La Voix De Sidi Bel Abbes

Message du président Bouteflika à l’ouverture de la 17e Semaine nationale du Coran

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika a adressé un message aux participants à la 17ème Semaine nationale du Coran qui a ouvert ses travaux lundi à Constantine. En voici la traduction APS:

« Mesdames, Messieurs,

L’élévation spirituelle de l’âme n’épouse sa plus belle conception que dans une assemblée où le nom d’Allah est évoqué, Sa gloire exaltée et Sa parole récitée par les croyants en quête de purification de leur âme et de rassérènement de leur cœur.

Votre rencontre bénie à l’occasion de la 17ème édition de la Semaine nationale du Coran, se présente telle une précieuse occasion pour glorifier le Coran, cette Constitution qui sert de guide aux pieux de par le monde…une halte pour se pencher sur la sagesse supérieure que renferme ce texte et l’ordre et l’harmonie de ses mots qui édictent les enseignements dont nous nous imprégnons aujourd’hui.

C’est, aussi, une opportunité d’évoquer les paroles et actes de notre prophète Mohammad (QSSSL), meilleur modèle et source indispensable pour tout musulman désireux d’accroître et de perfectionner sa foi.

Je souhaite à votre rencontre le plus grand succès et que vos débats, recherches et conclusions soient aussi riches, fondés que fructueux au mieux des intérêts de votre nation, à laquelle vous êtes appelés -en puisant dans le Coran et la tradition du Prophète- à offrir une source intarissable où elle pourra s’abreuver pour mieux appréhender les multiples et complexes questions auxquelles elle est confrontée.

Je me réjouis de voir réunis, à la faveur de cette rencontre bénie, savants, imams, prédicateurs, chouyoukh de zaouias et enseignants du Coran…enfants de l’Algérie qui rivalisent dans l’apprentissage et la récitation du Coran et se concurrencent dans son exégèse…nos enfants, source de fierté, qui ont hissé haut le drapeau de l’Algérie à chacune de leurs participations aux concours internationaux de récitation du Coran, organisés dans plusieurs capitales arabes. Je voudrais également saisir cette occasion pour rendre hommage aux ulémas qui ne sont plus de ce monde et qui, de leur vivant, avaient renoncé aux plaisirs de la vie pour se vouer à Dieu, servir l’Islam et éclairer les fidèles. Leur souvenir est vivace dans nos cœurs et leur legs perpétué à ce jour par leurs disciples.

Mesdames, Messieurs,

Durant le mois rabie Al-Awal qui tire à sa fin, notre peuple a témoigné son amour au prophète (QSSSL) dont il a exalté les valeurs, actes et paroles.

Le courant musulman dominant en Algérie est le sunnisme, la société algérienne suivant à la lettre les enseignements et la tradition du Prophète Mohammad (QSSSL) qui prône la modération.

C’est la raison pour laquelle les relations de notre société avec autrui ont de tout temps été basées sur le respect et la considération. Agissant de façon logique et raisonnable et avec déférence et bienséance, notre société demeure unie autour d’un référent religieux solide dont les hommes sont d’éminents ulémas qui n’ont eu de cesse de défendre l’Islam contre les tentatives de falsification et de mauvaise interprétation, un référent qui a pour uniques sources le Coran et la Sunna ainsi qu’un legs riche d’exégèses et d’interprétations, œuvre de vaillants ulémas algériens.

Grâce à ce référent et à la sagesse de ses enfants, notre société est parvenue à éteindre le feu de la fitna et à mettre fin à l’extrémisme et à la violence. Vigilante et aguerrie, elle saura faire face au moindre danger qui pourrait guetter ses enfants et à la première des tentatives d’endoctrinement de ses jeunes.

A ce propos, j’invite nos valeureux imams et chouyoukh à poursuivre leurs efforts à même de prémunir nos enfants contre les idées destructrices et l’extrémisme religieux et battre en brèche les thèses et références douteuses du terrorisme qui tente de justifier sa barbarie par une interprétation fallacieuse des textes du Coran et de la Sunna.

Le terrorisme a terni l’image de l’Islam, jeté les musulmans dans l’égarement et permis aux non-musulmans d’attenter au Coran et de discréditer le prophète dont la véracité des paroles, la douceur de caractère et l’honneur de la prophétie ne sauraient faire l’objet d’un quelconque doute.

