La Voix De Sidi Bel Abbes

Le VIH/ Sida refait parler de lui

images

Quatre vingt nouveaux cas de SIDA et 591 cas de séropositifs ont été relevé en Algérie durant 2014 par l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA).

Le dernier rapport dressé par ce laboratoire de référence montre que durant la période s’étalant entre le 1er juillet et le 30 septembre de la même année, 25 malades atteints de cette pathologie mortelle sont arrivés au stade terminal de l’infection et 141 personnes vivent avec le virus d’immunodéficience humaine (PVVIH). Depuis 1985 au 30 septembre dernier, l’Algérie a cumulé 1541 cas de SIDA et 7389 séropositifs à travers les sept centres de dépistage de références (CDR) qui couvrent l’ensemble du territoire national. Avec 15 nouveaux cas de SIDA et 144 PVVIH, la wilaya d’Alger reste la plus touchée par cette pandémie, suivie de Tlemcen (106 séropositifs) et Sétif avec 66 cas, a-t-on détaillé dans le rapport qui fait état de 4 cas importés par des ressortissants étrangers durant 2014. L’IPA précise, en outre, que les catégories de personnes les plus touchées par cette maladie virale en Algérie sont âgées entre 35 et 39 ans (4 cas), 25-29 ans (3 cas) et 40-44 ans (3 cas). Six personnes dont l’âge n’a pas été précisé ont été aussi mentionnées dans le tableau de répartition des cas des SIDA, selon lequel 54,32% des malades sont du sexe masculin, soit 44 cas sur les 81 dénombrés. Dans le même document, rendu public le 8 octobre dernier, l’IPA a montré que 51,85% des malades ont été contaminés par voie sexuelle (rapports hétérosexuels, homo et bisexuels). La région sanitaire regroupant les 11 wilaya du sud et du grand sud, en l’occurrence Ouargla, Illizi, Tamanrasset, El oued, Biskra, Ghardaia, Laghouat, Naama, Bechar, Tindouf et Adrar, ont relevé 8 cas de Sida et 16 séropositifs, selon la même source. Or que la réalité ne reflète aucunement les chiffres avancés. Pour ne citer que cet exemple, la wilaya de Tamanrasset en a recensé depuis le début de l’année en cour plus de 60 cas dont une vingtaine d’algériens, affirme une source hospitalière. Cependant, le chef de service de maladies infectieuses près l’hôpital de Tamanrasset, le Dr Elias Akhamok infirme cette information en faisant savoir que seul l’IPA est habilité à donner les chiffres sur cette pathologie. Evoquant le volet prévention, notre interlocuteur, qui a mis en exergue l’importance d’investir dans la sensibilisation, a appris que 4,5% de la population locale, dont le nombre avoisine les 223000 âmes, sont dépistés annuellement à Tamanrasset.

 

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56733

Posté par le Déc 1 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

21 Commentaires pour “Le VIH/ Sida refait parler de lui”

  1. OUERRAD en squatteur

    Des chiffres , et encore des chiffres cela nous avance a quoi ? Dites nous , ce que fait l etat pour contre carrer ce danger ?

  2. Omar

    Y’a rien d’étonnant de ce virus qui détruit a petit feu tout être humain qui butine sans la moindre protection, et à priori dans les régions reculée.C’est un fléau qui touche pratiquement le monde entier et encore pire dans les Pays en développements, étant donné qu’on est entre le marteau et l’enclume en ce qui concerne notre Pays il va falloir mettre les bouchées double, et rien n’empêche d’aller faire des contrôles ne serait-ce que pour être sûr de son état de santé,afin de ne pas être surpris.Quant ça nous tombe dessus c’est déjà une jambe dans la tombe.Allah fasse que les citoyens-n-e-s soient conscients de ne pas laisser une tâche noir pour toute la famille quant ça arrive.

