie de la maison ! lol .. les hommes en général , se moquent bien que la cuisine soit ultra moderne ou toute simple pourvu qu’il y’ait de la bonne bouffe !
            Mme CH , Mr. Khiat , je suis ravie que vous ayez apprécié mon commentaire , une vraie professionnelle , dîtes vous ? moi ?Merci mais c’est trop fort , je suis juste appliquée et minutieuse , on va dire ..Mr. Khiat , pourquoi , hésitez vous à m’appeler « votre amie « Osez donc ! Être votre amie est un honneur pour moi ! On est tous des amis sur la voix …Non , nul n’est parfait , mr. Khiat , on se corrige et on apprend tous les jours que le bon Dieu fait : La modestie est bien l’apanage des grands ! Svp ,quels titres portent les deux autres vidéos , ? j’aimerai les voir . Mes amitiès à vous Mme CH , Mr Khiat .

            • Mme CH

              Ohhh…!! La petite futée qui est aussi ma chère amie, est très modeste en plus…!!! En tout cas, je suis contente et fière d’avoir une amie appliquée et minutieuse comme toi Imènus…..avec Napol en plus…..!!!!

              Jouer aux vierges offensées, mais pas du tout…..!!!!

              Certains hommes doivent aller consulter un Psy ou mieux encore lire ce que dit le Coran sur les femmes et la Sunna de notre Prophète (saws) pour voir comment Il se comportait avec ses épouses (RA3)…!!! Mais, il faut dire aussi que certaines femmes méritent ce qui leur arrive….même si je suis contre toutes sortes de violence…!!!! Parfois, j’ai honte de faire partie de leur espèce….bref…!! Tout ça, parce que les gens heureux l’ont voulu ainsi….en voulant à tout prix faire croire à l’égalité entre le mâle et la femelle (un leurre pour des raisons bien connues sauf pour les benêts) ils ont engendré une relation de dualité et un déséquilibre entre les deux espèces, alors que le Créateur a bien expliqué le rôle de chacun…!

              Justement, la maison c’est notre domaine, notre patrimoine, notre espace à plusieurs dimensions, nous sommes les mieux placées pour savoir ce qu’il y a lieu de transformer ou de changer…etc…, voici une différence entre l’homme et le femme: « ils se moquent bien que la cuisine soit ultra moderne ou toute simple pourvu qu’il y’ait de la bonne bouffe ! » Et puis, certaines femmes « insistent » pour transformer ou moderniser la cuisine, alors que leurs maris n’ont pas les moyens de le faire….elles les poussent à s’endetter, à voler ou à prendre la Rachwa…etc…pour les satisfaire…..qu’est ce que tu penses de ce genre de femelle…..???

              J’ai vu la vidéo, les 3 types étaient biens, chacun selon son caractère, son tempérament et sa personnalité, mais Mr Khiat est de loin le petit sacré bonhomme, euuuhhh pardon si j’ose….!!! Très sympathique…!

              Lisez-moi ça: « Djeha va assener une bonne raclée , à sa tendre moitié qui l’attendait fébrilement sur le pas de la porte ..après tout c’est elle qui l’a empêtré dans ce bourbier , à force de l’entendre geindre et pester contre sa vie dans ce cachot sans air ni lumière ! résultat : une journée de dur labeur et tractations pénibles avec les gardes champêtres , pour terminer avec deux amendes en 24 h, pour rien !!! « ….minutieuse et appliquée….. »on va dire »…!!! Mon œil….Tbbbbbddddddddd (pour faire plaisir à notre frère Ami…rouche.)..!!! Elle nous refait une intervention époustouflante et………enfin…!!!

              Mes Amitiés Sincères…!

