La Voix De Sidi Bel Abbes

“Lui pour protéger Elle”, la nouvelle campagne de sensibilisation contre la violence à l’égard des Algériennes

femme

L’Observatoire Algérien de la Femme lance à partir du 22 novembre prochain une campagne de sensibilisation contre la violence faite aux femmes. La campagne qui se déroulera tout au long de l’année et touchera 23 wilayas du pays, considère les hommes comme un acteur majeur dans la lutte contre ce phénomène.

Sous le slogan : « lui pour protéger elle », l’Observatoire Algérien de la Femme projette de lancer une louable initiative visant à lutter contre la violence faite aux femmes. La campagne qui débutera le 22 novembre prochain touchera 23 wilayas du pays et se déroulera sur une période d’une année, a indiqué la présidente de l’Observatoire Algérien de la Femme, Mme Chaia Djafri dans une déclaration au quotidien El Khabar.

L’homme acteur majeur dans la lutte contre la violence

L’islam a établi un équilibre entre les droits et les devoirs, explique la présidente de l’Observatoire. De même que chaque membre du couple a des droits, il a aussi des devoirs dont il doit s’acquitter en adoptant un comportement respectueux et en ayant une relation familiale sereine. Mme Chaia Djafri explique que l’Islam veut protéger le droit de la femme au respect et appelle les époux et les hommes en général à être tendres, miséricordieux et aimants dans leurs rapports avec leurs femmes.

Dans le même sens, Mme  Djafri explique que la campagne qui se déroulera à partir du 22 novembre et qui touchera 23 wilayas du pays, sera centré sur le rôle des homme dans la lutte contre la violence à l’égard des femmes. « L’homme est le mieux placé pour convaincre et sensibiliser les citoyens sur le danger de la violence que subissent les femmes », affirme-t-elle.

Le coup d’envoi de la campagne donné à Alger

La campagne débutera à Alger, le 22 novembre prochain et se dirigera vers Blida, Bouira, Constantine, Oran.  «Nous allons déployer nos efforts dans 23 wilayas. Nous mènerons des campagnes de sensibilisation et d’information massives tout au long de cette année et nous espérons récolter les résultats de notre travail sur le terrain à la fin de cette campagne », ajoute-t-elle.  Espérant constater une nette diminution des cas de violence et des agressions à l’encontre des femmes au bout de cette année, Mme Djafri a souligné que l’Observatoire a fait appel à des imams, des activistes des droits de l’homme, des juristes, des syndicalistes pour adopter un discours positif  visant à ancrer le respect de la femme dans les comportements et les attitudes des jeunes.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56392

Posté par le Nov 16 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

61 Commentaires pour ““Lui pour protéger Elle”, la nouvelle campagne de sensibilisation contre la violence à l’égard des Algériennes”

  1. Jamel

    Ces informations devront à mon avis étayées par des statistiques

  2. Mohand

    En Algérie, «Au total, 7 010 femmes ont déposé plainte pour violences durant les neuf premiers mois de 2013, dont 5 034 victimes de violences physiques», a indiqué à l’APS la commissaire divisionnaire, Mme Kheira Messaoudène, chargée du bureau national de la protection de l’enfance, de la délinquance juvénile et de la protection de la femme victime de violences à la direction de la Police judiciaire.
    Elle a ajouté que parmi elles, 1 673 femmes ont été victimes de mauvais traitements, tandis que 27 autres ont été victimes d’homicide volontaire.
    Saoudi Abdelaziz

  3. Mohand

    En France, 148 femmes mortes sous les coups de leurs conjoints en 2012 ; 27 plaintes pour viol déposées chaque jour ; 400 000 femmes victimes de violences conjugales déclarées en deux ans.
    Ces chiffres étaient martelés par les médias, lundi 25 novembre, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes fixée par l’ONU.

  4. Omar

    La violence envers la femme Algérienne ne m’étonne guère depuis des lustres à la limite Elle n’est pas considérer à part égales avec le sexe fort.Elle a toujours était une femme à tout faire je dirai presque une esclave,enfanter, préparer la bouffe,langer les enfants repasser,laver, et pendant ce temps là (Monsieur) quant il rentre la première des choses ; il s’adresse à sa femme avec alors femme le diner est prêt? il allume la Télé mets son abaya, regarde le programme que lui considère que c’est à lui rien que lui qui doit décider de voir.Une fois le programme fini bonne nuit tout le monde mais il ne se pose pas la question est-ce que j’ai fait mon devoir en tant que responsable de famille ? non je ne le crois pas aider sa femme à des tâches ménagères il ne faut pas rêver c’est une honte, mais bon y’a beaucoup de choses très importantes de nos jours d’où la violence c’est devenue un fléau, la femme Algérienne n’a aucun droit sauf se la boucler, j’arrête j’ai l’adrénaline qui monte en conséquence j’espère que cette nouvelle campagne fera de sortes qu’elle face bouger et donner à réfléchir aux homme et pourtant ce n’est que la mère qui a engendrer les enfants de (Monsieur) bonne nuit.

  5. Belabbesien

    Les relations entre femme et homme doivent être abordées sous l’angle des sentiments:
    Dans notre tradition, le mariage est un contrat basé sur des clauses matérielles et financiéres. Il n’est nullement question d’amour ,de tendresse et d’estime entre les membres du couple.
    C’est une famille qui s’allie à une autre famille(ou une tribu à une autre) les membres du couple sont socondaires.
    Le mariage a pour objectif principal la procréation:Avoir une descendance »Khairou khalaf li khairou salef ».
    Les hommes chez-nous, en général, aimeraient bien avoir une compagne, éduquée, belle, charmante, intelligente etc.. Le parfait quoi! Ils voudraient bien sortir avec elle, voyager etc.. Mais c’est seulement une compagne pas une épouse.
    L’amante ne peut être une épouse dans l’imaginaire des algériens. Pourquoi ? C’est les tabous de notre société qui complexent nos hommes: QU’on dira-t-on?.
    La seule et unique femme qui a une incommensurable valeur auprés des algériens c’est la mére. En dehors de la mére point du tout.
    Pour éliminer la violence et le harcèlement physique ou moral, il faudrait revoir nos relations homme-femme en Algérie. Comment me diriez-vous?
    A mon humble avis il faut commencer par la mixité dans nos écoles. apprendre à nos enfants à se côtoyer avec respect. Voir dans la fille une camarade et non une source du mal. A l’école on doit apprendre a nos enfants le rôle joué par des femmes de haut calibre dans l’Islam et dans notre histoire: Oumna Khdidja, El Khnsa, La mére d’EL 9alla . Dans notre histoire :Dahia, Fatma N’ Soumer, les Djamilas, etc.. dans la culture:Miss, Zyada, (philosophie), Aicha (Spécialiste du Laser, Zakia( Docteuresse en gélogie) ect…etc.
    Nos familles doivent permettre les rencontres entre les jeunes gens pour qu’ils puissent chercher et trouver le compagnon ou la compagne de tout une vie.
    Leur mariage ne doit pas être basé sur un contrat matériel mais sur l’amour,
    ainsi lis vont s’entraider dans les moments difficiles de la vie. A un être cher on ne peut pas dire non ou le maltraiter. Ce sera un plaisir de revenir vite à la maison aprés le travail ou quelqu’un vous attend. Les enfants grandiront dans une famille apaisée et seront plus tard de bons péres ou méres.
    La vie est si compliquée n’ajoutons pas en plus des problémes.
    Je pense qu’une des raisons, si ce n’est la principale, de notre sous développement et de la fuite de nos jeunes vers l’occident c’est la séparation entre les hommes et les femmes dans notre société.
    Soyons bons pour nos méres, nos soeurs et nos épouses et comme le dit si bien Farid El Attrache »Idhhak li dounia tadhak maak »

    .

