La Voix De Sidi Bel Abbes

L’ex maire de notre ville René justrabo est mort…Les belabbésiens ne l’ont pas oublié

Trois ans après le décès de son épouse Renée qui partagea ses idéaux nous dit notre source journalistique.L’ex maire nous quitte a l’age de 96 ans .Notre journal  qui a évoqué  a plusieurs occasions le parcours de ce militant dont les obséques sont prévues demain.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=31610

Posté par le Août 11 2013. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

16 Commentaires pour “L’ex maire de notre ville René justrabo est mort…Les belabbésiens ne l’ont pas oublié”

  1. hamid

    il a été élu par l’aide des Arabed plus son parti communiste Paix sur lui

  2. DAHO

    « Je suis fier de n’avoir jamais tiré un coup de feu pendant cette guerre contre quelqu’un ! j’avais refusé d’y aller car je ne voulais pas faire la guerre à un peuple qui se battait pour son indépendance.
    J’ai fait deux mois de prison pour ça en caserne à Auxonne. En tant que communiste, j’étais marqué au fer rouge ! » ce sont les propos de ce grand monsieur humaniste et fervent défenseur de l’Algérie algérienne et de ceux qu’on appelait Indigènes, malgré ses origines. Rendons lui hommage.

  3. ALBARRACIN de SBA

    René Justrabo….Un symbole nous a quitté! Un exemple demeure!
    Une vie au service d’une certaine idée que les respondabiltés d’un militant , c’est de ne pas trahir ce pourquoi et ceux à qui on a sollicité la confiance!

  4. boudjakdji mohamed

    René Justrabo est né le 15 juin 1917 à Mascara, d’un père épicier venu du Sud-ouest de la France et d’une mère d’origine bavaroise, René Justrabo mena un combat sans réserves contre le colonialisme . Il était un membre actif du parti communiste Algérien (PCA) et était élu à l’Assemblée Algérienne (1948-1956) composée de cent vingt membres. Mais bien avant, il devint le maire de la ville de Sidi-Bel-Abbès de 1947 à 1953 et avait comme adjoints Azza, Goelli, Villela, Laguer, Benamou. Au sein de l’assemblée, il y avait Ben Hassaini, Ouhibi, El Haina, Adim, Bénali, Badsi, Abrous et autres conseillers municipaux. c’est lui qui est à l’origine de la réalisation du centre de santé au centre ville, de l’hôpital ,de la piscine municipale et bien d’autres infrastructure .Mr René Justrabo, le maire communiste, ouvrit les portes du conservatoire aux indigènes et ceci fut possible avec l’avènement de la gauche avec Mr René Justrabo (1948-1953). . Il fut éloigné de la ville suite à un « complot mijoté quelques parts dans la villa tout près du rocher ».Mais ses activités au sein de l’Assemblée ne sont pas arrêtés de sitôt Les propos de RENE JUSTRABO reflètent éloquemment les positions de certains dirigeants du PCA .
    Justrabo seul représentant du PCA qui dénonce « l’opression » dont est victime le peuple Algérien,rejette l’assimilation, reproche au ministre de l’intérieur de se prendre pour Louis xiv.
    L’élu de sidi bel abbes descend de la tribune en affirmant tout simplement : Réfléchissons bien, la situation peut encore être sauvée, mais il faut la regarder en face honnêtement, dans le désir de donner aux Algériens les droits aux quels ils peuvent normalement prétendre. La situation peut être sauvée….Cela ne veut pas dire que la France peut rester en Algérie. A suivre …

  5. hakem abderrahmane

    Nous le comptons parmi nos maires car il a été élu par les indigènes et il les a bien représenté!Que dieu ait son âme ! Repose en paix René Justrabo!

  6. boudjakdji mohamed

    Pour votre information ,moi et le ftrère Kerboub on a pu l’avoir au téléphone juste avant la mort de sa femme ,il a été très content de nous avoir au bout du fil tout en s’excusant de ne pas pouvoir se déplacer jusqu’a Sidi Bel Abbes pour assister à une fête qu’on a voulu l’organiser en son honneur . Qu’il repose en Paix !

