La Voix De Sidi Bel Abbes

le timing de mon voyage aux USA était de mauvais augure / Par Kader Dennoun.

10404467_795276270557110_4909863058870065187_n

Notre Bélabésien de Californie, nous gratifie d’une histoire vécue lors des émeutes de Selma qui malheureusement, avaient coïncides avec son arrivée sur le sol de l’Oncle Sam. Cela ne la pas découragé, ni remis en cause son projet de s’installer en terre d’Amériques. Bélabésien dans les tripes, il est omniprésent avec nous malgré la distance qui le sépare de sa terre natale. Au nom de tous les lecteurs de la voix, la rédaction du journal lui souhaite la bienvenue dans la famille des contributeurs.

Aujourd’hui, j’ai vu un film très émouvant: Selma. Et cela m’a fait rappeler que lors de mon premier voyage aux Etats Unis en 1968, j’atterris à New York, Je prends une chambre d’hôtel à Manhattan et deux jours plu tard, Martin Luther King est assassiné à Memphis. Et comme j’avais un billet de bus touristique pour trois mois, mon but était d’aller à San Francisco, destination finale en passant par le Sud des USA. Mais la situation s’est tout de suite dégradé avec de violentes manifestations dans toutes les villes Américaines. Le greyhound bus à destination de la capitale: Washington avait été bombardé par des jets de pierres par des jeunes noirs à l’entrée de la ville. Le pare brise du bus avait volé en Mille morceaux et le chauffeur avait le visage en sang. Il nous a fallu attendre des heures pour avoir un autre bus. Arrivés à la capitale, Il y avait des émeutes en plein centre, les vitrines cassées, l’armée nationale dans les rues, les monuments étaient fermés et off limits, des incendies ça et là. Quelques jours après, j’arrive à Atlanta en passant par la virginie, North et South Carolina, Alabama, le Mississippi et enfin en Georgia. Quelques heures plus tard le corps du King arrive à Atlanta sa ville natale. Des émeutes, repartent de plus belle et là, je me suis dis que le timing de mon voyage aux USA était de mauvais augure. Un jour plus tard, Je vais aux urgences de l’hôpital car j’avais écopé une intoxication alimentaire durant mon odyssée, étant donné que Je ne parlais pas Anglais et avec seulement l’aide de mon dictionnaire Français- Anglais, dans chaque Resto des stations du Greyhound lorsqu’on me passait le menu Je leur répondais : Chicken please. Donc j’ai mangé que du poulet pendant 4 ou 5 jours d’affilé. Suite à cela, je me suis retrouvé à l’hôpital.
Une fois remis de mon intoxication, Je continuais ma route en bus toujours, direction la Louisiane. Le grand état du Texas ou il m’a fallu trois pour le traverser, ensuite le nouveau Mexique, L’Arizona et enfin après trois longues semaines j’arrive enfin à San Francisco. C’était une expérience troublante et inoubliable. Lorsque mes nombreux compagnons de voyage à travers différentes étapes, se me demandaient si Je parlais Anglais ? Je répondais par l’affirmative en disant: yes! Blue Suède shoes, Love me tender, Heartbreak hôtel, Jailhouse Rock. Mes seules paroles en Anglais étaient les titres des chansons d’Elvis et Chicken qui m’a foutu à l’hôpital pour 24 heures.

Voila ma petite histoire de Selma Tewfik… Amitiés Bélabésiennes Khayi.

10926466_765964246821646_5799156210444258119_n

Kader amoureux de la nature Californienne .

553913_429643957136001_449403759_n

Photo prise en 1958 , Kader rêvant de devenir acteur .

11006436_782351411849596_6482844288983235618_n

11016824_785485118202892_3530887059298609210_n

Avec son ami  Robin Williams , star du film Good Morning Vietnam .

200787_311670002262311_1126617527_n

En compagnie de son ami d’enfance , Hadj Belaid Lacarne .

935732_10151475076202483_1086923168_n10628348_746587792092625_7353841351228246893_nKader en vrai Papa cool .

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=59210

Posté par le Mar 13 2015. inséré dans ACTUALITE, EVOCATION. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

19 Commentaires pour “le timing de mon voyage aux USA était de mauvais augure / Par Kader Dennoun.”

  1. OUERRAD en squatteur

    Enfin , j ai pu mettre un visage sur un nom , que je connaissais depuis ma jeunesse .
    Merci pour ce beau recit BEL ABBESIEN de la bas .

