La Voix De Sidi Bel Abbes

Le sentiment électoral des Algériens: Allez aux urnes au lieu de tchatcher.

Une situation inextricable et primordiale interpelle la conscience nationale depuis assez longtemps déjà. Dans moins de deux mois, les citoyens algériens seront appelés, selon les textes de loi, à aller aux urnes pour désigner leur président. Iront-ils en masse à la consultation ou la bouderont-ils ? C’est là une question pertinente, s’il en est, pour la crédibilité de l’entreprise, mais, en réalité, le vrai souci consiste à savoir s’ils possèdent toute la faculté nécessaire pour accomplir ce devoir. Quand, comme dans toute nation où le procédé démocratique n’est pas une vaine notion, il y a dans cet exercice une forte participation de la population, autrement dit, de la masse électorale, au sein de laquelle on compte, d’un côté, les citoyens qui iront déposer les bulletins de vote dans l’urne, et, de l’autre, ceux chargés de préparer et de réaliser cette manoeuvre.

Les Algériens, dans l’ensemble, n’apprécient pas la vie qu’ils mènent, quels que soient l’âge, le sexe ou le statut social. Ils estiment qu’ils sont mal gouvernés, du sommet de la hiérarchie de l’Etat jusqu’à la base, dans la commune, voire le quartier ou le douar. Les plus vieux estiment avoir raté leur vie et les plus jeunes considèrent qu’ils ne possèdent aucune perspective d’avenir dans leur pays, qu’ils aient été formés dans un métier ou sortis d’université. Aucun secteur d’activité ne satisfait convenablement les attentes de ses pratiquants. Les secteurs de l’éducation, de la santé et de la justice sont catastrophiques, alors que le chômage s’amplifie et le coût de la vie devient ahurissant. Mis à part les sociétés pourvoyeuses d’énergie – Sonatrach et Sonelgaz, quand bien même elles s’émaillent en scandales de malversation – les entreprise publiques ne sont pas productives, et ce, quand elles ne ferment pas boutique, alors même que celles relevant du secteur privé ne réalisent pas les produits nécessaires aux besoins des citoyens et ne remplissent pas les contrats de l’emploi. C’est dans ces conditions de déploration et de désolation générale, depuis longtemps, surtout depuis que les avoirs d’hydrocarbures sont faramineux, qu’il est fait signe aux ressortissants algériens pour aller aux consultations électorales. Pour élire les élus locaux (commune et wilaya) ou les députés, les sénateurs (2/3) ou le président de la République.

Personne n’ignore que les élus locaux ne pèsent pas lourd face aux prérogatives des chefs de daïra et des walis, et ce, au moment où les élus du Parlement restent aux ordres de la Présidence. Tant est-il incongru et alarmant que les citoyens se sentent inutiles dans le choix de leurs responsables publics. Ils élisent ainsi des figures qui perçoivent de hauts salaires en plus d’avantages du poste pendant les années d’exercice, et ce, sans même décider, et encore moins faire quelque chose, pour leur destinée ou celle de leurs enfants. Ils sont comme tenus par une corde qui serpente dans les excavations du village, ville ou métropole et qui est attachée à des parois lointaines mais souvent invisibles de quelque administration centrale, dont il est difficile d’estimer les prérogatives ou de contrôler l’activité. On entend parler d’un maire au moment où il est élu et au moment de son remplacement par un autre édile sorti des urnes, sauf s’il risque la taule parce qu’il est impliqué dans une entourloupe concernant un marché local donné à une entreprise privée de réalisation, dans un infime chapitre de prépondérance prévu par le code communal. Il anime les causeries aux cafés, sur le chemin du marché ou dans les abri-bus, sinon, c’est le secrétaire général de sa commune qui tiendra la baguette sous l’ordre direct du chef de daïra.

