La Voix De Sidi Bel Abbes

Le taux d’analphabétisme en Algérie s’est établi à 14% en 2014

Le taux d’analphabétisme en Algérie s’est établi à 14% en 2014 contre 22% en 2008, a indiqué jeudi à Alger la présidente de l’Association algérienne d’alphabétisation « Iqraâ », Aicha Barki.

Se basant sur des études réalisées par le centre national d’études et d’analyses pour la population et le développement (CENEAP), Mme Barki a relevé, lors d’une conférence sur le statut d’utilité publique des associations, que le taux d’analphabétisme a été ramené à 14% en 2014 par rapport à l’année 2008 où le taux s’élevait à 22%.

Elle a rappelé que depuis sa création en 1990, son association « a contribué à alphabétiser 1.681.000 citoyens dont 1.543.906 femmes ». Le programme d’alphabétisation, de formation et d’intégration des femmes (AFIF) a permis d’alphabétiser, de former et d’autonomiser plus de 23.000 jeunes femmes âgées entre 18 et 35 ans par le renforcement des apprentissages de base, notamment, la lecture, l’écriture, le calcul et la qualification professionnelle pour la réalisation d’activités génératrices de revenus, a-t-elle mentionné.

Ce programme « a permis à de nombreuses femmes à s’intégrer socialement et d’être autonomes quant à leur situation financière par l’accompagnement de

différents dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle ou à la création d’activités à travers l’agence nationale de gestion de micro-crédit », a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, Mme Barki a indiqué que l’association Iqraâ « prévoit l’ouverture de classes d’alphabétisation en langue amazigh à partir de l’année 2015 ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=57592

Posté par le Jan 8 2015. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

10 Commentaires pour “Le taux d’analphabétisme en Algérie s’est établi à 14% en 2014”

  1. Mohand

    Enfin une bonne nouvelle pour clore cette semaine.

  2. Abbassi

    Faut trouver remèdes

  3. Amirouche

    En Algérie la lutte contre l’analphabétisme avance à pas de tortue , selon un rapport du programme des Nations Unies pour le développement notre pays occupait la 94 eme place dans le monde en 2011……. Madame BARKI donne un autre taux !!!! Si ce taux 14 % d’analphabètes serait juste alors il serait plus mauvais et l’Algérie se classera entre 117 et 120 eme dans le monde …..Serions nous les premiers fel chtih wel rdihe ?
    Voici le classement
    1 Géorgie 100,0
    2 Cuba 99,9
    3 Estonie 99,8
    4 Lettonie 99,8
    5 Barbade 99,7
    6 Slovénie 99,7]
    7 Biélorussie 99,7
    8 Lituanie 99,7
    9 Ukraine 99,7
    10 Arménie 99,7
    11 Kazakhstan 99,6
    12 Tadjikistan 99,6
    13 Azerbaydjan 99,5
    14 Turkménistan 99,5
    15 Russie 99,5
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    92 Birmanie 92,0
    93 Zimbabwe 91,9
    94 Algérie 91.8% 4
    95 Seychelles 91,8
    95 Bahreïn 91,4
    .
    .
    .
    180 Afghanistan 28,0
    181 Soudan du Sud 27,0
    182 Mali 26,2

    • Ali

      Mr Amirouche!Si tous les pays ont un taux de 90% c’est normal que l’Algérie soit classée à la 94 place.Le problème n’est pas là mais ailleurs.Il faut se pencher sur le contenu qu’il faut donner à cette alphabétisation en question pour éviter la désalgérianisation dont à parler Mme CH!

      • Amirouche

        @Ali

        J’ai donné un avis , et les chiffres sont là , l’Algérie classé à la 94 eme place après 52 ans d’indépendance !! je pense que la lutte contre l’analphabétisme dans notre pays avance à pas de tortue et encore pour ne pas dire  » à pas de « bebouche » ……..J’encourage bien sûr l’association « Iqraa » à sa tête Mme Aïcha BARKI , mais il faut que l’état s’implique beaucoup plus ,sinon pourquoi des pays arabes sont classés mieux que nous .
        Sallam

        • OUERRAD en squatteur

          Les chiffres ne m ont jamais inspire confiance , quand on travaille sur les statistiques de la wilaya on nous disit toujours de gonfler les chiffres . Une concurence entre les wali , un wali s est meme exclame , tu veux me faire risquer mon poste comme ministrable ?Alors , qu elle parlait d alphabetisation en arabe ; elle a repondu au journaliste , les concernes pourront dechiffrer une ordonnance de leur medecin traitant .Quelle prouesse alphabetisees en arabe et dechiffrer une WASSFA de son medecin , c est un miracle a l A LGERIENNE .Mme Aicha BARKI ?, et quelques uns de ses collegues de cette auguste association , sont devenus SENATEURS , a partir de cette association .

  4. Mohand

    Faut pas casser les crayons de l’espoir.

  5. Mme CH

    Quand on sait que le taux d’analphabétisme était de 85% en 1962, on peut dire que les instances concernées ont fait de leur mieux, c’est très encourageant, mais il reste encore beaucoup d’analphabètes qu’il faudrait prendre en charge…!!!

    Il faut éradiquer ce fléau dans les plus brefs délais…!!!

    Un grand Merci à l’association « Iqraâ » qui fait du bon travail….!!! Je connais des femmes de 65 ans qui sont pris en charge par cette association….! Il n’est jamais trop tard pour apprendre…!!! « Atlobou El 3ilma Mina EL Mehdi ila Ellahdi »

    Bonne soirée à tous et à toutes…!!

  6. SALAH

    qu’entend-on de l’analphabétisme ?

Répondre