La Voix De Sidi Bel Abbes

MATCH AMICAL : ALGÉRIE 0 – PALESTINE 1 : Historique !

C’est dans un temple du 5-Juillet plein à craquer que s’est joué avant hier le match historique entre Algériens et Palestiniens. Un public marqué par la présence de plusieurs personnalités sportives et politiques à leur tête le ministre de la Jeunesse et des Sports, Son Excellence l’ambassadeur de l’État de Palestine et les deux présidents des Fédérations de football. On a noté également la présence des familles auxquelles une partie des tribunes a été réservée. Un beau monde venu spécialement a manifesté son entière solidarité à la cause palestinienne à travers les drapeaux et les banderoles aux couleurs de la Palestine.

Football-Algérie-Palestine
Les slogans au nom de “Palestine chouhada” ou “One, two, three, viva la Palestine” ont également longtemps retenti dans les travées du stade, lequel n’a pas mis beaucoup de temps pour choisir son camp en sifflant “étrangement” les joueurs du coach André-Pierre Shürmann. Cela dit, au-delà de son caractère beaucoup plus symbolique. Le match a été un très bon test pour les deux sélections. Ce sont les Verts qui vont se mettre en évidence. Ferhat prend de vitesse son vis-à-vis avant de servir au point de penalty Benkhemassa qui reprend le cuir sur le montant droit des cadres du portier palestinien. Une alerte qui met le feu aux débats avec toutefois une réaction des “locaux” qui vont enchaîner quelques offensives qui créent la panique dans l’arrière-garde algérienne. À la 19’, Salhi commet l’irréparable en voulant jouer avec Keniche et se voit chiper le cuir par Toufik Abou Hamad qui sert Tamer Salah lequel envoie sa reprise dans les décors. À l’approche de la première demi-heure de jeu, les débats se concentrent au milieu du terrain avec un léger ascendant pour les partenaires de Benkhemassa qui a dû quitter prématurément son équipe pour blessure. Il a été suppléé par Halaïmia. À la fin du premier half, les Palestiniens ratent le coche à deux reprises par Sameh Maraba, lequel bute d’abord sur Salhi qui parvient à sauver in extremis en dégageant le cuir en corner avant que le même joueur ne place un heading dans les décors alors qu’il était étrangement seul au point de penalty. Au retour des vestiaires, c’est beaucoup plus le spectacle offert par la masse humaine présente au stade du 5-Juillet qui faisait le show. Il a fallu attendre l’heure de jeu pour voir le stade s’enflammer après l’ouverture du score par les Palestiniens. En effet, sur un bon travail collectif, Hamed Abou Mahia, bien placé devant les buts, ne trouve aucune difficulté à mettre le cuir hors de portée de Chaâl (62’).
Un but qui pique au vif les Fennecs qui multiplient les offensives pour tenter de revenir à la marque. Amokrane, idéalement servi par Halaïmia, rate un but tout fait en envoyant son heading hors des cadres alors qu’il était seul (74’) face au gardien. Peu de temps après, c’est Meziane qui tente sa chance d’un tir des 20 mètres qui rase la transversale des bois gardés par Mousaâb (80’). Toutefois, ce sont les Palestiniens qui allaient rater le coup de grâce par Imad Fadi qui croise trop sa frappe (87’). Le score ne change pas jusqu’au coup de sifflet final de l’arbitre Boukouassa dans une belle communion entres les joueurs des deux équipes. C’est la dernière image qu’on gardera de ce rendez-vous historique entre les deux peuples algérien et palestinien.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=63170

Posté par le Fév 19 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, COLLECTIFS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

5 Commentaires pour “MATCH AMICAL : ALGÉRIE 0 – PALESTINE 1 : Historique !”

  1. OUERRAD

    Encore un registre de commerce pour faire durer le spaectacle ,,,, joumou3ah makboulah …

  2. Mme CH

    En contrepartie, le drapeau algérien a été brandi à Al Qods lors de l’Intifadha rendant hommage au soutien du peuple algérien aux palestiniens..! D’ailleurs, ce n’est pas la première fois puisque « un citoyen a brandi le drapeau algérien dans un établissement public à El-Qods occupée, en 2014, en guise de soutien à l’équipe nationale algérienne de football. Le geste a déplu à des Israéliens présents sur les lieux et il s’en est suivi une bagarre. »

    Nombreux sont les Palestiniens qui brandissent l’emblème national pendant les affrontements avec l’armée d’occupation israélienne en Cisjordanie, à Ghaza, El Qods et dans d’autres localités de la Palestine occupée…..!!!

    « C’est parce que les Palestiniens ont un très grand respect pour la révolution algérienne qu’ils s’en inspirent », ont dit des Palestiniens établis en Algérie.

    « La guerre de libération algérienne face à l’occupation française est un modèle pour nous et nous encourage à nous battre pour l’indépendance de notre pays », notent-ils.

