La Voix De Sidi Bel Abbes

Les résultats de Djezzy continuent de se dégrader

VimpelCom Ltd., maison-mère de l’opérateur de téléphonie mobile algérien Djezzy, a publié, ce vendredi 6 novembre, ses résultats financiers pour le troisième trimestre de 2015. Les principaux indicateurs sont au rouge, notamment en Algérie, selon les chiffres du communiqué de VimpelCom.

Les chiffres de VimpelCom reflètent des pertes de plus de 1 milliard de dollars à l’échelle mondiale. En cause, notamment des provisions de 900 millions de dollars pour faire face à une enquête de la Securities and exchange commission (SEC), l’autorité fédérale américaine de régulation boursière, en lien avec de possibles malversations du groupe russe en Ouzbékistan.

Chiffre d’affaires en baisse

Le chiffre d’affaire de l’opérateur Djezzy, détenu à 51% par l’État algérien, est en recul de 7% sur les 9 premiers mois de l’année, par rapport à la même période de 2014. Il passe 102,5 milliards de dinars à 95,7 milliards, indique le communiqué.

Sur le troisième trimestre de l’année en cours, le chiffre d’affaires recul de 3% par rapport au troisième trimestre de 2014, passant 34,4 milliards de dinars à 33,4 milliards, précise le communiqué de l’entreprise.

Recul du nombre d’abonnés : Djezzy en retard sur la 3G

Autre contre-performance : le nombre d’abonnés Djezzy est en recul. En effet, l’opérateur a perdu 700 000 clients, entre les troisièmes trimestres de 2014 et 2015. Désormais, Djezzy revendique 16,9 millions de clients contre 15 millions pour Mobilis et 13,1 millions pour Ooredoo.

La principale cause de ce recul est le retard enregistré par Djezzy dans le déploiement de l’internet mobile de 3e génération (3G), ainsi qu’une forte concurrence sur les prix de la part des autres opérateurs, détaille le communiqué de VimpelCom.

Forte baisse des investissements et du bénéfice

Les investissements de Djezzy dégringolent. En ce qui concerne les investissements hors réseau (Capex), l’opérateur enregistre une baisse à moitié de ses dépenses. Le communiqué indique 24,3 milliards de dinars d’investissements durant les 9 premiers de 2014, contre 12,2 milliards sur la même période de cette année (-50%). En comparant les troisièmes trimestres 2014 et 2015, la proportion est identique, passant de 6,8 milliards à 3,4 milliards de dinars respectivement, selon la même source.

Par ailleurs, l’indicateur clé de l’EBITDA, soit les bénéfices avant intérêts, impôts, amortissements et provisions, est également en baisse sur les 9 premiers mois de l’année. Ils se situent à 51,3 milliards de dinars sur les 9 premiers mois de 2015, contre 56,1 milliards sur la même période en 2014, soit un recul de 9%, précise le communiqué.

Selon des sources internes au groupe, la société est minée par un conflit entre le président exécutif, Vincenzo Nesci, et la directrice générale Ghada Gebara.

Les relations avec le gouvernement algérien sont également difficiles. L’opérateur a, en effet, lancé un vaste plan de licenciement qui a touché plusieurs dizaines de cadres et de techniciens, contre l’avis du gouvernement.

L’État algérien a acquis, en 2014, 51% de Djezzy pour 2,6 milliards de dollars. Ce montant valorise l’opérateur à 5,2 milliards de dollars, soit un niveau proche de l’actuelle valorisation de Vimpelcom (6 milliards de dollars).

Sur la base des estimations de bénéfices optimistes de 200 millions de dollars, il faudrait près de 45 ans pour que l’État rentabilise son investissement.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62747

Posté par le Nov 6 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “Les résultats de Djezzy continuent de se dégrader”

  1. OUERRAD

    le beurre et l argent du beurre ?

  2. ABRAHAM

    Ils dépendent tous du même câble. Ils vivront tous.

Répondre