    • Mme CH

      Salam Belabbesien…!!! Toujours un plaisir de vous lire….!!!! Il y a beaucoup de vérités dans votre post, mais il y a aussi des petits choux à la crème qu’il ne faudrait pas laisser passer…..!!! En effet, je crois aussi qu’il y a un angle de divergence, l’équation de propagation, oblige…!! Je suppose que vous connaissez la dualité onde-particule… ??
      Eh bien, depuis que les gens heureux ont commencé à considérer la relation entre l’homme et la femme comme étant un processus de dualité, les choses ont évolué mais dans le mauvais sens…. !!! Car comme la lumière qui est bien connue pour présenter deux aspects complémentaires à la fois un phénomène ondulatoire, d’où le concept de longueur d’onde, et un phénomène corpusculaire, comme en témoignent les photons, la relation entre Lui et Elle doit être complémentaire. D’ailleurs, d’après la mécanique quantique, cette complémentarité des deux aspects ne concerne pas que la lumière, elle s’applique également aux particules, et comme nous sommes un tas de particules, donc le problème ne devrait pas se poser….. !!!! N’est ce pas…??? Comme l’a si bien dit, Mr Abdelkader dans son post, la religion n’a rien à voir avec l’ignorance des Minus Créatus qui ont rompu l’équilibre naturel, et depuis on ne sait plus qui est qui… !!! Pis encore, il y a des « Il » qui se transforment ou se prennent pour « Elle » et vice-versa…. !!!!! Voir la notice du manifeste des gens heureux, qui nous mènent tout droit au bord du précipice…!!! C’est comme le phénomène de la pollution de l’environnement et du réchauffement climatique, il s’agit là, de la pollution des êtres humains et ses conséquences diverses….!!!

      Aussi, certaines traditions ont joué un rôle négatif sur le comportement de certains Minus qui s’y cachent derrière pour justifier des conduites à risques au sens large du mot…. ! Bref…. !

      Quant à la mixité, il est prouvé que bien au contraire (par la religion et les Minus créatus eux-mêmes) c’est un vecteur composant négatif sur la relation entre l’homme et la femme. D’ailleurs, même dans les pays des Trois Nord, il y a un retour vers la normale et vous aurez quelques exemples pour illustrer la question…. !!!!!

      Respectueusement… !

  6. Jamel

    J’ai bien aimé votre commentaire Monsieur.

  7. Abbes.

    Pour moi il faut débloquer la situation par un grand débat en ouvrant la parole aux femmes et partout.

  8. tewfik adda boudjelal

    J’aimerais bien voir des interventions de sociologues et de psychologues sur ce sujet d’importance capitale abordé dans l’article.
    Un véritable problème qui puise ses racines dans l’hypocrisie de notre société. Nos amis « Bélabésien et Omar »-que je salue au passage-, nous donnent un petit aperçu sur ce mal terrible d’un autre âge.

    • Omar

      Salem Tewfik, je n’ai dit que ce que j’ai,nous connaissons de notre société,archaïque et que ça continue de plus belle. Si ma mémoire et toujours aussi alerte dans notre Saint Coran dit dans un hadhite en espérant ne pas,me tromper le paradis et sous la plante du pied de nos chère mères n’est-ce pas? Or depuis que je me souvienne la gent féminine n’est pas à sa place dans notre société,et sans ce côté qu’on appelle faible on est rien. Tewfik je m’adresse à un érudit comme toi qui a vue dans d’autres cieux la femme est chérie et sa place est prépondérante dans la société et gars à celui qui lui manque de respect bien sûr tout n’est pas parfait, mais y’a la (Loi) qui la protège.Une parenthèse y’a quelque temps j’étais invité chez un ami mais sa femme ingénieur ne rentre pas à midi pour m’honoré Il m’a inviter à partager un déjeuner avec lui une fois fini je me suis permis de nettoyer la table et vouloir laver ces trois assiettes Il a était tout de go avec son ne touche pas à ça c’est ma femme qui laverait alors je lui ai répondu ce n’est que deux assiettes, il m’a trouvait ringard j’étais un peu désabusé alors jamais de la vie tu dois faire ça c’est un travail de femmes alors il me répondit qu’il était (macho), Je n’oserai pas te dire la rage et l’incompréhension que j’ai eu à son égard,laisse moi te dire que je n’ai que dégoût et mal-être envers la gent masculine de mes compatriotes,autres choses comme dit l’adage faites ce que je vous dit mais surtout ne faites pas ce que je fait dixit la gent masculine Algérienne,très heureux de te relire,

      • MADANI

        OMAR lisez cet article j’espère qu’il vous donnera à réfléchir et vous rendre compte que parfois on dit des bêtises à trop vouloir bien faire sans rancune Le psychologue et enseignant Serge Moscovici, mort ce week-end à 89 ans, était « un grand érudit » et « un homme libre », qui occupait « une place à part » dans les sciences sociales, a salué lundi le Premier ministre Manuel Valls.

        « Avec la mort de Serge Moscovici, un grand érudit, un homme libre nous a quittés », écrit le chef du gouvernement dans un communiqué, dans lequel il rend hommage à son oeuvre « exceptionnelle » à la « très grande renommée internationale ».

        « Serge Moscovici fut l’un des fondateurs de la psychologie sociale. Tout au long de sa carrière à l’EHESS (École des hautes études en sciences sociales, ndlr), il a formé des générations d’étudiants et de chercheurs, créant ainsi une école européenne dont la qualité est unanimement saluée », ajoute Manuel Valls.

        « L’originalité de sa pensée, la recherche permanente de nouveaux sujets d’étude, la vision profondément humaniste de Serge Moscovici l’ont conduit à occuper une place à part dans les sciences sociales »,

        Son oeuvre est également saluée pour son rôle précurseur dans l’écologie politique.

        • Omar

          Madani j’ai comme l’impression que t’es trépané qu’est-ce que ça a voir avec le sujet tu es à côté du sujet, et je dois te dire que quoi que j’écris t’es comme un charognard percher sur un arbre à attendre que la proie qui agonise tu es en attente et dès que la bête est morte tu lui pique dessus je te l’avait dit et redit si mes commentaires te dérange passe ton chemin, je n’ai pas envie que ça soit un pugilat entre nous alors basta.D’ailleurs pas mal de lecteurs t’ont fait la remarque.Le sieur Moscovici, ce n’est pas la science infuse ce n’est qu’un intellectuel qui dit ce qu’il en pense,moi je parle de notre société qui se trouve au fond du gouffre, balayons devant chez nous d’abord, et non pas me citer des psychologues qui n’ont jamais mis pieds chez nous.Occupons nous de notre bouse et chacun est maître chez lui.Il n’y a que le premier pas qui coûte,le plus difficile en toute chose est de commencer.

  9. Abbes.

    Vous avez raison. Nous sommes en attente. Cela provoque un bon débat.

  10. Belabbesien

    Je suis parfaitement d,accord avec vous Mr. Tewfik Adda Boudjelal quand vous dites » Les racines du mal sont dans l’hypocrisie de notre société ». Un parfait exemple:
    1. J’ai été sidéré de voiré a la place Carnot tout le monde s’embrassait quand ils se rencontrent chaque jour. Malheureusement dés que l’un du groupe s’éloigne, les autres vous  »avertissent » Faites attention celui la est un chien, un vaut rien etc… Alors qu’il y avait même pas 5 minutes ils l’embrassaient!
    2. Nos filles portent des jeans si ajusté que….. Mais elles portent le foulard!. Qu’est ce qu’elles veulent cacher?
    3. Beaucoup de gens vont à la mosquée et une fois sortis de la priére commencent ¸a  »scier » leur prochain.
    4. Énormément de gens quand ils parlent commencent par »Ouksimou bi Allah » alors qu’ils mentent .
    5. Si quelqu’un vous fixe rendez-vous à telle heure ce ne veut pas dire pour lui qu’il viendra à l’heure fixée. Sans aucune gêne il vous dira par la suite j’ai oublié.

    J’ai été jaloux des malaisiens qui participaient à l’Omra à la mecque. ILs étaient disciplinés, gentilles et éduqués. La vue de leurs femmes dans la tenue traditionnelle est un plaisir pour la vue. Oui mais chez nous c’était l’anarchie, les cris, etc..
    Danton disait  »Que faut-il pour faire une révolution:De l’audace et encore de l’audace et toujours de l’audace ». Lénine a dit » il étudier, étudier et étudier », les arabes ont dit cherches la science même en Chine Puis ils ont oublié.
    On est entrain de rater un rendez-vous avec l’histoire. La femme doit être libre et éduquée, armée du savoir vivre et du savoir tout court. L’homme algérien doit retourner à son identité propre et non pas aux idées importées. Dans le passé ¸a Bel Abbés les femmes allaient au cinéma, roulaient à bicyclette et participaient au cross. Nos femmes ne portaient aucun voile dans la campagne et aidaient leurs hommes pour la récolte et les semailles.

  11. LVLP.

    Mr omar en principe lorsqu’on a une epouse ingenieur on se doit de la menager et de l’aider e2t non l’accabler de tache ménagère.
    Dans ses recueil:les lois Pythagore avait ecrit au VI eme sievle av Jc : »Epoux soit le bouclier de ta femme »
    Aujourd’hui il n’y a aucun bouclier ni balance mais plutôt le glaive mais peut etre est-ce dû à cette societe de consomation et encore pire Materialiste dans laquelle nous vivons.
    ce n’est pas un deshonneur d’aider son epouse dans les taches ménagère .mais bon les Machos ne changerons jamais.

