La Voix De Sidi Bel Abbes

LES FACILITÉS OFFERTES POUR LA RÉDACTION /Par Abdallah Ouldamer .

579131_3837424820333_137577938_n  De nos jours, les facilités offertes pour la rédaction, sont telles que, tout le monde serait devenu écrivain. Vous tapez un mot et la machine vous le corrige. Vous cherchez une source et vous la trouvez sur internet sans un grand emballement. Que nous faut il de plus pour nous mettre à écrire, pas grand chose. Sinon un bagou, quelques bagages supplémentaires, qui d’ailleurs sont assimilés sur le tas. Plus on pratique plus on se blinde et l’on apprend. Comme un forgeron qui forge. Le plus difficile est l’obstination, qui a tendance à nous lasser quand la volonté n’est pas au rendez-vous.
La magie de l’ordinateur nous permet même de rajouter des rafraichissements, à n’importe quel niveau du texte, inouïe ! Ce que n’avaient pas ceux qui nous ont précédés. Ils raturaient, effaçaient en recommençant inlassablement les phrases, tels des esclaves infatigables. Et pourtant. En comparant les textes, et vu l’immédiateté des données, c’est nous autres qui devraient briller dans la rédaction, à travers l’exactitude du mot et la beauté du style. Mais non ! Ce sont bien les écrits des générations d’avant, qui sont les meilleures à bien des égards. L’esprit y est, le ton ainsi que l’art et la manière y sont rendus admirablement. L’écriture étant un exercice comme les autres, nécessite pour le moins, un certain effort, et c’est cet effort qui manque à certains. C’est fou le nombre d’algériens qui participent sur les réseaux participatifs, chez qui l’on décèle une loquacité, un bon phrasé. Chez certains autres, c’est carrément des plumes avérées, mais qui ne se décident pas. Sauf si un déclic…

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61220

Posté par le Mai 30 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

3 Commentaires pour “LES FACILITÉS OFFERTES POUR LA RÉDACTION /Par Abdallah Ouldamer .”

  1. zlaoui

    oulamer
    C’est sur le deceloppement ne sert pas a grand chose. On ne peut pas creer une oueuvre
    Sous la couverture en fourrure..
    Le texte issus de tete sous la fourdure est ramrquable il est arithmétique
    Mais lorsque l’auteur est un correspondant de guerre en espagne qui d’un camp vers un autre il voie toute les auteur, et soir venant sous sa fante la pluie batante, la toite qui vibre et crie de douleur comme si elle fouété par l’orage,, et sous la lumiere rouge qui fait bouger tous les ombres a l’entours, le redacteur ne manque d’inspiration et n’a pas desoin de gomme pour faire marche , arriere, le texte devient tout seul, les phrases se posent devant soit une apres l’autre, l’enchainement devient fluide..Sur la chaine de television BFM hier un auteur
    J’ai oublié son nom je pense un autrichien qui parle tres bien le français et joue bien l’harmonica qui dit elle est sa meilleure compagne..il dit  »dans un phare je suis arrivé a bout d’une oeuvre en 3 heures’,..

  2. MEHTAR TANI

    Merci Si ABDALLAH pour cette approche courte mais perspicace, c’est vrai que la plume ne vaut pas l’esprit qui manipule la main qui la tient, l’informatique est un outil formidable, qui décharge l’artiste de tant de tracasseries, mais voyez-vous pour écrire il faut de l’inspiration, le reste n’est que littérature. Au plaisir de vous relire ! MTA/RAHIM

  3. OUERRAD

    L Algerien , n ecrit plus assez et ne lit pas ou peu du tout .
    L Algerien , a besoin de se liberer des problemes quotidiens pour se mettre devant un clavieret pondre un article , voir plus .
    C est RAHET EL BELL , qui libere les esprits et donne l envie de disserter .
    On verra , des tonnes d ouvrages , le jour ou le citoyen sera libere de ses problemes quotidiens tant de pitance qu administratifs .
    Regardez le nombre d internautes algeriens sur les reseaux sociaux .Mais , c est une litterature de revolte et de rejet .Toute cette energie serait benefique pour une litterature saine le jour ou l Algerien soit libre et liberes des tracasseries quotidiennes .
    Il y aura , ce jour là des tas d ouvrages avec autant d ecrivains que de lecteurs sinon plus .

Répondre