La Voix De Sidi Bel Abbes

Mascara Le maire d’El Kader sur les traces de l’Emir

Le maire d’El Kader, une ville située dans l’Etat de l’Iowa, aux Etats-Unis, Joshua Robert Pope, était hier l’invité de l’association Sur les traces de l’Emir à Mascara, à l’occasion de la célébration du 184e anniversaire de la première allégeance à l’Emir Abdelkader.

L’hôte de Mascara était accompagné de la présidente de l’association Abdelkader Education Projetct (AEP), Mme Kathy Garms, et de John W Kiser, cofondateur de l’AEP et auteur de l’ouvrage intitulé Le Commandeur des croyants : la vie et les temps de l’Emir Abdelkader. Dans son intervention, Joshua Robert Pope a déclaré que son déplacement à Mascara pour assister aux festivités du 184e anniversaire de la Moubayaâ de l’Emir Abdelkader «a pour objectif de renforcer les liens d’amitié tissés entre les villes de Mascara (Algérie) et El Kader (Etats-Unis)».

De son côté, le président de l’association Sur les traces de l’Emir, Abdelmalek Sahraoui, a tenu à relater que «la participation de la délégation américaine est venue raviver l’accord de jumelage signé en 1984 entre les deux villes». Les hôtes de la capitale de l’Emir Abdelkader ont procédé à l’inauguration du Park El Kader implanté dans le quartier de Khessibia avant de visiter les principaux sites historiques de l’Emir Abdelkader.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69948

Posté par le Nov 27 2016. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

8 Commentaires pour “Mascara Le maire d’El Kader sur les traces de l’Emir”

  1. SBA

    Une ville Américaine qui porte le nom d’un héros qui honore notre pays La vie et le combat de l’émir Abdelkader restent davantage à être mieux connus par nos enfants.

  2. mohamedDD

    Allah Yarhamouk Ya Emir même mort Allah Yar’faou Rijal, les tiens t’ont oublié sauf les justes qui t’ont suivi après ton combat qui se souvient, ket’rou chma’etes. Votre combat qui a duré … 132 ans pour libérer ce beau pays du joug colonial, ce dernier revient discrètement avec l’appui des ‘moutons’. Allah nous a fait Miséricorde par de grandes potentialités, que ‘les vendus’ ont gaspillé, lapidé, volé, spolié, corrompre, partagé,…
    Ce très beau pays alors est devenu un pauvre pays (pourtant si riche, sinon les « riches » ne reviendront pas comme dans les années 90), si sale que chaque ville a perdu de son éclat, on dirait une cité de malfamé, détritus partout où sont les « autorités » et responsables civiles et autres, L’ALGERIE PLEURE SES HOMMES ET FEMMES COMME UNE ORPHELINE

    Le monde du ‘travail’ est en crise, et personne ne s’en soucie, les moyens de travail sont vendus au moins offrant « clientèle », ni même l’ugta et ses valets, les fleurons de l’économie sont aux mains des délégués anti-gestionnaires dans le but d’installer la déprime social et dégradation des moyens de travail – Affaires sonatrach, cnan, air algerie, cosider, …on parle pas de banques, c’est bizarre !!!! les administrations publiques ne sont pas meiux loties, l’enseignement, la justice, le transport, la santé, …… à quelques exceptions, c’est le tout miteux.

    J’ai repris une partie de l’article sur une re-grève à air Algérie en date sur lesoirdalgerie (l’ombredalgerie), qui cite : Face à cette situation, le syndicat du PNC remonte au créneau et menace de recourir de nouveau à la démonstration de force «pour dénoncer le laisser-aller affiché par l’employeur». Aussitôt informé de cette nouvelle donne, l’employeur a pris langue avec les représentants des travailleurs et programmé une réunion pour mardi prochain. Pour rappel, au lendemain de l’arrêt de travail observé par le syndicat du PNC, les deux parties (syndicat et employeur) se sont réunies pour débattre des revendications du PNC.
    L’employeur dans une administration ou entreprise publique, c’est qui??? Le peu que j’ai appris c’est l’Etat, et l’Etat c’est eux « cadre de la nation+ zélus », qui de quel droit ils s’attribuent leurs salaires, les avantages faramineux pendant et après, un ministre belge ou anglais les envient; viennent ensuite ces pdg et dg qui au gré des premiers cités sont placés et déplacés – manager l’entreprise, oui à ma façon, il devient employeur-délégué au service de l’ « Etat » sans état d’âme, et qui de créve en créve n’ont rien donné!!! Le mal est ailleurs chez le « vrai » employeur.
    Quand le manager général (pdg ou dg) est recruté et sanctionné selon des critères reconnus et avérés dans le monde du travail, alors là .. rêve ou réalité … volonté politique, sociale, économique, ………………. « quand on veut, on peut »

