La Voix De Sidi Bel Abbes

Les bienfaits des derniéres pluies printanières,malgré certains désagréments.

Ces derniers jours,voilà plus de quatre jours en intermittence et jusqu’en cette matinée du samedi d’importantes pluies printanières bienfaitrices sont venues,apporter leurs précieuses précipitations ,généreuses,aidant à la fertilité des terres et l’épanouissement de la flore .Il va sans dire que la nature ,se métamorphose ,la verdure reprends ses droits ,et le ruissellement des eaux de pluies développe et avec lui tout un écosystème régénérateur bienfaisant pour la nature,les animaux et l’homme à travers le remplissages des barrages à l’approche des grandes chaleurs.Il est indéniables de constater que en premier ressort que « l’eau c’est la vie »,et que toute goutte  qui tombe du ciel est la bienvenue,et ce en particulier pour notre climat semi aride. La pluie nous rend maussades or, lorsqu’elle n’est pas synonyme de dégâts, elle offre quelques aspects positifs non négligeables.Néamoins ,les dernières précipitations qui se sont abattues sur la ville de Sidi bel abbes  ces derniers jours ont mis à nu les tares des travaux menés par les collectivités locales pour la réhabilitation du réseau d’évacuation des eaux pluviales. Il a suffi de quelques gouttes de pluie pour transformer certaines zones de la ville en un vrai bourbier et en particulier à Sidi djilali,la rocade sud ,et El makam. Ainsi, aux environs de la trémie de Sidi Djilali, les riverains avaient été contraints de patauger pour se frayer un chemin dans une eau bourbeuse. Il a fallu l’intervention des camions vidangeurs de l’ONA  pour pomper des quantités impressionnantes d’eau stagnante. Au moindre caprice météorologique, les routes de cette zone deviennent quasiment impraticables, obligeant souvent les automobilistes à faire de long détour ou patienter dans des chaînes interminables.
Oublions un peu ses inconvénients et pensons qu’au sens propre, elle nettoie tout : terrasses ,rues , oueds asséchés ,avaloirs et égouts etc……..
Qu’elle arrose les végétaux qui en ont besoin pour nous nourrir ou pour faire grandir et fleurir, qu’elle rafraichit l’air, qu’elle permet à certains d’altérer leur soif, de se laver, mais aussi qu’elle apporte une bonne quantité d’ions négatifs utiles à notre santé.

Lorsqu’un orage se prépare, l’air est lourd, chargé en ions positifs et provoque chez l’homme comme chez les animaux une forme de tension. Quand il éclate, l’air se charge d’ions négatifs et on ressent un soulagement.

En ville, les ions négatifs sont rares C’est pourquoi, lorsque l’irritabilité, l’insomnie et autres mal-être pointent leurs nez, on dit qu’on ressent le besoin de « changer d’air ». Bien que nous ne possédons pas cette culture,il est bon de marcher sous la pluie. Chaque goutte qui entre en contact avec le sol produit des ions négatifs qui ont une durée de vie relativement courte: 28 à 31 secondes.
C’est pourquoi nous ne cesserons de prier pour souhaiter voir le plus souvent cette pluie bienfaitrice et réparatrice ,nous apporter l’espoir à la vie.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4455

Posté par le Mai 22 2011. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre