La Voix De Sidi Bel Abbes

Histoire :L’insurrection des Ouled Sidi Cheikh à Sidi Bel Abbés (du 28 sept au 10 oct. 1861) par notre ami Dr Douar Hadj

Les annales de l’histoire n’ont pas cessé une fois de nous révéler combien nos aïeux ont sacrifié pour vivre en liberté, et il suffit d’ouvrir le coffret que renferme ces annales et on sera surpris en découvrant que l’insurrection des oulad Sidi Cheikh s’étendait jusqu’au territoire de la wilaya de Sidi Bel Abbés .
On peut mentionner ici la glorieuse bataille de Titenyahia (sud de Télagh) qui s’est déroulée le 10 octobre 1861.
Sid El Alla oueld Bou Baker et son neveu Sidi Mohamed oueld Hamza furent les auteurs de la résistance contre la colonisation française de l’Algérie dans les hauts plateaux de l’ouest et dans le tell d’Oran.
Mais pour arrivée à la bataille de Titenyahia on doit d’abord retracer la bataille de Ain El Beidha à Saida qui fut le prélude d’un long sentier .
La poursuite: voir la carte en bas
En 1861, un général français appelé Jolivet commandant du camp de Tafraoua (sud de Saida) avait reçu l’ordre d’attaquer les troupes de Sid El Alla et son neveu Sidi Mohamed qui campaient dans les environs d’Echat Chergui prés d’El Kheiter dans les tribus de Rzaina et Djaafra et Béni Mathar.
Le général Jolivet arriva à El Kheiter le 28 sept 1861, mais il ne trouva aucune trace de Sid El Alla au milieu de tribus arabes avoisinantes,
Le général, impatient de faire la capture du chef de la résistance et en suivant des faux renseignements en provenance des arabes, s’engagea dans le vaste désert vers Bedrous à 25 km au sud d’El Kheiter, arriva à ce lieu , ne trouva aucun signe de son ennemi , il apprenait que les contingents de Sid El Alla occupaient Sfid et Ain El Baidha à 32 km au nord d’El Kheiter il décida d’aller l’ y attaquer par surprise mais tout ses mouvements ne sont pas ignorés par Sid El Ala.
Le général changea la direction vers le nord, continua sa marche vers Ain El Beidha. il voyait les efforts de ses hommes stérilisés par de longues marches et leurs réserves d’eau épuisées car il avait négligé de s’approvisionner en eau en passant par les puits de Bedrous.
La bataille de Ain El Beidha (sud de Saida ) :
Le 30 sept et vers 11 h du matin, la tête de la colonne arrivait aux hauteurs d’Ain El Beidha après 16 heures de marche. Chaque soldat est impatienté d’avoir une petite gorgée d’eau. Or ce jour la chaleur était accablante, le vent de sable soufflait desséchant les gosiers, la ration d’eau épuisée, les hommes souffraient de soif, desserraient leur rangs et un désordre s’est établi dans toute la colonne.
Apercevant un convoi ennemi qui marchait à la débandade et dans le plus grand désordre, Sid El Alla attaqua en un clin d’œil des cavaliers fatigués par la soif et la faim et 150 d’entre eux trouvèrent la mort et un grand butin a été porté.et comme coutume de succès ,Sid El Alla orna la cravate de son drapeau par des médaillons des officiers battus… Il se plongea ensuite dans le tell de Dhaya vers SIDI BEL ABBES…Le reste de la colonne vaincue de Jolivet rentra à Saida le 3 oct. 1861.

L’insurrection dans la région de Sidi Bel Abbes :

Le 07 oct. 1861. SID El Alla arriva au tell de Dhaya ( sud de Telagh ),sollicité par les Oulad Belagh, les Beni-Mathar et les autres tribus des Ahl Angad-Ech-Cheraga, il n’hésita pas à répondre à leur appel de tenter une incursion dans leur région afin d’effrayer l’ennemi.
Longeant l’Oued Mekerra, à partir de sa source (Oued Sebaâ), il descendit ce cours d’eau, avec ses contingents et des nouveaux adhérents, jusqu’a Sidi-Ali-Ben-Youb (un village européen situé à une vingtaine de km au sud de Sidi Bel Abbes) il rencontra une faible résistance au ramassage du butin, six colons entêtés, qui refusèrent de céder leur biens ,payèrent leur tètes et leur biens incendiés. Cette incursion avait répondu le terreur dans tous les villages coloniaux de la région de Sidi Bel Abbes.

