La Voix De Sidi Bel Abbes

LES QUAT’ZA : le site de l’Association des Anciens élèves du lycée Azza Aek, un autre jalon exigé

Il  y a quelques jours, la wilaya de Sidi Bel Abbes a connu un événement tout particulier, caractérisé par les chaleureuses retrouvailles des anciens élèves du lycée Azza Aek, anciennement Laperrine puis El Djala en postindépendance. Depuis cette rencontre, pleine d’émotions et de convivialités surtout ou les camarades de classe se retrouvaient après 50 ans, 40 ans en ce temple du savoir, et de l’élite Algérienne. La publication d’un compte rendu de cette journée là a suscité des commentaires près de soixante dix. Certes le nombre importe peu, des centaines de lecteurs ont pu prendre connaissance des activités qui on marqués cette journée d’une pierre blanche.  Et tout ceci, en attendant d’autres rencontres exigées par beaucoup d’anciens rencontrés ici à Sidi Bel Abbes et tout dernièrement à Telagh et Sfisef, se renforcera probablement d’un futur portail de communion qui est pour l’heure dénommé  «  LES QUAT’ZA  (Association des Anciens de Azza Abdelkader)». Ce portail qui est en ligne en mode EN CONSTRUCTION, est un plus qui augure d’autres succès… oui c’est le mot. Ce nouveau site est l’œuvre de jeune administrateur Brikci Salim, qui a vite répondu un souhait largement partagé par nos ex camarades du Lycée Azza Abdelkader, auxquels nous réitérons notre entière disponibilité. Nos lecteurs peuvent voir la Une provisoire du dit site.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4106

Posté par le Mai 9 2011. inséré dans ACTUALITE, ZOOM ASSOCIATIONS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

51 Commentaires pour “LES QUAT’ZA : le site de l’Association des Anciens élèves du lycée Azza Aek, un autre jalon exigé”

  1. lecteur n° 2

    CELA VEUT DIRE LES QUAT’ZA = LA VOIX DE SIDI BEL ABBES.
    EL HADJ MOUSSA =MOUSSA EL HADJ
    BRAVO POUR L’IDÉE MAIS J’EN CONNAIS QUELQUE UNS QUI VONT GRINCE LES DENTS.

  2. berkani sfisef

    les quat’za est original comme idee alors mettez le vite en ligne pourque ceux qui veulent par ex adherer voir des photos surtout avec un forum beau look monsieur briksi .les anciens ont des choses adire

  3. attention

    attention quat’za sonne comme quat’za ……………

  4. AZZA MOHAMED IKRAM

    bonjour tout le monde, je tiens a vous remercier au nom de toute la familles AZZA ABDELKADER.

  5. Aïch inta

    En espérant que ça ne soit pas un clone de ce qui existe déjà avec tous les défauts du monde….

  6. lalout amine

    une bonne nouvelle pour potaches d »avant

  7. A ibn-rahimine

    slm alykm, Berkani sfisef ,tout est original, et mettre en avant ce ou cette QUAT’ZA dont la définition ne nous a pas été donnée .
    Je dirai que certains prétendent avoir fréquenté un haut lieu de l’éducation nationale et quand on lit leurs commentaires ,ils ne pèsent pas plus de 10 mots ,est-ce comme cela que l’on doit raconter son parcour intellectuel,.
    ALLONS MESSIEURS ,un peu de sérieux pour porter un commentaire ,il faut argumenter ses récits ,et la VDSBA attend beaucoup de vous pour enrichir ses rubriques et ses actualités ;car personnellement je trouve que juste quelques mots sans fin ne justifient avoir fréquenté ce lycée ,surtout quand on lit un seul mot qui n’a aucun sens avec l’article proposé.

    • Anonyme

      vous commencez tres mal,comme disait e prof de dessin Monsieur Lopez !!!!Et la liberté d’expression ??? vs en fates quoi ???

