La Voix De Sidi Bel Abbes

Lynx : Menace sur un de nos derniers félins

planete_2544802_465x348p

Inscrit sur la liste des espèces protégées, le lynx caracal devrait faire l’objet d’une étude plus sérieuse, car bien des choses menacent l’espèce. Une photo affligeante, qui a fait le tour des réseaux sociaux au mois de juillet, montre le cadavre d’un animal jeté au bord d’une route dans la wilaya de sidi Bel Abbès, vraisemblablement heurté par un véhicule. C’était un lynx ! Un lynx ? «Il y a donc des lynx en Algérie ?» se sont interrogés des internautes. Assurément oui. Le lynx caracal (Felis caracal ou Caracal caracal) et le chat sauvage, qui font de très rares apparitions ça et là, sont les derniers félins qui subsistent en Algérie après la disparition de la panthère, du guépard, du lynx serval et du chat des sables. Le guépard a été signalé récemment dans le Hoggar, mais nous n’avons plus aucune trace du serval et du chat des sables depuis au moins une quarantaine d’années. Quant à la panthère, les dernières ont été abattues en 1930. Le lynx va-t-il inéluctablement connaître le même sort ? Le lynx caracal, encore appelé lynx du désert, bien qu’il ne soit pas cantonné dans les zones arides, reste bien connu des populations locales qui l’appellent différemment selon les régions : ouchek, aneg, ouchaj, besboula. Les plus âgés, plus près de la nature que les jeunes générations, le distinguent nettement du chacal ou du renard. Mais il a été victime de cette confusion et de la traque implacable faite à ses cousins canidés, piégés, empoisonnés ou abattus. Depuis quelques années, on le signale un peu plus souvent. Des individus ont été retrouvés morts à Saïda en 2005, à Texenna (Jijel) en 2006 et plus près de nous en 2014 à Tiaret et à Sidi Bel Abbès et une forte présomption de sa présence dans le massif de Collo (Skikda). On le suppose encore présent dans les forêts de la région montagneuse de Parc national d’El Kala (Tarf) et dans celles du massif forestier des Beni Salah (Guelma, Souk Ahras-Tarf). Le caracal, du mot turc karakulak, qui veut dire «oreilles noires», a une large répartition dans les savanes et les steppes d’Afrique et en Asie centrale qu’il affectionne. En Algérie, c’est la sous-espèce Caracal caracal algira que l’on rencontre dans le nord du pays jusqu’à l’Atlas saharien, bien que sa présence ait été rapportée, en 1985, à Koen De Smet, alors enseignant à l’Ecole nationale supérieure d’agronomie d’El Harrach (ENSA, ex-INA) dans le Tassili et le Hoggar. Mais on l’a probablement confondu avec le chat des sables toujours présent dans ce secteur. En dehors des légendes et des fresques antiques où il est représenté en bonne place dans le bestiaire aux côtés du lion et de l’ours de l’Atlas, ainsi que de la panthère, comme fauve, mais aussi domestiqué pour la compagnie des seigneurs, avec le lion de l’Atlas. Les premières observations et les premiers indices de sa présence remontent au début de la colonisation française et on signalera régulièrement sa présence dans toutes les régions du pays.

