La Voix De Sidi Bel Abbes

« Le Wali de Sidi Bel Abbès appelé à réviser son attitude. »

Sidi Bel-Abbès: Des patrons répondent au wali

                                                                                          par M. Delli  

       Après l’intervention du wali de Sidi Bel-Abbès, Tahar Hachani, devant son exécutif élargi aux maires des 52 communes pour débattre de la question relative à l’assistance financière de l’USMBA en faisant appel aux entreprises du bâtiment et aux opérateurs économiques, la réaction des entreprises affiliées à une organisation patronale assez influente dans les milieux des affaires, ne s’est pas fait attendre.

Dans un communiqué rendu public, la confédération générale du patronat de la wilaya de Sidi Bel-Abbès «déplore avec véhémence les propos insidieux du wali concernant les entreprises privés locales lors de la réunion avec les directeurs de l’exécutif, le 2 septembre dernier». On dénonce «les menaces… envers les entreprises locales… qui n’apporteraient pas leur soutien financier au club de foot de la wilaya».

Les entreprises affiliées à la CGP tiennent à rappeler qu’elles ont été «des entreprises citoyennes bien avant votre désignation à la tête de la wilaya se conformant à l’appel de son excellence le président de la République».

Et de renchérir : «Nous avons cessé d’être des entreprises citoyennes depuis que vous avez adopté votre feuille de route qui s’inscrit dans la distinction entre l’entreprise publique et privée…». On argumente par l’exclusion des entreprises privées du bâtiment du programme des 1400 logements LPA, alors qu’elles répondent au même titre si ce n’est plus que les entreprises publiques à des exigences de masse salariale et de charges fiscales et parafiscales.

 

Le wali est invité à «réviser son attitude». Manifestement, l’action du wali pour trouver des moyens de financement au club phare de la Mekerra a buté contre une opposition clairement affichée. L’apport financier de l’actionnaire majoritaire en l’occurrence Okacha Hasnaoui semble essoufflé devant l’importance des dettes et de la masse salariale des joueurs estimée à 3 milliards et demi par mois. Ce qui dissuaderait les plus téméraires des présidents, c’est l’absence et curieusement pour la première fois des subventions des deux assemblées élues qui étaient d’au moins 7 à 8 milliards de centimes. Le conseil d’administration de la SSPA USMBA qui était prévu jeudi dernier pour débattre de toutes ces questions relatives à la nomination du nouveau PCA et du nouveau directeur général a été reporté après un accident de travail dont a été victime une autre important actionnaire, en l’occurrence le sénateur El Hannani Abdelghani.

La question relative au volet financier et les ressources d’argent était aussi à l’ordre du jour du conseil d’administration, a-t-on appris. A noter que l’homme d’affaires et actionnaire majoritaire Okacha Hasnaoui a encore une fois mis la main à la poche pour régulariser la prime de la victoire face au MCO. C’était au moins bon pour le moral des joueurs avant le match contre le CSC.

Source écrite :    M. Delli

Lien:

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5265908

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=73884

Posté par le Sep 8 2018. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE, SBA PROFONDE, SPORTS. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “« Le Wali de Sidi Bel Abbès appelé à réviser son attitude. »”

  1. Amirouche

    Interrogations !

    Je ne sais pas, mais est-ce-que les walis sont tous « qualifiés » à exercer cette fonction?
    Est-ce-que leur nomination à ce poste (ainsi que pour d’autres fonctions importantes) passe vraiment par le chemin où la compétence et le diplôme sont les seuls critères ? Et serait-il bien si le wali serait élu comme le sont les membres de son APW ?

    Bon début de semaine à tout le monde

  2. MS

    En Suède, le chef d’ État, Stefan Löven, est un ancien ouvrier métallurgiste et syndicaliste. Margot Wallström, la ministre des affaires étrangères, n’ a que le Bac. Mona Sahlin, ancien ministre aux affaires sociales, pareil, l’ ancien chef d’Etat Persson dans les années 90, n’ avait pas achevé sa licence, etc.
    Par contre en France, les diplômés des grandes écoles sont surreprésentés à l’Assemblée nationale et dans les postes supérieurs.

    Pour moi il faut être capable capables d’écouter, de comprendre et d’œuvrer pour l’autre,

  3. Amirouche

    Merci à monsieur Delli qui a vu loin! Selon des sources officieuses, le wali de Sidi-Bel-Abbès partira bientôt. Cela sera la réponse que j’attendais, s’il s’avèrerait que cette rumeur est officielle bien sûr.

    • Mémoria

      Salam ! Si Amirouche,l’un des…deux devait partir ! Le plus fragile s’en est allé hier soir à l’ENTV avec plus d’une dizaine d’autres walis …après un Conseil des ministres présidé par le Président et Chef des armées Si Abdelaziz Bouteflika .Vous aurez peut être remarqué que Sidi Bel Abbès a eu un coup de folie la nuit du jeudi(Hier) (Macta)avec des cortèges inhabituels au milieu des mariages motorisés accompagnés de minibus bondés ! Les voies et …voix du peuple sont impénétrables ! Djoumouâa Makboula !

