La Voix De Sidi Bel Abbes

Le soutien de l’Etat aux jeunes diplômés créateurs d’entreprises se poursuivra

f50189ac1c9df2dc43bed8fa8328d968_L

Le gouvernement s’engage à poursuivre davantage son soutien aux jeunes diplômés créateurs d’entreprises, a affirmé jeudi à Alger le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. « Nous allons, de plus en plus, soutenir les jeunes diplômés notamment ceux qui investissent dans l’économie du savoir à travers la création de startups », a indiqué M. Sellal à l’ouverture des travaux de la tripartite (gouvernement-syndicat-patronat). Le Premier ministre a, à cette occasion, appelé à « mieux » prendre en charge les jeunes entrepreneurs bénéficiaires des différents dispositifs d’aide de l’Etat, car, a-t-il constaté, ils sont « mal accompagnés » dans la création de leur entreprise. M. Sellal a affirmé, par ailleurs, que les jeunes entrepreneurs bénéficiaires de l’aide de l’Etat « remboursent » régulièrement le crédit bancaire qui leur a été octroyé. Certains disent que ces jeunes ne remboursent pas leur crédit, mais l’ABEF (Association des banques et des établissements financiers) affirme le contraire, a-t-il soutenu. L’ouverture des travaux de la tripartite s’est déroulée en présence de membres du gouvernement, du secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd et des représentants du patronat. La réunion est consacrée à l’évaluation notamment, de la mise en œuvre des recommandations relatives au pacte économique et social de croissance.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=54587

Posté par le Sep 19 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Le soutien de l’Etat aux jeunes diplômés créateurs d’entreprises se poursuivra”

  1. fethi

    Au moins ils travaillent Cette aide est utile

  2. OUERRAD

    CACHER LE SOLEIL AVEC LE TAMIS ?
    ET MEME SI ON NOUS DONNE DES CHIFFRES ILS NE SONT JAMAIS FIABLES .
    UNE POLITIQUE SERIEUSE POUR L EMPLOI DES JEUNES EST PLUS DEMANDEE QUE CE BRICOLAGE QUI PERMET A CERTAINS FONCTIONNAIRES DE SE SUCRER SUR LEURS DOS .
    ALLEZ SUR LE TERRAIN POUR VOIR LES FAKAKIRS SUER POUR AVOIR DEUX SOUS . LAISSER AUX GRIFFES DES PREDATEURS ET VOUS DITES ILS NE SONT PAS ACCOMPAGNER .C EST CETTE POLITIQUE ELLEMEME QUI NE TIENDRA PAS TOUT COMME LES PRECEDENTES .
    AUTO GESTION ? LA REVOLUTION AGRAIRE ?LA GSE ? ETC….. OU EST TOUT CELA ? OU SONT TOUS CES BILANS DEPUIS 62 ?
    IL FAUT JUGER §ESTIMER §PRENDRE DES LECONS DU PASSE POUR AVANCER SINON C EST LA …………………………………..?

  3. abbassi hor

    Le meilleur emploi pour ces jeunes c’est de réouvrir les anciennes sociétés telles que LA SONIPEC qui est devenu un dépotoir de saisie de la douane qui ne donne aucune rentabilité ,LA DNC,LA SONATIBA,LA SORECOR , pour le batiment et arreter de donner les projets de constructions à des entrepreneurs suceurs de sang,L’ENAJUC, CPR et autres

  4. abbassi hor

    ABDELMAJID SIDI SAID gagne 30 MILLIONS par mois et n’arrive pas à soigner ses dents, qu’il met un dentier au moins

Répondre