Grignotage

A Birkhadem (Alger) en 1867, mais aussi à Biskra, Laghouat, Guelma, Djelfa, Aïn Defla. Beni Abbès, à El Arbaâ (Blida), Tipasa au Lac Halloula et à Koléa. En 1912, des ossements ont été trouvés à Staouéli et envoyés au Naturhistorisches Muséum de Berlin. En 1975, un individu est signalé par Koen De Smet à Bouchegouf et son questionnaire, distribué en 1985, révèlera sa présence à Aït Ouabane (Tizi ouzou), à Bainem près d’Alger à Bougara près de Boufarik, à Bou M’henni près de Boghni (Tizi Ouzou), à Cheffia (Tarf), près de Souk Ahras, au mont Chenoua près de Tipasa, à Chréa (Blida), El Abadia près de Chlef, à El Bayadh, à El Kala, à la Macta (Mostaganem), à Meftah (Blida), dans la forêt de M’sila près d’Oran. Depuis, le lynx s’est éclipsé. Il s’est fait plus discret, et ce, pendant plus de vingt ans au point où l’on a cru qu’il avait complètement disparu. Le lynx est considéré par la Convention internationale pour les espèces sauvages menacées d’extinction (CITES) comme une espèce qui ne suscite pas de préoccupation particulière, mais c’est en regard de sa répartition en Afrique de l’Est et en Afrique du Sud (voir l’interview de Koen De Smet). En Algérie, il est sur la liste des espèces protégées, sans plus. Et tout autant que le serval et la panthère disparus depuis des lustres ou encore le phoque moine qu’on ne voit plus, lui aussi, depuis la fin des années 1970. Mais alors qu’est- ce qui explique ces apparitions plus fréquentes et ce rapprochement de l’homme au point de se faire écraser par les voitures ? Bien qu’il soit solitaire, on a aperçu des couples et observé des traces de jeunes. Ce qui pourrait être un très bon signe pour l’espèce, si ce n’est ce rapprochement de l’homme qui inquiète les spécialistes. Il ne craint pas particulièrement l’homme et ses bêtes, sauf les chiens, mais comme chaque individu a besoin d’un territoire de près de 200 km² pour chasser, se nourrir et se reproduire, on pense que l’inexorable grignotage des milieux naturels, de la construction d’infrastructures dans des secteurs autrefois déserts ont poussé le lynx hors de ses derniers retranchements où il a pu se maintenir jusqu’ici. Quoi qu’il en soit, s’accordent à dire les naturalistes, on ne peut que spéculer sans une meilleure connaissance de cette espèce qui risque de nous quitter définitivement si on ne tente pas son sauvetage.  Ce sont ses longues oreilles pointues ornées à leur bout de longs poils noirs qui font l’originalité de ce félin à la robe ocre, couleur du sable, qui le rend invisible dans son environnement. Une fine ligne noire court du coin de l’œil jusqu’à la truffe. Sa courte queue atteint malgré tout un tiers de la longueur de son corps. Le caracal est un animal solitaire qui marque son territoire de son urine et de marques de griffures. C’est un chasseur nocturne qui s’approche de ses proies en se plaquant au sol et en rampant. A 5 mètres de sa victime, il bondit pour la capturer. Ses sauts sont spectaculaires, car il est capable de capturer des oiseaux en vol à 2 ou 3 mètres de hauteur. C’est également un excellent grimpeur qui peut hisser ses proies à l’abri dans les branches.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57137

Posté par le Déc 21 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

16 Commentaires pour “Lynx : Menace sur un de nos derniers félins”

  1. madjid

    C triste de lire ceci .Ou sont les écolos?

  2. Amirouche

    OUERRAD en squatteur

    Bonsoir fils de Tessala qui dit bravo à la fille de Kahina , notre amie Imène .A mon tour , fils d’Amarnas de te dire aussi bravo , je suis content que ton contrôle médical est satisfaisant ……..El hamdou lilAllah
    Mange beaucoup de cherchem pour augmenter tes réserves énergétiques et dans quelques jours tu aura la souplesse de ce beau lynx .
    Ton ami …….content pour toi

    • Imène

      Salut 3mirouche el omrani , enfant des Amarnas ! khiar ennass !..
      j’ai vu un documentaire sur une chaîne Fr , sur la vie des lynx : passionnant !
      c’est un beau félin , discret , solitaire mais qui ne lâche rien quand il a faim !
      des petites proies comme les oiseaux , lapins jusqu’aux gazelles , moutons , et même le cerf , caribou ( le lynx du canada ) il attaque à l’aube ou au crépuscule ..chez nous ? il est sur la liste des espèces protégées , jusqu’a ce que les braconniers du golf viennent – en tout bien tout honneur- les massacrer pour se distraire un coup ! Salem 3mirouche .

