La Voix De Sidi Bel Abbes

Médias: Décès du journaliste, fils de SBA, Kadi Boumdol

Kadi Boumdol a débuté sa carrière à la fin des années 1990, au sein du quotidien régional Erraï avant de rejoindre les staffs rédactionnels de plusieurs autres publications de l’ouest du pays, dont Sawt El Gharb et Sada Wahran.

sans-titre-1_2618035_465x348

Il a été notamment responsable régional, à Oran, des quotidiens El Jarida, El Fadjr et Djazaïr News. Pertinent, énergique et jovial, il s’est longtemps consacré au travail de terrain, au contact des petites gens, à travers une longue série de reportages consacrés aux contrées et bourgades déshéritées du pays profond.

Forgé dans l’adversité, il était particulièrement sensible aux conditions de vie des populations ayant souffert des affres du terrorisme dans les localités du sud-est de la wilaya de Sidi Bel Abbès. Plusieurs de ses reportages avaient d’ailleurs permis de mettre en lumière le dur vécu des populations rurales pendant et après les années de terrorisme.

A partir de 2005, Kadi Boumdol rejoint la rédaction du quotidien arabophone Djazaïr News, où il occupa la fonction de rédacteur en chef en charge des régions.

Après une riche carrière dans la presse écrite, il entame une nouvelle expérience dans l’audiovisuel et intègre Echorouk TV en 2012.
Nombreux étaient les journalistes à exprimer hier leur tristesse sur les réseaux sociaux, saluant le parcours d’un professionnel consciencieux et très amène. «Il est parti trop tôt, au moment où sa carrière a atteint sa vitesse de croisière. Injuste. Un homme plein de vie et rempli d’ambitions», commente Hacen Ouali du quotidien El Watan, avec lequel il a travaillé à El Djazaïr News. «Un homme modeste et juste. C’est une grande perte pour le métier», témoignent ses collègues. Ses confrères et consœurs à Echorouk TV étaient atterrés à l’annonce de sa disparition tragique.

Kadi Boumdol, père de trois enfants, a été inhumé hier après-midi au cimetière de Sidi Bel Abbès. Repose en paix, l’ami !

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68919

Posté par le Août 22 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, NECROLOGIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

7 Commentaires pour “Médias: Décès du journaliste, fils de SBA, Kadi Boumdol”

  1. Imène

    Allah yarhamou birahmatihi el wassi3a.
    Mes condoléances à sa famille , proches et amis .
    A Dieu nous appartenons , à lui nous retournons .

  2. chaibdraa tani djamel

    Mes sincéres condoléances à la famille BOUMDOL ainsi qu’à toute la famille de la presse algerienne. INA LILAHI OUA INA ILAYHI RAJI3OUNE

  3. OUERRAD

    inna lillahi wa inna illayhi rajirounnn ,,,, ki kane hai ,,,, motus et bouche cousue ,,,, ki mattt ,,,, on nous apprend des choses sur ould el ,,,, bled ,,,,,,

  4. LOULED

    Sidi Bel Abbes a perdu l’un de ses brillants enfants. Inna Lillah Wa Ilayhi Raji’oune
    Toutes nos condoléances à la famille de notre confrère KADI BOUMDAL qui est resté toujours modeste et jouissait d’une crédibilité. Ses loyaux services resteront gravés dans la mémoire collective.
    الله يرحمه و يرزق دويه الصبر و السلوان

  5. Mohamed Ghalouni

    Sincères condoléances à la famille BOUMDAL . Puisse Allah le tout Puissant accorder au défunt sa Sainte Miséricorde et l’accueillir en son Vaste Paradis !! Allah yerhmah !!

  6. mohamedDD

    Allah Yarhamouh, tous les enfants de SBA sont chéris et même de tout le territoire algérien, marocain, tunisien, jordanien, égyptien, irakien, séoudien, turk, syrien, pakistanais, …….. tous les enfants (même adultes) sont chers à leur mère et famille.
    Comme l’enfant d’une mère américaine, anglaise, française, russe, japonaise …. est cher et chéri, l’enfant d’une mère syrienne est aussi chéri sinon plus comme pour la mère palestinienne, la mère afghane, la mère libanaise, la mère malienne, la mère brésilienne, …. au « nom » de qui on tue ces enfants … au nom de « justice » mensongeeeee, au nom des « droits de l’homme » mensongeeee, au nom de la « liberté » mensongeeee, au nom de la « démocratie » mensongeee, ….véreux et alors de qui et de quoi??? « NON afiliation » si, « NON aliénation à votre « culture » si, « NON à votre mondialisation » si, ………. Dieu est Justice Justice Justice

Répondre