    • les copains de la baraque verte

      je souhaiterais que chacun des anciens,se présente en précisant les années de sa scolarité ,eventuellement les classes et les camarades s’il s’en rappelle

  8. beka

    bonjour , qu’est ce que ça veut dire QUAT’ZA ?
    y a t il l’url du site qq part , je n’ai rien trouvé sur google
    merci

    • Salim B

      Salut mon ami;
      Quat’za veut dire les quatre A (Association des Anciens de Azza Abdelkader), en gros, c’est un jeu de mot, si on associe les 2 avec une liaison ça va sonner Quat’za. . Voila voilou

  9. Mohamed REZOUG

    Bravo les gars !!! J’ai tjs senti ce manque et cette necessite de ns retrouver entre ns , car ns y avons vecu des moments inoubliables (de joie mais aussi de peine) . Un grand bonjour aux initiateurs de l’idee et bon vent . Amicalement de la ville des derviches tourneurs , en pleine anatolie .

    • benaissa kaddour

      salut mon cher ami de konya,ville des derviches tourneurs de djalal eddine roumi,notre association a finalement vu le jour apres une grossesse prolongée de trente annees,au delà des retrouvailles emotionnelles il faudra se mettre au travail pour ti sser des liens entre nous et les generations d’eleves qui nous ont suivi et mettre sur pied un programme d’action a la hauteur des idéaux qui nous ont modelé ,sans tomber dans le paternalisme éducatif passeiste genre on etait bien super ce n’est plus comme avant etc les lamentations et regrets laissons a lamartine qui voulait faire suspendre au temps son vol,pensons un peu a ceux qui ne sont plus de ce monde et surtout a ceux qui sont dans le besoin materiel et moral pour que notre association soit humaniste,ceci dit un grand bravo aux membres du bureau pour leurs efforts et au benevolat de tous ceux qui travaillent dans leur sillage,le pont est là,il n’y a plus qu’a l’emprunter un grand bonjour a la ville millenaire de konya la rayonnante

      • D.Reffas

        Bonjour mon ami Kaddour.
        « Pensons à ceux qui ne sont plus de ce monde ». Merci mon ami Kaddour, une pensée à mon frère le docteur Teddjini Reffas à travers l’association réconfortera davantage sa famille. Salutations au président de l’association et à ses membres.
        A la mémoire de mon frère qui a tant aimé l’Algérie et sa région, je vous embrasse.
        Driss REFFAS.

        • émir AEK sultan des arabes

          ma pensée en ce jour saint de vendredi va à la mémoire de cet illutre intellectuel de grande valeur , natif de Sidi bel abbés et ayant fréquenté ce lycée dont son Cem PORTE LE NOM
          je cite feu mon ami Djilali liabés .
          Allah yarhamou bi rahmatih
          c’est une grande perte pour l’algerie et le tiers monde .
          Inna li allah wa illayhi raji3oun

          • émir AEK sultan des arabes

            lire « illustre intellectuel  »
            au fait ! ce joli site manque cruellement d’outils d’edition pour bien rédiger un com et mm les articles en patissent .

            • El-katib el-andaloussî

              Oh! Sultan des arabes toi qui a préféré par modesti le titre d’Emir à celui de Sultan en lisant un peu plus quelques oeuvres je me suis arrêté sur cette citation qui me semble bien taillée comme une robe à notre nation == Ne demandez jamais quelle est l’origine d’un homme ; interrogez plutôt sa vie , son courage ,ses qualités et vous saurez ce qu’il est .Si l’eau puisée dans une rivière est saine , agréable et douce , c’est qu’elle vient d’une source pure « . Emir Abdelkader.
              That ‘s the question for our people
              -esso es una palabra
              hadhi kalimat amir el djazaîri

            • laradji s ali beny

              emir aek sultan des arabes qui vous a autorise a evaluer ce site s’il nte plait vas y ou tu etais

  10. Boumia Lakhdar

    En premier lieu,je tiens à me féliciter ainsi que tous les anciens élèves de Azza Abdelkader par la naissance de cette nouvelle association tout en souhaitant qu’elle sera une lumière pour le bon chemin de la science et l’éducation.Je souhaite aussi que cette association n’élimine pas les bons éléments de ce glorieux lycée..Merci.
    Mr.Boumia.l;ingénieur d’état en génie mécanique,magister en physique et doctorant en physique des nano-structures et nanomatériaux.