  12. jamel

    Aucun mal de s’entendre et s’entraider.

  13. un fidèle de la vsba

    salam arleykum.

    Sachez qu’ ALLAh dis dans le Coran. l’homme est une couverture pour la femme , et la femme est une couverture pour l’homme.
    l’homme a besoin de son épouse , comme la femme a besoin de son époux.
    Le prophète Mohamed ( slws ) a dis que le meilleur des musulmans est le meilleur avec sa femme , et Je suis le meilleur avec ma femme ».
    Il est tout a fait normal qu’avec le temps l’épouse prenne un peu de rondeur .
    Le prophète (slwsl l) a dis « l’homme choisi son épouse pour 3 raisons : Sa beauté, sa richesse ou sa piété. la beauté s’efface avec le temps, la richesse peut partir du jour au lendemain, mais la piété de la femme musulmane reste pour la vie. »
    Oh freres musulmans , à chaque défaut que vous trouverez à votre épouse , sachez qu’elle a des qualités qui les effacerons.
    N’attendez pas de vos épouses qu’elles se comportent excactement comme les épouses du Prophete , car ces femmes sont uniques dans toute l’humanité.
    Et sachez une chose , nous attendons de nos épouses une bonne pratique de notre religion, ( ce qui est une tres bonne chose) mais les epoux aussi doivent se comporter de cette maniere. Et je dirai meme plus , le mari doit faire encore plus d’effort car il est le modéle et le berger de sa famille.
    La bonne pratique de l’islam dans le couple , est un ciment qui le couple et le rend plus fort.
    Le mariage est une rejouissance qui ne dure pas seulement le jour de la cérémonie , ou les époux sont bien habillés , joyeux , doux et romantique. Cela dure toute la vie , et il ne faut jamais cesser d’entretenir cette flamme .
    Combien d’Hommes prennent le temps de lire le Coran avec son épouse, l’apprendre des Hadiths avec , de jouer , de lui dire « je t’aime, de lui offrir des cadeaux , de l’aider dans les taches domestiques . Par Allah , le Prophète se comportait de cette manière avec ses épouses , sans pour autant oublier ses obligations religieuses.
    Et cheres soeurs , accrochaient vous à la religion d’allah , consacraient un peu de temps à la lecture et à l’apprentissage , éloignaient vous de la médisance et de la turpitude. Embellissaient vous exclusivement pour votre marie et préservaient votre pudeur .
    A salam Arleykum

    • Imène

      @ fidèle de la vdsba :
      Votre message est plein de sagesse ! juste deux ou trois petites remarques :
      -Vous parlez des hommes ( époux , pères ) comme si ils étaient exempts de tout reproche , non , ils ont – comme les femmes – bcp de défauts .
      -Avec le temps , les hommes aussi prennent des rondeurs , des bourrelets , font des cheveux blancs ou les perdent carrément ..les femmes continuent à aimer leurs hommes , à les trouver séduisants ..la réciproque n’est pas toujours vraie : lui , il va lorgner la petite jeunette à la taille de guêpe !
      Salem !

      • Albarracin de Sidi Bel Abbés

        @Toutes les femmes!

        « 9 mois »

        Neuf mois dans l’intimité au plus tendre du corps de la femme, nous projette dans une autre dimension ! L’âge de l’état civil de l’enfant pour la mère est sans importance !
        Que savons nous, nous les hommes de cette relation, de cette alchimie mystérieuse qui se développe dans l’intime mystère de la gestation en référence au nombre neuf, 9 . Observez la forme de ce chiffre, qui devra basculer pour se présenter à la vie, pour rejoindre et appartenir à la grande famille humaine ! Une vie, dont le destin nous est inconnu, mais qui demeurera à jamais le fruit d’une brève étreinte, et surtout l’œuvre la plus achevée de la création !
        Tout nous invite à revisiter notre rapport à la femme et songer qu’une mère seule, peut être la mère de toute l’humanité !
        Elle est notre passé, notre présent, notre avenir ! Elle seule connait le prix de la vie !
        De quoi avons-nous peur ? Qu’elle prenne le pouvoir ? Qu’elle régente la société ? Qu’elle édite des lois qui seraient l’envers des décors ? Qu’elle corrige la violence des hommes dans leurs suffisances machistes ?
        Leurs cheveux offerts aux vents, la lumière de leurs regards illuminerait la terre, et feraient pâlir les constellations….Femmes, comme dans la chanson……On vous aime ! et nous sommes loin de vous mériter ! Nous les hommes , pauvres de nous !

        • Imène

          Oooooooh…ohlalala Albarracin !! comment vous le dire ?? it’s wonderful !
          Merci , merci 1000 fois , c’est tout juste magnifique !

        • Mme CH

          Ohhhhhhhhh!!! Que c’est beau….!!! c’est sincère….!!!! Eh bien, Mr Albarracin, je vois que vous n’avez rien perdu de vos capacités d’antan…..! En tout cas, on a devant nous un homme très affectueux et un vrai « philosophe »….!!! Laissez-moi deviner à quelle catégorie vous appartenez, sachant que « Socrate reléguait la femme au rang purement domestique, Schopenhauer lui vouait une haine féroce, Nietzsche la considérait comme l’agent de la chute masculine, Freud la considérait comme une énigme (le fameux “continent noir”), Kierkegaard a fait d’elle la pierre d’angle de sa philosophie, Stendhal l’a vénéré, tout comme Proust. Chez les philosophes contemporains, la problématique féminine s’est déplacée sur le terrain des droits politiques notamment et desgender studies. »……!!!!! Trop facile…..!!!

          Par contre, nous les femmes (musulmanes entre autres), nous n’offrons pas nos cheveux au vent….!!! Avouez , Mr Albarracin qu’il y a mieux que le vent….!!!!

          Cordialement…!!!

  14. OUERRAD en squatteur

    Lui pour proteger Elle ,, c est normal , sinon ya quand quelques exceptions ou j ai vu des ELLE qui protege des ILS ? J ai des voisins comme cela ,bon mais passons sinon cela devient de la NAMIMA . L article parle de la violence faite aux femmes , pour ne pas polemiquer , disaons que la violence a toujours existee .Si elle plus visible ces derniers temps , c est que les victimes osent en parler . Les raisons , elles sont multiples , et commencent au sein des familles . Le comportement des hommes y est pour beaucoup , celui des femmes a un moindre degres . La societe , a une grande part de responsabilite en ce sens que , nous autres vivons pour le qu on diras t on ex le mari de femme ingenieur ??? C est aussi un probleme d education ,,,, je n ai jamais vu mon pere RABI YARHMOU tabasser ma mere pourtant ; mariage de raison , couple des annees 50 , misere et colonialisme , couple juste modeste ,,,,,,, etc , alors toutes ces explications je ne vois pas l interet,,, MAIS ? Parce qu il y a un grand MAIS ……. ILS SE RESPECTAIENT .

  15. Abdelkader

    Pour respecter les femmes on a qu’à suivre le chemin du prophète (sawas) qui n’a jamais oser lever sa main sur une de ses femmes ou autres

  16. OUERRAD en squatteur

    Bien avant , la revelation de l ISLAM notre PROPHETE /S ALLAHOU 3 WA SALLEM respectait son epouse KHADIDJAH … RADHIA ALLAHOU 3ANHA //
    /

  17. ourrad n

    salamou alaykoum si quelques musulmans tabassent leurs épouses malheureusement ce n’est pas la faute de l’islam mais plutot la faute de ces musulmans non pratiquants ou mème pratiquants qui ignore tout de l’islame et les recommandations de dieu envers les femmes par contre c’est l’islam qui a éxigé les droits de la femme et les obligations des hommes envers elles c’està dire envers lesfemmes mariés et mème les femmes divorcés et les veuves ont des droits que dieu leur a réservé( tout est dans le coran et en détails) notre prophète( alayhi salat wa salam) au cours du hadj el wadae(pélerinage d’adieu)
    sentant sa mort approcher a bien cité la femme dans sa khoutba d’el wadae (discours dernier)et a recommandé de la bien traiter et de sauvegarder sa dignité je vous cite quelques recommandations concernant lafemme mariée:
    o gens vous avez des droits sur vos femmes et elles ont aussi des droits sur vous traitez les bien comme bien vous l’ordonne elles sont vos partenaires et vous les avez prise selon un pacte que vous avez conclu avec dieu vos femmes éxige de vous le droit d’ètre nourries et vétues comme il le convient ogens recommandez vous de faire du bien aux femmes ect réfléchissez bien à ce méssage que je vous ai communiqué o musulmans je vous laisse deux guides qui ne vous permétront pas de vous égarer si vous y conformez:le livre de dieu(coran) et sounati(ses traditions) et il finit par dire:ai je transmis mon méssage o mon dieu soi en témoin! allah yahdina!

