La Voix De Sidi Bel Abbes

Le tracteur algérien Massey Ferguson revient ce lundi .

Créée le 16 août dernier à Alger, la société algéro‑américaine pour la fabrication en Algérie de puissants tracteurs agricoles sous la marque Massey Ferguson entre en production. Selon nos informations, le premier tracteur sortira de l’usine demain lundi 17 décembre. Le PDG du groupe américain est attendu ce dimanche à Alger pour assister à l’évènement, en compagnie de Cherif Rahmani, ministre de l’Industrie.

Cette usine est le résultat d’un partenariat entre l’Entreprise nationale des tracteurs agricoles (Etrag) et l’Entreprise de commercialisation de matériel agricole (Pmat) pour la partie algérienne, et le Groupe industriel AGCO-Ferguson pour la partie américaine. La société, baptisée Algerian Tractors Compagny, produira à ses débuts 500 tracteurs par an d’une puissance allant de 55 à 160 chevaux, pour atteindre un volume annuel de 5 000 véhicules dès la quatrième année. La société a été créée dans le cadre du dispositif 49/51. L’investissement est estimé à 390 millions. « Un pôle régional de matériel agricole sera construit autour de l’usine. C’est le début du redressement industriel », a expliqué une source proche du dossier. L’usine, la première du groupe américain en Afrique, va permettre aux céréaliers algériens de disposer de tracteurs suffisamment puissants pour exploiter leurs terres. La production est destinée dans un premier temps au marché local. Dans une seconde étape, l’usine pourrait exporter vers les pays africains

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=20501

Posté par le Déc 16 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

8 Commentaires pour “Le tracteur algérien Massey Ferguson revient ce lundi .”

  1. gherbi sba

    bonne nouvele pour notre agriculture Le maset ferguson c’est tout une viele histoire.

  2. DOUAR

    c’est un acquis beaucoup plus pour l’industrie mécanique et l’exportation que pour l’agriculture,la terre a bien besoin d ‘une bonne planification et de vrais agriculteurs ,le tracteurs ne manquent pas en Algerie puisque la durée de vie d’un tracteur couvre 2 générations voire plus.

  3. kerroum retraite

    MOI je vous demande bien de détailer si Douar votre réponse je n’ai pas saisi

    • DOUAR

      Salam Si Kerroum
      Depuis 1970 l’Algerie avait bcp investi dans l’agriculture parmi cet investissement ,l’équipement en nombre hyper suffisant de tracteurs et comme cet engin peut vivre 3 ou 4 décennies ,70/100 de ce nbre est encore opérationnel.
      Mais ce que l’agriculture a besoin c’est pas des machines ,c’est de doter les vrais fellahs de terres.le propréitaire actuel, que l’etat lui a doté de terres dans le cadre de la restructuration de l’agriculture de1986 ,ne s’occupe pas de la terre en la cédant à titre de location au vrai fellah.
      esperant que je suis claire…..cordialement

  4. a.Dennoun.

    AU MOMENT OU LA DESERTIFICATION MENACE L’ALGERIE,NOTRE GOUVERNEMENT MICKEY PENSE A CONSTRUIRE DES TRACTEURS.
    LA CHARRUE AVANT LE BOEUF. DESOLANT.
    CES MACHINES AGRICOLES SERONT SUREMENT FABRIQUEES POUR L’EXPORTATION.
    A.D

    • Mohammed.G..

      Abdellah, ce tracteur n’est pas utilisé seulement à des fins agricoles,mais il sert aussi à tirer les bennes à ordures qui sillonnent les artères du Petit-Paris ,pour le ramassage des ordures ???? Du jamais vu….
      Je dirai qu’ils auraient dû faire un partenariat avec une entreprise Américaine pour le matériel concernant l’enlèvement des ordures…….c’est cela dont on a besoin….
      Bonne journée khayi Abdellah !!!

      • a.Dennoun.

        MERCI MOHAMED G. POUR LES DETAILS, J’AVAIS PAS PENSE A SON UTILITE EN DEHORS DE L’AGRICULTURE.
        JE TROUVE QUAND MEME RIDICULE LEUR UTILISATION POUR LE RAMASSAGE D’ORDURES.
        DEZ BARK COMME DIT EL ANNABI
        A.D

  5. hamid

    voila on tue le tracteur algerien cirta qui est competitif pour leur plaisir comme pour la moissoneuse batteuse de cma avec la creation d une nouvelle machine et l usine qui divisee par le mur derlin a l interieur des ateliers ya houari boumediene allah yarhmake

Répondre