La bataille de Titenyahia : sud de Télagh.
Le 10 oct. 1861. Sid El-Alla remonta, chargé de butin, le cours de la Mekerra en direction du sud, et c’est au retour de cette razzia qu’il rencontra la colonne Jolivet embusquée près de Titenyahia, il lui livra un combat héroïques qui a duré moins de 02 heures, Jolivet bivouaqua à El H’ssaiba et le contingent de Sid El Alla s’était mis en retraite dans le Djebel El Baguera. Les pertes de ce combat n’étaient pas considérables, des blessés et quelques morts des deux cotés.
Sid El-Alla commandait ce jour là une armée (djich) estimés à 2000 cavaliers et 1200 fantassins à dos de chameaux.
Cette suite d’évènements n’était pas le début, comme elle n’était pas la fin de l’insurrection, elle a été précédée et suivie par d’autres incursions dans d’autres régions du pays.

Résumé par Dr Douar Hadj le 10.10.2012.
D’après l’Histoire de l’insurrection des Oulad-Sidi-Ech-Chikh (Sud-Algérien) de 1864 à 1880.
par le colonel C. Trumelet , Corneille.1884.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=17017

Posté par le Oct 11 2012. inséré dans ACTUALITE, HISTOIRE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Histoire :L’insurrection des Ouled Sidi Cheikh à Sidi Bel Abbés (du 28 sept au 10 oct. 1861) par notre ami Dr Douar Hadj”

  1. Benhaddou boubakar

    c’est un bon article rèsumè par notre frere dr douar qui a fèliciter pour son humble travail,c’est simple de lire et c’est facile de comprendre,je suis sur qu’il va nous denicher d’autres « batailles » de nos glorieux guerriers,et cela va nous faire enormement plaisir;merci monj frere; fraternelement!

  2. gherbi sba

    merci khouna hadj Douar marhaba avec nous

  3. kerroum retraité

    Bon courage mon fils ceux sont des faits d’histoire et le devoir de savoir est toujours bon

  4. nabila t sba

    Qui sont les ouled sidi ckeikh monsieur Doct DOUAR,,?

  5. hanene

    merci a ce monsieur de nous relater ces aspects cde notre passé

  6. hadj de dekar SD SBA

    Je vois a travers cet article de nombreux éléments que j’ignorais sur le combat des OULED SID ECHEIKH.Je remercie le jeune auteur et l’encourage a nous en faire d’autres mais surtout un papier sur l’histoire de sa localité puisqu’il a un site.

  7. fethi cité police

    Les articles se lisent généralement , on apprend et on ne déba

  8. fethi cité police

    Les articles se lisent généralement , on apprend et on ne débat pas assez monsieur Douar est a vivement saluer

  9. LARBI

    felicitation m douar j ignorai ce fait d arme je me documentai sur labataille de sidi brahim a 10 KM DE BEL ABBES GAGNE PAR L EMIR ET LES OULED BRAHIM EL ARROUBIA POURQUOI LE MANQUE DE STELE LES APC ONT LE DEVOIR DE LE FAIRE

  10. lecteur assidu

    Salam lecteur de la vdsba…..Bo kestio comme aurait dit le grand comédien Alliouate!

  11. mm

    merci monsieur douar pôur nous rappeler cette tribu guerriere

  12. benamar

    Nous remercions ce jeune doct pour ces efforts méritoires

  13. Teggar

    Merci mon ami tu nous apprend beaucoup de chose sur les guerres et les vrais combattants qui ont donné de vrai leçon à la France et aux français.Bonne continuité.

  14. REFFAS MOHAMED

    MERCI CONFRERE C TRES ENRECHISSANT

  15. عبد الرحمن بن لعلى (العلاء)

    اللهم تقبل الأجداد واهدي الاحفاد واحي فيهم عقيدة التوحيد والجهاد …. اللهم امين

Répondre