  18. ourrad n

    faty ce mal est répandu partout dans le monde mais on accuse toujours l’islam d’ètre une réligion de violence et pas l’ètre humain heureusement que chez nous ces cas sont rares voila ce que je voulais dire que notre réligion est la meilleur elle a les réponses à tout les questions et j’aprouve votre avis salam!

  19. Imène

    Vdsb (n ) , vdsb (1 ) : Azzul !
    La violence à l’encontre des femmes est un phénomène particulièrement récurrent en Algérie ( et de par le monde à des formes et degrés différents ..)
    chez nous , la violence – verbale , physique ,se manifeste partout : au foyer , au travail , ds la rue , ds les transports en commun ..sans parler des agressions et harcèlement sexuels , proxénitisme , intimidations , menaces , chantage …elle est tellement bien ancrée que même le projet de loi portant amendement du code pénal ( aout 2014 ) pour lutter contre les violences et la protection des femmes victimes de ces actes – n’a pas réussi à passer et à faire l’unanimité au sein de la société civile : certaines tendances politiques estiment qu’il est toujours utile de  » corriger  » les femmes quand elles  » dévient  » pour le bon fonctionnement de la famille et le maintien de l’ordre , la preservation d’une certaine morale ..etc , etc ! donc notre société est et restera notoirement violente , le changement, l’accalmie , ce n’est pas demain la veille ! bien sûr , comme le souligne le squatteur , les causes sont multiples ,- tout un ensemble de causes imbriquées je dirai -dont la racine est indiscutablement l’absence de l’éducation et l’hypocrisie sociale dans laquelle nous sommes englués jusqu’au cou ..résultat une société en déshérence , en perte de repères :
    On ne sait plus ce qu’on veut , quelle éducation , quel modèle de société ?
    notre ami le bélabbésien , prône la mixité ds les écoles ( pour apprendre aux enfants des deux sexes à se respecter ) trés bien ! mais monsieur : nos écoles , collèges , lycées sont mixtes depuis des lustres ! ( a qq exceptions près ) et permettez moi de vous poser la question suivante : est ce que dans les sociétés occidentales où la mixité est partout , ou les moeurs sont libres ( pour ne pas dire débridées ) les violences à l’encontre des femmes sont réduites ? la réponse est non ! moi je crois qu’il faut focaliser sur l’EDUCATION , en général et l’éducation des filles ( et femmes ) en particulier : la mère étant le noyau de la famille et comme dirait  » el kheir m’ra ou echarr m’ra !  » et souvent , malheureusement , ce sont des femmes qui font du mal à d’autres femmes
    ( bcp plus que les hommes )- où quand la femme devient l’ennemi d’elle -même , ou d’une autre ) enfin le thème est épineux ,il ya à dire , et à redire , mais les solutions , ce n’est pas dans les colloques ou conférences ds les salles feutrées des grands hôtels ..mais un vrai travail de fond , de terrain , de suivi , de moyens dans le domaine de l’éducation au sens le plus large ( y compris sexuelle , et basta les tabous ! )

    • fidèle de la vsba

      La femme est notre mère, notre fille, notre sœur, notre épouse. Somme toute, elle est un être humain qui a une dignité et qui a des droits que l’on se doit de respecter.
      Le Prophète (slws) était le plus agréable envers ses épouses, il les aidait dans les tâches ménagères, réparait les chaussures, retouchait les vêtements, trayait la chèvre et inclinait le récipient pour que le chat puisse boire. Il faisait du sport (course à pied) avec sa femme Aïcha. Lorsqu’elle buvait d’un récipient, il le prenait et buvait en mettant sa bouche au même endroit qu’elle. Lorsqu’elle mangeait d’un récipient, il mangeait du même endroit ou à proximité. Il posait sa tête sur ses genoux et parfois même, il récitait le Coran en étant dans cette position.

    • Mme CH

      Contente que vous soyez de retour chère Cygnus…!!! Tu m’as vraiment manquée….!!!! Eh bien, Mr MADANI, là juste en bas, il dit vrai, car la femme aussi a parfois évolué mais pas toujours dans le bon sens…..!!!!! Comme vous dites, c’est une affaire d’éducation, mais qui est apte à éduquer, maintenant….????

      Revenons aux statistiques:

      En Algérie, quelque 261 femmes ont été tuées dans des actes de violences qu’elles ont subies durant les huit premiers mois de l’année 2012 , dont 90% étaient âgées de 18 à 30 ans, selon des associations algériennes de défense des droits des femmes.
      En 2011, selon les statistiques de la direction générale de sûreté algérienne, près de 8.000 femmes ont été victimes de violences multiples, dont 5.047 cas recensés ayant subi des violences corporelles.
      Durant la même période, 1.570 femmes ont été victimes de mauvais traitements de la part de leurs ascendants, 273 victimes d’abus sexuels, 24 femmes victimes d’homicides volontaires et 4 cas d’inceste, selon la même source.

      Au Maroc, l’Observatoire marocain des violences faites aux femmes a indiqué dans son dernier rapport qu’au total 44.642 actes de violence physique, sexuel, psychique, économique et juridique ont été perpétrées sur les 5.542 femmes marocaines ayant visité les centres d’écoute « Oyoune Nissaiya », durant l’année 2012.
      Selon ce rapport annuel, le cinquième du genre, chaqu’une de ses femmes recensées, a subi, en moyenne, huit actes de violence parmi lesquels la violence psychologique représente 47% du total (soit 21.380), la violence physique (29%, soit 12.304) et la violence économique (13%, soit 6.369).
      L’étude rendue publique à l’occasion de la campagne internationale de lutte contre la violence à l’égard des femmes (du 25 novembre au 10 décembre) a évoque également la violence juridique avec 8% (3219 cas de violence), et la violence sexuelle avec 3% (1.370 cas).

      En Tunisie, une enquête réalisée en 2010 avait montré que 47,9 % des Tunisiennes avaient subi au moins une forme de violence : morale, physique, économique ou sexuelle. D’après cette même étude, seulement 5 % ont eu recours à des autorités étatiques ou à des associations….! pourtant en Tunisie c’est la femme qui est aux commandes…???

      Selon l’OMS (Octobre 2013), entre 15% des femmes au Japon et 71% des femmes en Éthiopie ont déclaré avoir subi des violences physiques et/ou sexuelle de la part d’un partenaire intime;
      entre 0,3 et 11,5% des femmes ont déclaré avoir subi des violences sexuelles depuis l’âge de 15 ans de la part de personnes qui n’étaient pas leur partenaire;
      de nombreuses femmes ont déclaré que leur première expérience sexuelle s’est déroulée sous la contrainte – 17% dans les zones rurales de Tanzanie, 24% dans les zones rurales du Pérou et 30% dans les zones rurales du Bangladesh.
      Une étude plus récente menée par l’OMS avec la London School of Hygiene and Tropical Medicine et le Medical Research Council, sur la base de données en provenance de plus de 80 pays, a constaté qu’au niveau mondial 35% des femmes ont été exposées à des violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur partenaire intime ou de quelqu’un d’autre. La plupart de ces actes de violence sont le fait du partenaire intime.

      Au niveau mondial, près d’un tiers (30%) des femmes qui ont eu des relations de couple ont subi une forme quelconque de violence physique ou sexuelle de la part de leur partenaire intime et, dans certaines régions, beaucoup plus. Au niveau mondial, jusqu’à 38% des meurtres de femmes sont le fait de leur partenaire intime.

      Les actes de violence imputables à un partenaire intime et les actes de violence sexuelle sont principalement commis par des hommes contre des femmes. Les sévices sexuels infligés aux enfants touchent aussi bien les garçons que les filles. Des études internationales indiquent qu’environ 20% des femmes et 5 à 10% des hommes déclarent avoir été victimes de violence sexuelle dans leur enfance. La violence chez les jeunes, et notamment à l’occasion des sorties, est également un problème majeur.

      Allah yjib El Hafdh….!!!!

