La Voix De Sidi Bel Abbes

« Les Écumes du temps  » de Meslem Abdelfattah

——Qui a dit que Sidi Bel Abbès était plus conviviale que culturelle ? Qui a dit que Bel Abbès et les wilaya(s) limitrophes étaient plus portées sur la civilisation orale et bédouine que l’écriture et la littérature ? Quand on voit les réseaux sociaux qui ne sont pas nés chez nous faire ressortir à la visibilité des médias classiques toute une muse de poètes et écrivains locaux , résidents ou expatriés, on a le droit de penser que la Révolution culturelle a été un tabou chez nous dès les années 70 . La liste n’est pas exhaustive d’autant plus que les départements de l’UDL sont impliqués dans cette recherche-action qui dépasse les moyens de la VDSBA. Le poète Meslem Abdelfattah vient de publier en décembre dernier un recueil en France où les banques de données des libraires sont friandes d’écritures du Maghreb où la majorité des auteurs résident toujours dans leur pays d’origine.De là est posée la problématique de l’utilité d’un Ministère de la Culture en Algérie. LA REDACTION

Thème : Poésie

Format : Roman (134×204)

Nombre de pages : 106

Date de publication : 14/12/2018

ISBN : 9782414299720

RESUME :

Les Écumes du temps est un recueil de poèmes qui, manifestement, met en exergue des sujets dignes d’intérêt notamment, les aspects romantique et mélancolique de la vie à travers des thèmes diversifiés comme la solitude, la mort, la relation des hommes entre eux ainsi qu’avec les animaux. Une réelle description poétique qui privilégie l’expressivité, avec une belle musicalité des rimes dans un univers féerique et parfois même angoissant.

Biographie de Meslem Abdelfattah (Par Editions Edilivre):

Meslem Abdelfattah est un quinquagénaire père de deux enfants, originaire de la ville de Sidi-Bel -Abbés en Algérie, et diplômé en chimie alimentaire.
Grand admirateur et lecteur de Mauriac, Camus, Bernanos…, il s’intéresse particulièrement à la poésie classique française représentée par Baudelaire, Mallarmé, Victor Hugo… Avide d’écriture depuis son jeune âge, il est en phase de finaliser un autre recueil de poésie ainsi que deux nouvelles.

Lien/extrait : https://www.edilivre.com/mag/index.php/frontwidget/preview/viewer/id/950137/


LE LIVRE

Je plonge dans l’extase quand mon âme s’offusque
Loin du monde, tes morphèmes m’enbarquent,
Dans les flots des syntagmes où je nage sans risque
Sous le regard magique des personnages, je débarque.

Tes chapitres m’accueillent sans faire de bruit
Ton jovial prologue m’empresse de te lire,
Malgré la fatigue sous-traitante de la nuit;
Ton histoire me donne de la peine et du rire.

Roman, récit, nouvelle ou tout autre;
Nourrir mon esprit, c’est ce qui m’intéresse,
Comme le froment du succulent épeautre
Entre les mains d’une éblouissante abbesse.

L’aube s’invite à ce bouillon de culture,
Qu’il ne veut en aucune manière rater
Ton épilogue parfume ton histoire si pure,
En laissant au soleil le soin de flatter.

Meslem abdelfattah
Sidi-Bel-Abbès le, 21/10/2018

https://www.edilivre.com/mag/index.php/frontwidget/preview/viewer/id/950137/

https://livre.fnac.com/a13180685/Meslem-Abdelfattah-Les-ecumes-du-temps

https://www.librairie-gallimard.com/listeliv.php?mots_recherche=Abdelfattah%20meslem&base=paper

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=75602

Posté par le Fév 12 2019. inséré dans ACT OPINIONS, ACTUALITE, CULTURE, DEPARTEMENT/WILAYA DE SIDI BEL ABBES. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

Répondre

*