La Voix De Sidi Bel Abbes

Les dangers de la mauvaise utilisation d’internet par les enfants en débat.

Nous mettons en ligne ce week-end ce sujet sur l’utilisation d’Internet par les enfants et nous espérons que nos lecteurs (ces) s’expriment vu que le ministère de la Poste et des technologies de l’information et des communications de notre pays a mis en garde dimanche les parents contre les dangers de l’utilisation à mauvais escient d’internet par les enfants.

Dans son intervention axée sur le rôle de la société civile dans la protection des enfants sur internet, lors d’un atelier arabe organisé par l’Union internationale des télécommunications au Cyberparc de Sidi Abdallah, la conseillère au ministère de la Poste et des technologies de l’information et de la communication, Aïcha Bouzidi, a précisé qu’avec l’accroissement de l’utilisation d’internet par les enfants et en l’absence de mécanismes efficaces de contrôle et de protection, les enfants font souvent l’objet de pratiques perverses et de harcèlements.

Les enfants ne sont pas en sécurité sur internet, d’où la nécessaire mise à contribution de toutes les parties concernées en vue de trouver des mécanismes et des outils juridiques qui permettent de protéger cette catégorie contre les pratiques perverses dont ils peuvent faire l’objet en surfant sur la toile, a-t-elle dit.

Pour l’intervenante, les parents doivent s’inquiéter lorsque leurs enfants passent de longues heures devant leurs PC au détriment de leurs études, ont des accès de colère lorsqu’ils sont privés d’internet et se sentent constamment fatigués et surmenés.

Aux côtés des parents, l’école et les cybercafés ont leur rôle à jouer dans la sensibilisation et la protection des enfants contre les dangers d’internet, a souligné Mme Bouzidi.

Elle a appelé à ouvrir un dialogue avec toutes les parties concernées dans la société en vue d’élaborer une stratégie de protection des enfants contre les dangers d’internet.

Mme Bouzidi a également proposé de mettre en place un plan d’action prévoyant des sessions de formation et des campagnes de sensibilisation en direction des parents et des enseignants.

Les médias et les chercheurs ont, eux aussi, un rôle à jouer dans cette démarche, a-t-elle ajouté.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=14336

Posté par le Juin 28 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

20 Commentaires pour “Les dangers de la mauvaise utilisation d’internet par les enfants en débat.”

  1. Lecteur Belabbesien

    Entre fermer les yeux et laisser son enfant devant son PC ou le laisser sortir dehors avec des « inconnus » ,quelle solution choisir ?

  2. benhaddou boubakar

    toutes les solutions sont vala

  3. benhaddou boubakar

    toutes les solutions sont valables,pourvu qu’on fait attention a nos enfants depuis leurs enfances,voila on discute et on èchange les idèes,merci de votre part

  4. MIMOUN

    La mauvaise utilisation de l’internet par les enfants est un problème de l’éducation des parents.Le PC se trouve à la maison donc avant tout c’est une responsabilité des parents.Les enfants doivent utiliser l’internet pour le savoir ou les jeux uniquement mais pas pour se confronter au danger.Je crois que le danger pour les enfants vient plutot de l’exterieur de la maison que de l’intérieur.

  5. larbi sfisef

    Résultats « BAC » Session Juin 2012 : http://41.201.4.22/Resbac.htm
    Résultats « BEM » Session Juin 2012 : http://41.201.4.22/Resbef.htm

  6. mafaçon

    Dialoguer, parler de tout à ses enfants, vulgariser les contacts du net, en discuter aussi souvent que possible, lire pour informer ses enfants, analyser, et apprendre l’analyse à ses enfants, débattre tous les thèmes avec ses enfants et pas seulement avec ses collègues et amis, remplacer, en quelque sorte, les effets magiques du net, posséder le savoir, intérésser ses enfants, faire de leur espace maison et espace temps, un espace de confiance d’équilibre moral et de plaisir. Tout simplement aimer ses enfants, vivre leur vie, leur monde en y intégrant intelligement de la connaissance, des principes et du savoir ètre. Etre et non paraitre pour que votre enfant soit et non se noie.