            • Ahmed Khiat

              Chère Madame Imène
              Comme vous l’avez sans doute deviné, dans mon roman ‘ Djeha, le plaisantin floué ‘, j’ai fait ‘ disparaître ‘ la pauvre femme ce jour-là, justement pour que ce’ méchant mari ‘ n’aille pas ‘ lui asséner une bonne raclée… ». Si je l’avais fait, j’aurais eu sur le dos toutes les femmes du monde et peut-être même leurs époux. Toutes et tous vont m’incriminer d’encourager des ‘ hommes ‘ à suivre l’exemple de Djeha… ( quoique – entre nous – ça soit quelquefois justifié – ô là là! )
              Quand on s’adresse au public, il faut s’attendre à tout, alors on ménage parfois le chou et la chèvre.
              Pour les autres vidéos, il y en a au fait une dizaine ( J’avais organisé 5 rencontres littéraires mensuelles, 3 pour adultes et 2 pour enfants ). Le tout est publié dans facebook ( mon mur : ahmed Khiat ) et dans le site ‘ Bélabbésiens – Bélabbesiennes – de notre ami Khaled Ouerrad.
              Voici les titres et les dates:
              23 Mai 2016: La chèvre de M. Segun
              16 Mai : sans objet
              20 Avril Galbi tfakkar lawtan
              5 Avril : Histoire du lièvre
              3 Avril: Avec Ahmed khiat, et Belamri: Histoire du lièvre
              6 Mars : une histoire vraie
              7 Février : TV de SBA
              19 Janv : TV de SBA – Roman Djeha
              3 Janvier : Le garde champêtre ( que vous aviez déjà visionnée )
              Maintenant, si vous et notre amie CH êtes un ‘ peu plus curieuses ‘, allez à la date du 15 Janvier, vous trouverez une photo-classe de 1954-55. J’y suis avec des petites françaises. Bravo d’avance si vous parvenez toutes les deux à me ‘ dénicher ‘. Au plaisir de vous lire

              • Imène

                Mr.Khiat : Azzul ! tlm..
                Merci pour votre réponse , je vais ( avec bcp de plaisir ) m’atteler à la lecture de vos publications , et je vous donnerai mon avis en toute objectivité .
                Tout compte fait , heureusement que Mme Djeha était absente ce jour là ! lol
                Tahiyyati .

  32. ebouterfas

    salam Mr Khiat
    igoulou celui qui réussit quelques choses en Algérie est une prouesse
    ailleurs aux états unis il fera des merveille.. c’est vrai réussir dans un pays comme le notre
    a écrire et a terminer une œuvre ce n’est pas évident du tout.
    amis ici on hérité l’esprit socialiste la culture gratuite non commerciale.
    au début ça provoque la curiosité des choses gratuites du jamais vue sur la planète terre surtout si on sait que tout gratuit et inutile.
    déjà nous avons hérite de la politique commerciale du livre de chez les français. la colonisation angalo saxone est différente elle est du type commerciale. l’anglo saxon c’est comme le banou israel la religion la sienne est réservée a lui seul et ne cherche aucunement vous la transmettre donc de ce coté les banou israel ont un avantage au moins il te laisse tranquille du coté religieux ce qui lui interresse c’est le commerce et surtout les matières premières pour faire tourner ces productions. le français c’est un catholique qui cherche le beurre et l’argent du beurre te convertir sans rien te laisser.
    chez lui tu es un sujet tu obéis tu auras ta retraite.
    donc ces catho ont instauré une politique commercial du livre. les anglos saxons le livre est un produit comme tout produit commerciale il se produit et se vend.
    ici en Algérie on a perpétué la politique commerciale de la vente du livre. le libraire t’exige de déposer le livre sur les rayons et ensuite revenir dans quelques mois voir si le livre a été vendu ou pas. le libraire ne fait pas la politique commerciale universelle ya pas de grossiste et des détaillants. le marché est contrôlé par l’Éditeur et par le libraire qui font du monopole. si les catholique ont fait dela c’est uniquement pour diffuser une ideologie la leurs c’est a dire formater les conquis pour redevenir sous leurs autorité ils n’acceptent aucune forme de liberté dessiconnelle qui sort de leurs bien vouloir.
    Donc nous musulmans en algerie et aussi banou israel algerien et aussi protestant algerien si il en existe devrons agir pour instaurer une autre politique commerciale du livre.
    on va casser ce monopole.
    on instaure le producteur le grossiste et le détaillant
    le producteur c’est une usine qui a dans ateliers des auteurs des graphistes des illustrateurs et qui produisent des livres des manuels etc
    il y a les grossiste qui s’alimente chez eux et y a les détaillants qui s’alimente selon la demande
    de cette manière on va développé en flèche le commerce du livre a la manière des banou israel et des protestants. je ne connais pas la méthode asiatique ça se peut qu’elle soit du type catholique
    donc les protestants sont une fraction de chrétien qui épousé le système islamique  »nul contrainte dans la religion » l’individu est libre de choisir sa croyance sauf que la chari3a est appliqué partout sur les catholique et sur les banou israel .et apres sur l’asie entière.
    donc nous sommes nous algériens musulmans plus proche des protestants anglo saxons que proche des catholique juif et non juifs. les arabes algériens ont refusé la main mise sur le pouvoir par le clergé Iranien ..pas de clergé politique
    clergé juridique khalifat neutre Oui clergé qui a deux bras l’un dans le politique qui puise dans la recette fiscale ou zakate pour faire des projets et de l’autre qui détient le tribunal ça il atét refusé par le royame federal israelein du nords et ensuite par les arabes et enfin par les protestants. Chez nous comme chez les protestants comme chez les banou Israël le clergé doit choisir entre le bras politique ou le bras juridique.
    chez nous algériens musulmans no catholique le gouvernement ne doit pas faire de politique. chaque village est un gouvernement. sur le plan monétaire on doit aller voir comment les américains fonctionnent.
    donc nos alliés les plus disant proche dans la façons de s’approcher du commerce et de l’états c’est bien les banou israel (royaume du nords des fédéralistes) non catholique (royaume du sud) et les protestants qui se basent sur le fédéralisme comme base d’activité..
    Donc d’abords il faut modifier la politique commerciale du livre ici en Algérie et abandonné le système catholique et iranien et l’effacer totalement de la mémoire algérienne..