      • Imène

        Mme CH : s’bah el kheir ..tlm !
        Merci pour votre gentillesse , et vos marques de sympathie : quand je « disparais » c’est toujours pour les raisons que vous connaissez ( la petite santé de mam ) mais je ne manque jamais de lire les nouveautés sur la voix ! et je suis à chaque fois trés heureuse de trouver vos initiales ,à droite sur la page d’entrée du site ,je lis toutes vos contributions , ( et d’autres ) et à chaque fois on apprend un peu plus , djazaki Allah koulla kheir , je prends des notes , avec l’espoir de réagir , mais …!! ! je reviendrais in chaAllah , !!
        Bonne journée à vous , Que dieu vous garde vos chers parents le plus longtemps possible , yaatik essaha , salem aleikum , mme ch . Tous.

  20. MADANI

    LUI on ne parle que de lui et on oublie ELLE pourquoi ? soyez juste d’accord ELLE c’est la mère des enfants ELLE mérite des soins particuliés ELLE nous rappelle nos mères tout ce que vous voulez c’est votre choix, votre campagne, votre vie ,mais revenons à la réalité combien de femmes ont trahis , tués leurs maris , détruit leur foyer ,ruinés toute une vie ina la kaydahoum kayd , abondonnés leurs enfants , leurs maris pour des histoires sans lendemain etc …….en algerie les journaux ne parlent pas de ces histoires de couple en europe oui qui ne se souvient de detective etc…. il y a certaines femmes qu’on appelle les veuves noires ce qu’elle entreprennent dépasse toutes logiques incroyable mais vrai je ne rajoute pas plus la vie est faite ainsi il y a le mal et bien et chacun suivra son chemin selon sa conscience donc disons allah yastour et comme on dit acharr mra oua elkheir mra les êtres humains n’ont jamais été des anges au contraire

    • Mme CH

      Il ne faut pas oublier la violence en milieu de travail qui est l’ une des principales causes de décès et de traumatismes dans beaucoup de régions du monde. Aux USA, les statistiques officielles classent les
      homicides au deuxième rang des causes de décès en milieu de travail – après les accidents de la route – pour les hommes et au premier rang pour les femmes. Dans l’Union européenne, quelques trois millions de travailleurs (2 %de la population active) ont été victimes de violence physique au travail. Il ressort d’études portant sur des travailleuses immigrées philippines que beaucoup, notamment parmi celles qui travaillent comme aides ménagères ou dans l’industrie du spectacle,
      sont victimes de violence dans leur travail de façon disproportionnée.
      La violence au travail est non seulement physique mais aussi psychologique. Beaucoup de travailleurs subissent des brimades, sont victimes de harcèlement sexuel, de menaces, de mesures d’intimidation et d’autres formes de violence psychologique. Au Royaume-Uni, la recherche
      montre que 53 %des employés font l’objet de brimades au travail et que 78% sont te´moins de ce type de comportement. En Afrique du Sud, on rapporte que les hostilités en milieu de travail sont « anormalement élevés » et une étude récente montre que 78 %des personnes interrogées ont
      subi des brimades à un moment ou à un autre en milieu de travail.
      Des actes de violence répétés, qui vont de persécutions à des menaces en passant par le harcèlement sexuel, le tout pour humilier et rabaisser les personnes visées, risquent aussi, à force, de dégénérer en cas très sérieux. En Suède, on estime que ce type de comportement est un facteur
      dans 10 a` 15 % des suicides.

      (Source: Rapport mondial sur la violence et la santé de l’OMS Genève
      2002) Il faut dire que maintenant, les choses sont devenues plus compliquées….!!!!

      Vous avez raison Mr MADANI, « EL Kheir Mraa Wa Acharr Mraa »…….. »Wel Horr Bel Ghamza Wal 3abd Bedabza »…..!!!!

      • MADANI

        mme C.H la violence envers les femmes et envers les hommes dans les couples existent depuis que le monde existe dans toutes les sociétés chacun selon sa culture , son éducation et son comportement bonne journée

  21. Mohand

    Existe-t-il un profil type de femme violente ?
    Oui.
    D’après la psychologue Sylvianne Spitzer, une spécialiste de la question, un profil-type des femmes violentes se dessine. « C’est à l’origine une petite fille très capricieuse, qui utilise la colère pour obtenir tout ce qu’elle veut », explique-t-elle au Figaro. « Elle vient soit d’une famille où le père exerçait une violence, soit d’une famille où la mère était très dominante, ce qu’elle a transmis à sa fille. Le fait d’être en couple va faire ressortir tout ça à l’âge adulte, notamment à la naissance du premier enfant: le père est alors limité à son rôle de géniteur, d’apport financier, il est réduit à sa plus simple expression ». De leur côté, les hommes sont souvent très amoureux, ils mettent leur femme sur un piédestal et sont dans le déni complet.

  22. révolté

    De façon générale, comme dans toute vie de couple, la violence envers les femmes trouve souvent son origine dans le passé et notamment la jeunesse du partenaire masculin et sa culture. La rupture du couple qui s’en suit trouve aussi son origine dans l’éducation des partenaires et leur manque de dialogue, des facteurs souvent annonciateurs de conflits potentiels.
    En effet, au lieu d’aplanir les conflits en cherchant une solution et éventuellement un compromis, chacun garde pour soi les griefs ou les remarques qu’il porte à l’encontre de son partenaire de crainte de sa réaction, de le décevoir ou de le perdre.
    Mais agir ainsi est pire que la franchise. Car en ne s’ouvrant pas à l’autre et en refusant le dialogue, les deux partenaires s’orientent tout droit dans une voie sans issue, le premier observant et analysant de manière critique son partenaire, le second imaginant que tout va bien, jusqu’au jour où le couple éclate.
    A l’inverse, faire constamment des remarques désobligeantes à son partenaire signifie également qu’ils ne s’accordent pas ensemble et que sans changement d’attitude de part et d’autre, ils ne sont vraisemblablement pas fait pour vivre ensemble. Dans ce cas, autant s’arrêter tout de suite que de subir ou faire subir cette violence déguisée et risquer un affrontement sans issue.

  23. Mme CH

    Un facteur très important de la violence est traité par l’OMS toujours (puisque jusqu’ici, on n’a pas parlé de religion. Ces études confortent les bien-fondés des concepts de notre religion, enfin, je parle pour les Minus Créatus qui doutent encore….!), il s’agit de l’impact des médias sur la violence chez les jeunes.
    Les enfants et les jeunes sont de gros consommateurs de médias, y compris de divertissements et de publicité . Des études réalisées aux Etats-Unis montrent que, souvent, les enfants regardent la télévision dès l’âge de 2 ans et qu’entre 8 et 18 ans, le jeune Américain moyen voit quelque 10 000 actes violents par an à la télévision. Ces schémas d’exposition aux médias ne sont pas nécessairement évidents dans d’autres régions du monde, notamment dans celles où la télévision et les films sont moins répandus. Cependant, il ne fait guère de doute que, partout dans le monde, les enfants et les jeunes sont beaucoup exposés aux médias et que ce phénomène va en grandissant. Il est donc important de voir si cette exposition aux médias constitue un facteur de
    risque possible en ce qui concerne la violence interpersonnelle concernant des jeunes.
    Depuis plus de 40 ans, les chercheurs examinent l’incidence des médias sur les comportements agressifs et violents. Plusieurs méta-analyses d’études portant sur l’impact des médias sur l’agressivité et la violence tendent à conclure à un lien positif entre la violence dans les médias et l’agressivité envers autrui. Cependant, on manque d’éléments pour confirmer son incidence sur les formes graves de violence, comme les agressions et les homicides.
    Une méta-analyse de 1991 portant sur 28 études relatives à des enfants et à des adolescents exposés à la violence dans les médias et observés dans une libre interaction sociale, concluait que l’exposition à ce type de violence faisait augmenter les comportements agressifs envers les amis, les camarades de classe et les étrangers. Une autre méta-analyse, effectuée en 1994, visait
    217 études publiées entre 1957 et 1990 qui étaient consacrées à l’incidence de la violence dans les médias sur les comportements agressifs, 85 %de l’échantillon appartenant au groupe d’âge des 6 à 21 ans. Les auteurs concluaient à une nette corrélation positive entre l’exposition à la violence dans
    les médias et les comportements agressifs, quel que soit l’âge.
    Bon nombre des études comprises dans ces examens analytiques étaient soit des expériences aléatoires (laboratoire et terrain), soit des enquêtes transversales. Les conclusions des études expérimentales montrent qu’une exposition de courte durée à la violence à la télévision ou dans
    des films, et particulièrement à des représentations spectaculaires de la violence, produit une intensification à court terme des comportements agressifs. En outre, les effets semblent plus marqués chez les enfants et les jeunes qui ont des tendances agressives et chez ceux qui ont été excités ou provoqués. Cependant, les conclusions ne valent sans doute pas pour des situations réelles. De fait, dans la vie, il existe des influences «incontrôlables», comme dans les expériences, qui peuvent atténuer les comportements agressifs et violents.
    Les conclusions des enquêtes transversales font également apparaître une corrélation positive entre la violence dans les médias et différents types d’agressivite´ , comme les attitudes, les convictions, les comportements et des émotions telles que la colère……….