  11. Bouregba

    Salam oua li koum permettez -moi de vous féliciter pour cette excellente initiative qui sera inchAllah untremplin pour renforcer lesliens entre tous les anciens

  12. SAIDI Abdelkader

    Bravo pour cette heureuse initiative. Il vous est demandé de comuniquer les dates des prochaines réunions

  13. Benyahia LAKHAL

    Nous aurions pu nous suffire de l’appellation « association des anciens élèves du lycée Abdelkader AZZA « mais nous avons préféré la traiter comme une fille de famille et lui donner un prénom digne d’elle et de la stature des membres qui y ont adhéré : lesquat’za. Pas si saugrenu que ça. Suivez cette explication que nous vous devons, c’est votre droit.
    LES : article défini au pluriel.
    QUATRE : adjectif numéral cardinal invariable.
    A : initiale de Association, Anciens, Abdelkader, Azza. Il y a quatre A, et le compte est bon.
    Quant à la liaison que nous avons voulue – une coquetterie- nous l’avons matérialisée par le « Z « bien que nous sachions que l’adjectif numéral quatre est invariable et n’est jamais flanqué d’un « s « même au pluriel. Alors, dorénavant, ne dites plus quatre zyeux pour désigner ceux qui portent des lunettes de vue.!!! (pour rire).
    Par ailleurs, nous devons à la vérité de dire que l’idée qui nous a guidés s’inspire d’une initiative prise la première fois en 1892 à Montmartre (Paris) par des élèves en architecture, gravure, sculpture et peinture (quatre arts) qui s’attelaient à préparer, chaque printemps, une grande fête pour sceller leurs retrouvailles. Ils désignaient leur rassemblement par les
    Quat’z’Arts.
    En Algérie, chez nous, ils sont connus parce que, à Alger, place Maurice Audin , à hauteur du souterrain des facultés, il y avait (existe-t-il encore) un estaminet qui portait l’enseigne des
    Quat’z’Arts et, de plus, dans un texte drôle et nostalgique à la fois, Georges Brassens a chanté l’enterrement mis en scène pour marquer la fin de cette tradition estudiantine. Il l’a fait pour immortaliser la disparition effective des Quat’z’Arts, soixante quinze ans après sa création, à cause des problèmes d’organisation et des évènements de mai 1968. Cette chanson témoigne du prestige et de la célébrité de ce rendez-vous, qui était connu et apprécié bien au-delà du seul milieu des étudiants de l’École des Beaux-Arts.. Dont acte.
    pour le bureau de l’association. son président.

    • Aïch inta

      Avec toutes ces explications,M.le président a étalé tout son savoir sur Montmartre,sur l’estaminet de la place ??? Maurice Audin,de Brassens,de mai 68,sans pour autant répondre à tout ce qu’avait soulevé BD.Quant aux « Zart » dont il est fait mention,nous avons d’excellents spécimens dans les commentaires récents ,que des……… coquetteries!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. BD

