La Voix De Sidi Bel Abbes

Les musulmans de France fêtent l’aïd el-adha dans un contexte particulier

Les musulmans de France ont fêté lundi l’aïd al-adha, une fête religieuse qui intervient après l’accomplissement des principaux rites du hadj à la Mecque (Arabie Saoudite), dans un contexte particulier emprunt surtout d’amalgame entre l’islam et le terrorisme.

Depuis les attentats terroristes de 2015, les milieux politico-médiatiques, rappelle-t-on, se livrent à un matraquage qui ne dresse pas une barrière entre l’islam et le terrorisme, situation qui met mal à l’aise la communauté musulmane.

C’est dans ce contexte que l’imam de la Grande Mosquée de Paris, qui s’est avérée trop exiguë vu le nombre de fidèles, a insisté, dans son prêche, sur le fait que l’islam, religion de paix et de solidarité universelle, ne saurait être associée à des actes perpétrés contre l’humain, voire même la faune et la flore.

Il a appelé, dans ce sens, les musulmans à bannir tout extrémisme dans la pensée, la parole et l’acte, soulignant que ni Allah ni son dernier prophète n’ont ordonné la violence envers qui que ce soit.

Citant les derniers attentats terroristes perpétrés contre des personnes innocentes, notamment à Nice et à Saint-Etienne-du-Rouvray, il a rudement réfuté que ces actes soient inspirés du message éternel de l’islam, religion du juste milieu, qui prône la paix, l’amour, le bon-voisinage, le vivre-ensemble dans un contexte de respect mutuel.

Dans une déclaration avant le prêche, le recteur de la Grande Mosquée de Paris, Dalil Boubakeur, a appelé les musulmans à insister, dans l’éducation de leurs enfants, à les orienter et les guider vers le savoir et la connaissance sur lesquels, a-t-il dit, le Saint-Coran se base la religion de l’islam.

En dépit du fait que la journée de lundi est la première journée en France, les fidèles (hommes, femmes et enfants), venus très nombreux, se sont organisés pour assister à la prière de l’aïd al-adha, une tradition prophétique « confirmée » (sounna mou’akkada). Il faut dire également que la Grande Mosquée de Paris est également un lieu de rencontre où tous les fidèles de la communauté musulmane de Paris, s’échangent les voeux de cette fête.

Pour le sacrifice, les musulmans de France se sont aussi organisés pour l’accomplir en fonction des horaires de travail et de leur journée de repos.

La fête de l’aïd est étalée par les musulmans de France sur trois jours. Les moutons sont commandés soit chez les bouchers qui s’occupent de l’abattage et de leur découpe ou bien achetés par leurs soins dans une ferme où également l’abattage se fait dans un abattoir et l’acquéreur vient récupérer son mouton au niveau de cette ferme.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69115

Posté par le Sep 12 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “Les musulmans de France fêtent l’aïd el-adha dans un contexte particulier”

  1. elabbassi

    bof on sait que le Maghreb depuis la chute de Bagdad était une convoitise judeo chrétienne. le terrain était redevenue miné chaque sectes voulait abattre sa sœur la secte en manipulant le maghrébins qui est redevenue au fils des siècles une arme confectionnées par les uns et les autres. le maghrébin était Bobinés..
    la seule grande école de référence pour le Maghreb était l’école de kayrawane c’est là ou les musulmans maghrébins s’abreuvaient de la bonne foie islamique sinon le Maroc et ensuite le sud au alentours de Adrar jusqu’en fin fond de l’Afrique occidentale était un islam typiquement confectionné pour les monarchies et pour un certain type de milieu socio économique qui nécessite une certaine exigence. En tout cas y a eu des derives en afrique du nords justement a cause des sectes judeo chrétiennes proche de l’Afrique du nords.
    l’islam authentique c’est a dire de haut niveau était au alentour de kayrawane sinon le reste il a été décivilisé par les guerres la sécheresse le pillage le massacre ET SURTOUT la mobilisation dans des guerres inter-européennes qui ne concernait pas le Musulman surtout le nord africain et le nords caucasien deux régions fortement touchés par la mobilisations..donc ceux qui bobinaient les musulmans contre les judeo chretein et le judeo chretien lui meme. On le repete nous nords africians nous n’avions aucun problème ni avec les juifs ni avec les chretiens  » lakoum dnoukoum waliya dini » le coran est claire..alors tu viens en Afrique du nords tu crée des quartiers tu bobines les jeunes musulmans pour le djihade pour les lancer contre une partie d’européens qui te fassent de la résistance ça personne ne l’acceptera. Si tu veux faire la guerre pour piller et voler ou pour réduire la résistance a tes projets cela est ton affaire et non l’affaire des maghrébins musulmans le pillage et la contrainte physique sont proscrites dans le coran le coran est claire nous n’avons pas 1000 versions de bible chaque sectes chantent a sa guise. tu es un juif parceque les banou israel te fassent de la resistance alors tu viens mobiliser ici en afrique du nords pour aller briser les banou israel et les exterminer nous sommes pas des bêtes de services djihadique t’a un problème avec tes compatriotes faut pas compter sur les musulmans pour le faire.
    l’islam du coran est claire  »il est contre le façade et contre les agression l’arbitraire la contrainte dans tous ces formes sauf lorsqu’il s’agit d’appliquer un jugement basé sur une balance équitable et donné par des experts en la matière »
    et aussi nous sommes pas des mules pour servir les intérêts d’un napoléon qui voulait civilisé ou pillé l’Europe et le reste du monde. on ne sait pas ces dessins que lorsqu’on est dans ces troupes.

