La Voix De Sidi Bel Abbes

Sidi Bel Abbes est fiére «Les Raina –Hak » C’est l’Histoire qui avance ! une future légende à soutenir . Par K.Benkhelouf

tmp_1475843_10200319604992410_1925549347_n60687866

Notre ami Tewfik Adda Boujlal

Le Groupe Raina-Hak, a pris naissance en 2009 .Composé de jeunes musiciens, dont : Hamid Bensidi, Batteur-Chanteur qui à la rythmique impressionnante, sait parfaitement allier sa voix en puissance et avec légèreté à cette musique .Il est professeur de technologie dans le secondaire. Abdelhafid Hassani au Clavier détenteur d’une licence en Finance. Chellali Nidhal à la guitare Rythmique (Ingénieur en Génie Civil).Au saxophone, Saadi Nasro, étudiant en 5ieme année à l’institut de Musique. Nacer Nadjib, Bassiste ,3iem année à l’institut de musique. Ourradi Nabil, à la guitare Solo une pointure reconnue dans de nombreux groupes régionaux tels Amarna et Raina-Rai. Il possède une technique impressionnante et un feeling plein d’émotion. Sidhoum Rabah, Percussionniste, travaille au sein du conservatoire municipal de la ville. Noré Aissa Trompettiste-Tromboniste professeur des cuivres au conservatoire municipal.
Ces jeunes mélomanes, académiciens dans leur ensemble, manient l’art et la manière. Ils possèdent une aisance particulière et une méthode bien à eux, pour marier les différents styles. Leur musique touche tous les publics sans exception aucune. Ils passent, d’un style à un autre avec une subtilité déconcertante pour leur jeune âge…Un groupe musical de qualité, qui par manque de lieu de répétition, résiste en « nomade », si ce n’est l’esprit responsable de Mr Samir Brik, directeur de la maison de jeunes du mythique quartier « Toba », qui accepte de les accueillir, pour les répétitions. Un groupe capable de faire des merveilles, pour peu que l’on accepte de lui tendre une main salvatrice. Les Raina-Hak, se retrouvent à la croisée des chemins, car ils ne sont plus amateurs et ne peuvent prétendre à passer Professionnels à cause de l’inexistence du statut de l’artiste. Les Raina-Hak espèrent l’affectation d’un local, qui serait leur univers où, ils pourront travailler dans des conditions dignes de leurs aspirations.
D’après l’idée avancée par leur manager, le local sera scindé en deux parties .Une pour la répétition et l’autre accueillera un studio d’enregistrement, qui servirait aussi pour les jeunes musiciens en herbe. Et en vitesse de croisière, une école de perfectionnement musicale, pour les jeunes, verrait le jour et de l’aveu même des Raina-Hak, ces derniers se disent prêts à donner de leur temps pour les encadrer. Le manager, continuera, avec vive émotion, de m’évoquer la salle, « la joyeuse harmonie », lieu chargé d’histoire laissé à « l’abandon » et qui malheureusement risque de connaitre le même triste sort que d’autres joyaux de la mémoire de la ville. Cette structure est un lieu idéal pour abriter le projet Raina-Hak. Et « joyeuse harmonie.. », renaitra de ses cendres et retrouvera son lustre d’antan. Raina Hak, de part la beauté des sonorités qui s’enchevêtrent sans agresser l’ouïe, tente de ramener au temps actuel, les ivresses du passé. Pour ces musiciens, un seul but, les partage, les bonnes chansons. ..Les éléments humains et musicaux sont là et la locomotive est déjà lancée. Place aux répétitions et maquettes, avec dans un premier temps des reprises de feu « Zargui », le précurseur du style, dont bon nombre de star avaient généreusement puisé dans son répertoire, sans le reconnaitre. De la création aussi, dans un style propre à eux composé de Rai-rock, de Blues, Diwan, latino avec un accent appuyé par les cuivres .Un cocktail de musique qui vous emporte et vous fait voyager dés les premières notes exécutées, dont le seul but est d’échanger, rien que du plaisir avec leurs fans et de situer avec leurs mélodies, des périodes du passé, pour mieux entrevoir l’avenir.