    Bonjour,
    Chapeau pour la démonstration quant à la dénomination de l’association , mais quand vous dites « …nous avons préféré la traiter comme une fille de famile et lui donner un prénom digne d’elle…. » , qu’est-ce que vous entendez par le  » nous »; ce sont les membres du bureau ? les membres du conseil d’administration ? Est-ce que les statuts prévoient cette façon de procéder? Si ce n’est pas le cas , ce n’est pas démocratique et c’est contraire à l’esprit même de l’association et il aurait fallu proposer la ou les dénominations à l’assemblée générale constituante qui aurait statué démocratiquement sur l’appellation de l’association.
    Ce n’est pas tant la référence à l’art et à la culture, ni même l’idée de prôner un certain élitisme qui me gêne, au contraire! Mais ce qui pourrait me déranger, si cela s’avérait vrai, je précise que je n’accuse personne, ce serait plutôt les procédés; c’est à dire nos manières de faire , nos postures dans l’exercice des responsabilités collectives.
    Encore une fois , loin de moi l’idée de douter de la sincérité de votre engagement , mais l’argumentaire apporté pour justifier la prise de décision concernant la dénomination de l’association , donne le sentiment d’un foctionnement directif ou dirrigiste , comme vous voulez, et donc non démocratique! Certains vont dire que je chipote sur des détails , mais non, tout est important pour montrer à nos concitoyens en déficit de confiance dans leurs dirigeants , que c’est possible de faire autrement, qu’il existe dans notre pays des personnes de confiance, tous les algériens ne son pas pourris, bon sang! Si on veut, transmettre à nos futures générations un pays où ils peuvent vivre ensemble et ne pas penser en permanence à le fuir, eh, bien, je suis désolé , il faut leur montrer l’exemple , et l’exemple tient parfois à des détails, un petit trou à côté d’un petit trou, à côté d’un autre petit trou , celà crée une faille, et dans une faille énormément de choses peuvent s’y engouffrer.
    Je regrette , mais l’apprentissage de la démocratie commence par s’appliquer une grande rigueur d’abord à soi-même et ensuite aux autres et ne pas céder aux chants des syrènes, fussent-ils culturels artistiques, poétiques ou autres.
    La réalité des gens, de nos concitoyens c’est qu’ils vous observent en permanence, et ils ne vous font pas de cadeaux si jamais vous trébuchiez, vous le savez certainement mieux que moi, mais le meilleur cadeau que vous pouvez leur faire, en revanche, c’est de leur montrer que vous êtes un exemple, un guide, un repère , un phare vers lequel ils peuvent se tourner lorsqu’ils sont en manque de confiance.
    Pardonnez-moi cher Mr B.LAKHAL, je ne voulais pas être prolixe, mais il me fallait faire cette mise au point dont j’espère, vous partagez peut-être pas l’ensemble, mais une partie avec moI, en insistant sur le fait que mon propos n’est à votre égard , ni accusaeur, ni moraliste,mais simplement critique au sens noble du terme.
    Merci pour votre dévouement et votre engagement.
    Un ancien du lycée AA et futur adhérent à l’association.
    PS: pourriez-vous m’indiquer les coordonnées de l’association afin que je puisse faire ma demande et m’acquitter des droit d’adhésion.
    Bonne continuation!

  15. blal

    avec benyahia et tami…………….

  16. madjid

    Il me semble que que « les quat’zarts » désigne, dans le langage estudiantin à Paris, les élèves d’Art et Métiers, comme « mineurs » désigne les élèves de centrale Mines,
    A moins que je me trompe?

    • Abdelmadjid AIT SAADI

      Le terme gadzarts, parfois orthographié « Gadz’Arts », désigne les élèves et anciens élèves ingénieurs d’Arts et Métiers ParisTech, qui était appelée « École nationale supérieure d’Arts et Métiers » ou « ENSAM ». Il s’agit d’une contraction de « Gars des Arts » : « Les Arts » ou « les Arts et Métiers » étant le diminutif habituellement donné à l’École.
      IL NE FAUT PAS CONFONDRE AVEC Cat’zArts, qui tire son nom du bal des Quat’z-arts organisé par les élèves des quatre sections de l’Ecole, est un catalogue informatique qui présente les œuvres des collections de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts. Ces collections, héritées des Académies royales, augmentées par de prestigieuses donations et par les travaux scolaires jusqu’en 1968, sont extrêmement variées et comportent aussi bien peintures, sculptures, objets d’art, dessins de maîtres et d’architecture, que photographies, estampes ou Livres et manuscrits. Sur un total de plus de 450 000 œuvres, près de 80 000 figurent déjà dans la base.
      OU ENCORE AVEC Le bal des Quat’z’Arts qui est un très célèbre bal annuel parisien, dont la première édition fut organisée par les étudiants1 des Beaux-Arts en 1892. Organisé pour la première fois en 1892 à Montmartre, le bal des Quat’z’Arts réunissait les élèves en architecture, peinture, sculpture et gravure. C’était une grande fête carnavalesque parisienne préparée, chaque printemps, par les étudiants de l’École nationale des beaux-arts de Paris. Elle fut créée à l’initiative de l’architecte Henri Guillaume, Grand Massier des Architectes de l’École des beaux-arts.