    les musulmans de France et surtout les maghrébins de France sont ciblé par des sectes européens pour les mobilisés comme d’habitude contre d’autre européens cela a quoi les maghrébins doivent faire attentions. et faire aussi attention a ces imames mal formées. car si on appllqiue le coran la situation des muslmans dans bayte el koufre est claire le monde est passé entre les mains des kouffares donc on est presque dans la situation de l’egypte ancienne pharaonique ou les premiers musulmans de banou Israël et les egyptiens etaient malmenés par le pouvoir pharaonienne. dans ces moments le monothéistes doit faire discret et ne pas se laisser entrainer..bien que c’est facile de noyer son chien en l’accusant de rage

    alors ce dalil boubeker ne fait pas d’analogie entre les deux périodes?? en exposant sourate YOUNESSe 3alayhi essalame a l’expertise et leurs citer ce verset
    Sourate 10 : YUNUS (JONAS)
    87. Et Nous révélâmes à Moïse et à son frère : “Prenez pour votre peuple des maisons en égypte, faîtes de vos maisons un lieu de prière et soyez assidus dans la prière. Et fais la bonne annonce aux croyants”.

    dans ce verset on recommande de ne pas construire des lieux de culte mais de ne pas trop être visible faire de sa maison un lieu de salate et rester discret. le pharaonisme lorsqu’il se déclare il n’aura jamais dépasser les 7 années.
    est ce que dalil boubeker ne sait pas ce verset ou par interet mercantile SI LA MOSQU2E FERME IL PERD SON SALAIRE ou il ne peut pas le montrer aux maghrébins de France et d’europe??

  2. Mustapha BRAHIM DJELLOUL Mustapha

    AVIS DE DECES

    Les familles RABAH de Sidi Brahim , BENSENADA ET HACHMI font part du décès de Monsieur RABAH Brahim âgé de 87 ans qui a été inhumé hier au cimetière de Sidi Brahim.
    NON CONDOLÉANCES LES PUS ATTRISTÉES.