    • MADANI

      Monsieur OMAR vous employez des mots dont vous êtes le seul utilisateur à mon avis à les COMPRENDRE ,? ex tout être humain qui butine ? expliquez moi SVP

      • Hasselblad 501

        @Madani,butiner=récolter- ex:receuillir le suc (le jus) des fleurs,en parlant des abeilles(source google translate)

        • MADANI

          Hasselblad 501 MERCI je le sais j’ai voulu connaitre ce que vouler dire notre frère OMAR qui prend l’être humain pour une abeille ? c’est peu être le sens figuré ? mais là c’est interdit chez nous de vadrouiller n’importe ou ? parce que la contamination a un prix trop élevé pour la prendre à la légère comme une abeille dans un champ de belles fleurs n’es-ce pas ? sans rancune OMAR vos mots sont enrichissants .MERCI

      • OUERRAD en squatteur

        c est TABOU ? Alors pour ne pas dire autre chose , il a prefere dire bituner , mais pas avec ,,,,,,,,,, mais avec et plus ,,,,,, ,???

  3. OUERRAD en squatteur

    Le reve quoi? avec quels moyens ?les malades sony ils pris en charge de facon convenable ? ET LES INFRASTRUCTURES ?Savez qu ils utilisent un coin de batiment abritant d autres maladies pas infectueuses du tout , et dans quelles conditions ? Ya t il un suivi psychologique ?
    NON? C est juste pour feter la journee de la lutte contre le SIDA ? 365JOURS c est long il faut les remplir et il y a des journees pour tout et pour rien …….

  4. chaibdraa tani djamel

    @OUERRAD squateur ,cher frére pour contrequarer ce fléau ,nos responsables n’ont jamais parler de la ZINA qui est le vrai probléme de cette maladie

  5. chaibdraa tani djamel

    lire contre carrer

  6. gherbi sba

    Le devoir de prévention et de traitement en cas de maladie est étatique mais c’est aux citoyens de se prémunir.

  7. Mohand

    en Algérie , 90% des cas de sida sont transmis par voie sexuelle, autant dire de l’importance de l’éducation sexuelle et religieuse , essentiellement de nos jeunes.
    Une fois la maladie est là, il va falloir prendre en charge ces malades , mais la prévention reste le meilleur moyen pour éviter cette maladie.

  8. madjid

    @ MOHAND rien ne vaut la prévention et la sensibilisation.

  9. Mohand

    Les pays où les musulmans sont majoritaires ont une tendance à avoir des taux de prevalenvce de sida plus faibles que les autres pays. Cecei dit que la prévention et l’éducation sont primordiales pour prévenir ce mal, et le réduire au nul.

  10. Mohand

    Enfin la transmission du sida en Algérie est souvent(90%) sexuelle, plutôt hétérosexuelle qu’homosexuelle , déjà ça peut aider nos orientations préventives.

    • MADANI

      Mohand dans nos sociétés musulmanes le plus grand nombre d’acteurs est fidèle à une seule compagne tout en vous informons qu’il existe chez les homos plus que les héteros .que DIEU puisse proteger nos enfants des tentations libertaires et interdites .

      • Mohand

        Monsieur madani
        C’etait sur Alger chaine 3, et le medecin Donnait Ces statistiques, avec de nombreux cas d’enfants dont les parents sont sidéens. Ce médecin avait insisté sur le caractère hétérosexuelle de la transmission en Algérie.
        Hétéro ou homo, le mal est la.
        Il y a des couples ou le mari ou la femme ont été contaminés alors qu’ils sont mariés ! La fidélité est un trésor difficile à préserver .
        Quant à nos jeunes, sincèrement Rabi yastour: la mixité, internet, les chaînes astra…….!

  11. Un Bel Abbesien

    L’article est sur un problème majeur. C’est un problème de santé publique important une vraie charge à satisfaire.

  12. Marwa

    La prévention dit être permanente et les activités des associations versées dans cette lutte aussi sinon on attend les bilans annuels

Répondre