Il est de notre devoir, nous Algériens, de défendre l’image de notre religion, car nous avons su comment faire de notre référent un rempart contre l’extrémisme et une voie de modération, et de notre patrie une Ecole universelle de paix et de réconciliation, forte de la maturité de notre peuple et de son attachement aux hautes valeurs d’unité, d’altruisme et de cohésion sociale.

Mesdames, Messieurs,

Nous devons préserver la valeur « Famille » dans notre échelle de valeurs et consolider, au sein de notre société, les valeurs « Education » et « Justice ». Aussi, sommes-nous appelés à promouvoir le concept de citoyenneté que doivent conforter les valeurs de solidarité, de tolérance et d’acceptation de l’opinion de l’autre, le tout sous-tendu par les principes de modération et d’indulgence.

Vous n’êtes pas sans savoir que chacune de ces valeurs est citée dans des versets du Coran et d’autres puisées des actes et paroles du prophète (QSSL). Nous partageons ces valeurs qui se veulent humaines avec les autres nations qui y croient également et qui vouent respect et considération aux sociétés les incarnant.

L’Islam qui apporte des réponses aux grandes questions existentielles avec une vision planétaire des mondes mystique et réel, garantit les droits physiques et moraux des individus, dans un monde marqué par les crises, les conflits d’intérêts, les relations conflictuelles entre Etats et peuples et un déséquilibre géostratégique.

Des relations d’autant plus tendues que les crises économiques sévères ont impacté notre pays et influé sur nos réserves, nous poussant à revoir notre mode de consommation et la cadence de notre travail et de nos activités.

J’avais, déjà, ordonné au gouvernement de dire la vérité au peuple sur la conjoncture actuelle, pour que nous adoptions tous un mode de consommation adapté à ce que nous produisons comme richesse et que nous renoncions à l’économie basée essentiellement sur les recettes des hydrocarbures en vue de passer à une économie diversifiée axée sur l’Agriculture, l’Industrie et les Services.

J’ai appelé le gouvernement à accompagner la société pour bannir et lutter contre toute forme de gaspillage et de dilapidation et à prendre les mesures nécessaires en vue de rationaliser les dépenses publiques.

Mesdames, Messieurs,

Je tiens à vous féliciter pour le choix judicieux de la valeur « Travail » comme thème de votre rencontre scientifique. Toute personne connaissant les valeurs de l’Islam, son essence et ses enseignements, sait pertinemment que cette religion est une religion de savoir et de travail.

Le travail est une valeur humaine qui élève les Nations et les peuples. nPour nous, c’est une valeur coranique par excellence, qui découle de l’essence même de la religion, de la révélation divine et de la tradition du prophète Mohamed (QSSSL).

La notion du Travail en tant que valeur apparaît clairement dans plusieurs versets du saint coran, dans lesquels le Tout-puissant a ordonné à ses créatures de travailler et de mériter ses bienfaits par le travail et l’effort. Vous, récitants du coran, connaissez plus que quiconque ces versets et leur nombre.

La tradition du prophète Mohammad se veut un modèle des plus éloquents de ces valeurs traduites dans les faits. Elle confirme la place de choix accordée par l’Islam au Travail sur l’échelle des valeurs sociales et morales. Pour inciter les musulmans à travailler, le prophète Mohammad (QSSSL) a dit: « Si la fin du monde venait à survenir alors que l’un d’entre vous tenait dans sa main une plante, alors s’il peut la planter avant la fin du monde, qu’il le fasse ».

Parmi ses autres citations dans le même registre: « il n’est pas quelqu’un qui mange un repas meilleur que celui qui provient du travail fait par ses propres mains. Et certes, le prophète Daoud mangeait de ce qu’il produisait de ses propres mains », et aussi « Que l’un de vous ramasse du bois à brûler sur son dos, cela vaut mieux pour lui que de demander la charité à quelqu’un qui, soit la lui donne ou la lui refuse ».

Le messager de Dieu a également appelé les musulmans à s’appliquer dans leur travail, en disant « Certes, Allah aime que quand l’un de vous fait un travail, qu’il le perfectionne ». Selon Aicha, mère des croyants (que Dieu l’agrée), le prophète Mohammad (QSSSL) « avait l’habitude de coudre ses vêtements, réparer ses chaussures et faire toute autre activité que les hommes faisaient chez eux ».

Mesdames, messieurs,

Il est, de ce fait, évident de considérer le travail comme la quintessence de la religion et, par conséquent, nous ne pouvons renforcer notre foi qu’en se conformant aux percepts du Coran et à la tradition du Prophète (QSSSL).

