La Voix De Sidi Bel Abbes

« Le Wali de Sidi Bel Abbès situe les responsabilités lors d’un diagnostic de situation de l’habitat

                                                                                                                                                                                                       Sidi Bel Abbès :

 

Plus de 750 logements LSP en chantier font l’objet de litiges

 

 

——Plus de 750 logements sociaux  participatifs (LSP), répartis à travers le territoire de la wilaya de Sidi  Bel-Abbès, font l’objet de litiges, a-t-on appris du Wali, Ahmed  Abdelhafidh Saci. Certains chantiers LSP ne sont pas encore lancés alors que pour d’autres  leurs travaux ont été suspendus, indique la même source.http://www.ouestribune-dz.com/fr/plus-de-750-logements-lsp-en-chantier-font-lobjet-de-litiges

 

Saci Ahmed Abdelhafid, Wali de Sidi Bel Abbès.

«Ces projets d’habitat ont été confiés à plus de 11 entrepreneurs privés  mais ces derniers n’ont pas respecté leurs engagements concernant les  dispositions des cahiers de charges et les délais de réalisation», a  expliqué le Wali, lors de sa visite d’inspection effectuée durant toute la  journée du lundi, dans les communes de la daïra de Mustapha Benbrahim. M. Saci a fait savoir que «toutes les dispositions requises seront prises  contre ces contrevenants en recourant à l’application de la loi». Il a  également appelé les citoyens à faire preuve de «patience», assurant que  leurs problèmes seront traités prochainement par une commission chargée par  la wilaya, d’accueillir des représentants des citoyens lésés par le  comportement irresponsable de certains entrepreneurs et qui attendent  depuis 2006 la livraison de leurs logements. 
 Lors de sa visite d’inspection dans la daïra de Mustapha Benbrahim, le  wali a inspecté le projet de groupements collectifs d’habitat au douar  Mehada (Belarbi) englobant 90 logements.
       Sur place, il a donné des  instructions pour l’achèvement des travaux d’aménagement externe et des  réseaux de la voirie. Il a également inspecté les travaux d’aménagement  d’une cantine scolaire.
     Dans la commune de Telmouni, le wali a visité un groupement d’habitat,  situé au village de Mehadid, qui compte 496 habitations rurales dont 323  sont achevées, 160 en cours de construction et 13 autres non encore lancées.
         Il a insisté sur le lancement des travaux des logements restants, la levée  des contraintes et l’orientation des bénéficiaires pour achever les  procédures afin de bénéficier des aides de l’Etat et obtenir les permis de  construire.
            Dans la commune de Zerouala, le chef de l’exécutif a inspecté le projet de  réalisation de 40 logements publics locatifs (LPL), inscrits au titre du  programme de 2011. Le taux d’avancement des travaux a atteint 65% et le  projet sera livré en février 2019. Dans la même collectivité, le Wali s’est  enquis des travaux d’aménagement d’une salle de soins qui sera mise en  service la semaine prochaine.
        Dans la commune de Mustapha Benbrahim, le Wali s’est aussi enquis du  projet de réalisation de 900 logements de type AADL, dont le taux de  réalisation a atteint les 40%. Le chantier sera livré en juillet 2019,  a-t-on assuré. Dans la même collectivité, le Wali a inspecté le projet de réalisation  d’une unité secondaire de la protection civile et un projet  d’investissement privé portant extension d’une briqueterie.
Source écrite/lien:

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=74832

Posté par le Nov 7 2018. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE, Politique de la Ville, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

1 Commentaire pour “« Le Wali de Sidi Bel Abbès situe les responsabilités lors d’un diagnostic de situation de l’habitat”

  1. b200

    le service de l’urbanisme a bel abbes doit se baser sur la sociologie et non sur les sciences du génie civil. chez nous un ingénieur des sciences génie civil fait de l’urbanisme. un appartement est un habitat temporaire. des que la famille atteint un seuil nombreux les parents doivent quitter l’appartement pour faire une autoconstruction. l’appartement libéré et vendu va servir a un nouveau couple avec des petits enfants moins de 10 ans..la wilaya doit encourager les familles qui veulent quitter leur appartement en leur offrant des terrains préalablement viabilisés.. le nombre des appartements construits dans les années 80 seront tous disponibles pour les nouveaux couples..ça donne a la wilaya le temps de construire de nouveaux appartements sans être dans la contrainte temps argent..donc au niveau national quiconque voudra libérer son appartement apres 20 ans d’occupation aura droit de choisir un lot dans un espace préalablement viabilisé..

Répondre