La Voix De Sidi Bel Abbes

Les cheminots obtiennent gain de cause La SNTF va leur débourser deux milliards de dinars de rappels

Quoique la tension soit toujours persistante dans les rangs des cheminots, les choses semblent toutefois bien mises sur rail.

Le versement des rappels de salaires, question qui a suscité colère et indignation dans les rangs des travailleurs de la société nationale des transports ferroviaires (SNTF) qui, pour rappel, ont paralysé les gares durant une longue période en pleine campagne électorale (24 mars), «n’est qu’une affaire de procédures ou de modalités» à adapter sur le plan de la gestion technico-administrative dans le traitement de cet arriéré de solde pour clore définitivement le dossier». Les pouvoirs publics qui avaient dénoué la crise et mis fin à la grève des cheminots, promettant d’étudier et de répondre aux revendications soumises qui seront jugées fondées et légitimes, ont finalement dégagé «une enveloppe financière dont le montant avoisin les 200 milliards de centimes», selon des sources bien informées, pour couvrir les frais de ces rappels.
Des rappels qui portent sur 41 mois au lieu de la première estimation de 42 mois, indique-t-on encore, et il faut s’attendre donc au versement d’un rappel portant sur 35 mois, les six autres mois ayant été déjà versés aux travailleurs. Les négociations engagées tout au long des ces derniers jours ont abouti à cette réévaluation de la date d’effet des rappels, lesquels rappels se sont inscrits dans la rubrique des litiges «suite à une transition (mal) opérée en 2010 entre l’ancienne et la nouvelle grille des salaires. Des omissions ou des erreurs de calcul ont soustrait des sommes d’argent dans les salaires des travailleurs, et cela a été prouvé par des experts.

D’où la revendication des travailleurs qui exigent le reversement des sommes défalquées avec effet rétroactif, atteignant au total 41 mois. La revendication des travailleurs qui s’est avérée, au bout, légitime et fondée a fait l’objet hier dans l’après-midi d’une «ultime» rencontre entre les syndicalistes et l’administration pour fixer les modalités de versement des rappels, notamment l’évaluation des tranches à verser mensuellement sur les fiches de paie. «Sauf complications imprévues, la question des rappels des salaires ne figure plus sur la liste des conflits », nous ont confiés hier des syndicalistes.

Pour rappel, le directeur général de la SNTF, M. Yacine Bendjaballah, nous a déclaré au premier jour du déclenchement de la grève que « la direction n’a pas les moyens financiers de satisfaire cette demande pour 12.000 agents» que compte l’entreprise. Une entreprise toujours en bute à de graves difficultés de trésorerie. La preuve en est que ces deux derniers jours le trafic ferroviaire a été perturbé par des travailleurs qui ont barré la voie ferrée (bouclier humain) en signe de contestation contre le retard mis dans le versement des salaires du mois d’avril, un retard évalué à une dizaine de jours selon les contestataires. Rappelons dans ce sillage que les travailleurs de la SNTF avaient observé en 2011 un débrayage de plusieurs jours pour revendiquer une hausse des salaires avec effet rétroactif, dont le versement du rappel à partir de 2009.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=46493

Posté par le Mai 8 2014. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

1 Commentaire pour “Les cheminots obtiennent gain de cause La SNTF va leur débourser deux milliards de dinars de rappels”

  1. gamra de sidi khaled

    le moment de protesta a trouvé écho

Répondre