Le travail, de par ses valeurs vitale, morale et éducative, se présente comme une véritable Ecole où l’individu s’élève en bon citoyen imprégné des valeurs de patience et de dignité dans une société fière, une école où règnent concorde, cohabitation, esprit collectif et rigueur pour mieux inculquer le sérieux dans le travail, le sens de responsabilité et la conscience professionnelle qui sous-tendent l’évolution des nations et peuples épris de progrès et de gloire.

Nous avons consenti avec notre peuple, ces dernières années, d’inlassables efforts pour rattraper le retard induit par les années de crise. Notre pays a pu recouvrer sa place parmi les nations et accomplir des réalisations économiques et sociales incontestables, grâce auxquelles nous œuvrons à atteindre l’autosuffisance dans plusieurs secteurs hors hydrocarbures en privilégiant les investissements alternatifs.

Grâce à cet effort national, les secteurs public et privé sont désormais de véritables partenaires au processus de développement, réunis sous une même bannière: le secteur national qui contribue à la formation des ressources humaines afin de les adapter aux besoins du marché du travail et à la création d’emplois pour nos jeunes.

Nous sommes très optimistes quant à notre capacité de relever les défis et de surmonter les sentiments de désespoir et d’amertume que certaines parties tentent de propager, forts de la volonté de notre peuple, de son courage et de sa détermination à aplanir les difficultés.

A cette occasion, j’appelle nos jeunes à se tourner vers le labour pour récolter les fruits et richesses de la terre, mais aussi vers les ateliers, usines et entreprises afin de participer à l’édification de leur pays, à son progrès et sa prospérité. Je les invite à présenter des œuvres intelligemment élaborées et perfectionnées.

Mesdames, Messieurs,

Je vous invite à saisir l’opportunité que vous offre cette rencontre pour contempler et méditer les versets du Saint Coran, ses éléments apparents et sous-jacents ainsi que la tradition de notre prophète afin d’en tirer ce qu’il y a de plus précieux comme commandements et enseignements qui prônent l’édification d’une société unie et solidaire, prémunie contre les appels à la discorde, au sectarisme, à l’avilissement, au désespoir, à l’extrémisme et au crime. Des préceptes qui sont à même de guider les nouvelles générations sur la voie d’un avenir serein conciliant Foi, Savoir et Travail.

Je vous remercie de votre attention et vous souhaite plein succès dans vos travaux ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62991

Posté par le Jan 5 2016. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “Message du président Bouteflika à l’ouverture de la 17e Semaine nationale du Coran”

  1. mohamedDD

    Tout ce que tu laboures, tu le moissonnes. Proverbe algérien
    Celui qui dort sur un tapis de haute laine dit que l’hiver est chaud. Proverbe algérien
    Si tu as de nombreuses richesses, donne ton bien ; si tu possèdes peu, donne ton coeur. Proverbe berbère
    A quoi sert la lumière du soleil si on a les yeux fermés ? Proverbe arabe
    A méditer svp ou fermez la (pour toujours!!!)

  2. Mme CH

    En Théorie qui tire « les conséquences à partir des principes », je dois avouer que c’est un très très beau message du Président de la République à l’occasion de la 17e Semaine nationale du Coran….!!! Surtout lorsqu’il dit:

    « Une précieuse occasion pour glorifier le Coran, cette Constitution qui sert de guide aux pieux de par le monde…une halte pour se pencher sur la sagesse supérieure que renferme ce texte et l’ordre et l’harmonie de ses mots qui édictent les enseignements dont nous nous imprégnons aujourd’hui. »

    « Il est de notre devoir, nous Algériens, de défendre l’image de notre religion, car nous avons su comment faire de notre référent un rempart contre l’extrémisme et une voie de modération…. »

    « Nous devons préserver la valeur « Famille » dans notre échelle de valeurs et consolider, au sein de notre société, les valeurs « Education » et « Justice ».  »

    « Toute personne connaissant les valeurs de l’Islam, son essence et ses enseignements, sait pertinemment que cette religion est une religion de savoir et de travail…. » C’est super…!
    « Il est, de ce fait, évident de considérer le travail comme la quintessence de la religion et, par conséquent, nous ne pouvons renforcer notre foi qu’en se conformant aux percepts du Coran et à la tradition du Prophète (QSSSL). »….etc…etc……!!!

    Mais sur le terrain, on peut constater que la réalité est toute autre….!!!!
    Comme par exemple l’article 9 de la constitution qui stipule: « Les institutions s’interdisent :
    – les pratiques contraires à la morale islamique et aux valeurs de la Révolution de Novembre »………Est-ce le cas….?????