  7. Un parmi d'autres

    Je viens d’apprendre la triste nouvellede celui qui fut maire de la ville qu’il a toujours aimé et qui ne cessait de demander de ses nouvelle à chaque fois que je l’appelais au téléphone. Et à chaque question qui sortait de sa bouche était :
    —-comment va Sidi bel-abbes et ses habitants?
    Et à chaque appelle il me semblait diminué par la voix mais il se souvenait de tout ce qu’il a enduré et même d’être fait prisonnier pour la cause algérienne dont il était très fier de me parler .
    Pour cela j’adresse à sa fille et à sa famille mes sincères condoléances les plus attristées .REPOSE EN PAIX RENÉ.

  8. fatima

    mes sinceres condoleances a la famille rene justrabo qui repose en paix il a beaucoup aimer l algerie

  9. BADISSI

    voila un homme dont bel abbés doit être fière , et il faut qu’un édifice porte sont nom , sa famille doit fière de lui , un militant de la juste cause ,qui a combattue le colonialisme et sa barbarie , sincères condoléance a sa famille qu’il repose en paix

  10. ALFRID MOKHTAR

    Salam
    Mes condoleances les plus attristees a la famille Justrabo a la suite du deces de Rene qui restera parmi les symboles historiques de notre chere ville Bel Abbes l’Enchanteresse Que Dieu ait votre ame pere Rene

  11. un camarade

    Paix sur ce bâtisseur ami du peuple algérien Le journal en lui rendant un hommage a sauvé la face….

  12. Dr Reffas

    Bonjour.

    Deux personnalités étrangères sont souvent cités comme étant des amis à l’Algérie: Réné Justrabo et Albert Camus, ce dernier est considéré à titre posthume comme Algérien par une frange « d’intellectuels » Algérien.
    Concernant René Justrabo, il a été effectivement maire de la ville de Sidi Bel Abbès au service de la république Française colonialiste. Il a mis en oeuvre tout un programme politique colonial. En parallèle et à des desseins électoralistes au service de son parti, il a lancé quelques actions sociales au profit de la communauté indigène. René Justrabo était un maire au service de la colonisation, et à aucun moment il n’a fait de déclaration officielle pour soutenir l’indépendance de l’Algérie. Il a été arrêté au même titre que les français communistes de façon arbitraire(aucun grief na été retenu contre lui) , donc sans accusation d’ordre politique au préalable. Son arrestation est liée au fait qu’il appartenait au parti communiste qui s’est engagé à soutenir la cause Algérienne. Individuellement, la position de l’ex maire du gouvernement colonial demeurait neutre à défaut de déclaration officielle de sa part. Je lis aussi que monsieur Justrabo a été décoré de l’ordre du mérite national en 1984 pour « Son dévouement au service de la collectivité et son militantisme républicain.. » soit 46 ans de service civil,.Mathématiquement, sa période de maire de la république Française coloniale est bien incluse.Un militantisme républicain bien au service de la colonisation. S’Il avait démissionné de l’assemblée nationale par conviction anticolonialiste , il aurait décliné cette distinction.
    A bon entendeur salut.

  13. Dr Reffas

    lire citées au lieu de cités. Merci.

  14. lecteur

    Docteur une question amicale pourqoui a t’on plastiqué la maison de ce maire par l’OAS,

  15. lecteur

    Docteur une question amicalepourqoui a t’on plastiqué la maison de ce maire par l’OAS,

  16. Dr Reffas

    Bonjour Lecteur.

    Mon ami, l’OAS a tué et plastiqué aveuglement des personnes ordinaires et des maisons de familles ordinaires pour créer le climat de terreur.Concernant Justrabo, pour son appartenance au parti communiste qui a fait une déclaration en faveur de la cause Algérienne. Mes amitiés.

Répondre