La Voix De Sidi Bel Abbes

« Lutte contre la bidonvillisation à Aïn El Turck

                                       Titre : La lutte contre la bidonvillisation à Aïn El Turck: Une quinzaine de constructions et extensions illicites démolies

                                par Rachid Boutlelis

 

—–Les services de la daïra de Ain El Turck en collaboration avec les services des quatre communes, à savoir Ain El Turck, Bousfer, El Ancor et Mers El Kebir, poursuivent les opérations de lutte contre la bidonvillisation, a-t-on appris hier de sources proches de la commune de Ain El Turck. A ce titre, nos sources indiquent qu’une quinzaine de constructions et extensions illicites ont été démolies, depuis le début du mois en cours. A ce titre, une premiere opération avait ciblé en début du mois cinq constructions illicites nouvellement érigées dans le village de Cap Falcon. Ces cinq masures auraient été construites la veille au soir de cette opération en contrebas du phare. Un dispositif des forces de sécurité dissuasif a été déployé pour la circonstance lors de cette opération, qui a été supervisée par le maire de la municipalité d’Aïn El Turck, qui avait déclaré au Quotidien d’Oran que «les contrevenants ont tenté d’exploiter la situation que traverse le pays pour perpétrer cette transgression à la loi en vigueur ». Une seconde opération avait été menée dans des cités à grande concentration d’habitants, notamment les cités longeant l’axe menant du rond-point des Dauphins vers la municipalité de Cap Falcon, où cinq extensions opérées par des habitants des rez-de-chaussées ont été démolies. Toujours dans le cadre de la lutte contre la bidonvillisation des communes de la daïra d’Ain El Turck, six constructions illicites avaient été démolies au niveau de la localité de Coralès.

Il importe de noter que le wali a exhorté, quelques semaines auparavant, lors d’un conclave, les vingt-six (26) maires de la wilaya d’Oran à veiller à ce qu’aucune construction et/ou autre extension illicite ne soit dorénavant érigée. Le chef de l’exécutif de la wilaya d’Oran a insisté sur le fait que désormais les présidents des Apc seront les premiers responsables de la perpétration de cette infraction. Il y a lieu de signaler dans ce volet que le phénomène de la bidonvillisation des plages dans la contrée d’Aïn El Turck a pris une ampleur presque incontrôlable ces dernières années. Ce déplorable état de fait a allègrement contribué, au fil des jours, à la disparition quasi-totale de grandes superficies de sable. Des riverains des localités côtières, situées sur le territoire de la municipalité d’Aïn El Turck, ont, plus d’une fois, exprimé leur vive désapprobation contre l’insidieuse invasion de la bidonvillisation des plages. Nos interlocuteurs ont dénoncé « l’apparition du jour au lendemain de masures, qui auraient été construites à la hâte nuitamment ». Notons qu’à la veille de l’ouverture de la dernière saison estivale, une opération de démolition de masures et autres baraques, faisant office d’habitation, proposées à la location ou à la vente, et/ou reconverties en gargotes, construites illicitement, a été menée par les services de cette même APC. Ces derniers ont aussi procédé au cours de cette même époque à la démolition de cinq masures construites illicitement dans la localité de St-Roch.

Liens : http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5274909
https://www.algerie360.com/ain-el-turck-plus-de-200-constructions-et-extensions-illicites-demolies-en-2018/

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=76938

Posté par le Mar 30 2019. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE, Lieux dits...non-dits et inédits, ORANIE, TOURISME. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

Répondre

*