    • OUERRAD en squatteur

      @MIROUCHE Merci , pour le conseil SAHBI , mais du cherchem point , car avec les prix du petrole qui ont chutes et ceux des cereales qui ont augmentes ; ma niece a decidee ;PAS DE CHERCHEM cette annee .Le lynx c est aussi une tres bonne vision , alors allons y pour les CAROTTES .
      @Imene , au debut , le comment etait interressant , il s agissait de tout devorer sur son passage , mais des l arrivee des braconniers du Golphe , j ai eu peur .@fethi , OUERRAD en squatteur est toujours malgres l allitement , mais je ne vois point de ouirred , merci de penser a moi toutes et tous .

  3. Amirouche

    Imène

    Ma sœur

    Savez- vous que durant fin Novembre début Décembre , les habitants de Oued Souf ont décidé de s’organiser pour contrer du mieux qu’ils peuvent le massacre des gazelles par les criminels du Golf qui viennent chaque année pratiquer le braconnage dans le désert algérien sous la surveillance de la gendarmerie nationale.
    « Nous avons fait fuir les gazelles pour qu’elles ne soient pas massacrées par ces émirs. Nous avons voulu dire stop à ce massacre inacceptable. Nos gazelles sont tuées, éventrées et ces émirs émiratis ou qataris mangent leurs foies et rejettent le reste du corps dans le Sahara, comme si cet animal majestueux était un simple déchet alimentaire ! », Confie, à la presse , un notable de Oued Souf. Celui-ci a affirmé qu’un un collectif citoyen a été mis en place pour organiser ces opérations d’évasion qui ont finalement porté leurs fruits avec le voyage de la dernière délégation des braconniers des Émirats Arabes Unis qui a capoté en mai 2014. Les émirs braconniers, déçus de ne pas trouver de gazelles à massacrer ont rebroussé leur chemin.
    Après le succès de cette opération d’évasion, les habitants d’Oued Souf espèrent sensibiliser d’autres concitoyens dans les wilayas d’Ouargla, El-Bayadh et Béchar, les régions les plus touchées par le braconnage des émirs du Golfe, afin de reproduire la même initiative. »
    Voilà l’esprit d’initiative que j’aime ….un grand BRAVO à la population de Oued Souf.
    Sallem Cygnus ( je ne sais pas où se cache-elle ?!!)

  4. fethi

    une autre bonne info.

  5. fethi

    Ouirred m est silencieux ce soir ?

  6. Imène

    Oui , tout à fait : c’est un acte de résistance qu’il faut saluer ! un grand Bravo à la population de oued souf ! c »est avec des actions concrètes comme celle-la qu’on peut changer les choses , parceque côté officiel : wallou , rien à attendre , rien à espérer ! Quand à Cynus ?? je l’attendais à Cuba et l’embargo de A. ouhala ..ça la titille ce genre de thème ..elle ne s’est pas encore manifestée , c’est qu’elle est trés occupée , mais ça ne saurait tarder.. pour notre plus grand plaisir ! Cynus , si tu nous lis , salutations , allez y mollo , t’hallai fi rouhek..
    Salem 3mirouche , espérons que s’hab el bayadh , béchar , ouargla lisent ton message !

    • Mme CH

      Hé, vous deux (Ami….rouche et Imène..), vous allez être accusés de faire du braconnage des cygnus….(rires)….!!! Merci de vous inquiéter pour moi, mais vous savez quand on a plusieurs chats à fouetter (ne dites rien à B.B), parfois on est obligé de se déconnecter à contre coeur…!!! Rien qu’entre vous et moi, j’avais une communication internationale à préparer , mais je ne vous dirai rien ni sur la date, ni le continent, ni le thème.. (sourire)….!!!! En tout cas, elle n’a aucune relation avec le Lynx …!!! Ce beau félin qui a des moustaches (tiens) et une vision très sensible en faible luminosité et très précise pour détecter le mouvement. Ils sont tous des nageurs quand il le faut, et d’excellents sauteurs et grimpeurs. Ils sont territoriaux, mais généralement solitaires, excepté pour les femelles avec leurs petits. Le seul inconvénient, ce sont de très mauvais coureurs de fond….Aïe….!!!!

      Effectivement, l’Afrique est devenu le continent privilégié du braconnage qui perdure, éperonné par la demande particulièrement, au Moyen-Orient et en Asie.