  3. elabbassi

    so mohameddd
    bof tout le monde en 70 savait que le socialisme allait prendre la tengente
     »anta mir wana mir chkoun issoug el hmir »
    depuis les années 70 les pays socialistes se débattent dans la boue sans pouvoir sortir.
    tout le monde essaye de faire sortir les pays socialiste europeens mais c’est un peu difficile..en algerie heureusement qu’on avait laissé un peu les privés souflait depuis 62 sinon c’est la karitha..
    le systeme crée par les idéologues français et romain et en crise..trop de centralisme tout est a l’etat..l’État prétend etre intelligente veut faire tout mais elle est dépassé par les opportunistes..les meilleurs cadres et travailleurs ont quité le bateau…impossible de travailler dans cette marrée humaine..dans une administration dans le systeme romain français 1 travailleur fait le boulot pour 100 ..tout le reste se drappe derrière lui et au lieu de se contenter de leurs salaires ils s’adonne au trafique au detournement etc..

    ce n’est pas le socilisme qui est la cause il n’est qu’un model de production basé sur la propriété collective ou la proété fichiya3..le socialisme n’est pas nouveau pour les algerien il etait deja appliqué meme avant la proposition du communisme en europe..

    ce qui est en crise et a montré ses limites c’est l’ideologie issus chez les judeo chretien en creant un royaume qui s’étend vers un empire..
    mais les arabes musulmans n’ont pas fait leurs erreurs..le centre de la décision est resté entre les mains des Juges chez les jUdeo chretiens il a basculé chez les riches..
    d’ou la prétention de vouloir faire tout, tout seul..
    le peuple a compris en Europe
     »tu veux redevenir rois,?? eh bien a toi de travailler..Et lorsque les choses tournent mal chez eux soit ils s’adonnent au trafique pour faire entretenir leurs peuples soit s’adonner au banditisme et le recours aux impôts sur les peuples désarmés. soit pour certain qui ont peur de Dieu et applique la bible ils se retirent quitte le pouvoir..comme l’avait fait le prophéte Zakariya..zakariya etait un juge il était dépassé devant le pouvoir politique ils avaient a l’Époque l’œil plus grosse que le ventre..
    en résumé je crois que jusqu’à maintenant les judeo chrétiens par rapport aux arabes ils n’ont rien compris de ce que Dieu voulait reelement faire..bien qu’ils prétendent détenir la sagesse et le savoir alors qu’au fond ils n’ont accumulé que les technique du fer et du verre et un peu de magie noir et de Djinn ..a part cette technologie des recettes de cuisine 1 gramme de Fer mélangé a 2 gramme d’acide donne 5 gramme de sel il ne faut rien espérer
    ils n’ont pas encore compris qu’un Roi n’admet jamais un roi a part lui..Dieu est un Roi est capable de l’assumer car Il a les moyens de sa politique..
    ces judeo chretiens du NORDS ne peuvent même pas s’auto nourrir et si l’Afrique va un jour sombrer ils vont faire la guerre en Europe et chacun va vers l’autre pour lui piller ces réserves..Bien que certain peuple européens étaient un peu raisonnable et avaient pu sortir de la famine..sinon le reste est resté dans la barbarie et les peaux de moutons

  4. sidi yacine

    La ville d’El Kader (1 500 habitants) se trouve aux Etats-Unis d’Amérique, dans l’Etat de l’Iowa. Elle est jumelée à la ville de Mascara depuis 1984. C’est en 1846, lorsque l’Emir Abd El Kader combattait l’envahisseur français depuis déjà 16 longues années, que trois Américains, John Thompson, Timothy Davis et Chester Sage décidèrent de nommer leur petit campement El Kader, pour rendre hommage à la bravoure devenue légendaire, à l’esprit chevaleresque et à la grandeur d’âme de l’Emir Abdelkader. Dans la presse américaine du XIXè siècle, l’Emir Abdelkader représentait le mythe de ce noble chevalier arabe qui, l’épée à la main, repoussait l’envahisseur. Dans la conscience collective, l’Emir Abdelkader ne pouvait pas manquer de rappeler aux Américains du XIXè siècle les exploits de leurs aînés, les pères fondateurs de la nation américaine, face, en particulier, à l’Empire britannique. De nombreux historiens se plaisent à comparer l’Emir Abdelkader à Georges Washington.

  5. mohamedDD

    sidi yacine, je vous remercies pour plus d’informations. L’Emir Abdelkader a combattu pour libérer son pays du joug colonial, vous dites les exploits de leurs aînés, vous avez peut être oublier l’extermination presque de tous les indiens (le plus grand crime de l’humanité, vient après le peuple palestinien) formatage us « blek le roc », due à notre absence de communication, on connait plus leurs « héros » et savants que les notres, une carence au profit de ….
    Certes, il y a des hommes (et des femmes héroiques) de chaque coté, l’audace, la bravoure, l’honnêteté, fidélité, …. la droiture.

    Entre nous, je préfère notre Emir, Ben Badis, Ben Boulaid, Zabana, … nos prédécesseurs seul Allah peut Juger, on est incapable.