Pour preuve de leur succès grandissant, ils participèrent au festival Panafricain de 2009, ou ils partagèrent la scène avec le célèbre Salif Keita (Mali), une star internationale. Ils eurent le privilège d’animer 5 soirées consécutives au grand bonheur des populations, qui en gardent un bon souvenir.- Ils furent également invité au Festival international de Timgad ou ils partagèrent la scène, avec le célèbre couple Malien Amadou et Mariam…Leur passage au CASIF de Sidi Fredj, ne laissa pas indifférent .En juin 2010, ils furent, invités du département culture de l’Afrique du Sud, lors de la coupe du monde de football, où la seule formation musicale Algérienne à représenter le pays, ont été eux, dans cette belle aventure mondiale .Le public conquis grâce aux sonorités Africaines exécutées sur des scènes de dimensions internationales, parla longuement d’eux. A leur retour au pays, ils n’eurent pas le temps de souffler qu’on leur proposait une tournée dans le Sud Algérien, qui prenait le départ de Mascara jusqu’à Tindouf…Au mois de Mai dernier, ils furent encore une fois invités à représenter l’une des facettes de la musique Algérienne à Addis-Abeba en Ethiopie, dans le cadre du cinquantenaire de la création de l’Union Africaine .Le groupe Raina Hak eu l’honneur et le privilège de s’exécuter, devant 52 Chefs d’Etats Africain et délégations étrangères. Au cours du spectacle de cette grande manifestation de l’union Africaine, le groupe incorpora 03 percussionnistes du Bénin…Au mois de juillet 2013, ils donnèrent un gala aux bois des arcades de Riad el Feth, suivi le lendemain, d’une tournée à l’est du pays dans le cadre de Tlemcen Capital de la Culture.
Ce groupe de musiciens chevronnés qui reprend les standards des années Zergui avec une Remise à jour que la présence des cuivres égaie et ensoleille….La révélation Raina-Hak de l’année 2009, renouvelle le Rai et le rock dans un style frais et énergique que nous qualifieront de « classique et neuf ». Les compères du groupe ont choisi Zergui comme source d’inspiration et écrivent désormais leurs titres dans une musicalité, ou l’on reconnait Zergui à travers des partitions modernes et à chaque fois revue en tant que compositions personnelles, en complément des quelques reprises. Et lorsqu’ils se trouvent en concert, la bonne humeur, l’énergie et le feeling, sont les ingrédients qui caractérisent leur spectacle. Les chansons qu’ils jouent sont revisités avec l’introduction de Saxophone, Trompette, Trombone, Karkabo, Nous avons découvert, des musiciens pour raviver les couleurs d’une certaine époque, et nous faire retrouver des créativités, par leur énergie vive et originale, leur joie communicative et naturelle quand à leur bonne humeur, elle a force d’entraîner son public dans un tourbillon de bonheur. Raina Hak, offre sur scène, la faculté de faire surgir chez les plus âgés, des souvenirs d’une jeunesse quelque peux folle, et faire découvrir chez les plus jeunes, les richesses harmoniques, de la musique de ces années-là.
« Une future légende à soutenir sans hésiter, car représenter à deux reprises le pays dans des événements aussi importants que grandioses sur le plan international n’est pas le fruit du hasard ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=36226