Il a existé, et il existe encore, des secrétaires généraux d’APC qui ont survécu à un défilé de maires. Pour dire que le maire en Algérie ne représente pas les citoyens de sa commune qui l’ont élu ; et si une génération retient un nom, c’est généralement par rapport à un évènement versatile.  A un échelon plus élevé dans la valeur consultative, relatif aux élus qui conçoivent des lois, les appréhensions sont plus graves, car déterminant les lieux et les enjeux de la nation, mais, cependant, dégoûtant définitivement l’électeur dans sa façon d’apprécier les institutions du pays, celui-ci prenant conscience que les députés ne votent que des textes qui confortent le pouvoir, et ce, sans prendre en charge l’intérêt des habitants. Ils ne réfléchissent pas à des projets sur des réformes concernant l’éducation, par exemple, où cela suscitera un débat de grande envergure au sein de toutes les parties prenantes (parents, enseignants, experts, hommes politiques…), afin de mettre le point sur le cataclysme dans la quête du savoir et de la connaissance et décider ensuite, et une fois pour toutes, des contenus pédagogiques, des méthodes d’enseignement et des processus généraux d’approche de l’école algérienne ; de même, en matière de santé, pour la justice – compte tenu de la mainmise du politique ou de l’argent sale sur ce secteur – d’aucuns estiment que la désignation dans le corps de la magistrature par le système des élections serait plus intéressant, et ce, à plus d’un titre, car cela permettrait de meytre des garde-fous contre toute ingérence dans la souveraineté des instances judiciaires.

Il s’agit, donc, de mettre de l’ordre dans ces contradictions et ces paradoxes, l’urgence étant de réussir à amener le citoyen à avoir confiance en l’Etat, avant que la rupture ne soit irréversible. Pour cela, il faudrait un long cheminement sur la personne avant une action sur les textes ; pratiquement, toutes les expériences électorales, au moins depuis la Constitution de février 1989, qui avait soi-disant instauré la démocratie, ont déçu. Les élus dans toute institution, de la mairie jusqu’à la présidence de la République, n’auont pas été conformes aux attentes de leurs électeurs. Pis, souvent, ils ont agi contre l’intérêt même de ces derniers, preuve à l’appui, entre autres, cet ahurissant dessein de vouloir céder, en 2005, les gisements pétroliers à des entreprises étrangères,  par le biais de la loi sur les hydrocarbures, concoctée par l’équipe de Chakib Khalil, ex-ministre de l’Energie et ex-président de l’Opep. Et ce, sans parler d’autres textes, comme ceux régissant l’investissement avec les deniers publics de la production des équipements ou dans le secteur de la culture…

Nous avons atteint le stade de l’inconciliable entre institutions et citoyens, à tel point que l’idée même d’envisager un choix électoral, quel qu’il soit, est remise en cause dans les plus intimes convictions de l’individu, et ce, quand cette même idée ne tourne tout simplement pas à la dérision. Le citoyen considère désormais cette idée comme un sketch qui n’amuse plus et qui n’incite plus à une participation responsable. La construction de l’individu, homme ou femme, qui élit ou désigne ses  responsables par devoir a trouvé ses limites. L’Algérien a fini par comprendre que lorsqu’il vote, ce n’est pas pour son intérêt, et ce serait naïf de sa part s’il le faisait encore. Cependant, il pourrait être amené à penser, demain, qu’il va élire un président de la République pour balayer toutes les inepties d’un coup de chiffon, en prônant notamment, avant toute action sur les institutions de masse, l’administration, sociale, économique ou politique, la restauration de l’homme. Dans toute la splendeur de sa citoyenneté. Un homme avec le droit de demander des comptes et le devoir de les rendre.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=38262

Posté par le Fév 22 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

40 Commentaires pour “Le sentiment électoral des Algériens: Allez aux urnes au lieu de tchatcher.”

  1. Hassen

    allez parler messieurs les génies Montrez nous la voie

  2. saoudi a

    Si Bouteflika se porte candidat , ce nest même pas la peine d’aller voter. Le jeu sera fermé .je préfére dormir que d’aller voter ce jour là

  3. kaid

    Lisez c’est un article de presse ,pas un communiqué de la houkouma Lisez et ne soyez pas préssé sahbi Vous allez voter ou pas ceci est une affaire perso

  4. BADISSI

    pourquoi les élections ?? ça coûte chère et le résultats est connue d’avance un mandat a vie et l affaire est classée

  5. Djazairi

    C;est toujours le même constat et la même mentalité ,franchement je ne comprends pas comment est-ce que le peuple et les jeunes ( nos enfants ) peuvent s;impliquer si à chaque occasion de vote on leur dit cela ne sert à rien d;y aller .les résultats sont connus dàvance ,elli hadj hadj elli ………
    Et quand les résultats sont communiqués on dit que ce nèst pas correct : il y a fuite de responsabilité,inconscience collective mélangés à la malice et à l`hypocrisie ( hacha ouled el famillia YA KHOUTI KHALLOU NASS ET ECCHABAB ALLER VOTER ET SENSIBILISEZ AUTANT QUE VOUS POURRIEZ CAR IL Y VA DE LÀVENIR DU PAYS `DITES NON OU DITES OUI MAIS ALLEZ Y ET NE DORMEZ PAS POUR ENSUITE ALLER CRITIQUER .

    • medjdoub

      ya Akhi j’apprécie hautement ton sens de la citoyenneté, mais il me semble que tu vis sur une autre planète ou à une autre époque ou les deuyx à la fois. Amicalement

  6. kaid

    chacun est libre mais le devoir est a accomplir

  7. bellaminekarim@yahoo.fr

    pourquoi il existe des élections chez nous ? c’est nouveau .
    au lieu de mettre DJAZAIRI comme pseudo , t’aurais du mettre FLNISTE .

  8. OUERRAD

    Le mal est plus profond qu on ne le pense .La desintegration de ce peuple a commencer avec la France et s est poursuivie apres l independance par la promotin Lacoste .Ce qui manque le plus a mn sens a ce peuple c est le NATIONALISME .Nous autres l avions Acquis aupres de nos PARENTS .Quand la France voulait faire de nous des français ;le soir à la maison mon pere nous enseignait tout le contraire .Seulement un malheur n arrive pas seul ,la guerre entre politiques et militaires lors de la revolution a joue en faveur des miltaires Quand le clan d OUJDA a pris le pouvoir il ne l a plus lache . L INSTRUCTION CIVIQUE n a plus eu de place à l ecole .Car c est tout bebe tout gosse que l on acquiert le sens de la mere PATRIE le sens du DEVOIR le sens du NATIONALISME tout court . Or nos politiques forts de leur pouvoir et a leur tete BOUMEDIENE ont cultive le culte de la personne n ont plus lache le pouvoir et ne le lacheront pa

  9. gamra de sidi khaled

    @ouerrad j’approuve vos dires car vous argumentez

  10. OUERRAD

    suite ;;;S ils esperent que le peuple se souleve casse crie gueule Ils se trompent.Le peuple ALGERIEN n a que trop souffert mais il est BON ELEVE il voit ,regarde, observe et attend son HEURE car il est croyant .Aucun systeme despotique n a perdurer Alors ALLAH YAJ3AL LANA MAKHRAJ quant a cette MASCARADE des presiden tielles S I SEULEMENT les 85 lievres et les boycottants s unissent dialoguent debattent car du debat jaillit la lumiere ;s ils sont sinceres et leur slogan etait L ALGERIE AVANT TOUT ET PAS LEURS POCHES OU LEUR RANCUNE S

  11. OUERRAD

    MERCI DE ME SOUTENIR CAR J AI GROS SUR LE COEUR Et si on se taisait nos idees ne peuvent etre vehiculees analysees verifiees Donc parlons chacun du plus profnd de nos coeurs sans sans insultes sans offenses ALLAH nous a donne cet instrument qu est le PC utilisons le a bon escient il mest arrive de poser une question a quelqu un si se disait connaitre la POLITIQUE question toute simple en somme L ALGERIE a eue3 presidents valables integres sinceres et qui auraient pu guider le vaisseau vers un monde meilleur qui sont ils le debat est ouvert le gagnant aura doit a un BON PRESIDENT POUR L ALGERIE EL HABIBA………LE PERDANT aura un president un frere et un vice president;;;;;;;; a mediter

  12. nasro

    je vous salue Ouerrad pour la sincérité

  13. Djazairi

    ASSALAMLAIKOUM.