    INA LI ALLAH WA INA ILAYHI RADJIOUNE

  3. elabbassi

    il faut seulement juste rappeler des choses pour les monothéistes et laïcs pour faciliter ainsi le dialogue inter religieux et inter culturel
    avant la fonction du rabbin et du prêtre et plus tards de l’imam était occupé par des Juges. et le rabbin comme le prêtre comme l’imam appliquait la lois sans dépasser les limites et les barrières montrée et supposée connu par les uns et autres. Le juge ne fait pas de politique car si il fait de la politique il redevient juge et partisans ainsi le peuple perdra dans son histoires une force neutre qui maintient l’équilibre politique. y’avait 12 tribus donc 12 partie politique avec leurs partisan chacun voudra imposer ou faire valoir son point de vue. Les juges selon les écritures étaient occupés par les enfants de Noé Nouh 3alayhi essalam ça se peut que la famille des lévites n’étaient pas juifs mais bel et bien de la lignée direct de Noé. Dans l’arche de Noé il y avaient justement cette composante dans un état dans un arche Noé était juge il ne décide de rien il équilibre il rend le verdict. et il tranche
    chez les muslmnas l’imam etait un Kadi un juge et non pas un pretre de la manière de faire l’office et diriger une lieu de culte.
    Le djihade n’est que decission d’un juge de rendre un verdicte appliqué par la force ou la contrainte. Donc un imame de la fonction d’un pretre ou d’un rabbin qui ne s’occupe que de l’office n’a pas le droit de donner l’ordre au djihades car il n’a plus l’autorité ni la fonction d’un juge.
    un djihade se decide apres avoir reçu une plainte et après avoir exposer le problème a l’expertise et a l’enquette. Par exemple si les indiens des états unis déposent une plainte chez un les musulmans l’affaire ne sera ni entre les mains des imames ni entre les mains des 3oulama mais bien entre les mains des juges. il y a procédure a suivre dans chaque plainte, si il ya effectivement une oppression ou délits contre les indiens d’Amérique il y ‘aura appel au djihad c’est dire contraindre les américains a rétablir la situation de non oppressions.
    les états musulmans sont tous hors circuit ils laissent la voix libre aux appel de djihade qui ne sont en fait que appel aux meurtre sous plusieurs prétexte prétexte de jalousie parce que l’américain vie très bien prétexte de vengeance parce que l’américain est de coté de nos ennemie prétexte caché parce que l’américain est croyant
    c’est ce qui se passe pour le soutient inconditionnel laissé ouvert pour les palestiniens. Le soutient aux palestiniens doit se faire selon la lois c’est un juge qui doit se prononcer et non ni imam ni choyoukhs ni 3oulama ni politiques.
    il ya une plainte des palestiniens contre certains colons il faut suivre la procédure et faire taire les prétextes.
    donc tout homme politique cheikh ou imam homme d’affaire qui n’a pas fait des études de droits n’a pas le droit d’exploiter le djihadisme exposé dans la bible thora ou coran ..tout appel au djihade chez les monothéistes fait par un non Juge est considéré comme appel au meurtre , parce que l’appel est dénué de tout acte de justice et ne suit aucun protocole qui mène vers la vérité..ce sont des jugements basé sur le HAWA LES DÉSIRES..
    voila pourquoi la France doit éclaircir les choses
    alors soit l’imam soit un juge soit un simple agent qui fait tourner les salâtes les prieres
    si c’est un agent comme le prêtre ou le rabbin il doit faire tourner les choses avec obligation de se taire..
    les choses seront plus claire a l’avenir pour empêcher tout amalgame
    mais les chrétiens ni juifs ne veulent éclaircir les choses car ils exploitent ces malentendus pour continuer dans leurs mauvaises habitudes  »se taper la belle vie sans travailler en imposant les impôts sur les croyants » donc il est fort probable que la guerre entre les judéo-chrétiens dans leurs clans soit sur l’accaparement de les impôts. alors qu’ils savent au sein de l’église et la synagogue s’il est interdit d’imposer les gens qu’ils est interdit de faire la quête qu’il est interdit de ramasser les fonds excédentaire en offrant des intérêt appas car c’est une forme de quête ou de raquette si elle est basé sur la force, et qu’il est interdit de transporter ni la zakate ni les sadakate.
    le fond du problème dans le clan judeo-chrétien est la dans les impôts et les quêtes

    tout le reste n’est que parade et cinéma et l’Église et la synagogue le savent très bien
    enfin c’est du mon point de vue..celui qui un avis différent la discussion est libre

  4. Imène

    Azzul !
    Il n’y a pas qu’en France où les musulmans fêtent l’Aid dans un contexte particulier , c’est quasiment partout dans le monde arabo musulman que le contexte est délétère et ne prête aucunement aux réjouissances !! Il serait présomptueux – à la limite indécent – de parler de « AID  » ..tellement la situation de nos FRERES musulmans est épouvantable et chaotique : nos morts , on ne les compte plus ! Des villes , hier encore , étaient des fleurons de la civilisation sont réduites à un tas de ruines et de cendres , la situation humanitaire des « survivants  » est des plus effroyables..Comment peut-on être HEUREUX lorsque nos frères souffrent ?? et quelle souffrance !

Répondre