      Les participants, obligatoirement costumés, l’étaient de moins en moins au fil de la soirée qui prenait souvent un tour orgiaque. En 1893, au Moulin Rouge2 où a lieu la fête, le bal fait scandale avec son défilé de Cléopâtre nue entourée de jeunes filles tout aussi dénudées. À la suite de cet événement se constitue une Société générale de protestation contre la licence des rues qui dénonce ce « fait d’une gravité extrême et d’une inadmissible impudeur… » Un procès fut intenté aux organisateurs du bal par René Bérenger, président de la Ligue de Défense de la Morale. Le juge chargé de l’affaire s’enquit de ce qui s’était passé. Le bal avait été l’occasion de l’exposition décorative de femmes nues exerçant la profession de modèles et pas d’une orgie. Résultat, le juge, rassuré et amusé, condamna les organisateurs du bal à une amende tout à fait symbolique. Immortalisant cet épisode dans une chanson, la Marche des 4’zarts, E. Sano et Ed. L. Casanova se sont moqués du sergot papa Bérenger.

  17. abbas

    j’aurai préféré six-zarts AZZA ADBELKADER ELABBASSI.

  18. Boukhdimi

    Quoique n’ayant jamais fréquenté le Lycée Azza Aek comme élève étant moi-même un ancien Franco Musulman de Tlemcen,je trouve l’initiative excellente.Invité deux fois par l’association pour avoir été le Surveillant Général de la plus part de ses membres,j’ai été chaque fois agréablement surpris et par l’acceuil et par le nombre impressionnant des répondants.Des wilayate de SBA ,de Mascara,de Témouchent,de Saîda et même d’ailleurs,tous étaient là dans une ambiance fraternelle où chacun trouvait plaisir à faire revivre auprès des autres les souvenirs d’antan.Puisse cette Association continuer à réunir ce monde merveilleux qui malheureusement s’effiloche chaque année jusqu’a ce que le combat cessera comme dit l’autre « faute de combattants ».

    • Boukhdimi

      correction auprés de l’agente de saisie dans: la plupart
      accueil

    • les copains de la baraque verte

      Monsieur Boukhedimi,si c’est vs le surveillent du lycée el haoues,tres content de vs savoir encore de ce mlonde.Permettez moi de vs dire que j’ai 64 ans j’ai fais tout le cycle de Azza,et dès que j’entends votre nom,j’en ai encore la frousse.MERCI

  19. Miri

    Emir et sultan il ya cumul

  20. Emir AEK sultan des arabes

    oui mr MIRI puisque les marocains de l’epoque
    n’ont pas voulu du sultanat
    il est reste vacant chez l’emir .
    BONNE SOIREE MONSIEUR

  21. fezfouz

    merci benaissa d avoir evoque le courage et le nationalisme de monsieur mezouari a bientot et saha ramdanek

  22. taleb ghaouti reda

    salut les zeggai up les cheih matallh les guedouda les dominguezles lepage les cheikh tchar sans oublier nos profs de memoire perdue uune pensee a zidi nouredinne dcd dernierement UNE DEDOUCHE TABET ABDERRAHMANE TAMI TOHAMI BELKACEM TABET DERRAZ CHIALI ALI ETC……

  23. Nadji

    Tout juste deux mots pour te dire merci mon cher ami benyahia et toute l équipe pour l inoubliable journée que vous nous avez offert ce 19 mai merci encore merci