    « L’emblème national algérien a été exhibé déjà en Palestine pendant le Mondial brésilien. Les Palestiniens se reconnaissent en l’Algérie et supportaient tous l’équipe nationale algérienne de football », rappellent d’autres.

    Pendant que presque tous les arabo-musulmans leur ont tourné le dos pour une raison ou une autre, seuls les Algériens sont restés fidèle aux palestiniens qui se battent pour leur vie.

    Le rabbin Israel David Weiss de Naturei Karta a dit dans une interview avec une agence de presse iranienne : « Israël a été établie au nom du Judaïsme, mais est impure et dénuée de Dieu. Nous sommes confiants qu’elle cessera d’exister ».

    Dans l’interview qui a eu lieu à New York, le rabbin Weiss a ajouté : « Nous ne savons pas combien de sang encore devra être répandu jusqu’à ce qu’Israël cesse d’exister, mais nous prions Dieu que ce souhait soit accordé avec un minimum d’effusion de sang et de perte ».

    Il a été demandé à Weiss quelle solution il suggérait pour les musulmans, les chrétiens et les juifs afin de vivre en paix et en sécurité, côte à côte. En réponse, il a répondu : « Nous et les musulmans avons vécu côte à côte durant des centaines d’années sans problème. En ce temps, il n’y avait pas d’ONU et pas de droits de l’homme. Le problème aujourd’hui n’est pas la religion, mais plutôt le sioniste. Le sioniste tire profit de la religion et considère tous ses opposants comme antisémites ».

    Que Dieu nous prête vie pour assister à la chute de l’empire sioniste en Palestine…Bientôt InchaAllah…!!!

  3. Mme CH

    « Place Essaraya (Ghaza), les supporters se comptaient par milliers. On se croyait dans une ville d’Algérie vu le nombre de drapeaux vert-blanc-rouge. Certes, tout le monde s’attendait que les tribunes du 5 juillet soient bien garnies, mais personne et à aucun moment n’aurait cru que le stade serait archicomble, avec autant de drapeaux et de keffiehs palestiniens ! Bien avant le début du match, les Palestiniens ont entonné le chant désormais célèbre, accompagnant les 75 000 supporters algériens : «Falastine Echouhada, Falastine Echouhada», sur le refrain de «El Djazaïr Echouhada».

    Les larmes aux yeux, enveloppé dans un drapeau algérien, Mhamad Kaloub, la trentaine, père de deux enfants avec les drapeaux algérien et palestinien dessinés sur leurs joues, nous dit : «Je n’arrive pas à croire ce qui se passe sous nos yeux et ceux du monde entier. C’est quoi cet amour ? Je savais que les Algériens nous soutenaient depuis toujours, mais aujourd’hui, je suis surpris que leur amour pour la Palestine et les Palestiniens les pousseraient à encourager notre équipe aux dépens de la leur.

    Et puis, on dirait que l’Algérie entière est au stade pour un simple match amical. Dès aujourd’hui, je me proclame Algérien et j’ai même envie que les Algériens remportent le match !» La partie avait déjà commencé et la sympathie du «redoutable» public algérien a vite été affichée. Incroyable mais pas en Algérie, et lorsqu’il s’agit de la Palestine, le public algérien voulaient que les Fidayine gagnent. A Ghaza, c’était le contraire. Emus par autant de sentiments d’amour et de compassion, les Palestiniens désiraient une victoire algérienne. » (Match Algérie-Palestine : Ghaza aux couleurs des Fennecs, El watan, 19/02/2016)

    Ce n’était qu’un simple match de foot mais ses effets pour certains et ses dégâts sont beaucoup plus importants qu’on ne le croit….!!! Demandez à Si Natanyahou, il le sait lui…!!!

  4. Ayadoun Sidahmed

    « كلما ضاقت بكم الدنيا اذهبوا إلى الجزائر » قالها الراحل ياسر عرفات ذات يوم ونقولها لكم اليوم وغدا لأن في الجزائر شعب لن يتخلى عنكم، وسيكون سندا لكم في كل وقت
    ياسر عرفات رحمه الله

  5. Dr Reffas

    Bonjour.

    Le peuple Algérien a été toujours du côté du peuple Palestinien. Le drame est que les palestiniens n’arrivent pas à unifier leurs rangs. Une situation entretenue par les Israéliens.L’Algérien ne peut pas être plus Palestinien que le Palestinien. Quant au match amical, les Algériens sont venus en masse pour crier  » Falestine echouhadas » jusqu’à siffler l’équipe d’Algérie pendant toute la rencontre, et ils ont exprimés leur joie lorsque l’équipe de Palestine a inscrit le but. On a dépassé les limites du soutien. Eli B3id ala zaza yetsama b3aklah.

Répondre