Posté par le Jan 4 2014. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

18 Commentaires pour “Sidi Bel Abbes est fiére «Les Raina –Hak » C’est l’Histoire qui avance ! une future légende à soutenir . Par K.Benkhelouf”

  1. badsi

    Un grand groupe ne nait pas ex nihilo;a partir du vide Si un grand manager n’y était

  2. N.Mohamed

    Bravo au groupe et à leur téte ADDA Boujlal Tewfik connu son « savoir faire » et sa grande compétence dans le domaine de la Culture . Donc le succés est tout à fait logique !!!!! N’est pas ?????

  3. Kfaraoun

    RAINA HAK est un groupe jeune et les musiciens qui le composent sont aussi des jeunes universitaires dont la majorité ont reçu une formation musicale en plus ils sont représenté par un bon manager doté d’un esprit créatif , ambitieux et plein d’énergie donc un groupe en pleine harmonie et dans une parfaite symbiose. Puisqu’il s’agit de la musique RAI le groupe doit se faire connaitre d’abord dans son pays et dans les pays voisins avant de se lancer dans d’autres pays étrangers. Donc ce n’est pas le moment de parler de la dimension internationale du groupe puisque cette importance et cette ampleur sera acquise qu’avec l’expérience malgré que la volonté et le sérieux existe

  4. gheroui n

    EN AVANT TEWFIK BRAVO

  5. kaid

    Beau w bonne continuation

  6. mohamed

    travaillez vous étes sur la bonne voie

  7. gherbi de sba

    Le travail prime la consécration est une résultante

  8. Asidahmed

    Sidi bel abbés a besoin de tous ces enfants, surtout sur le plan culturel, bravo Tewfik ainsi que tous le groupe, je vous souhaite la réussite.

  9. benali

    La réussite c’est le souhait des abbassis

  10. moh 22

    raina hak…………..?????? klitou raina rai w dertou raikom..hhhhhhhhhh

  11. hamid

    Une troupe de jeunes artistes surtout intellos et bien couvés par un expérimenté qui fait office de manager maitrisant son domaine et communicatif

  12. lacarne wahiba

    on ne peut qu etre fier pour le groupe chapoté par notre ami et frere du petit paris , tewfik est un maitre dans l art. bonne chance que cela ne soit q un debut au long parcours triomphal , souhaité a ces jeunes musiciens .

  13. tewfik adda boudjelal

    Je tiens à remercier vivement, toutes celles et ceux qui ont témoigné leur sympathie à l’égard de mes jeunes poulains « Les Raina-Hak ». Je leur dirais tout simplement qu’ils seront fiers d’avoir vu juste en ces jeunes mélomanes qui travaillent dur pour arriver au niveau de la confiance placée en eux.
    Ils continueront de mouiller le maillot pour être à la hauteur des aspirations de leurs fans.
    /Tewfik le manager

  14. abbes

    tu mérites khiwani

  15. Dr HARMEL

    je viens d’assister aux répétitions du groupe , je suis vraiment impressionné par l’ampleur du talent des membres qui le composent..Avec Toufik comme manager je suis sure que le succès est une question de temps …

  16. tewfik adda boudjelal

    Je tiens à remercier mon ami le Dr Harmel, qui a eu la gentillesse de rendre visite aux Raina-Hak, hier, dans leur modeste lieu de répétitions à la maison de jeunes du faubourg « Toba » .Il a été séduit par la prestation de mes jeunes poulains et n’a pas manquer de leur faire part de ses vives sentiments de connaisseur en la matière.
    Jeudi dernier, c’était au tour de mon ami Abbés Megherbi de nous faire la surprise.
    Je ne suis pas prêt d’oublier sa réaction suite à l’exécution par les Raina-Hak, du chef-d’œuvre de son ami d’enfance Ahmed Zargui « Allah yermeh ».
    Inconsolable pendant un moment qui m’a paru une éternité .Là, j’ai compris le lien très fort qui existait entre les deux artistes, Ahmed le mélomane et Abbés le sportif et fin connaisseur sur le plan musical.
    Ses encouragements ont fait mouche auprès des Raina-Hak, surtout que la première tentative de reprendre un titre phare de feu Zargui s’avéra concluante par notre expert dans le style, en l’occurrence l’homme qui fut le, plus proche de Ahmed Zargui au point de baptiser son fils « Megherbi Ahmed Zargui.
    A ceux qui croient en nous je dis merci .

  17. Najib

    Inchallah à Montréal

Répondre