    • Ahmed Khiat

      Effectivement, Monsieur ebouterfas, c’est une lutte, parfois des bâtons dans la roue, souvent, de l’incompréhension. N’empêche, vous trébuchez, vous tombez même, mais il faut toujours essayer de vous relever. Merci.

  33. ebouterfas

    effectivement Mr KHIAT réussir a écrire et éditer un livre ici en algerie
    c’est une prouesse et une guerre pas une lutte des batailles il faut être
    Mohamed ali là ou tu dois cogner fort ..
    et souvent pas par manque de moyen le gouvernement n’a jamais fait des retenues dans l’achat du matériels, il parait l’ENI avait acquit jadis une grande unité de reprographie tout était sophistiqué et automatique de quoi parait il faire vibrer SAMSUNG
    Ici ya si khayate c’est la jalousie el hasde l’envie c’est cela qui bloque le pays.
    un investisseur algérien au temps de chadli avec l’ouverture des douanes et importations avait acheté une machine de l’Étranger un responsable lui dit
     »pourquoi tu veux la faire entrer? Pourquoi dit l’investisseur c’est interdit?? non dit le responsable je n’ai pas voulu que tu tombe en faillite??l’investisseur répondit I WACH DAKHLAK,,?? et même si je tomberais en faillite ou EST ton problème c’est ton argent que j’ai engagé? 3LACH tu es mon chriki toi??
    WALLAH tout ce que ce décide en algerie se décide sur la base de la jalousie rien avoir ni avec le socialisme capitalisme ou islam..
    regarder la dernière sortie du ministère de l’enseignement sup de vouloir parait il interdire les cours supplémentaires de soutient pour les universitaire??
    Pourquoi l’Étudiant algérien n’a pas le droit de faire des cours de soutient??
    Et si l’étudiant est super riche sa mère est une milliardaire et voudra se taper les meilleurs proffs du monde tsalouha?? c’est son fils et elle le gate d’autant que c’est son propre argent elle ne l’a pas volé de l’État et elle n’a pas fait des détournements d’argent de budget de l’État.
    pourquoi?? parce que vous croyez que les gens aime l’université et protège les étudiants?? non par jalousie car si les étudiants font des cours de soutient seul les branches du technique font entrer de l’argent les autres des sciences sociales personne ne viendra faire des cours de soutient.
    donc chercher un cours de soutient est un droit universelle, maintenant le rôle de l’etat doit lui donner un cadre juridique. dans le cas ou l’étudiant paye un cours de soutient et n’obtient rien comme résultats est ce qu’il est autorisé a ester en justice l’enseignant afin de lui rembourser l’argent et lui demander des dommage et intérêt suite a l’Échec et a la perte du module. est ce que un enseignant a le droit de donner des cours de soutient a ces propres élèves?? non
    enseignants yahssed fi khouh l’enseignant parce que les élèves ne viennent pas chez moi en science sociale donc on l’interdit
    histoir de djouha
    gallak un ange avait rencontré deux personnes parait il algérien il leurs fit une condition
    je vous donnes ce que vous voudrez a condition de donner le double a celui qui ne va pas faire le premier sa demande..
    et un de se précipiter lui dire
     »ange éteint moi un œil »
    ça colle très bien sur certain algériens pas tous hamdoulah ‘ lol

    tant que il ya la sardine a 200 da tout le reste n’est que zayada
    donnez la zakate et sadakate et rien nous arriveras..
    argdou mhaniyine
    et contrôlez vos jalousies pour une fois..
     »wayaj3alou dou3a’ahou bicharri kadou3a’ihi bil khayri » Dieu n’accepte que dou3a el kheyre