    Par ailleurs, le Président a utilisé le mot « tradition », « actes et paroles » du Prophète (saws) au lieu de Sounna…!!!??? Alors qu’il y a un verset du Coran qui dit: «  »Ô vous les croyants, obéissez à Dieu et obéissez à Son Prophète…. » .

    En tout cas, si la pratique suivait la théorie, tout irait pour le mieux….!!!

  3. lecteur

    les choses sont claires apres une etude de coran de 2000 ans..il a été suffisement decortiqué et nos peuples arabes sont si arriérés qu’ils n’ont pas besoin de choses perfectionnées..une petite sysntese de queques ligne suffira pour arranger les choses dans nos sociétés..Des choses simples qu’on doit garder a faire
     »ne pas mentir, ne pas voler, ne detourner les biens publiques, ne pas gaspiller, ne pas tenter la femme du voisin, ne pas parler des autres, ne pas salir apres la propreté, et ne pas detruire apres la construction » ici on a incisté sur les choses que doit faire l’etre humain sans avoir besoin d’etudier..on ne fait pas des etudes pour aprendre a retenir sa main et sa langue??
    Par contre allez demander a des gens de faire du bien  »el islah » là c’est un peu trop car ça demande une formation..tu peux interdir a quelqu’un de scier un arbre c’est facile mais tu ne peux pas lui demander de planter un arbre avant que tu ne l’apprenne et l’introduire en lui le reflexe de la plantation..
    la société arabe en general ont perdus des reflexe de la civilisation surement a cause de l’immigration successive et des guerres interminable qu’elles sont subis..la civilisation a subit une forte immigration de peuple qui etaient en dehors des reflexes
    de la civilisation..se pencher ppour ramasser un papier jeter c’est un reflexe, jeter un papier mouchoir par terre c’est aussi un reflexe..on peut voir en direct aujourdhui l’histoire de la civilisation arabe avant sa chute..l’immigration et l’exode vers l’europe va justement créer un reflexe de l’immigrant..la dénatanilité a aussi joué son role..si on laisse le processus se derouler l’europe va balancer ….
    En dernier le dicours du president reprend des concepts fausse des immigrés celui de faire de la religion un objet..Dire proteger L’islame et le coran c’est considéré ces deux choses comme objet comme une icone, c’est le retour a la wathaniya..Faire de Dieu une icone pour se faire peur et faire peur..Alors que le coran est un discours et non un objet a élever ou a honnorer ou a proteger ..Le coran est un discours qui met Dieu en face des nouveaux Dieu..Genralement le discours en majorité parle aux rois plustot aux peiti peuples personnes..Donc le coran est un os pour les gouvernement mondiaux et a eux de le decripter…c’est leurs problémes..
    Neanmloins ici le president souleve un probléme de Constition celui de l’usage et l’exploitation de la religion a des fins politiques a des fins de division et de luttes intestines
    il note  »A ce propos, j’invite nos valeureux imams et chouyoukh à poursuivre leurs efforts à même de prémunir nos enfants contre les idées destructrices et l’extrémisme religieux et battre en brèche les thèses et références douteuses du terrorisme qui tente de justifier sa barbarie par une interprétation fallacieuse des textes du Coran et de la Sunna »
    ici c’est fondamentale et la constitution doit faire reference pour corriger ce probléme qui est apparue avant la chute des arabes et qui etait la cause meme de la chute de l’empire arabes..la defragmentations de la nation arabe etait occasionné non pas par les ennemies judeo chretien mais bien comme le prefere le dire Mme CH le ver dans le fruit douda fi l’os…
    ces zaouiya jouent le role politique de l’union ou ils foncent la division??
    c’est a eux de repondre a cette question dans le cadre de la constition car sinon la constition va se pencher sur ce probléme de division par l’intermediare de l’usage de l’islame et va anticipé l’avenir en blocant intelligement toute tentative d’exploitation de la religion a des fins personnel politique ou guerrière..
    laa constitution doit cerner le discours pour le controler.. »tout algerien est considéré par el islah c’est un devoir humain et religieux c’est un ordre divin de notre Dieu Ellah et doit etre effectuer a titre individuel pluriel collectif organisé ou non oragnisée » »
    la formule est large et n’exclue parsonne religieux algeriens comme non religieux..le discours doit uniquement dans el isllah ..le collectif organisé sous entant les zaouiyas..
    si le discours dans la zaouiya depasse el islah ils seront considéré comme des separatiste ou action qui méne a une division…

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →