La Voix De Sidi Bel Abbes

Les « hontes » de l’Europe à affronter en 2015

Par Francis Wurtz*, dans l’Humanité Dimanche. L’humiliation du peuple grec mis sous tutelle par la troïka , le traitement des migrants, 17 pays de l’Union européenne qui ont abrité des centres de torture sous contrôle américain…

migrants

«L’Union européenne est submergée par une avalanche de scepticisme et de mécontentement, aussi bien parmi ses citoyens qu’à l’extérieur : tous déçus et tous critiques. Le pape aussi ! » constate avec amertume un observateur de longue date de cette vieille construction aujourd’hui en crise existentielle (1).
Le pape François, en effet, n’avait pas mâché ses mots dans son discours devant l’hémicycle de l’Assemblée de Strasbourg, il y a tout juste un mois (25 novembre). D’abord pour fustiger le fait qu’on puisse « tolérer que la Méditerranée devienne un grand cimetière ». Il s’était déjà précédemment indigné avec force devant l’accoutumance à l’inacceptable, lors du terrible naufrage d’une embarcation de migrants, en s’écriant : « Un seul mot me vient à l’esprit : la honte ! » Mais, cette fois-ci, son interpellation des responsables européens visait plus largement à attirer l’attention sur une valeur que la charte des droits fondamentaux (intégrée dans le traité de Lisbonne depuis 2007 et ayant en principe force juridique contraignante) consacre comme le premier des droits : la dignité (2). « Promouvoir la dignité de la personne, rappela François avec pertinence, signi fie reconnaître qu’elle possède des droits inaliénables dont elle ne peut être privée au gré de certains. Et encore moins au bénéfice d’intérêts économiques. »
Or, à cet égard, ce n’est plus d’une honte qu’il faut, hélas, parler dans l’Europe d’aujourd’hui, mais d’une succession de hontes. Limitons-nous en à trois illustrations particulièrement scandaleuses de cette dérive qui ont marqué 2014 et qu’il est vital d’affronter en 2015 au nom de la simple éthique humaine.
L’humiliation du peuple grec mis sous tutelle par la troïka(Commission européenne, Banque centrale européenne, Fonds monétaire international) entre parfaitement dans cette catégorie ! Et elle aborde en ce moment même une nouvelle étape. Paniquée par la perspective d’une probable victoire de nos amis de Syrisa (et de son très populaire leader, Alexis Tsipras) en cas d’élections législatives anticipées (voir « HD » n° 442), Bruxelles s’agite avec son complice, l’actuel premier ministre grec de droite, docile exécutant des purges drastiques qui entraînent son pays dans une véritable descente aux enfers. « Je crois que les Grecs (…) savent parfaitement ce que de mauvais résultats électoraux signifieraient pour la Grèce et la zone euro », s’est permis de lancer Jean-Claude Juncker, nouveau patron de la Commission de Bruxelles ! Comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, le candidat à la présidence du pays soumis au vote des députés grecs a, lui aussi, été choisi pour être « européo-compatible »… C’est un ancien commissaire européen ! Son élection, a aussitôt précisé Bruxelles, « serait un signal fort pour l’Europe » ! Ce nouveau chantage est indigne, oui, c’est une honte !
Il en va de même pour le traitement des migrants : à la suite des naufrages répétés, en Méditerranée, une opération fut lancée pendant un an, qui a permis de sauver plus de 150 000 personnes en perdition. Cette opération vient d’être remplacée par un dispositif européen « plus soucieux de protéger les frontières que les êtres humains » (Amnesty International). Encore une honte !
Enfin, comment ne pas s’indigner d’apprendre, par un rapport du Sénat américain, que 17 États membres de l’Union européenne ont abrité des centres de torture sous contrôle américain entre 2001 et 2008 ! La honte !
Et dire qu’au même moment les dirigeants européens adoptaient, en 2003, de concert, une « stratégie européenne de sécurité » (toujours en vigueur) dans laquelle on peut lire : « Unis, l’UE et les États-Unis constituent une formidable force au service du Bien dans le monde » ! Vous avez dit « dignité » ?
(*) Député honoraire du Parlement européen.
(1) Fernando Riccardo, directeur de l’Agence Europe (6 décembre 2014).
(2) La Grande-Bretagne, la Pologne et la République tchèque avaient demandé et obtenu, par dérogation, que cette charte ne soit pas contraignante pour elles-mêmes…

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57420

Posté par le Jan 1 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Les « hontes » de l’Europe à affronter en 2015”

  1. BADISI

    vous croyez qu il y a que trois ??? et le silence pour le massacres des musulmans en Birmanie , et en centre Afrique , la complicité dans le génocide en Irak , en Syrie , en Libye a Gaza ,le pillage de l Afrique , ect , ces donneurs de leçons sont une tumeur sur cette planète et l ablation est très proche inchALLAH

  2. Mme CH

    La vraie honte, ce sont les guerres, les conflits et le terrorisme planifiés, provoqués, financés et armés par ces mêmes pays pour maintenir leurs cerises sur le gâteau un peu partout dans le monde…..!!!! Ce sont ces guerres d’intérêts qui sont la cause de la misère et des différentes crises de l’humanité…!!! Très souvent, on fait des constats et on omet volontairement de parler des causes, on parle de l’aval et on oublie l’amont…..!!!

    Qui est responsable de toute cette grande vadrouille, si ce n’est une poignée d’énergumènes psychopathes qui mènent tout le monde par le bout du nez….!!!!???? Honte dites-vous…??? Est-ce qu’ils savent ce que ce mot veut dire…??? Et même s’ils le savent, ils s’en f……….éperdument, pourvu que les poches, les banques et les paradis fiscaux restent pleins…même si 6 milliards de Minus Habbens trépassent….!!! Pfffffffffffffff…..!!!! Quel monde….!!!

    Yagoutlou El Mayet w Yatmachou Fi Jnaztou, avec des larmes de crocodiles…!!!

  3. Mme CH

    Selon les Nations unies, en l’absence de migrations, dans les cinquante ans à venir, l’Union européenne verrait sa population diminuer de 43 millions, soit 11 %. Pour éviter cela elle aurait donc besoin de 47 millions d’immigrants, soit presque un million par an, ce qui correspond pratiquement à la situation actuelle….!!! Alors n’est elle pas belle la vie….??? De quoi ils se plaignent d’autant plus qu’ « un tiers des migrants sont surqualifiés par rapport au travail qu’ils exercent, ce qui constitue un gaspillage de capital humain que l’Europe ne peut se permettre »…!
    Ah oui..! Ils préfèrent la migration sélective « Ghir Mammou El 3ayn »….!!!! Que dalle, il faut tout prendre…, on ne ‘vend’ pas au détail….mais en gros….!!! Eddi Walla Khali….!!!!

  4. Mohand

    ils sont tous chrétiens, UE citizen, je ne vois pas pourquoi ce pape s’indigne t’il?
    Ils ont ruiné l’Afrique et acheté leurs chef d’état , tout delà pour vivre à découvert avec plus de 2000 milliards de dollars de dettes.
    Au Liberia, on se contente d’une soupe à la chauve souris suivi d’une fièvre , ebola ou choléra. En Europe on étale ses spécialités sur les plus belles terrasses , puis on boit un cocktail B52 à la mémoire du New colonialisme.

  5. Mohand

    En leurs noms ils ont prêché la guerre sainte, puis ils l’ont poursuivi sous leurs auspices.

  6. Mohamed

    Nous continuons à voir ces malheureuses sceines

  7. chaibdraa tani djamel

    Pour les guerres et les massacres qui se passent au moyent- orient et en lybie c’est la faute aux musulmans qui se disent « musulmans » un musulman ne peut tuer son frére . Que dieu nous pardonne de nos péchés quotidiens

Répondre