La Voix De Sidi Bel Abbes

L’ex-agent algérien du Mossad, Said Sahnoune s’est réfugié en Espagne

Le journaliste Algérien, Said Sahnoune, qui avait espionné au profit des services secrets  israéliens « le Mossad » et pour « la Guardia civile, Espagnole »,  s´est réfugié en Espagne après avoir passé 17 jours dans la zone internationale de l’aéroport de Barajas à Madrid.

De Valencia (Espagne)
De notre correspondant
En effet, l’ancien agent,  Said Sahnoune, a profité d´une escale à Madrid  en provenance d’un pays africain en compagnie de son fils Kamel, 20 ans, pour  introduire sa demande  d´asile politique à  travers l’association espagnole des réfugiés politiques. Les autorités espagnoles ont accepté sa demande  après 17 jours, grâce aux avocats de la Commission espagnole pour les réfugiés. Par contre,  Sa femme et ses deux filles  sont restées  en Algérie.
Dans une déclaration au journal Espagnol « El pais »,  Said Sahnoune a avoué qu’il a été  condamné par la justice algérienne  pour espionnage au profit du Mossad et de l’Espagne. « J ai travaillé avec le Mossad dès 1999 et après  avec les Espagnols sur des affaires liées spécialement au terrorisme mais jamais sur l’Algérie. Le DRS était au courant dès le début de tous les détails. Je leurs  remettais des copies de tous les dossiers», affirme-t- il.
Son aventure commence, quand Sahnoune avait publié un reportage  sur l’assassinat du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin en 1995. Ce travail l´avait  conduit à un premier contact avec l’ambassade d’Israël qui l’avait  d´ailleurs félicité. Il débarque alors à Tel Aviv après avoir émigré d’abord, au début des années 90  en Afrique de l’Ouest, notamment au Bénin où il avait  fondé le journal « Le Matin » et  En Côte-d’Ivoire, où il collaborait  avec le journal  « La Paix ».
L’ancien agent,  (50 ans) a été arrêté en Algérie en 2005. En 2007, il a été  condamné à 10 années de prison ferme pour espionnage au profit des services secrets israéliens et de l’Espagne. « Le procès s’est tenu à huis clos à Tizi-Ouzou. « J’ai passé six ans et demi en prison et j’ai été libéré en juillet 2012, après avoir bénéficié de différentes grâces ». Il avait reconnu avoir travaillé  pour le compte des services secrets israélien et espagnols, “sans nuire à l’Algérie”, en contre partie de l’argent pendant qu’il se trouvait dans les pays africains notamment en Côte d’Ivoire et au Bénin.
« La condamnation injuste, les deux ans de mandat de dépôt », sont les raisons ayant motivé sa demande d’asile,  explique-t-il. « Dans mon dossier, il n’y a rien. J’ai travaillé avec le Mossad et l´Espagne sur le terrorisme et l´immigration clandestine mais jamais sur l’Algérie. Je n’ai jamais nui à l’Algérie. Il n’y avait pas d’espionnage », insiste t il. Said Sahnoune estime qu’il a été victime d’une lutte entre les clans. En Algérie il est considéré comme un traître et un criminel et  il ne peut exercer aucune profession.
L’ancien agent vit actuellement  dans un centre de réfugiés géré par la Croix-Rouge dans la banlieue de Madrid en attendant des jours meilleurs.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36914

Posté par le Jan 26 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

11 Commentaires pour “L’ex-agent algérien du Mossad, Said Sahnoune s’est réfugié en Espagne”

  1. etranger

    normalement il faut expulser sa femme et ses filles drole de traitre

  2. hamid D

    Quel est le mal fait par sa femme et ses filles ? Quelle intolérance et quelle méchanceté ! Est -ce que vous connaissez tous les aboutissants de l’affaire , pour parler ainsi ? Le jour oû vous aurez affaire à la « hogra » du systéme ( ce que je ne vous souhaite pas ) , vous changerez d’avis .

  3. houssine

    Un traite reste un traite tout sa vie

  4. bedrani

    Ce personnage (étranger) a le verbe très facile, je me demande quel genre d’humain il est. heureusement que le pays n’est pas entre ses mains, sinon c’est le Sahara.

  5. Med Télaghi

    Oui Messieurs !! Le fait qu’il collabore ( cette énerguméne) avec le Mossad tous les mauvais qualificatifs lui valent « sa collection ». Je ne crois pas qu’il est de souche Algérienne. Ne blàmons pas sa petite famille !!!!!

  6. BADISSI

    il devrait être condamner a mort et non a dix ans de prison , n’a t il jamais penser aux massacres des palestiniens ??il devait se réfugier chez les sionistes mais ces derniers ne veulent pas un traître , un traître n’a aucune estime une sale race

  7. Imène

    je ne crois pas que sa famille soit au courant de ses activités, autrement ce serait un bien piètre collabo..mais pourquoi le mossad l’a viré ? pas assez efficace ? je lui souhaite de vivre assez longtemps pour se repentir, demander pardon à l’algérie entière..à tout ceux qui ont souffert gâce à ces bons et loyaux services à l’ennemi..les harkis, les collabos..ne méritent aucune pitié..
     » la torture d’une mauvaise conscience est l’enfer des vivants  » J.Calvin.

  8. madjid

    Iméne qui agrémente le forum

  9. Djamel

    On ne libère pas un espion , soit on l’exécute ( polonium, balle de glace…….) , soit on l’échange contre un sien détenu dans le monde. avec leurs moyens , le shin bet et la CIA nous connaissent très très bien, ils ont même nos données biométriques , nos coordonnées , notre passé , enfin notre avenir Est flou et c pour ça qu’ils nous surveillent ……

  10. etranger

    bedrani viens cher frere je suis humain mais je n aime pas les traites ca va sahbi ce qu il a fait boulahia a point du jour durant la guerre ma marquer et j etais jeune et content d avoir accrocher le drapeau algerien fel ghantra fi filajerrih c est pour cela que je prefere les expulses no comment

  11. etranger

    c est au tour de hamid d je connais bein le systeme car ouyahia durant les annees passes a voulu mettre presque tous les cadres en prison

Répondre