La Voix De Sidi Bel Abbes

L’écolier Abdelhakim Bousboula, ni bras ni jambes, ou le parfait exemple du dépassement de soi

Le jeune écolier Abdelhakim Bousboula, reçu à l’examen de fin de cycle primaire avec une moyenne de 9,30/10, a suscité l’admiration de toutes les personnes présentes à une cérémonie organisée mardi à El Khroub (Constantine) pour honorer 297 lauréats des différents examens scolaires.

Plus que la moyenne – excellente au demeurant – obtenue par ce petit élève brillant, c’est le pari réussi d’Abdelhakim, atteint d’un handicap lourd, qui a provoqué l’émerveillement du public présent au centre culturel M’hamed Yazid d’El Khroub.

Abdelhakim Bousboula, 11 ans, est en effet dépourvu, depuis sa  naissance, de ses deux bras et de ses deux jambes. Scolarisé à l’école Tahar-Fergani, à la nouvelle ville Massinissa, il n’a jamais manqué un cours, même grippé et souffrant, a témoigné Salim, un de ses camarades de classe, lui aussi fier de son copain.

« C’est grâce à ma mère qui m’a beaucoup aidé, tout au long de ma scolarité, que j’ai réussi », dit pudiquement cet orphelin de père, comme pour reléguer en arrière-plan sa formidable volonté de dépasser son handicap.

La tête haute, le regard volontaire, même caché derrière des verres correcteurs, et l’air déterminé, le jeune écolier répond avec assurance et une fierté non dissimulée aux questions d’une journaliste de la télévision nationale, oubliant pour un temps le fauteuil roulant auquel il est voué jusqu’au restant de ses jours.

La cérémonie de remise de prix qui s’est déroulée en présence du président de l’Assemblée populaire communale, Abdelhamid Aberkane et du directeur de wilaya de l’éducation nationale, Mohamed Bouhali, a également permis d’honorer de nombreux camarades de classe d’Abdelhakim, les 55 meilleurs bacheliers ainsi que les auteurs des meilleures moyennes au Brevet de l’enseignement moyen (BEM) dans la commune d’El Khroub.

La cérémonie était organisée à l’initiative de la Fondation caritative Tahar Kellali d’El Khroub, en coordination avec la commune.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=62111

Posté par le Juil 21 2015. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

2 Commentaires pour “L’écolier Abdelhakim Bousboula, ni bras ni jambes, ou le parfait exemple du dépassement de soi”

  1. OUERRAD

    ALLAHOU AKBAR , c est aussi par la volonte d ALLAH .
    Ce petit bout de chou doit etre un croyant invetere .
    Avec un handicap aussi lourd et de surcoit orphelin de pere , mais ne dit on pas que l on est orphelin de mere plutot que de pere .
    BON COURAGE à la maman et bon vent pour le petit , qui doit etre grand dans sa tete .

  2. OUERRAD

    Mon cher Abdehakim , je te prie de m excuser mais nicholas est plus populaire que toi .
    Il ramasse le gros des comments .
    Mais il ne faut pas ten faire toi tu as l avenir devant toi .
    BON COURAGE SAHBI ………ELLI MA 3ARFEK KHASREK .

Répondre

x Shield Logo
This Site Is Protected By
The Shield →