    Ce qui me plait dans les commentaires de khouya MEJDOUB et khouya BELAMINE c`,est leur facilité dans les interprétations :
    le premier pense que vis et dans une autre planète et à une autre époque
    Le deuxième pense que je suis FLNISTE .
    mon sens recomman der à quelqu,un d,aller aux urnes pour dire ce qu,il pense ne fait pas denous des extra terrestres ou des dépassés .
    Pour le second je lui dirais simplement que se lever et aller voter et exprimer son opinion nèst pas reservé,en principe ,aux seuls« fnliste» .
    A ce que je sache le vide et la politique de la chaise vide et le « tafrat » sont contre le progrès . Lé`DUCATION RECUE DE NOS PARENTS ,COMME DISAIT KHOUNA OURRED devrait au contraire nous motiver à poursuivre leur combat car il sàgit de combat pour éradiquer le clanisme ,le ben ammisme et la fuite de responsabilités en se refugiant derrière des déclarations fatalistes,
    Le pire est que certaines personnes ne voient que du mauvais alors que ,comparées à certains endroits dans le monde notre pays est ,on ne peut mieux .
    Ce qui ne fait pas de moi un « tout va bien » .Ce que je veux surtout dire c,est ,comme l,avait si bien dit SSI OURRED Soyons responsables impliquons -nous ne laissons pas la place vide il y a de l,espoir et restons vigilants car certaines personnes n,attendent que le désengagement en masse pour justifier leur actions et leurs positions .Assumons et laissons les autres faire leur choix et ne les influoncons pas par ce que nous pensons que les jeux sont faits dàvance .
    Les personnes ayan t une obedience politique cèst une autre paire de manches et je respecterai leur position au cas ou ils suivraient les orientations de leur chef et cèst le jeu démocratique sur terre à moins de me tromper .

  14. Imène

    ok, ok djazairi ! on laissera pas la place vide ..on se conduira en bons citoyens responsables, nous nous impliquerons à fond ! donnez -nous juste le temps d’avaler et digérer la pilule – ô combien amère ! on en a gros sur le coeur, ya akhi.. l’annonce de sellal ( bien qu’on l’attendait un peu tellement on est vaccinés ) nous est resté en travers de la gorge..ouallah el adhim je souhaite un prompt rétablissement à bouteflika, mais pas un 4eme mandat ! le spectre de ghoul, sellal et ses buzz, saadani, etc etc ..wa yemma azizen cauchemar ! ds deux jours ça ira mieux inchallah..le jeu démocratique : khalli el bir beghtah, yarham babak !

  15. Karima

    Les magiciens du monde se disputent nos « SANDOUG-MAGIC (URNES-Magique) » , mais impossible, il n’auront jamais notre secret, ça fait parti de notre patrimoine …

  16. Abbes

    POUR LA PRESIDENCE IL VAUT MIEUX UN BOUTEFLIKA MALADE QU’UN DINOSAURE EN BONNE SANTE ET MOUALFA KHEIR MINE EL TALFA

  17. tewfikhayii

    Salam,
    Ce message est pour l’administrateur.Je voudrai savoir pourquoi la rubrique concernant, la candidature du BRÉZIDÈNE,est suspendue pour les commentaires.Est ce de la censure,résultat de pressions occultes ou bien une initiative de votre part eu égard au Capo tutti capi.Une réponse diligentée par vos soins serait appréciée.Bonne journée.
    Salam.

  18. abbes

    vous pouvez commenter sur les autres articles en déclinant votre nom sahbi

  19. tewfikhayii

    Salam,
    @ Abbès; c’est à moi que vous vous adressez ??????