      Voici une « Pétition contre le braconnage pratiqué par les émirs du Golf dans le Sahara Algérien « Publié dans Sétif Info le 08 – 01 – 2014 »

      « Monsieur le Président, NOUS citoyens Algériens et citoyens du Monde, aimerions vous informer du MASSACRE d’espèces animales (Gazelles, Outardes, Fennec …) protégées par les lois algérienne et internationales car en voie de disparition. Ces CRIMES sont le fait des pratiques « sportives » d’un autre age, commis par des émirs venus d’Arabie avec tout un attirail digne des expéditions pour safari, de plus cela ne profite même pas aux populations locales !! Monsieur le Président, les lois de la république sont elles valables que pour les Algériens ?!!! Et que restera-t-il de notre patrimoine naturel pour les générations futures ?!! Nous, citoyens responsables, vous demandons solennellement d’agir comme il se doit pour mettre fin à ces CRIMES commis par des individus qui bénéficient du support et de la complaisance des pouvoirs publiques pour accomplir leurs forfaits !!  »

      Aux Belabbesiens de faire la même chose, pour le Lynx et tout le reste…!!! Ding Dang Dong….!!!!

      Fraternellement à vous deux…!

      • Imène

        Mme CH : Azzul !
        je voulais vous dire bi ettawfik in chAllah pour vos travaux ( communication ) ou rabbi y’ssahal ..seulement voilà my bro et moi on trés curieux , on aimerait savoir juste un peu …un touuuut petit peu ..chittouh ken !et on ne le dira à personne , promis , juré ! n’est ce pas bro ? vous avez dit : le thème , le continent ..ayouuuuh , notre curiosité est à son comble !! looool !
        Allah y’3inek , et tout se passera trés bien ! bi ettawfik ya rabbi ! Salem

        • Mme CH

          Ohhhhhh….!!! Mon amie Cygnus est tenace et perspicace….!!! Très honorée de connaître une personne comme vous chère Imène….!!! Merci pour vos encouragements, mais croyez-moi, je préfère vous le dire un jour, qui sait lorsqu’on sera dans le lac des Cygnes pour se dégourdir les ailes….!!!! Toutefois, il s’agit d’un colloque international (scientifique rien à voir avec la boulitique..)…..!!!!

          Baraka Allahou Fik, mes sincères amitiés. Our Bro is sleeping (partner)…rires…!!!!

  7. Amirouche

    « Quelque part dans les Vosges, une étrange rencontre : deux yeux noirs perçants, une fourrure douce et mouchetée, qui se faufile entre les arbres, suivie d’une queue bien courte. Parfois surgissent deux oreilles ornées d’un pinceau de poils noirs; sur le sol, une impressionnante empreinte d’un très gros chat. Mais oui, il est revenu le Lynx !

    Il est revenu, il est revenu chez nous…
    avec ses yeux noirs et son pelage doux.
    Toi l’invité de nos forêts, sauras-tu nous faire rêver,
    toi, l’invité de nos forêts, nous venons te chanter…… »
    Source : Encyclopédie des Carnivores de France n°19, Le Lynx boréal
    ……………………….Les autres ont fait du Lynx et sa famille une encyclopédie et nous on lui a fait que quatre commentaires !

  8. Belabbesien

    Le lynx existe toujours dans le Hoggar en particulier dans l’oued de Tin Tarabine. Il a été plusieurs fois vu dans les environs des points d’eau. Il y a beaucoup d’autres éspéces qui ont disparu ou en voix de disparition en Algérie à cause de l’épandage des pesticides dans nos forêtspour lutter contre les chenilles. Par le passé il était courant de voir l’oiseau dénnomé  »Yamoune » dans le nord de l’Algérie, il a complétement disparu dans notre contrée. Il en est de même de l’oiseau appelé »Zaatout » qui nichait dans les grands arbres de pin d’Alep. Il y a même une expression du terroire qui dit:
    Zaatout oueldi
    Ejrab yaadi
    ou el khouta toudi.
    Actuellement les algériens sont entrain d’exterminer les chardonnerets, à cause de leur valeur marchande sur le marché.

Répondre