  34. Imène

    Si Khiat : Azzul ,tlm !
    J’ai visité votre page FB , permettez -moi avant tout de :
    – vous féliciter pour la richesse de votre site : J’’ai eu le plaisir de consulter la quasi totalité de vos publications classées dans l’ordre antéchronologique.. toutes trés intéressantes et très variées .
    -De saluer bien bas votre inlassable engagement en faveur de la culture et de la  » chose pédagogique  » pour reprendre les termes de notre frère Cheniti Gh , que je salue , et ce , à travers moult activités , et rencontres littéraires dont le but est promouvoir la culture , la lecture et la littérature enfantine , dans une société justement qui n’a aucun engouement pour la lecture , où le livre est le parent pauvre des masses ! Hélas. .Votre retraite est bien méritée et bien remplie aussi , Bravo , Cher Monsieur ! Allah yaatik essaha ..
    -J’ai visionné l’histoire du lièvre , et depuis je ne cesse de fredonner  » arnab , arnab , arnoub … » ( rires , trés belle chanson enfantine ) vidéo 3 et 5 avril , le fond de l’histoire : Une tempête dans un verre d’eau ! ou l’art qu’ ont certaines personnes de faire d’un grain , une montagne de sable, ou d’une mouche un éléphant !! Parmi les multiples enseignements de ce conte , est celui d’exhorter l’homme à plus de modération , de responsabilité , de crédibilité lorsqu’il rapporte une info ou des dires..de toujours prendre le temps de vérifier ,de s’assurer de la véracité de ce que l’on avance , et là juste une parenthèse , si les enfants s’expriment souvent avec emphase en nous racontant leur petites histoires ou leurs exploits pour nous impressionner ou nous bluffer ..Les adultes , eux , le font sciemment ,insidieusement , avec mauvaise foi , souvent avec l’intention de nuire à tel ou telle personne ( qu’ils ont dans le nez évidemment , ou dont ils sont jaloux tout simplement ) des petits racontars qui font de grands drames , mine de rien..et on sait la position , extrêmement sévère , de notre religion quand aux colportages , médisances et calomnies..
    – Dans la salle , il y’avait peu d’enfants malheureusement ! ( tous très sages ! sourires.. ) leur raconter comme ça « un livre » comme vous le faîtes est une méthode innovante pour les encourager à la lecture ,à  » palper  » le livre ( autre que le manuel scolaire ) mais aussi leur apprendre à écouter..Le texte est parfaitement adaptable au théâtre pour enfants entre 7 et 9 ans..j’imagine qu’ils vont  » s’éclater  » en interprétant les rôles des différents animaux , avec les costumes ,le maquilage , la musique ..une pièce qui pourrait être jouée dans l’école à l’occasion des fêtes de fin d’année , le public sera au rendez de vous , trés nombreux !
    Merci Mr .khiat , de nous plonger , l’espace d’une lecture , dans le monde féerique de l’enfance ! Que de souvenirs , Que d’émotions…Merci mille fois.

  35. Ahmed Khiat

    A Madame Imène
    Merci, chère Madame, pour vos encouragements.
    Je relève:  » Dans la salle, il y avait peu d’enfants malheureusement ! »
    Oui, malheureusement, et pourtant que d’invitations personnelles ont été envoyées à leurs parents! Que d’annonces publiées un peu partout, une semaine avant ! mais presque rien. La culture à Sidi Bel Abbès du moins, a reculé, et c’est dommage.
    Par la même occasion, je ne sais pas si vous avez visionné la vidéo pour enfants également où notre ami Chéniti et ses petits-enfants étaient présents. Il a pris la parole lors du débat justement pour encourager les parents à ne pas rater ces rencontres littéraires. Hélas!
    PS. A lire vos commentaires, surtout côté critique, je pressens que vous êtes Professeur de Français dans une Université. J’ai personnellement grand besoin de critiques littéraires. Mes coordonnées ( Mobile et E-Mail ) ont été communiquées à notre amie CH. Les voici éventuellement: Elles sont publiques d’ailleurs.
    Telep : 05 50 72 59 17
    E-mail : khiat.sidahmed@yahoo.fr

Répondre