    Les conclusions scientifiques en ce qui concerne la relation entre la violence dans les médias et la violence chez les jeunes sont donc concluantes pour ce qui est de l’augmentation de l’agressivité à court terme. Toutefois, les conclusions ne sont pas définitives en ce qui a trait aux effets à plus long
    terme et aux formes plus graves de comportement violent, ce qui donne à penser que des recherches plus approfondies sont nécessaires. En plus de déterminer dans quelle mesure la violence dans les médias est une cause directe de violences physiques graves, la recherche doit également se pencher sur l’influence des médias sur les relations interpersonnelles et sur des traits individuels, comme l’hostilité , l’insensibilité, l’indifférence, le manque de respect et l’inaptitude à faire preuve de compassion.

    L’Illuminati Kissinger l’a dit aussi: « Nos jeunes ont été bien formés, au cours de la dernière décennie, sur les jeux de combat sur console, il était intéressant de voir le nouveau jeu Call of Duty 3, jeu de guerre moderne, qui reflète exactement ce qui va se passer dans un avenir proche avec sa programmation prédictive. Nos équipes de jeunes, aux États-Unis et à l’Ouest, sont préparés parce qu’elles ont été programmées pour être de bons soldats, de la chair à canon, quand ils seront commandés pour sortir dans les rues et lutter contre ces fous de « Chintocs » et de « Russkies », ils obéiront à leurs ordres. »

    Tout est calculé, rein n’est laissé au hasard….!!!! Benêts réveillez-vous….!!!

  24. Belabbesien

    Les statistiques n’expliquent pas tout, à la limite c’est une constatation des relations entre des faits aléatoires. En outre elles dépendent de la collecte des données et la manière de les traiter. C’est comme un moulin vous obtenez soit de la semoule, soit de la farine etc..Cela dépend de ce que vous avez versé dans le moulin. Disraeli, grand spécialiste des statistiques disait que les statistiques est la meilleur façon de mentir. Par ex: La production de voiture en Algérie a augmenté dernièrement de 100%. Ou: en 1963 l’Algérie possédait deux bateaux fournis par l’Egypte. Lors de la parade en l’honneur du Président Gamel Ab Enacer, un bateau sombra. La presse française annonça à gros titre: La moité de la flotte algérienne à sombré !
    Certaines formes de traitement (Analyse factorielle en composantes principales) parviennent à indiquer une tendance :EX la météo.
    Pour ce qui concerne notre sujet je pense que l’antidote de la violence faite aux femmes c’est l’amour dans le couple.Dans notre société les hommes ont honte d’avouer qu’ils aiment leurs épouses . C’est un tabou tenace. Certaines de nos femmes aussi sont simplement intéressées par la situation matérielle de l’homme. Comment il est physiquement, moralement ou intellectuellement cela passe aprés combien pése-t-il en argent et si possible en devises. Comme le dit une expression de chez-nous:
    Echkoun tabtab fi el bab?
    Ezin bi hroufou.
    Yerouh l oumou tchoufou.
    Echkoun tabtab fi el bab?
    Lagraa bi floussou.
    fal iedkhoul n boussou »

    Notre société est devenue sans cœur, hors sans le cœur tout devient sujet à la raison et la raison tue le rêve. L’imaginaire joue un grand rôle dans les relations hommes -femmes: Une rose faite cadeau à l’être aimé vaut mieux que milles mots. Une attention aussi minime soit-elle à  »Sa moitié » (Ou comme dirait Mme CH à son onde, bien que d’aprés l’équation de Shroenderg rien n’est positionné à un endroit exact et peut être en même temps ici et ailleurs,) engendre une atmosphère positive dans le couple et une réponse immédiate de l’être aimé.
    Comment nous les musulmans qui sont passer maîtres de conjuguer le verbe aimer à tous les temps dans nos poémes mystiques ou de la vie(Djalal eddine eroumi, Iben Arabi, El haladj ou Abou El kacem Echabi, Amine Eraihani et beaucoup d’autres) sommes devenus inaptes de ressentir et d’exprimer le beau? C’est à dire l’amour du prochain quel qu’il soit. Même dans nos chansons , il n’y a pas longtemps, les chanteurs disent  »Habibi » au lieu de dire habibati un point c’est tout. Dans nos filmes le mari ou le fiancé n’embrasse jamais son épouse ou sa fiancée! N’est ce pas de l’hypocrisie à l’état pur. C’est ça l’origine du mal de la violence envers les femmes.

    • Mme CH

      Effectivement Mr Belabbesien….(sourire) !!! Elle est bonne l’histoire du moulin, on obtient soit de la semoule ou la farine…!!! Mais vous devez savoir, qu’on peut faire du pain avec la semoule ou la farine ou toutes les deux à la fois, d’ailleurs ça donne un bon Matlou3…..!!!!

      Vous avez raison car « Un sondage n’est pas un substitut à la réflexion. »
      mais « Dans toute statistique, l’inexactitude du nombre est compensée par la précision des décimales. »

      Concernant la mixité, comme promis voici quelques réflexions des Minus Créatus qui ont instauré ce phénomène….!!! Il paraît qu’ils ont regretté…..!!!!

      L’introduction de la mixité à l’école représente une des transformations majeures du XXe siècle en matière d’organisation scolaire. Les États-Unis, la Grande-Bretagne et les pays du nord de l’Europe ont été des pays pionniers dans ce domaine ; les pays latins, dont la France, ont adopté ce système plus tardivement mais la mixité, appelée aussi co-éducation aux États-Unis, s’est généralisée dans les années soixante et soixante-dix à l’ensemble des pays occidentaux. Dès les années quatre-vingt-dix, le débat sur la question de la mixité, extrêmement vivant au Canada, aux États-Unis et en Grande-Bretagne, s’est étendu à tous les pays industrialisés, comme en témoignent les échos rencontrés en France ces derniers mois par le livre du sociologue français Michel Fize. Cette remise en cause se construit autour de trois grands axes : les mauvais résultats scolaires des garçons par rapport aux filles à tous les niveaux de la scolarité ; des choix de disciplines différents selon les sexes et l’augmentation des violences sexistes et sexuelles dont les filles sont victimes, ceci dans les milieux défavorisés…….

      Au Canada, les résultats des garçons sont plus faibles sur l’échelle des compétences. La prise de conscience de ce phénomène s’était amorcée au Québec avec le constat d’un taux élevé d’abandon scolaire plus important chez les garçons. Cela fut aussitôt interprété, comme le montrent les termes utilisés par la presse, comme l’expression d’un « malaise des garçons ». On a fini par évoquer, ces dernières années, la remise en cause de la mixité. La crise de l’identité masculine est souvent invoquée. Les garçons seraient discriminés par un système scolaire devenu un milieu féminisé par son encadrement ainsi que par des rythmes et des activités plus favorables aux filles. Les milieux éducatifs québécois ont pris des mesures en faveur des garçons sous forme de programmes dotés d’importantes ressources matérielles et financières. Un universitaire, Janel Gauthier, directeur de programme en psychologie, préconise le retour aux classes non-mixtes jusqu’à la fin du secondaire. Des écoles primaires et secondaires expérimentent déjà la séparation des sexes dans certaines classes. Dans d’autres, certains cours comme l’histoire, les mathématiques et l’éducation physique sont donnés séparément aux garçons et aux filles.

      Les États-Unis diffèrent dans le traitement de la mixité. Alors même que les établissements scolaires ont été mixtes beaucoup plus tôt que dans d’autres pays, celle-ci est remise en cause dans les années quatre-vingt-dix par certains groupes féministes qui considèrent que la mixité n’est pas l’environnement scolaire idéal pour les filles. (Source: « États-Unis, Canada : pour ou contre la mixité scolaire ? », par Bernadette Plumelle, 2003, déjà)

      Au fait, je ne sais pas pourquoi avec l’âge, les hommes deviennent de plus en plus affectueux….!!????