  2. Chot lahcene

    un beau visage d’ange ,qui à marqué notre jeunesse à sidi yacine ,malgré les horribles moments passés sous le joug des légionnaires….ensuite je débarque à Stockholm ,ou je rejoint la communauté des belabbesiens ,ou l’on me dit que Kader Denoun vient de partir pour les states ….épris de voyages j’ai voulu aller ,aussi aux states ….le destin a voulut autrement je suis retourné à Paris ….il y a comme ça des icônes de SBA qui sont comme une lumière et un guide pour illuminer notre chemin vers la liberté ….Kader Denoun restera comme un maître guide épris de lumière et de justice pour ceux qui le monde est un petit village ou il fait bon de se promener aller à la rencontre des autres dans l’amour de la fraternité humaine ……Merci Monsieur Denoun Kader …..Allah avec toi

  3. Boudjakdji mohamed

    Mon cher kader, je ne peut que te saluer pour ton courage et ton audace ,rien qu’a lire ton timing j’ai eu froid au dos. Un vrai pionnier de Sidi yacine! je t’embrasse bien fort mon frère.

  4. Hamid Ourrad

    Bonsoir mon ami KADER ,j’ai lu ton timing que j’ai beaucoup aimé,mais bizarre ,il ressemble en quelques sorte au mien lorsque j’ai fais le voyage en tant que directeur d’école à Oued Taourira …..je crois que tu a lu mon récit !!
    Certe ton timing était de mauvaise augure,mais en fin de compte ,tu a bien réussi en Amérique,je crois que tu est un homme comblé,heureux,…..n’est ce pas ….mon ami ?
    Allah ibarek…salut et à bientôt

  5. BENATTOU

    Un grand salut au frère Kader pour cette belle aventure, bien fait pour toi sinon El hadj
    Mohamed va monté au premier étage pour te sanctionner si tu n’a pas réussi.

  6. Amirouche

    Kader Dennoun

    Sais-tu que tu es un artiste ? Jeune ,tu rêvais d’être un artiste mais à nos yeux tu l’ai déjà .
    Quant au « Chicken » ,il faut l’acheter vivant maintenant et le manger dans ta « kitchen »

    Que Dieu te donne longue vie et t’alloue une très bonne santé parmi ta famille .

  7. Douar

    Cher Kader, tu es très photogénique, plus beau que Robin, c’est pourquoi tu rêvais de devenir acteur, mais pour tes amis tu l’es depuis la première photo en noir et blanc. Que Dieu te garde en bonne santé et toujours entourer par tes deux anges. Les salutations fraternelles des Prudoniens à toi et à Abdellah. et à d’autres contrubitions californiennes inchalah.

  8. Mustapha T

    Je suis Bel Abbesien , je ne connais pas Kader Dennoun ( il me semble que c’était un voisin à mon défunt oncle ) . Mais je lui dis chapeau et je salue son esprit aventirier et vadrouilleur . C’est un exemple à méditer pour les jeunes d’aujourd’hui . Il faut qu’ils se bougent !

  9. fils de Dachra

    J’aime les belabessiens
    ceux sont les miens.
    Le rêve américain,
    Le tien, le mien,
    ce n’est rien.

    Ce n’est pas un bien.
    Il atténue les liens.
    Le rêve saharien,
    vaut mieux que le californien.

    Bon courage Mister Kader
    je pensais comme toi naguère.
    Tant qu’à bien faire,
    reviens voir tes frères?

     »Heureux qui comme Ulys a fait un beau voyage,
    Et qui plein d’usages et de raison,
    est revenu vivre auprès de ses parents. »

