La Voix De Sidi Bel Abbes

L’EAU, cette source de vie / Par Abdallah Ouldamer.

1916810_1270021556856_1242170_n   On ne peut prononcer homme (eau…mmmm) sans passer par le O (eau). Sans doute parce qu’à l’origine, nées dans un même noyau. Il suffit de l’évoquer pour que tout le monde reconnaisse sa valeur, si bien que cette dernière soit noyée par les breuvages combien nombreux. Ah, l’eau ! Cette matière presque divine, si vitale, si nécessaire à la vie, si mythique car sollicitée par la poésie, si immatérielle, car aimée par l’art.

 

L’eau.
Si importante qu’elle pourra remplacer l’indice « niveau de vie », quand il s’agit de calculer la pauvreté ou l’opulence d’un pays. En Algérie, pendant la décennie noire, nous manquions énormément d’eau, comme si celle-ci ne sait croitre qu’en étant loin de la douleur, ne sachant que devenir stérile quand il y’a guerre. Les quarante barrages que les pouvoirs publics ont réalisés, ont changé la donne pour nous, mais ce n’est pas ce qui fera de notre pays celui qui serait sorti de la semi-aridité. Ce qui n’est pas malheureux en soi. C’est dame nature qui a décidé ainsi. Nous manquerions d’eau dans un futur proche, parce que c’est les avertissements internationaux qui le prévoient.
La population mondiale devrait passer de 6 milliards d’individus en l’an 2000, à 8 milliards en l’an 2025. La quantité moyenne d’eau douce disponible par habitant et par an devrait donc chuter de 6 600 à 4 800 mètres cubes, une réduction de presque un tiers. Si parallèlement la tendance actuelle à l’augmentation des prélèvements en eau se poursuit, entre la moitié et les deux tiers de l’humanité devraient être en situation dite de stress hydrique en 2025. Seuil d’alerte retenu par l’Organisation des nations unies (ONU) et correspondant à moins de 1700 mètres cubes d’eau douce disponible par habitant et par an. Le risque d’une pénurie d’eau douce existe donc bel et bien, que la seule chose qui pourrait alléger quelque peu notre avidité est l’adaptation. Avec des mécanismes nouveaux de consommation, une culture nouvelle pour nous apprendre à nous servir rationnellement de cette denrée.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59386

Posté par le Mar 22 2015. inséré dans ACTUALITE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

4 Commentaires pour “L’EAU, cette source de vie / Par Abdallah Ouldamer.”

  1. benattou

    Eau liquide naturel inodore,incolore et transparente quand elle est pure ,tantôt à peu prés
    insipide (eau douce) tantôt salé (eau de mer),eau de pluie ,eau de source.( Micro Robert).
    Il faut préserver ce précieux liquide .

  2. ghosne

    Salem,l’eau est source de conflit dans certaines régions du globe que je ne veux pas nommer et des limitations de zone ont été faites dans certains pays qui veulent que pour eux.Chez nous, C’est vrai que pendant la decennie de braises nous avons souffert du manque d’eau ration,coupures,parfois inexistante des jours et des jours. et nous continuons à vivre avec ce stress « JA EL MA » « MAJACHE EL MA » nos factures nous coutent les yeux de la tête + l’eau minérale pour boire et parfois pour faire la cuisine et le café car elle est souvent trouble et odorante celle qui coule du robinet .Il faut investir pour le dessalement d’eau de mer,traitement des oueds etc… Mais toutefois il faut apprendre à économiser l’eau,ne pas la polluer .Merci Mr Ouldamer pour cet article vraiment d’actualité et qui devient inquiétant , faudrait-il attendre l’eau de pluie pour prendre une douche et laver sa voiture (rires) à l’avenir

  3. oulhissane

    Il y a une phrase qui se répétait inlassablement dans les leçons de géographie concernant le climat de notre pays. Cette phrase est : l’Algérie a un climat irrégulier.
    Cette phrase, à elle seule, constituait un programme de développement plurisectoriel.

  4. العالمي صالحة

    الماء هو الحياة قال الله تعالى  » و جعلنا من الماء كل شيئ حي  » تمتاز الجزائر بمناخها المتوسطي المتذبذب الأمطار شتاء و الجاف صيفا في المناطق الشمالية المطلة على البحر المتوسط ، تزداد هذه الأمطار قلة كلما اتجهنا جنوبا ، حيث تصبح ناذرة في الصحراء التي تحتل الجزء الأكبر من الجزائر ، فعلا أن عدد السدود جد قليل في بلد يعاني الجفاف ، و الأخطر من كل ذلك لا تجد حي من أحياء سيدي بلعباس لا تضيع فيها المياه الصالحة للشرب يوميا و بكميات كبيرة لا يعلمها الا الله ، توزع الجزائرية للمياه مطويات لحثّ المواطن على عدم تبذير المياه ، و هي المتسبب الرئيسي في تسرب و ضياع المياه و التي لا تقدر بثمن ، لذا نطلب من الجزائرية للمياه التعجيل باصلاح شبكة المياه و خاصة في الأحياء الجديدة
    لا تنه عن خلق و تأتي مثله ,,,عار عليك اذا فعلت عظيم

Répondre