      • Belabbesien

        @Mme Ch
        Salam madame.
        Un poète caucasien a dit :  »Mes années sont ma richesse ». effectivement avec l’âge , donc le recul, on constate que tout ici bas, est vain. Le miel reste toujours du miel même quand il a vieilli et le poivron restera amère même quand il pourri.
        Avec l’âge on se remémore: Medjnoun Leila, Antar ou Abla, Roméo et juliette, le roman courtois et même Boutheina (El houb el oudri) et comme le dit si bien Jacque Brel: Quand on a que l’amour en partage, ou pour habiller matin alors on devient forcément affectueux pour le genre humain. Il m’arrive souvent d’aller prendre un thé avec des beignets dans une rue adjacente â Tahtaha. Je regarde les gens avec leurs djellabas, leurs turbans et la canne à la main et je me sens chez-moi. Je me sens dans ma patrie et je glorifie dieu pour m’avoir permis de vivre des minutes de plénitude. En effet qu’est ce que la patrie? C’est le sourire d’un enfant heureux. C’est un air de musique traditionnel ,une flûte qui pleure sur la fuite du temps. C’est l’odeur d’un couscous qu’on a mangé il y a bien longtemps. C’est l’appel à la prière du magherb du haut du minaret . C’est le refrain que notre mére fredonnait naguère dans notre jeunesse.
        Comment ne pas aimer tout ce qui porte le nom d Algérien et ce depuis la plus ancienne pierre algérienne (3 milliards d’années), en passant par le rocher du mort dans les Tassilis N’ ajjers (Quelques millions d’années), l’homme de Palikao (Tighenif) (Des milliers d’années) jusqu’au gosse qui est entrain de naître . J’aime les algériens ce sont les miens.
        Bien sur tout n’est pas rose mais c’est à nous. Comme l’exprime l’anecdote suivante: Deux hommes se promenaient. Ils virent au loin un troisième qui conduisait vers abreuvoir deux chevaux. L’un dit à l’autre :Regardes quels beaux étalons! Le deuxième lui répondit: Effectivement ils sont beaux mais celui qui est de notre côté est meilleur.
        Quand on est grand on le reste pour toujours! (proverbe africain).

        • Mme CH

          Ohhhhhh…!! Que c’est beau, Mr Belabbesien….!!! Surtout le passage relatif à la Patrie, avec un brin de nostalgie….!!! Aussi, j’ai beaucoup apprécié la relation que vous faites entre la plénitude et la patrie….!!! C’est du Top….!!! Et, tant pis pour ceux qui n’ont pas de patrie, ils ne connaîtront jamais cette plénitude…..!!!!!

          Hummmmmmm…!!! Par ailleurs, nous avons à faire à un » riche » romantique d’un autre temps….!!! N’est ce pas Belabbesien…???

          Belabbesien, les algériens vous aiment aussi. Vous êtes le nôtre. « Khouk Khouk La Yghorrak Sahbek…. »

          Le paysage lunaire du Grand Tassili Vous appelle….!!!

          Un vrai plaisir de vous lire….!!!

      • OUERRAD en squatteur

        Bonjour Mme CH , vous pensez que c est de l affection ,,,, Oh que non , c est la peur d etre mis dehors , apres tant d annees de despotisme ?? Ouled ha kebrou RAYIHA EDDIR BIHOUM EDDRA3??? et je vous parle en connaissance de cause mais ils ne veulent pas l avouer en public , au fond de soi meme c est cela et non de l affection ;;

        • Belabbesien

          Pauvre frére Ouerrad squatteur. N’ayez pas peur d’être jeté dehors: Vous trouverez toujours un squatte. Rahmat el Illah ouassi9a. L’affection n’est point synonyme de peur ,c’est juste un état d’ésprit qui vous rend sensible au malheur de l’autre et d’avoir de la compassion pour lui. Une brute n’a pas d’affection pour son prochain.
          Frére Ouerrad je vous souhaite une bonne santé et une longue vie au sein de votre famille et en compagnie de celle qui a élévé  »ouladha ou dir bihoum edhra9 » vous aussi vous pouvez être fier d’avoir élévé vos enfants. Un proverbe russe dit » Celui qui a construit une maison(famille), élevé un enfant et planté un arbre peut affirmer qu’il a accompli son rôle dans cette vie ».
          Je vous salue cordialement.

          • OUERRAD en squatteur

            Je parlais en general , Belabbesien ; j ai connu des cas comme cela, et j ai repondu a la dame qui disait que mes hommes deviennent affectueux en veillissant ,relisez moi ?

            • Mme CH

              Effectivement Squatteur, vous n’avez pas tout faux….!!!! Il faut un peu de tout pour faire un monde…..!!! ça, va mieux j’espère….!!! J’ai cru savoir que vous étiez à la recherche d’un autre PC à squatter…..(rires)…????

              Portez-vous bien et mes amitiés à votre nièce…!

  25. Ayadoun Sidahmed

    on a perdu beaucoup de nos valeurs à un point ou, nous somme égarés dans un monde (ni foi ni loi) …..!!!! généralement la violence c’est un résultat d’une défaillance de communication, donc sa commence par la violence verbale et finira par la violence physique. Dans une famille généralement la femme pour des raisons différentes elles est victime de cette violence. Le plus grave qu’on oublier d’en parlé, c’est les enfants qui vont être traumatisés de voir leurs mamans abattus, donc ils sont exposés à une violence psychique. l’éducation d’une société sa commence dans une famille sa évolue à l’école ……!!! Malheureusement on a pas su préserver nos enfants à l’éducation de notre société musulmane avec les valeurs de nos aïeux et maintenant on ne sait quoi faire face à ce fléau étrange de notre société. A cet effet notre association va organiser en coordination avec L’UNFA le Mardi 25-11-2014 à la maison de culture Kateb Yacine à partir de 14H30 un spectacle au profit des enfants qui visent à diminuer la violence au sein des établissements scolaires. Vous êtes tous inviter à nous honorer par votre présence avec vos enfants. Merci.

    • Omar

      Quoi qu’on dise, a ce sujet de notre mentalité elle est encrée dans nos gènes et personne ne pourra changer ce comportement, l’homme a toujours cru qu’Il est le maître du monde et fait ce que bon lui semble y compris dans les moments intimes avec sa campagne. cinq grammes de spermes pour faire durer cette satanée lignée quant au plus important circulez rien à voir, la femme reste recroquevillée dans ses méandres en avalant les couleuvres sans piper mots pour ne pas offensé le sieur.L’essentiel qu’Elle procréer toute une smala, mais jamais au grand jamais il se pose la question si éventuellement madame est heureuse de son sort….J’ai pu discuté avec des femmes qui pleurent leurs misères et toutes me disent qu’est-ce que je peux faire ??? Je ne peux abandonné mes (enfants) mais jamais nos enfants comme s’il elle était seule à les concevoir.Nous sommes des rustres y’a pas d’autres mots pour qualifier les zombies que nous sommes,parce que nous ne sommes pas cultivés, ne porte pas de pantalon qui veut la maladresse biscornue est constamment là avec tout ce qu’apporte le quotidien,je le répète il ne faut pas qu’on dise nos femmes plutôt nos esclaves.C’est quand même bizarre c’est rare de voir un homme sortir avec sa femme ne serait-ce que de se balader c’est inadmissible et impensable,d’ailleurs 90% de la population dans les rues que des hommes juste le temps de faire leurs commissions et hop au bercail sinon elle seront obliger de faire un rapport au (sieur) comme à la pj il faut qu’il est un cahier des charges. sinon (la raclée)L’homme a toujours été chacal et le restera quoi qu’il arrive et en particulier nous autres Algériens d’où beaucoup de femmes ne veulent pas se marier et je l’a bougrement comprendre et pour le changement ce n’est pas demain la veille pensez c’est bien mais agir c’est encore mieux.

      • MADANI

        OMAR ce sentiment ne concerne que vous en plus vous écrivez des mots dont vous ne comprenez même pas le sens comme ça à la légère dans mon dernier post à vous , vous n’avez rien compris RIEN

      • révolté

        Mr Omar
        Je pense qu’on ne peut pas s’empêcher de faire des généralités, d’ériger en règle générale ce qu’on a observé sur un échantillon limité. C’est notre mode de compréhension du monde. Puisque nos généralités sont nées de nos observations, de notre propre jugement. Les préjugés sont condamnables en tant que paresse intellectuelle; il est plus facile de se reposer sur des préjugés que de penser par soi-même. Le risque c’est justement d’être dominé, manipulé, abusé par un petit nombre de penseurs, propre à créer du préjugé.
        Ne généraliser pas, nous avons nos coutumes et nos traditions, nos femmes ne portent pas de pantalons ni mini jupe, elles voyagent elles sortent , elles sont heureuses.