    • Danielle B

      je vous suis à 100% dans votre raisonnement, ne jamais perdre le contact ni le dialogue avec ses enfants, on doit pouvoir parler de tout avec eux, il n’y a pas d’autres moyens de les mettre en garde contre tout ce qui les menace et de ce côté là internet qui a d’énormes qualités d’ouvertures, de connaissances peut être aussi néfaste et nuisible pour eux si les parents ne restent pas extrêmement vigilants, heureusement qu’il existe un contrôle parental , mais qui malheureusement ne remplace pas une bonne et stricte éducation

  7. madame mostefaoui SAB

    un trés beau sujet que vous nous soumettiez qui engege le volet parental surtout pour les enfants enbas age qui abusent de ce moyen

  8. MIMOUN

    L’éducation commence des le plus jeune age et continuera pour prendre son rythme jusqu’à la fin de l’adolescence .Malgrès la bonne éducation , les parents ont toujours peur de la fragilité de leurs enfants et parfois la confiance n’est pas réciproque.

  9. mafaçon

    Sans aucune prétention ni autre geste ostentatoire, cette technologie à multiples services et tranchants qu’est le net, ne peut envahir que les esprits vides et avides. Un domicile où le savoir, l’instruction, les principes et la distraction ne sont pas de la contrefaçon,où le livre, le dictionnaire, le père et surtout la mère sot omniprésents, cet abri qu’est une maison familiale avec sa rigueur ,ne succombe pas au danger du Net. Ils sont nombreux, les parents qui ont cru dispenser le savoir à leurs enfants en leur offrant le Net. C’est un peu l’histoire de la parabole dont le ravage moral et comportemental est encore vivant.

    • Mme CH

      Mr mafaçon salam !!!, je dois dire que j’aime bien votre façon de voir et de dire les choses. je reste entièrement d’accord avec vous sur le rôle des parents (surtout la mère) dans l’éducation et la surveillance des enfants et des adolescents, mais sans leur donner la sensation de les étouffer et l’impression de les contrôler, ou de les considérer comme des moins que rien……. Au contraire, il faut les responsabiliser et leur expliquer les avantages et les inconvénients de chaque chose en fonction de leur âge. Il faut que les parents sachent que les enfants n’ont pas que des devoirs à accomplir (plutôt des ordres de la part de certains parents) mais aussi des droits. Il faut pouvoir montrer à l’enfant que la vie ne se passe pas dans la violence mais bien dans le respect et la quiétude. Les parents doivent apprendre à communiquer, à écouter, à être patients et compréhensifs avec leurs enfants…. Toutefois, l’éducation des enfants ne doit pas non plus être laxiste, car les enfants ont besoin de règles et de limites…… Notre psy nous dira sûrement comment on doit trouver des alternatives aux punitions car celles ci doivent être utilisées qu’en dernier recours; les punitions répétées risquent d’avoir une influence négative sur le comportement de l’enfant…… Disons aussi que la société à laquelle nous appartenons a perdu presque tous ses repères et ses valeurs, on assiste à une dégradation totale des moeurs actuellement, c’est pour cela qu’il faut tout revoir et redresser avant que l’Oued Mekkerra, le rebelle ne se réveille……..

      • ghosne elbane

        Bonjour Mme CH heureux de vous lire, également à Mr Nasri OMRA Mabrouka je suis en vacances c’est la ballade des gens heureux! et combien notre pays est beau je vous dis à très bientôt. Salem amical et fraternel

        • Mme CH

          Sayidi Ghosne elbane Salam! Je vous dis bonnes vacances et soyez heureux car vous le méritez…….Effectivement notre pays est très beau, pourvu qu’on y prend soin…A très bientôt inchaallah
          salam fraternel !!!!!!

  10. mafaçon

    où le père et surtout la mère sont omniprésents

  11. Danielle B

    J’AI POSTE 2 COMMENTAIRES POUR Mr Lecteur de la VDSBA ils ne se sont pas affichés à mon nom , mais sous son pseudo, désolée
    cordialement

Répondre