  20. gamra de sidi khaled

    KHIWANI vous aurez pu que voir d’autres articles fermés aux commentaires et pourtant l’accés a ce journal est libre et je ne le défends pas Tenez ce sujet du vote est adéquat seulement il ya des gens qui insultent et écrivent mal sans apporter des arguments Je vous salue

  21. OUERRAD

    Moi je pense plutot que l administrateur minimise ce probleme ou ce sujet car debattre des elections c est debattre de l avenir de nos enfants et du pays .Quant a ceux qui insultent c est a leur risques et perils car ils affaire a une floppee de gens intelligents integres et de niveau eleve c est ce que j ai constate sur ce site par rapport a d autres bima fiha T S A

  22. OUERRAD

    LIRE ILS AURONT AFFAIRE

  23. OUERRAD

    Allez sur T S A pour lire DJAMILA BOUHIRED

  24. OUERRAD

    J AI COMPRIS JE DERANGE ………..

    • BADISSI

      @OUERRAD
      vous ne déranger personne au contraire vous donner vos point de vue avec respect et politesse , le problème c’est que certains veulent imposer leurs idées, le site appartient a tout le monde ce n’est pas une propriété privée .

  25. Abbes

    vous ne dérangez personne cela fait bien le débat si OUERRED OULD BLADNA

  26. hamid

    @OUERRAD le plus important est d’animer cet organe de sba et la il faut pas quitter le bateau abbassi

  27. Hamid OURRAD

    Y’a si Abbés Bouteflika lui même est un dinausaure et en plus malade,donc à mon avis choisir un dinausaure en bonne santé ,serai préférable aux algériens et nous éviterais les moqueries des occidentaux qui nous font très mal,entre nous ils ont raison de se moquer de nous…..un président par procuration ,c’est du jamais vue.
    Amicalement mon frère

  28. tewfikhayii

    Salam,
    Mr gamra de sidi khaled,mes salutations les plus chaleureuses..Je ne crois pas que le fait de fermer carrément les interventions soit la bonne initiative car les pro-pouvoir et les hordes à la solde du BRÉZIDÈNE trouveront leur bonheur,car il suffirait que l’insulte fuse pour que le dialogue soit tronqué.Je sais que l’administrateur a le droit de retirer les messages qui choquent car, raciste, vulgaire ou non conforme à la politique du site,mais pas les commentaires qui vont pas dans le sens souhaité par le BEÉZIDÈNE et sa horde de racailles.Si c’est le cas,le site perdra toute sa splendeur,ou alors,que les responsables choisissent les sujets bon chic bon genre, et laissent les vrais problèmes se traiter dans des forums,qui cassent les tabous archaiques car il y a péril en la demeure.Si cette censure s’est faite sous pression des autorités,il vaudrait mieux
    aller faire autre chose,car parler des évènements actuels sont plus importants que de parler de GUELLAL,de scouts et tutti quanti,Ces discussions seront les bienvenus une fois, la politique nationale remise sur les rails de la modernité.
    A bon entendeur salut. Khayi gamra de sidi khaled,RABI YAHAFDÈKE.
    Salam.

  29. kaid

    @tewfikkhayi relisez vos commentaires et vous vous direz « tiens j’ai assez »parlé du brizidene Maintenant je vous dis il ya tout dans uns site le scotisme le footetc

    • tewfikhayii

      Salam,
      @ kaid,je crois que j’ai touché une fibre sensible, en faisant allusion au scoutisme.Je crois que vous n’avez pas compris mon allusion.Je ne parlais pas des autres sujets,qui ont aussi le droit de cité dans le forum,mais je trouve inadéquat,de fermer les commentaires,quand des sujets tabous sont évoqués.J’ai toujours su que les organisations de masse,(Scouts,UNJA,UNPA etc…) ont de tout temps roulé pour les locataires d’El Mouradia et du BRÉZIDÈNE,et ce n’est pas un scoop,mais ayez au moins la décence de la mettre en veilleuse,quand d’autres personnes demandent des explications concernant la censure,et je vous ferais remarquer que je n’ai pas assez parlé du BRÉZIDÈNE,car lui et son clan de nuisibles sont toujours là,et pour longtemps encore,si rien n’est fait pour leur barrer la route,et ce n’est pas à vous Ya Si Kaid,de me montrer ce que j’ai a faire ou de me guider,car en mon âme et conscience, je suis totalement contre ce que font nos dirigeants mafieux et je prends Dieu à témoin, de me tenir loin de tout cela. Maintenant si pour vous ce qui se passe en Algérie du point de vue politique, n’est pas important et grave,alors je vous laisse avec vos sujets  »IMPORTANTS »
      Sans rancunes.
      Salam.

