La Voix De Sidi Bel Abbes

M. Chérif Rahmani au complexe machinisme agricole de Sidi Bel-Abbès : Un pôle stratégique pour l’agriculture

Un seul point figurait au programme de la visite d’inspection et de travail effectuée hier par le ministre de l’Industrie, de la PME et de la Promotion de l’investissement, M. Cherif Rahmani.
Le Complexe machisme agricole de Sidi-Bel-Abbès a fait l’objet de la visite du ministre qui, accompagné d’une forte délégation, devait inspecter l’ensemble des ateliers et s’entretenir avec les cadres et ouvriers. Le souci exprimé par M. Cherif Rahmani s’articulait autour de la recherche des voies et moyens à mettre en œuvre pour la dynamisation de la formation des jeunes, l’élévation du taux d’intégration et la relance de la sous-traitance de manière à ériger la cité de la Mekkerra en pôle du machinisme agricole, une filière jugée stratégique pour la promotion du secteur de l’agriculture.
Lors du point de presse qu’il a animé, M. Rahmani devait insister sur ces paramètres tout en soulignant l’importance de ce partenariat dans la production de la qualité des moissonneuses-batteuses, entre autres, afin de rationaliser la récolte et d’éviter des pertes de grains estimées parfois à 1,5 million de tonnes par campagne. C’est dire toute la fiabilité de ce partenariat qui s’est fixé comme prévisions la production de 1.000 moissonneuses-batteuses/an pour 2013 avec cette ambition d’exporter dans l’avenir pour répondre aux besoins du marché du Maghreb et du monde arabe, sachant que ce complexe fonctionnel depuis 1977 est le seul au niveau de cette zone.
Une ambition réitérée par le directeur général de la SAMPO qui a exprimé sa disponibilité à œuvrer dans ce sens au vu des commodités et du soutien du gouvernement.
Effectivement, toute une dynamique est observée au niveau des unités de montage de ce complexe qui renaît de ses cendres après une longue période d’hibernation. Il convient de préciser que la nouvelle société, détenue à 38% par SAMPO, 37% par CMA et 27% par PMAT (Algérie), fut dimensionnée initialement pour un programme de 500 moissonneuses-batteuses/an avec une intégration des pièces de nouvelle génération pour aujourd’hui doubler la capacité.
Ces capacités renforcées permettront de répondre au plan d’action du gouvernement visant le renouvellement de la totalité du parc.
Le ministre devait également faire un crochet par l’ENIE, également en phase de mutation.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=21829

Posté par le Jan 16 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

7 Commentaires pour “M. Chérif Rahmani au complexe machinisme agricole de Sidi Bel-Abbès : Un pôle stratégique pour l’agriculture”

  1. meradi

    Une info utile por le dévelloppement économique mais disons mesieursAllah yerham si TAYEBI larbi ministre belabbesien pour cette usine

  2. houari

    dommage pour le complexe tout ca c est du heuffffffffffffffffffffffffffffffff ils ont abonndoner la moissoneuse batteuse class pour un montage et le complexe est diviser par le mur derlin a linterieur du montage du jamais vu no comment

  3. ancien cadre de cma

    je ne comprends comment au lieu de de develloper la moissoneuse class qui est repute’ mondialement elle est connu en algerie au bout des doigts elle est facilement reparable meme en plein campagne la disponibilite’ de la PR existe en abandence a travers Pmat et certains importateurs prives certaines pieces sont fabrique’ par des anciens cadres de CMA et qui arrivent a couvrir le marche’meme i y adrfaillance de CMA qui ne veut plus fabriquer les positions cles’ alors qu’il dispose d’un Parc machines modernes ainsi que des outillages performents et qui malheureusement coutent trop cher
    les responsables qui ont decide’ d’abandonner tessala n’ont aucune conscience professionnelle ou ils n’aiment leur pays
    a l’epoque CMA faisait de la fabrication avec un taut d’intregation de plus de 70: et nous sommes arrive’ a’ realiser j’usqu’a 660 machines
    aujoud’hui on parle d’un montage de 1000 machines finlandaise qui sont inconnue sur le marche’ mondial et arabe
    en plus il parait qu’il ont separe’ le batiment de l’assemblage par des bloc en beton fournie et mis en place par une societe’ etrangere pourquoi ces depence unitules et qu’elle est son interet
    vous avez parle’ de pertes enormes il me semble que vous faites erreur actuellement il ne depassent 5 pourcent malgres le manque de pieces au niveau de CMA les raisons c’est que l ‘usine manque de dirigeant competents pour mettre a la disposition des des fellah les pieces integres’ fabriques par l’usine dont ils disposent les outillages et la tecnnologie
    il ya encre beaucoup de choses a dire j’ai donne’ mon point de vue
    faites appel au fellaha et au ancien cadres de cma ils vous donneront leur avis avant de vous engager essayer de publier ce cmmentaire sur un quotidien
    merci