    A elabbassi sahbi, moi je parlais des hommes et toi tu parles des systèmes, toutes les religions ont parlé de paix, d’amour, de probité,… mais les hommes véreux qui à travers les relegions et autres systèmes ont tué et spolié ………..
    Bonne nuit

  6. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    Mon ami Kader dit l’USMO vient me trouver un après-midi pour me demander de l’emmener au cimetière chrétien accompagner une amie belabbésienne, Mme Lucie Abadia.
    Mme Lucie Abadia est un historienne française de renom, spécialiste de l’Emir et de sa détention à Pau, la ville où elle réside, qui a animé de nombreuses conférences sur l’Emir, en France et en Algérie, à Sidi Bel-Abbès en particulier.
    Au cimetière, après le recueillement, la visite des lieux est un réel plaisir dans cet espace très « vert » avec sa végétation luxuriante, « denrée rare » aujourd’hui dans la cité bétonnée à outrance.
    Au milieu des discussions sur l’Emir, à la manière d’un écolier tentant d’épater sa maîtresse, je dis à Mme Lucie :
    – J’ai écrit un jour un article sur le séjour d’Abdelkader à Pau, « La France a-t-elle empoisonné l’Emir ».
    Sur l’allée ombragée, Mme Abadia s’arrêta net, interloquée, mains sur les hanches, les yeux ronds, avant de pouvoir articuler quelques mots, d’une voix d’enfant bernée :
    – Bon Dieu, alors, c’est vous ? L’Emir empoisonné en France…à Pau…ça a fait un grand bruit dans ma ville…Tous les amis ont été choqués par cette histoire !
    Confus au point de rougir tel un bambin voleur de confiture devant la charmante dame fixée comme un mât sur l’allée, j’entrepris de minimiser mon acte .
    – Ce n’est juste qu’une hypothèse « médicale », Madame.
    – Mais pas à Pau, pas à Pau, Bon Dieu. A Pau, l’Emir Abdelkader a été reçu comme un prince en exil !
    Toute honte non encore bue, j’ai essayé de rassurer l’honorable historienne.
    – A Pau, il n’y a eu que 5 enfants et un adulte morts au château d’Henry IV mais à Amboise, il y a 25 tombes. 25 morts sur les 80 Algériens de la Daïra de l’Emir, c’est un véritable « pogrom ».
    Après la visite au cimetière, j’ai invité, chez moi,la noble paloise effarouchée pour le lendemain dans la matinée, seul créneau horaire libre de la conférencière tenue par ses engagements. J’escomptai ainsi plaider ma cause pour me voir accorder l’indulgence de l’illustre hôte de la ville.
    A 9 Heures, heure convenue, j’étais sur le pas de ma porte pour accueillir Mme Abadia qui me dit, délicatesse naturelle :
    – Je resterai un petit quart d’heure, je n’aimerais pas abuser de votre temps.
    Devant cette bibliothèque vivante sur l’Emir, ce n’est que lorsque mes enfants sont rentrés que l’on s’est aperçu que midi était déjà passé.

  7. SBA

    Qu’est ce que je lis ici ?un commentaire témoignage du docteur ElHADJ Abdelhamid Merci monsieur d’apporter votre précieux concours au forum et surtout s’agissant de notre Émir Abdelkader

  8. elabbassi

    Si j.avais les techniques de la redaction des romans de fictions j.aurais bien placè l.emir comme
    Un element dans une histoire de service speciaux de l.epoque..
    Deux grands mulitaire kader de cotè napoleon de l.autre manipulès a leurs
    Kader a bifurquè et redevenue inxontrlable ils ont sous estimè ces capacitès
    Intellectuelle et strategique..le feu qu.ils ont allumè a prit de la dimenssion
    Ils voulaient arreter kader mais celui tente de marcher vers l.ouest vers le maroc..
    C.est la panique gènerale..Le risque etait trops gros si les maures chretiens de l.espagne
    Essayent de reprendre le continent iberique..
    Le topo psychologique de kader etait faux..c.etait un Lycaon dans la
    Costume d.un serveur bougha blanche ou chaussurre blanche
    De la.cote niçoise ou de floride…
    Kader.a faillit prendre marakeche et reduire tout les marocains aux chapeau melon botte de.cuire et les fera sortir de cette bassaisse ## servire le.chien par sa bouche et tirer son profit de sa menture..##
    Dieu l.avait dit un jour a Iblis y.a des gens que tu peux acheter d.autres pas la peine
    De tenter…Ils n.ont pas achetè l.èmir c.est la pire des pertes des bataille..
    Le riche n.espere pas d.autre milliards mais une petite rak3a mais sans contrainte.
    L.emir les avait dit ..mettez votre argent lã ou vous pensez**
    Je vais en syrie qui ne porte pas de costume blanc….elle paye un peu trop le prix..
    Mais comme **..tu ne n èpaiisera la peau de la bravour qu.en recevant les coups**
    C.est bien les syriens sont entrain d.epaissir leurs peaux..lol
    C.est une histoire tirè de l.imaginaire toute ressemblance n.est que fruit
    De la coincidence…lol

Répondre