      • renard

        lorsque tu vois le tappage le bendir dit toi qu’ailleurs on fait la chkara. un vieux me racontait que pendant la periode coloniale une semaine avant la recolte des olives
        on constate une effervescence de wa3da tapage équestre, une fois la recolte mise dans la poche on revient, on ne trouve rien sur les oliviers.. tout a été pris..hahaha…
        وَقَدْ مَكَرُوا مَكْرَهُمْ وَعِندَ اللَّهِ مَكْرُهُمْ وَإِن كَانَ مَكْرُهُمْ لِتَزُولَ مِنْهُ الْجِبَالُ
        mais avec les olives ils ont construit des villa et chateaux ensuite tout a été abandonné
        وَسَكَنتُمْ فِي مَسَاكِنِ الَّذِينَ ظَلَمُوا أَنفُسَهُمْ وَتَبَيَّنَ لَكُمْ كَيْفَ فَعَلْنَا بِهِمْ وَضَرَبْنَا لَكُمُ الْأَمْثَالَ

      • Mme CH

        Le départ du wali de SBA était prévisible, vu son bilan « catastrophique »…..!!! Espérons que le nouveau Wali qui a du pain sur la planche va reprendre les rênes pour propulser SBA en haut de l’échelle, car elle en a les capacités…!! Enfin, on a le droit de rêver…!

  4. renard

    le wali ne peut rien faire seul meme si un wali est revenu de l’université de harvard. mais ya les reseau sociaux qui ont contribué a ameliorer les choses. d’abors ya les bidonville qu’ils faut erdiquer et mettre a dispositions des necessiteux des l’autocustructions la wialya de bel abbes est vaste et riche et plate. tout construction anarchqiue aboutira a un logement du genre rurale bien que ce mot n’est pas adapté vaux meiux dire habitat individuel. dans les banleiux de la ville. maintenant on n’est pas en 56..ya les vehicule. quelqu »un qui habite a sidi hamadaouche met 15 mn pour arriver a son travail a bel abbes ville et celui qui habite met 45 mn en taxi…donc celui qui habite hors ville fait de l’argent car il n’a pas de depenses comme le font les europens ..les français n’habirtent plus les ville mais la banlieux ..la ville coute chere en temps et en argent. a alger pour arriver a son travail ils font 2 heure de rues…
    sinon grossomodo la ville de bel reste acceptable l’equipe d’hygienne qu’on appelle eboueur font du bon travail..le lac pour le preserver il faut l’isoler et le maintenir dans un repos biologique pendant plusieur année. il faut fermer l’acces au voiture et ne laisser que l’acces avec velo et pieds comme les année 80..dernier chose bel abbes manque d’un centre commercial en gros..jadis il etait occupé par la graba mais la graba est dans un etat lamentable. a mon avais il faut creer un grand centre commercial avec des stand. chaque producteur industriel prend un stand pour exposé son produits. les gens fase la commande sur place et négocie le prix en fonction de la quantité et le client sera livré par la suite….cette solution est bonne pour les industriel nationaux et étranger car ils n’investissent dans l’achat des commerces. ils n’ont qu’un dépôt par région. il loue un simple stand a bel abbes..vaux mieux le placer en centre ville et ça sera un centre d’exposition ouvert a l’année qui va rivaliser avec celui d’Oran et d’Alger car bel abbes et la porte du sud. ne faisant pas bel abbés un appendice d’Oran il faut s’ouvrir vers setif
    il faut affronter oran sur le plan scientifique technique et surtout commercial Oran alger tlemcen ghardaya mascara et el oued. et d’autre.. oran souffre de n’a pas avoir une plaine fertile elle n’a que le sel..on accès sur leur point faible même tlemecen n’a pas de plaine.. on doit faire de bel abbes un pole agroalimenatire tres puissant on va dévoré oran et alger sauf blida qui nous pose probleme

  5. renard

    comme jadis bel abbes ville etait une ville de velo, on va proposer que le lac soit interdit au moto et auto. la federation algérienne de cyclisme doit installer un bureau au niveau du lac et faire de lieu; un lieu de velo et vtt professionnel et amateur .. le parcours sera idéal le circuit lac-ain thrid-tessala est environ de 30 km avec montée et descente.
    le centre d’équestre route de tlemecen doit aussi placer ces cheveaux dans lke lac pour organiser des tourner équestre…vaux mieux pour le moment remettre le lac pour le compte du ministère de la jeunesse et sport comme ça l’accés au lac sera sous carte d’adhesion chaque entraineur contrôle ces jeunes en leur offrant un velo ou un vtt ou un cheval
    je ne sais pas si il y’a d’autre activité de pleine air pour developper l’activité une seule chose  »poser un prix chaque mois » le prix sera issus des donneur de sadakate des sponsors industriel et commerçant

  6. MS

    Et si seulement c’était lié au seul wali. Ça incombe à chaque citoyen et chaque responsable de faire son travail, et correctement, ainsi la tache du wali deviendra facile.

  7. Mme CH

    Malheureusement, ce n’est pas le cas…! Dès qu’un nouveau Wali est installé, les faux bourdons s’empressent de tourner autour du pot…..après un petit bout de temps, ce sont tous les occupants de la ruche qui finiront par goûter au miel…!
    Quant au citoyen, Illa Men Rahima Rabbi, il a été tellement modeler et remodeler qu’il finira par suivre le mauvais exemple…! Pôvre Algérie…!

Répondre