La Voix De Sidi Bel Abbes

L’enfant de Sidi Yacine Ziani Cherif Ayad revient au TNA avec  »noces de sang ».

Le Samedi passé le théâtre de Sidi Bel Abbes était pris d’assaut par un grand public hélas un aléa a empêché Mr Brahim Djelloul Mustapha (notre contributeur) de parler de la nouvelle production signée Djeriou Abdelkader. néanmoins et pour rester dans les registre des productions. Nous vous faisons part de ceci. 

theatre_2600983_465x348

 »Ziani Cherif Ayad revient au Théâtre national avec une nouvelle pièce, Ors el dem (Noces de sang) d’après l’œuvre du poète espagnol Federico Garcia Lorca, produite par le théâtre régional Azeddine Medjoubi de Annaba. La pièce sera présentée mercredi et jeudi, 18 et 19 février, à 18h, à la grande salle du Théâtre national Mahieddine Bachtarzi à Alger (TNA) ».

La Madre (Ismahène Farfar), la Mujer (Michou), El Novio (Mohamed Hadri), la Novia (Lydia Larini), Leonard (Djamel Denden) et El Padre (Sami Gherissi), principaux personnages, vont donc se donner la réplique sur les planches d’après un texte adapté par Ziani Cherif Ayad et Noureddine Saoudi. «Nous avons travaillé sur la construction artistique de la langue populaire qu’on a malheureusement perdue et qu’on a essayé de retrouver. Cette langue nous procure de l’émotion et nous donne une musique. Le texte en arabe populaire a plus d’énergie et a une sonorité extraordinaire», a déclaré le metteur en scène, hier, lors d’une conférence de presse au TNA, en présence du scénographe Arezki Larbi et du directeur du TNA, Mohamed Yahiaoui. Il a cité Abdelkader Alloula et Tayeb Seddiki comme des références en matière de l’utilisation de l’arabe populaire et a revendiqué une certaine discipline dans l’adaptation des textes pour éviter».  Ecrite en 1932, Bodas de sagre, la pièce dramatique de Garcia Lorca, nous plonge dans la société rurale du sud de l’Espagne, reprenant toutes les thématiques chères à l’auteur de La Maison de Bernarda Alba : la terre, la femme, la tradition, la famille, l’amour. «Dans un monde où il n’est question que de violence, parler d’amour nous mettra du baume au cœur. Malheureusement, c’est un amour destructeur. La bêtise humaine, les tabous, les traditions sociales empêchent l’amour entre deux jeunes», a soutenu Ziani Cherif Ayad. Il a confié avoir toujours voulu monter une pièce à partir de textes de Garcia Lorca mais également de Tchekhov et de Shakespeare… «Jusqu’à présent, j’ai surtout axé mon travail sur les textes algériens et arabes. Je n’ai monté que deux textes étrangers, Vladmir Maiakovski et Garcia Lorca», a-t-il noté. Ziani Cherif Ayad a choisi des comédiens débutants et danseurs pour son spectacle. Un choix assumé. «Une distribution, c’est une alchimie. Ce n’est pas une recette. Prendre un professionnel ne signifie pas réussite (…). Un comédien professionnel doit se remettre en cause continuellement, toujours à la recherche d’un plus», a-t-il dit. Chorégraphiée par Fares Fettane et interprétée par une vingtaine de comédiens, la pièce sera en compétition au prochain Festival national du théâtre féminin à Annaba, début mars 2015.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=58605

Posté par le Fév 17 2015. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “L’enfant de Sidi Yacine Ziani Cherif Ayad revient au TNA avec  »noces de sang ».”

  1. ghosne

    Enfin ! quelqu’un qui a compris! Ziani cherif avait déjà parlé sur un plateau de Tele de la construction artistique de la langue populaire pour les piècesde theâtre , elles seront mieux comprises avec beaucoup d’émotion….. Bonne chance

  2. Ali

    L’artiste et grand metteur en scène est très connu. Sa famille habitait près du petit vichy. Son frangin était à l’usine ÉNIE.

  3. Ayadoun Sidahmed

    Sidi Bel Abbés est une ville d’artistes et de jeunes talents. Bonne continuation à vous ainsi qu’aux autres artistes

  4. BENATTOU

    Notre voisin Ziani Cheric l’enfant de SIDI YACINE est un grand comédien respecté sur la scène nationale et internationale.Par sa seule présence il redonne vie au théâtre,il fait un superbe travail.Ce travail est sur le bon chemin , et pour longtemps.(… L’écrivain n’est rien,c’est un grain de poussière,c’est une ombre, c’est un exilé sans asile,un vagabond sans passeport,mais il a,à ses cotés et combattant avec lui,deux puissances,le droit qui est invincible et la vérité qui est immortelle) (V.HUGO: Histoire d’un crime)

  5. wahib

    il est parent des bekhoucha.

  6. Hocine . C

    Merci Mr Benattou . Ce qui fait la beauté de Sidibel-Abbes, ce sont ses habitants mais aussi ses nombreux artistes comme Mr Ziani Cherif.

  7. MEHTAR TANI A/RAHIM

    Je dis bon vent sur de belles planches à ces artistes de la nature qui survivent en nous, en la pensée populaire, que du bonheur en eux on a vécu, dans les années 70, alors jeune étudiant, j’ai fréquenté le théâtre (florissant) national, que d’indélébiles souvenirs me sont restés … ZIANI CHERIF … mon voisin de SIDI YACINE , crèche à côté de chaque algérien en quête du mieux être et de « la liberté de pensée » j’apprécie sa manière d’être , de s’exprimer , et de rendre la pareil à ce grand art qu’il a choisi pour métier.

  8. jamel bouzidi

    ziani était comédien avec la troupe du théâtre populaire dans les années 60 il a était choisis avec les feu mr hamded aek(cheradi)et benalioua med allah yerhamhoum pour faire des études a l’ecole national d »art dramatique et cet instant que mr benalioua med est tombé malade et mr cheradi a choisis la carriere politique qui est devenu secretaire naeional de la jfln.

  9. Ali

    Merci pour ce complément cher ami.

Répondre