La Voix De Sidi Bel Abbes

l’utilisation et la gestion des RH à l’APC ,le maillon faible

La gestion et l’utilisation des ressources humaines dont la qualité des prestations au sein de l’APC de Sidi bel abbes ,ont toujours été et demeurent le point faible du fonctionnement de cette institution ,qui compte en son sein pas moins de 1265 travailleurs permanents toutes catégories confondues.Un nombre impressionnant de personnel pour la gestion de la ville,mais qui fonctionne,ces derniers temps à coup de concessions à répétitions toutes catégories confondues ,du ramassages des ordures ménagères ,aux espaces verts ,en passant par la réfection et l’entretien de l’éclairage public ,et autres.La question qui reste  posée est la suivante! « qui fait quoi dans la commune « ? .De premier abord,on constate toute une floraison de « faisant fonction » ,donc très rarement des titulaires de postes vraiment à leur poste de travail ,la plupart de temps c’est des ouvriers professionnels,qui se retrouvent derrière des bureaux,sinon alors derrière des guichets,et l’exemple de l’état civil est bien édifiant,ne vous étonnez pas de voir une femme de ménage de grade délivrant des actes d’état civil, ne parlons pas de l’éboueur qui fait l’appariteur, le garde square qui fait dans la réglementation,  etc…… les exemples qui s’étendent dans toute la hiérarchie administrative, sont si édifiants qu’il faudrait tout un chapitre pour les énumérer.Tous ces dysfonctionnement se répercutent  sans aucun doute sur la qualité du service  .L’accueil de l’administré ,et la résolution de ses problèmes ,restent aléatoires ,sinon caduques.L’utilisation des ressources humaines au sein de l’APC de la ville de Sidi bel abbes,ont toujours été un vrai casse téte. L’exemple du service des travaux est édifiant ,l’état des effectifs du plan de gestion des ressources humaines fait ressortir un nombre impressionnant,d’ouvriers professionnels(peintre,plombiers ,soudeurs,maçons,menuisiers etc…) mais qui n’existent malheureusement que sur le papier.La question qui reste posée ,et qui restera certainement sans réponse est la suivante:Ou sont tous ces employés? et s’ils existent, sont ils vraiment à leurs postes de travail ?L’administration de tutelle ,a elle le courage de mettre de l’ordre dans ce désordre ambiant ?car cette situation de fait est l’aboutissement de toute une série de complaisances ,de clientélismes,ajoutés à une bonne dose de laisser aller, accumulée aux fil des années ,et nous voilà devant une situation de non retour acquise au nom de la  sacrée  sainte « théorie du droit acquis ».Ce qui ajoute ,comme piquant à toute cette » bouillabaisse »c’est l’autre catégorie du personnel temporaire  en exercice,en somme toute une pléthore de jeunes qui activent dans le cadre du PAID,du filet social ,du PAIS,du pré-emploi et toutes ces nouvelles formules ,d’occupation de jeunes en mal de travail ,et qui font tout simplement la plupart du temps le boulot de ceux qui sont titulaire du poste mais ,sont en réalité quelque part dans la nature,pour ne pas dire derrière une table de fortune dans un marché informel,sinon tout simplement,devenir rentier de fait par les services de l’APC . Aucun responsable digne de ce nom ,n’a  eu le courage de donner un coup de pied dans la fourmilière ,pour mettre de l’ordre dans ce désordre ambiant qui dure depuis des lustres , aggravé durant les années 90,lors du passage du FIS à l’APC ,et amplifié lors de la gestion de la commune par les fameuses DEC qui ont accouchées les APC suivantes,jusqu’à ce jour.Tout un amalgame de populisme,corsé de médiocrité,qui ne donneront jamais des étalons,pur sang dans la performance ,au service de cette ville …………………..que nous aimons tant ! Et qui se fane de jour en jour.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=85

Posté par le Mar 4 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre