La Voix De Sidi Bel Abbes

Les échanges industriels franco-algériens objet d’un colloque prochainement à l’Assemblée française

indexPARIS  Un colloque sur les échanges industriels franco-algériens se tiendra le 18 octobre prochain à l’Assemblée nationale française, a-t-on appris jeudi lors d’une rencontre à Paris sur le partenariat économique entre les deux pays. « Il s’agira notamment de traiter de l’intérêt que nous avons, les uns et les autres dans la mondialisation et la montée en puissance de la relation sino-américaine, à faire valoir nos atouts et de voir comment nous placer face à ces défis », a annoncé le secrétaire général de l’Association France-Algérie (AFA), Jean-Yves Autexier. Pour le principal organisateur du colloque, les participants parmi les acteurs économiques et institutionnels de la relation France-Algérie auront à dresser le tableau des échanges actuels entre les deux pays et de savoir quels sont les enjeux pour la France dans ce partenariat. « Il ne s’agit plus seulement de commercer, mais d’investir sur place. Pour les Algériens, il s’agit aussi d’investir dans la durée pour diversifier leur production », a-t-il expliqué, lors d’un point de presse co-animé par le Haut responsable de la coopération industrielle et technologique franco-algérienne, Jean-Louis Levet. M. Autexier a signalé que les deux pays ont des stratégies de développement industriel avec des points de convergence. ½ La France, face à une stagnation économique européenne, a tout intérêt à s’ouvrir vers une monde de la croissance dont l’Algérie est emblématique », a-t-il affirmé. Pour lui, ce colloque économique permettra aux participants de réfléchir à ce qu’Algériens et Français puissent ensemble « conquérir le grand marché africain ». Commentant l’initiative de l’AFA, M. Levet a relevé qu’elle s’inscrit fondamentalement dans le cadre de sa mission qui a adopté une démarche « opératoire ». « Il est important que, régulièrement, nous puissions organiser des rencontres  sur les relations industrielles » entre deux pays où les complémentarités sont « évidentes »  dans ce domaine, a-t-il soutenu. Fondée en 1963, l’AFA a pour objet de concourir au développement de relations amicales et au progrès de la coopération entre Français et Algériens. Présidée par l’ancien ministre Jean-Pierre Chevènement, elle affirme combattre, en relation avec cet objet, le racisme, la xénophobie et toute discrimination fondée sur l’appartenance ou non à une ethnie, une nation, une race ou une religion.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=47512

Posté par le Mai 25 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

12 Commentaires pour “Les échanges industriels franco-algériens objet d’un colloque prochainement à l’Assemblée française”

  1. OUERRAD

    C EST DU BLA BLA
    OU est notre infrastructure industrielle , saccagee par Sieur ouyahia et ses accolytes . Et on vient nous parler ce jour de ;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;;?
    Dans un precedent post notre soeur IMEN que je salut l a bien c est notre qui les INTERESSENT … Le dernier chapitre ne tient pas la route , faut il excuser la terme BAISSER LE ….. POUR QUE L ON NE NOUS VOIT PAS COTE / ETHNIE /NATION / RACE OU RELIGION ..
    LA RELATION SINO AMERICAINE LES GENENT ..
    LE LOUP EST DANS LA BERGERIE ?? BIENTOT LE PERIL JAUNE ??

  2. gherbi sba

    @Ouerrad je ne marche pas pas dans ce chemin car il ya de part et d’autre des hommes et femmes convaincus de la bonne relation ou chacun trouvera son compte

  3. houssine

    Inutile de faire la fine bouche ou de se montrer plus royaliste les échanges entre les deux pays sont une urgence économique

  4. BADISSI

    dans les années 90 ; la fameuse question QUI TUE QUI ??? aujourd’hui notre pays est riche les Vautours apparaissent , et comme a dit mon frère OUERRAD cette france hypocrite a peur de perdre des intérets face au chinois et Américains

  5. gherbi sba

    Le réalisme s’éloigne ou va a contre courant de nos sentiments ou subjectivités maladives A MEDITER

  6. Mme CH

    « Les hommes politiques, c’est comme les trous dans le gruyère. C’est indissociable: plus il y a de gruyère, plus il y a de trous, et malheureusement , plus il y a de trous, moins il y aura de gruyère… » Drôle de gruyère aussi qui attire les souris surtout quand les chats ne sont pas là…!!!