        • Omar

          Révolté,je ne suis pas la pour juger quiconque simplement ce n’est qu’une simple constatation loin s’en faut notre société est devenue hybride dans tous les sens, et tu as bougrement raison ce n’est que mon point de vue comme tant d’autres.Je ne reconnais plus notre propre société,quant j’ai quitté le Pays ils y’a avaient que le haïk aujourd’hui y’a des coutumes qui n’ont rien a voir avec les notre,mais là où le bas blesse je le dis et redis que que parmi les lecteurs y’a des primaires qui ne respectent pas le point de vue de chacun de nous,en revanche y’a d’autres ou j’ai énormément de plaisir à lire leurs commentaires qui sont justes et non pas attaquer son prochain.Ne dit-on pas que ma liberté s’arrête là ou commence celles des autres ? de grâce soyons cohérents avec nous mêmes et évoluons cette Toile a été créer pour que chacun donne son point de vue ce n’est pas un ring nous ne changerons jamais ce qui me fait mal c’est qu’ils y’a des lecteur-c-es qu’on a envie de les voir s’exprimer comme il se doit malheureusement au niveau de la rédaction j’ai comme l’impression qu’il y’a un gent-foutre alors forcement tout le monde écrit n’importe quoi et en particulier nous qui sommes à travers le monde nous essayons de faire voir notre point de vues puisqu’on voit les deux côtés ça fait changer la donne,heureux de te relire (Révolté) et sans rancune. : PS si tu penses que nos femmes sont heureuses qu’Allah t’entends de ces belles paroles mais j’en doute fort.

          • Lecteur ami vdsba

            Monsieur ne jugez pas le staff rédactionnel. Le forum est toujours animé librement. Alors quel est le lien avec le journal ou ceux qui l’animent.

          • révolté

            Mr Omar re-bonjour

            Je n’ai aucune rancœur, aucune amertume dans mon propos. J’espère ne pas avoir laissé transparaître cela. J’ai réagi fortement car le fait de m’être senti concerné  » père de de famille ( d’autant plus s’agit d’un forum) j’ai été obligé d’intervenir et donner mon point vue.. Je sais que cela est de part et d’autre involontaire. J’ai longtemps écrit et pesé mes mots, pas tant pour convaincre, mais pour de la façon la plus honnête qui soit, défendre une posture qui, selon moi et quoi qu’on en dise, a toute sa légitimité.
            C’est ce que j’ai essayé de démontrer , je ne sais si j’y suis parvenu. Pardon si j’ai pu être blessant. Même dans la polémique, là n’est pas mon intention.
            Bonsoir

            • Omar

              Révolté, des gens humble comme vous quoi qu’il arrive j’accepte volontiers vos propos qui à mon avis revigore l’âme hélas j’aurai aimé qu’ils y aient des révolté comme vous et qui mesure leurs paroles,mais bon comme dit l’adage quant on veut tuer un chien on dit qu’il a la rage.Le forum est là pour nous enrichir et nous fait connaître mutuellement et non pas diviser,j’estime que tout citoyen a droit de dire son point de vue tout en positivant,n’est-ce pas ?.Les pensées, les émotions et sentiments divers les uns les autres empoisonnent nos échanges pourvue qu’ils soient respectueux.Avoir du coeur,oui ! trop à coeur,non.Mon Cher Révolté vous êtes tout pardonné avec la bénédiction d’Allah et je serrai enchanté de vous relire dans un temps proche,très bonne nuit.

  26. Omar

    OUi Monsieur le professeur, c’est pour cela qu’on vous rabroue à tout bout de champs pour moi et tant d’autres vous n’êtes qu’un semeur de m…… et encore une fois je vous l’ai dit vous n’êtes pas obliger de lire mes commentaires, passez votre chemin.Des baises-nenet comme vous j’en vois tous les jours,alors je vous le demande pour la dernière fois dialoguer oui mais vouloir faire des remontrances à chaque fois vous n’avez aucune psychologie du tout et vous êtes un un fouteurs de trouble pour ne pas dire m…………..vos commentaires je les mets la ou je pense et je n’ai que faire, c’est des types comme vous qui me font dire des compatriotes comme vous le moins je les voie,le mieux je me porte,d’ailleurs vous l’avait dit vivre parmi vous c’est un calvaire heureusement que tout les lecteurs ne vous ressemble pas Dieu soi-loué alors ayez de la fierté et ne répondez pas à mes commentaires vous me sortez par les narines.

  27. Abbes.

    Calmez vous messieurs.

  28. BADISSI

    revenez a la SUNNA et tout les problèmes disparaissent ,

  29. MADANI

    LUI POUR PROTEGER ELLE

    Une Japonaise de 67 ans soupçonnée d’éliminer ses compagnons pour faire main basse sur leur fortune était d’après la presse locale à la recherche d’une nouvelle victime alors même que son quatrième mari mourrait empoisonné au cyanure.

    Chisako Kakehi a été arrêtée mercredi pour le meurtre en décembre 2013 de Isao Kakehi, son époux de 75 ans, dans cette affaire qui fait les choux gras des medias japonais depuis plusieurs jours. Mais les policiers enquêtent aussi pour savoir si elle n’a pas joué un rôle dans les morts mystérieuses de ses conjoints précédents.

    Au fil du temps et des décès de ses partenaires, cette « veuve noire » présumée, qui nie farouchement être pour quoi que ce soit dans leur destin funeste, a hérité d’un total d’un milliard de yens (6,7 millions d’euros), en assurance vie, biens immobiliers et dépôts bancaires, rapporte la presse japonaise vendredi.

    Mais cette ancienne employée de banque, qui détenait des dizaines de comptes bancaires sous des noms différents, avait perdu une grande partie de sa fortune après des placements financiers malheureux, explique le journal Yomiuri. Quand elle a épousé Isao Kakeki, elle était endettée jusqu’au cou, selon l’agence Jiji.

    D’après le journal Asahi, qui cite des sources policières, la veuve noire présumée a eu pendant 20 ans des relations avec une dizaine d’hommes, dont sept sont passés de vie à trépas. Elle avait rencontré la plupart d’entre eux par l’intermédiaire d’agences matrimoniales, qui lui présentaient des hommes « âgés », fortunés, sans enfants et vivant seuls. Elle aurait également spécifié préférer quelqu’un « avec une maladie ».

    – Cyanure dans la poubelle –

    Son dernier mariage ne l’a pas empêchée de partir en chasse, explique Jiji, disant qu’elle avait organisé un « rendez-vous matrimonial » peu après avoir dit oui à son promis. Le Nikkan Sports Daily raconte qu’elle était en relation avec plusieurs hommes au moment du dernier décès.

    Lors de perquisitions à son domicile jeudi à Kyoto, la police a trouvé des traces de cyanure dans la poubelle. Les enquêteurs ont également retrouvé les accessoires nécessaires à l’administration de médicaments ainsi que des ouvrages médicaux.

    L’enquête avait démarré lorsque la police a décidé d’autopsier le quatrième mari, après s’être rendue compte que le précédent petit ami de la suspecte était décédé subitement en septembre 2013 après un dîner du couple au restaurant. L’autopsie a révélé des traces de cyanure dans le sang du défunt époux.

    La police la soupçonne désormais d’avoir pu provoquer la mort de six de ses conjoints. Elle n’est en revanche pas considérée comme suspecte dans le décès de son premier époux, en 1994, alors qu’il était âgé de 54 ans.

    Il y a un mois, la suspecte avait expliqué à la chaîne privée NTV qu’elle cherchait à multiplier les relations pour vivre une fin de vie tranquille. « Je veux une vieillesse paisible sans devoir faire des pieds et des mains pour obtenir de l’argent, grâce à un homme droit », avait-elle expliqué.

    Le Japon a déjà connu quelques affaires de « veuves noires », baptisées ainsi car leur comportement rappelle celui de la femelle d’une espèce d’araignée, réputée manger le mâle après l’accouplement.

    En 2012, Kanae Kijima avait été condamnée à la mort par pendaison pour le meurtre de trois hommes rencontrés sur internet. Elle empoisonnait ses victimes au monoxyde de carbone après les avoir préalablement endormies à l’aide de somnifères. La décision en appel doit être rendue prochainement.

    Miyuki Ueta, ancienne hôtesse de bar, est elle aussi dans l’attente d’un arrêt de la Cour suprême après sa condamnation à mort pour le meurtre de deux hommes.
    NO COMMENT

  30. Bel Abbesien

    Voilà notre ami de nous donner un superbe commentaire.

Répondre