      • kaid

        @tewfikkhayi je me suis mal fait comprendre et sachez que je ne suis pas un fan du systéme de boutef Seulement je reste persuadé que le forum nous a permis de poser des tas de doléances et a permis a des anonymes de venir exprés ternir l’image du journal et la je peux vous citer des cas Voila pourquoi on doit conserver cet espace et avancer dans les discussions khiwani moi je suis pas rancunier de personne et j’aime mes fréres abbassis surtout les amateurs deAZNAVOUR

  30. OUERRAD

    Qui a dit que je quittais le vaisseau ;;;Pour une fois que l occasion nous est donnee de dire ce que l on ressent pas possible de s arreter ;;;;;;j ai au plus profond de moi ma ville et personne ne m enlever cette rage de defendre mes idees sur ma ville et surtout sur ma patrie L ALGERIE .

  31. OUERRAD

    Les dinosaures sont plus grands que ceux que vous qualifiez ici .Je n ai jamais lu sur aucun livre que les dinosaures etaient laches hagarines et ecraser les leurs ;ce qui me plait c est qu ils meurent tous ensemble et d un seul coup alors vivement EL INGHUIRADH DES DINO RIENS pour vivre en paix ALLAH IRRAJEL BI INGUIRADHIHIM MIN HAYATINA //////////

  32. OUERRAD

    C est vrai la vie est BELLE il faut un tout POUR FAIRE UNE VIE mais l heure est grave et le sujet le plus preoccupant c est de liquider cette bande de mafia au plus vite .L ALGERIE merite mieux qu une bande de nullards pour decider de l avenir de nos enfants . SELLAL veut se maintenir coute que coute apres tous les degats causes à notre wilaya c est au tour du pays de subir ses manigances Si c etait un homme sense et cela equivaut pour tous les autres de la bande y compris les candidats et la mou3aradha tous complices .Pourquoi le conseil ne s auto saisit il pas pourquoi l injustice n intervient pas si elle veut etre HOURRRRRAH

  33. Zembrito

    Le problème c’est que tous les algériens veulent devenir président,l’impunité ou la rumeur sur les grosses cylindrées ayant versé dans la magouille leur donne des idées et ils commencent déjà à s’initier à la dance du ventre très prisée par le petit peuple.
    Au fait quels sont les critères ,en dehors de ceux imposés par la loi,pour devenir président chez nous ? ailleurs,cela se construit autour de valeurs et de convictions qu’on décline dans l’opposition et avec le peuple,sans relâche et parfois des dizaines d’années pour enfin convaincre une majorité à ses idées et monter sur le haut du podium.Le peuple ne verra là aucun opportunisme mais une volonté patriotique de servir son pays et ses compatriotes.A part d’être algériens comme vous et moi ,qui sont ces personnes qui s’improvisent candidats et en quantité défrayant l’entendement et compromettant la crédibilité de tout un peuple aux yeux du monde ?Personne n’est capable sincèrement d’apporter une réponse ,la seule préoccupation d’une frange de la population composée dans sa majorité de l’intelligentsia de pacotille est d’alimenter la rumeur du sensationnel pour je ne sais quel objectif ,car ils savent qu’ils ne peuvent jamais accéder à ce koursi cher aux martyrs et le peuple algérien ,peuple paisible,ne saurait oublier les endurances qu’il a vécues par l’aventure de certains illuminés.

Répondre