  4. BRAHIM

    Les allemands ont mis cette m batteuse au musée il y a longtemps en plus pourquoi parler du taux d’intégration puisque la sonacome ne fabrique que de la tole et les parties essentielles tel que le moteur et la boite de vitesse sont montées avec des pièces de rechanges importées de l’étranger
    cette usine a été de tout temps déficitaire et c’est grace à l’était qui injecte de temps à autre des sommes faramineuses pour la faire fonctionner ;. Cette unité n’arrive pas à produire la quantité demandée par les agriculteurs ni la qualité qui laisse à désirer.Au lieu de fabriquer des produits de haute gamme les cadres dirigeants du complexe ont meme fabriquer des mangeoires et des citernes d’eau Vous n’avez aucun savoir scientifique et cette m batteuse n’a jamais fait l’objet de modification pour son améliroation et la belle vie du parti unique vous a échappée et avec la médiocrité votre complexe ne peut jamais faire surface Quand aux allemands ils ont crées une vingtaines de types de m batteuses après celle dont vous venez de parlez , elles sont modernes , confortables, climatisées avec des réglages electroniques

  5. MILOUD

    ON CONNAIT LES CADRES DES ENTREPRISES ETATIQUES DU PARTI UNIQUE  » REGDA OUAT MANJI »
    DURANT LA PERIODE DU PARTI UNIQUE IL FAUT PROCURER DES INTERVENTIONS POUR RECEVOIR UN POSTE DE TELEVISION ET A QUEL PRIX PARCE QUE LES CADRES DIRIGEANTS DE LA SONELEC ONT PROFITE DU MONOPOLE POUR DEGAGER DES BENEFICES ALORS OU SONT ACTUELLENT CES BENEFICES ?
    JE SAISIS CETTE OCCASION POUR RACONTER UNE ANECDOTE OU
    PAR MANQUE DE MATIERE PREMIERE ET PIECES DETACHEES TOUTES LES CHAINES DE LA SONELEC ETAIENT FERMEES ET IL RESTAIT QUE DEUX QUI SONT RESTEES OUVERTES CELLES DE LA BOUFFE ET DE LA PAIE

  6. Un parmi d'autres

    Que produit l’Algérie et que sont devenues toute ces usines fournies par des occidentaux clefs en Mains et cette Sonacome ou les ouvriers qui ne percevaient pas leurs salaires , trouvaient le moyen de fabriquées des plateaux de Kalientica pour aller les vendre et arrondir leu fins de mois ,et cette Sonekec ou les responsables faisaient sortir des téléviseurs et frigos pour les vendre sous le manteau et pour arrondir leu fin de mois et cette Onalait ou les ouvriers en manque d’hygiène et devant les cuves laitière travaillaient le mégot plein de cendre prêt à tomber dans le lait et les allées infectes et aujourd’hui même on continu à produire cette matière de 1ère nécessité dans des sacs en plastique et non dans des bouteilles ou des briques alors je dis que tout est mal-sain chez nous et que le pays à investi ou plutôt a jeté l’argent dans le VIDE .
    De toute les manières que cela soit privé ou public la stagnation reste comme du temps de l’ère primaire et tout est ainsi c’est pour cela que je dis autour de moi qu’en Algérie nous avons tout mais que l’on a RIEN

Répondre