  10. A.Dennoun

    Salam aux amis de la Voix,
    Merci pour vos commentaires. J’aime le poem de Mr Anonyme.
    merci Kader d’avoir partage ton aventure,tu m’avais jamais raconte cette histoire..
    La mienne n’etais pas aussi dramatic que celle de mon frere quand j’avais decide de le rejoindre a San Francisco.Elle etait un peu amusante.
    C’etait en Juin 81, vol Geneve-New York avec un sac contenant mes affaires personnels et un dictionnaire Francais-Anglais. Un vol de 12 heures. Dans l’avion j’ai remarque 2 jeunes qui parlaient Anglais a d’autres passagers et arabe Marocain entre eux.Une fois arrive et Apres avoir passe le control douanier a J.F Kennedy aeroport,je me retrouve devant des taxis,des bus,des limousines et un monde fou dehors. j’etais desoriente et savais pas comment demander a aller a Manhattan ou j’avais reserve une chambre d’hotel a partir de Paris. J’etais chanceux de rencontrer les 2 Marocains dehors qui etaient sur le point de prendre un taxi. J’ai su plus tard qu’ils etaient les enfants de l’Ambassadeur Marocain a Washington D.C,apres une courte conversation ils m’ont fait savoir qu’ils allaient au meme Hotel. J’etais soulage et je suis partis avec eux. le lendemain matin ils m’avaient accompagne au greyhound bus pour aller a San Francisco, on a echange nos coordonnees et ils ont pris leur bus vers Washington D.C. Ma premiere etape New York-Chicago apres 8 hrs de route avec quelques rapides arrets pour se ravitailler en nourriture et boissons,un bus 5 etoiles,toilettes,sieges pliables et tres confortables. Arrive a Chicago j’ai tout de suite pense a Al Capone. Une pose de 4 hrs dans cette superbe ville,le temps pour preparer un autre bus pour nous les voyageurs et transferer nos bagages.Je voyais des Al Capone partout et des grattes ciel impressionnants tout comme New York.
    Kader disait Chicken moi je disais sandwich et quand il me demande quel genre de sandwich je coince et je montre du doigt vers la nourriture exposee a la vue des clients.
    Au depart de cette ville Un nouveau passager a embarque le bus et prit siege a mes cotes,il a entame une conversation avec moi pour se presenter,j’avais compris a peu pres ce qu’il disait mais le probleme je savais pas comment lui repondre, j’ouvre mon dictionnaire et lui montre les mots et les p’tits phrases, finalement apres 30 mns de torture il me demande de quel pays je viens, je lui dis Algeria, il me reponds « El Djazair » marhaba bik habibi.
    C’etait un autre aventurier Egyptien qui parlait tres bien l’Anglais. De nouveau j’etais soulage.Il allait a Los Angeles ce qui nous a permis de voyager ensemble pendant 3 nuits et 4 jours a travers le Colorado,Texas,l’Arizona et le Nevada, on arrive a Salt Lake city au Utah, de la on s’est separes en se souhaitant bonne chance.
    Apres quelques heures de route je vois une plaque disant « bienvenue en Californie ». Un autre soulagement. Arrive a San Francisco apres 3 nuits et 4 jours de route,je vois mon frere Kader qui m’attendais a la station de bus.Un grand OUF.
    Merci Kader, je te suis tres reconnaissant, je t’aime mon frere,
    Abdallah,

    • Kader Kada

      Témoignages des deux sympathiques frangins de Mamelon me rappelle étrangement les premières impressions du grand Jack London. Abdallah ancien camarade de classe chez Rouchon à l’école Eugène Etienne et Kader l’ami que j’ai connu lors d’une veillée poétique et fraternelle dans la confrérie des Issad. Ce qui se dégage à première vue de ces pérégrinations : la largesse d’Esprit et d’adaptation de ces deux frères. Salutations fraternelles. Kader

  11. Hakem abderrahmane

    la photo en noir et blanc est prise à l’avenue de la gare de l’état là où habitaient les cheminots!c’est mon quartier!c’est vrai à l’époque Elvis Presley et James Dean faisaient des ravages ils étaient à la mode!Merci si Dennoun pour cette rétrospective!

  12. Imène

    Témoignages attendrissants de ces deux frères ..on est tout de suite en plein  » dedans  »
    et on les aime quelques part ..je vous souhaite à tous les deux , d’être trés trés heureux..
    I love you Dennoun Brothers ! Rabbi yahfhadhkoum ..dejà Kader , en première photo avec le chapeau , ressemble à mon frère !

  13. Kader amitiés de ton compatriote Gérard

  14. Hamid Ourrad

    Salut abdellah,Salut KADER ,wach vous allez faire un tour du côté de Sidibelabbes ,cette année ,?tout le monde vous attend,mais venez ensemble. …!comme ça on se raconte tous les anecdotes en direct….
    Mes amitiés

  15. Kader Dennoun

    Bien a vous tous ouled and bnet bladi.
    Je suis profondement touché par vos gentils commentaires.
    Allah yahfadkoum et au plaisir de vous revoir cette annee inchallah.

  16. Kader Dennoun

    Salam Khouya Hoouari, t’as raison j’aurai du commence par mon evasion de Sidibelabbes avec le PRG,les gendarmes et la legion a mes trousses mais il n’est jamais trop tard pour bien faire.je vous embrasse tres fort Khayi.

Répondre