    Tiens une question vient me chatouiller l’esprit…!!! Aujourd’hui, qui a vraiment besoin de l’autre…??? C’est la France qui a besoin de nous ou c’est l’inverse…???
    Voyons voir….! Certains nostalgiques, opportunistes et amateurs diront que l’Algérie a encore besoin de la France, tout à fait normal, car leur cordon ombilical n’a pas encore été coupé avec la Pingouanie…..!!! Ils espèrent par la même occasion, que ce délire va conduire les algériens, avec le temps, à laisser tomber le projet de criminalisation du colonialisme et l’exigence du peuple algérien de la repentance de la France..!!!
    Certains Manchots nourris au fromage puant , Aras bleus et Oursons en peluche, ne font miroiter que la façade « Liberté, égalité, fraternité ou amitié » ou un pays d’accueil pour les Pingtruches, les Autouins et la catégorie des faux bourdons, des pieuvres, des poulpes et des caméléons, malheureusement, ils occultent l’autre façade de l’ingérence dans les affaires internes de notre pays, comme pendant la décennie noire, où ils ont réussi, mais pas complètement à mettre le pays Chaos. Heureusement que des hommes se sont sacrifiés pour que malgré tout l’Algérie reste debout….!!!!
    Il faut préciser que ce pays avait accueilli les émigrés dans les années 70, surtout , dans un cadre réglementé par un accord d’échange entre le gouvernement du général De Gaulle et celui de Houari Boumédiène, car à cette époque, la France avait besoin de la main-d’oeuvre algérienne et l’Algérie avait reçu des coopérants….!!!

    Le traité de libre échange conclu avec l’UE en 2005, n’a fait que disloquer les entreprises algériennes qui ont été soumises à une concurrence impitoyable et injuste qui a engendré le licenciement de milliers de travailleurs algériens et les plus intéressantes privatisées. Donc ce sont les dirigeants algériens qui ont mis à la porte des travailleurs algériens pour les beaux yeux de ces étrangers qui soi-disant veulent procéder dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant ….mon Oeil…!!!

    Par contre Mr Akram Belkaïd l’a dit ouvertement: « La France a besoin de l’Algérie parce qu’elle n’est plus qu’une puissance de second ordre…..La France a besoin d’alliés riches et puissants sur le plan démographique  » Il ajoute: « la France officielle doit reconnaître qu’elle a besoin de l’Algérie…….Des hommes et des femmes vont et viennent. Ils ont les deux nationalités et construisent leurs vies à cheval entre les deux pays. cela mériterait un cadre plus formel…. » … »L’enjeu de demain sera de compter face aux blocs émergents asiatiques et au duo USA-Brésil. la France peut bien jurer que c’est l’Europe qui lui donnera sa marge de manoeuvre mais l’on sait bien aujourd’hui que cette Europe n’est rien d’autre qu’un immense marché ouvert sous influence britannique et allemande… » Il n’a pas tort ce bonhomme…!!!
    Alors baissez d’un cran votre arrogance, arrêtez de tourner au tour du pot et de jouer aux hypocrites….!!!

  7. BADISSI

    @Mme CH

    Magnifique votre raisonnement , merci Madame

  8. Mme CH

    Merci à vous Mr BADISSI, savez vous qu’une étude rendue publique par des experts français, a révélé que le blé français est de mauvaise qualité et sa valeur nutritionnelle est limitée, et cela à entraîné une baisse de la demande du blé français sur les marchés mondiaux. Mais le plus important, c’est de savoir que malgré cela, les « responsables algériens » importent 80% de blé français de mauvaise qualité….??? Curieux n’est ce pas…. Mr BADISSI….???

    « L’office algérien interprofessionnels des céréales (OAIC) confectionne des cahiers de charges sur mesure pour favoriser l’importation du blé français au détriment des blés originaires de la mer noire, beaucoup moins chers et aux qualités nutritionnelles avérées… »
    Cet office public est l’unique importateur et le seul opérateur qui bénéficie des subventions de l’Etat ….!!!! Donc, il fait ce qu’il veut en connivence avec les pingouins…!!! C’est bon de savoir que la facture algérienne des importations de blé a atteint  » 2,11 milliards de dollars »…N’est elle pas belle la vie pour le trayeur de la vache laitière….???

    Bonne soirée…!!!

    • OUERRAD

      jolie l image BELLE VIE POUR LE TRAYEUR DE LA VACHE LAITIERE .
      IL FALLAIT AJOUTER … QUI NE TARIT JAMAIS … TANT QU IL Y A L OR NOIR ..
      et le GAZ DE CHUTTT ????

    • BADISSI

      @Mme CH
      Bonsoir Madame je crois que la france a laisser sa mauvaise graine chez nous , ces responsables qui exécutent les ordres de leur patrie la france se sont les nouveaux harkis , on prie ALLAH de nous envoyer un sauveur pour anéantir ces pingouins et leur allier .

  9. Mme CH

    En 1957, François Mitterrand l’a dit sans équivoque, dans son livre: » Présence française et abandon » : « Sans Afrique il n’y aura pas d’histoire de France au XXe siècle… » Et, il avait raison, ni au 21e siècle d’ailleurs; j’ajouterai seulement : qu’est ce que l’Afrique sans Algérie…sauf que….??? Alors suivez la flèche….!!!!

    Maintenant, je voudrai savoir pourquoi nos dirigeants ont accepté, malgré tous les risques, d’être un terrain d’expérimentation pour la France…??? En donnant le feu vert pour l’exploration et l’exploitation du Gaz de Schiste, les responsables ont commis la plus grosse erreur de leur règne…!!!! Un vrai massacre contre l’environnement et l’hypothèque de toute une nation et de ses futures générations….!!
    Qu’est ce qui a bien pu se passer pour qu’ils cèdent sous la pression des français qui ne veulent vraiment pas nous lâcher…??? Est ce le prix à payer pour assurer la pérennité au pouvoir, le prix d’un chantage, ou le prix d’une complicité quelconque….!!!

    POURQUOI TANT DE MEPRIS POUR LE PEUPLE ALGERIEN…!!!

    Pour alimenter ‘Lalla’ la France et l’Europe en gaz, on doit payer la facture environnementale et écologique que l’Europe se refuse de payer afin de disposer de son propre gaz..!! Interdite là bas chez eux, la fracturation hydraulique est permise chez nous, au grand bonheur de GDF Suez….!!! Je ne pense pas que Mr Youssoufi et ses experts, ignorent les dangers liés à cette exploitation et malgré cela, ils foncent la tête baissée tout droit vers un mur…!!!

    Encore une fois, le Sahara algérien va être victime de la bêtise humaine, lui qui a déjà connu les effets des explosions des bombes atomiques, chimiques et biologiques et dont les populations en souffrent jusqu’à ce jour….!!! Cette fois-ci, c’est l’or bleu qui est menacé et bientôt, il ne restera que le soleil et des mirages dans le somptueux Sahara, un désert au sens propre du mot….!!!!!

    Ont-ils le droit de prendre cette décision sans passer ni par la fameuse APN, ni Majliss El Oumma, ni Majliss Doustouri, ni Experts, ni Référendum…ni.. …ni……????

    « El 3amcha Ken Khassha Ghir El Khoul »…..!!!! Rire ou pleurer, that’s the question….???

    Au fait, y a-t-il un pilote dans l’avion…????

Répondre