La Voix De Sidi Bel Abbes

Les corps communs en débrayage.

Les membres du syndicat des corps communs et les ouvriers professionnels, ont entamé une action de protestation ce matin du 24 octobre 2011 devant la Direction de l’éducation de Sidi Bel Abbés, remettant  une lettre de doléance à Monsieur le secrétaire général Monsieur Boutchich Madjid  en l’absence du Directeur de l’éducation parti pour d’autres obligations à la wilaya. Le syndicat par l’intermédiaire de son porte parole a devant l’assistance, présenté la plate forme des grévistes, exprimant les principales revendications du secteur qui se basent essentiellement sur 8 points :
1- Revalorisation des catégories et du système indemnitaire avec restauration des primes de permanences et de bonifications.
2- Limitation de la mission de chacun pour éviter les exploitations extérieures hors secteur qui ne les concerne pas.
3- Création d’une indemnité spéciale qui concerne les risques « prime de risque »
4- Une revalorisation à 40% des PRI comme dans le secteur éducatif.
5- L’indemnisation des travailleurs réquisitionnés durant les examens nationaux comme c’est le cas des enseignants (BEM-BAC) .
6- Révision des horaires pour ceux qui dépassent le volume horaire autorisé ou les comptabiliser en heures supplémentaires.
7- Régulariser la situation des contractuels et leur intégration avec l’ouverture de nouveaux postes budgétaires stables.
8- Droit à la formation, possibilité de recyclage et amélioration du niveau avec graduation dans les différents salaires durant la vie professionnelle.
Signalant qu’une copie a été destinée au Ministre de l’éducation nationale, au Directeur de l’éducation et aux parties concernées puis les grévistes ont quitté l’intérieur du local administratif dans le calme pour aller à l’extérieur de l’établissement.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=8821

Posté par le Oct 24 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

1 Commentaire pour “Les corps communs en débrayage.”

  1. asroun el hadi

    on vous remercie personne ne s »inquite de notre situation

Répondre