La Voix De Sidi Bel Abbes

Les « bebouchettes » de la pacette N°11

Comment rester ,insensible ,à certaines images,rappelant certains événements douloureux ? Est ce par insouciance ,ou par par négligence que nos responsables locaux,ne réagissent pas à un mobilier urbain ,gisant à terre depuis le 09 janvier à ce jour,sans aucune réaction ?.Deux cabines téléphoniques ,arrachés ,durant les fameuses émeutes de l’huile et du sucre (cela va vous paraitre loin cette histoire ) ,sont toujours à terre à ce jour le 04 avril (soit depuis trois mois)  ,l’une au coin du  magasin Kebir prés du petit vichy,et l’autre prés de Benhamouda au coin des bâtiments mimosa,à six mètres de la sureté urbaine  (ouin rahi el houkouma ?),si c’était des véhicules on aurait mis volontiers  des sabots.C’est désolant ,et cela remémore certains clichés négatifs .Pour l’anecdote la troisième cabine qui était elle aussi à terre , au coin de la résidence Hasnaoui,tenez vous bien a été enlevée la nuit du 18 mars dernier ,devinez pourquoi ??……….. le Wali devait venir au musé du moudjahed,pour les cérémonies le lendemain à l’occasion du 19 mars, il fallait un espace « clean » sur son trajet.Ne dit on pas qu’on navigue chez nous, à vue d’œil ??

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=2370

Posté par le Avr 4 2011. inséré dans Non classé. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

Répondre