La Voix De Sidi Bel Abbes

LE WALI A L’ECOUTE DES CITOYENS par Miloua Hadri

Alors que le dossier du jardin public semblait etre ficele avec la participation de la societe civile a l.image des grandes operations urbaines Macta 2 et 3,le lac de sidimohamed benali,la mekerra voilà que les riverains de ce poumon de la ville se sont manifestes devant le massacre à la tronçonneuse de quelques arbres alors encore survivants.
Devant cet etat de fait le chef de l’executif a bien voulu recevoir une delegation de l’association de la sauvegarde du patrimoine de sba.
Le wali tres communicatif s’est etonne de cet etat de fait ayant toujours defendu la faune et la flore et dans ses recommandations il etait question d’arrachage que des pieds de plantes mortes.Ainsi il prit sur le champ et derechef la decision d’inclure comme partenaire consultant les membres de cette delegation d’autant plus que pendant cette reunion a emerge les memes ambitions et visions pour la reussite de ce grand projet.
Ainsi en compagnie du vice president de l’apc charge de l’environnement apres une visite sur les lieux fut decide en compagnie du directeur de l’environnement tout en respectant l’etude de recencer en premier lieu les arbres a proteger ou tout au moins à retransplanter si ces plants genaient le trace des plans.C’est aiunsi que de la discussion a jaillit la lumiere et que gerer c’est ecouter la vox populi

reunion-avec-le-wali

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=61687

Posté par le Juin 13 2015. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “LE WALI A L’ECOUTE DES CITOYENS par Miloua Hadri”

  1. OUERRAD

    Ecouter , c est bien agir c est mieux .
    De la discussion jaillit la lumiere , quelle lumiere ?Seuls ceux qui etaient presents ont du la voir . A vous , maintenant de la vulgariser .Le wali , ne fait que son travail faites le votre .
    Qu en est il des autres projets ?
    Il ne suffit pas de dire :demain je ferais ceci ,il faut le faire .
    Faites vous accompagner par des connaisseurs .
    Il etait de reabiliter le jardin et non le defigurer , dans le premier cas il suffisait d elaguer les arbres morts , laisser si possible quelques vieux arbres meme rabougris pour laisser le charme de l endroit .
    REMETTRE EN L ETAT …..C est cela reabiliter , et changer le visage du jardin juste pour changer .Et , la cloture ? qu est ce que vous reprochez ?Et , le kiosque ,et et et…..
    RENDONS au jardin son charme d antan , sans le defigurer .
    COMMENCONS , par creuser un puit pour arroser les plantes .
    PLACONS , une plaque commemorative pour l attaque du jardin publique .
    REMETTONS , en place la pepiniere .
    SURTOUT NE DEFIGURONS PAS CE JOYAU DE NOTRE JEUNESSE , il faisait bon y etre ….. Toute la litterature qui suit n est que bla bla …

  2. zlaoui

    La france depuis toujours prevelegie le dialogue laisse le debat courir
    Et s’instaurer entre les gens de crainte que les choses passeront a la clandestinité.
    C’est l’etat qui prevaut dans ce pays a defaut des lections da’s tous les echelle
    Remplacer par les nominations a tous les niveaux , l’etat s’est enfermé sur elle meme
    Est redevenue corps etrangers..personne ne l’aide a sauvegarder ce pays.. »tu a nommé tu es nommé pourquoi tu nous appelle?..le wali et la wilaya la comune l’hotpital les lycée l’université sont presque tout dans cet etat  »de voir et ne rien faire »…
    Un politique juif l’avait dit lorsque les palestiniens avec les cailloux ont faillit ruiner israel
    Il disait  »lorsque la parole se tue, la clandestinité s’instale »..c’est ces propres dires.
    Pour ce jardin ou est le responsable de la pepiniére? Y’a t’il un paysagiste de formation qui gére le jardin? Est ce que un ingenier agronome peut gerer un jardin publique? Si nous n’avons ni ingenieur ni paysagiste est ce que nous pouvons donner la gestion du jardin a un qui a fait licence science humaines ou juridique ou religieuse?est ce que la comune peut nommer un administrateur sans aucun diplome delegués sur ce jardin?si par exemple un enfant fait une chute devant un palier non refectionner et tombe en commas qui est responsable la commune ou la wilaya?..

  3. CITOYEN

    C.est une initiative sans faux prejuges et seulement dans l’interet de la cite

  4. EL ABASSI

    @ citoyen
    votre message est clair et notre fidele VDSBA ne fait que reporter la vie de notre plat pays.
    Nous avons compris que c’est cette delegation qui a fait « appel » à Mr le Wali qui a bien voulu les « recevoir » et pas comme veulent l’interpreter certains que le premier chef de l’executif a fait « appel » à ces personnes quand bien meme ‘il l’aurait fait c’est son devoir de consulter la societe civile.Pour rappel à certains martiens qui ont l’impression de vivre sur une autre planete nous sommes independants depuis 63 ans et de là a comparer cette entrevue à une politique de dialogue colonialiste c’est renier sa nationalité en portant prejudice a nos dirigeants voire à notre nation.
    Pour la gouverne de certains nostalgiques la nouvelle generation de cadres de notre administration sort des hautes ecoles nationales,ces enarques sont « nommés » a leur juste valeur et « nomment » leus subordonnes a leur juste valeur NO COMMENT

  5. Amirouche

    « Évitez la langue de bois, ça laisse des échardes ! » , je redécouvre les mécanismes de production de cette technique que je croyais révolue ……C’est épatant ! .

  6. DZiri

    Sallamu Allaykum
    A mon humble avis, le wali n’a pas a écouter qui que ce soit.
    Le wali écoute la Loi. Il en est le garant quant à la conformité de son application par tt le monde. Il a une seule casquette qui couvre tte la composante de la wilaya !

    Malgré la justesse du sujet, et il se trouve que la ville dispose de gestionnaire en la matière: APC.
    pourquoi alors,C les « Société civil » que l’on met toujours en exergue ?
    Pour discréditer les élus ?
    La ville, la wilaya sont gerées – doivent l’être – par les élus et non pas des « sc », dans l’étendue de leur cercle ne dépasse pas celui de leur table de réunion !
    Les citoyens « ont mandatés » des élus à cet effet ! Qui a mandaté ces C « mandataires » ?
    Le comble C que C ces SC qui nous bassinent avec leur « démocratie ». Ils en usent tellement jusqu’à s’assoirent dessus. Qui sait, si ce n’est pas volontairement même ?

    C quoi ce truc, le parallele à partout pignon sur place, il la dipute nonchalement au Légitime !
    En générale les règles impliquent l’exception, que mon frère Ayadoun S.A ne se sente pas visé !
    Sallamou Allaykum
    DZiri

Répondre