  24. CHAIB KADDA

    Franchement je ne trouve pas les mots, je ne sais pas quoi vous dire à tous sinon vous remercier de ce que vous venez de faire. Comme le hasard fait les bonnes choses, c’est un ami MR ZIDI YAHIA qui me trouva en compagnie de MR YOUCEFI CHAABANE en train de discuter à coté du lycée AZZA AEK pour nous lancer que les anciens se rencontrent aujourd’hui.
    A l’intérieur du lycée, il y avait une ambiance telle, marquée par des émotions de joie, que j’ai eu les larmes aux yeux. On s’est embrassé, salué, malgrés que les présents étaient de la génération qui m’a précédé mais j’ai eu la chance de reconnaitre pas mal d’entre eux surtout ceux que j’ai rattrappé à ma première année secondaire alors qu’ils étaient en fin de scolarité. Quelle chance! des anciens profs, des surveillants généraux, aux milieux de ces visages rayonnants et trés heureux, venus de toutes les régions pour ce rassemblement historique.
    Cette journée du 19 mai 2012 s’ajoutera à mes souvenirs et restera ma préférée puisqu’elle m’a permis de revivre mes anciens et plus beaux souvenirs de l’année 1968 à 1975.
    Et pour terminer cette belle matinée, nous avons osé un tapage avec nos cuillers sur les assiettes pour dénoncer le retard du service de cuisine qui a tardé à nous servir le couscous…comme au bon vieux temps. La seule chose que je peux vous dire c’est…merci.
    une pensée pour ceux qui ne sont plus de ce monde.

    • G.Mohamed..

      Bonjour Mr CHAIB,
      Moi aussi je faisais partis de ces »Grisonnants veinards » aux visages rougeâtres,pleins de joie, de bonheur,de liesse…où ces retrouvailles nous ont fait basculer à près de 50 ans en arrière!!
      On se retrouvera l’année prochaine Inchaa Allah!!
      A bientôt mon frère!!!

  25. tedj

    monsieur chaib consultez l’article qui est consacré faites des recherches dans les archives revenez a lac date du 19 ou 20mai ya hasrah AIN EL BERD zelifa vous verrez votre photo avec kourat mahmoud etc et une photo grande de souvenirs le refectoire etc..

  26. hami de sba

    consultez la date du 19 mai et vous verrez l’article si kada chaib.

  27. chaib kadda

    Ce retour au lycée après de longues années un rêve qui est devenu réalité. Les vieilles bâtisses sont toujours là, défiant l’avenir et surtout pour remercier l’effort de ceux qui l’ont construit pour qu’il vive encore des siècles. Des rénovations internes sont venues compléter la beauté de l’Etablissement qui garde toujours son image et son aspect du passé. L’émotion était trop grande et là j’ai compris que le temps ancien est fini et s’est écoulé trop vite et que l’âge a eu raison de nous. Ces retrouvailles arrivées, à la vue de ces visages rayonnants de plaisir et de joie, j’ai été particulièrement touché par la modestie et la simplicité de chacun. L’occasion s’est présenté faisons en sorte de fortifier cette formidable amitié qui a toujours existé.
    Que DIEU garde celui ou ceux qui ont eu l’idée de cette association pour rassembler les anciens élèves, DIEU vous récompensera pour ce noble et digne geste de quelqu’un qui a la bonté au cœur. Je ne vous cacherais pas que tout ce dont nous jouissons maintenant, nous le devons à nos anciens professeurs et administratifs qui étaient sincères et imposaient la discipline pour pouvoir nous inculquer le meilleur d’eux et surtout l’éducation, cette bonne éducation acquise et qui a fait de nous des personnages respectueux et bien éduqué. A nous de transmettre ce message à la génération future ce nous avons acquis du passé par la création de divers activités qui seront à la hauteur de l’association.
    Merci à tous que DIEU vous garde et vous donne la santé.
    ALLAH YERRAHAM nos professeurs qui ne sont plus de ce monde je cite MRS KABATI ET MEGHACHOU …

  28. MIRI

    c’ est par un simple hasard que je suis tombé sur ce site et voilà que je me retrouve propulsé à 35 en arrière. je ressens beaucoup d émotions pour ne pas dire tristesse. Quelle merveilleuse période passée dans ce lycée et mon unique souhait c’est de reposer mes pieds un jour dans sa superbe coure.Le temps passe trop vite mais les souvenirs restent bien fixes.
    Bien é vous.

    Noureddine.Miri

  29. BADISSI

    Bienvenue monsieur MIRI sur le site et ont remercie la voix de sidi bel abbés qui fait un travail remarquable pour nous faire revivre des bons souvenir ,et nous permet de renouer les contacts avec des amis qu’ont a perdue depuis longtemps

Répondre