La Voix De Sidi Bel Abbes

Le ravalement de la statue de l’Emir Abdelkader fait polémique

Enduite d’une nouvelle peinture repoussante

Le ravalement de la statue de l’Emir Abdelkader fait polémique selon notre confrère TSA

Beaucoup de passants l’ont constaté : la statue équestre de l’Émir Abdelkader, située en plein cœur d’Alger, rue Larbi Ben M’Hidi (ex‑rue d’Isly) a fait l’objet d’un travail de ravalement pendant ce mois de Ramadhan. Elle a été repeinte en jaune moutarde. Mais le résultat ne semble pas être du goût de la fondation éponyme. Dans un communiqué rendu public ce lundi et repris par l’APS, la fondation Émir Abdelkader a dénoncé le choix de cette peinture « à l’aspect repoussant ».« Gardienne privilégiée de la mémoire de l’Émir […] la Fondation Émir Abdelkader s’élève avec la plus grande énergie pour dénoncer ce laisser‑aller flagrant, cette indifférence générale, qui porte atteinte à l’image du personnage, lequel mérite un tout autre traitement, en cette commémoration du cinquantenaire de l’indépendance nationale, et qui provoque la risée des passants, concitoyens et étrangers, sympathisants des symboles nationaux », écrit la Fondation.Considérant que la main‑d’œuvre « a agi par ignorance », la fondation qualifie d’« indigne » et d’« injuste » le traitement réservé à la statue. Elle regrette que les parraineurs de cette opération n’aient pas fait appel à la direction des Beaux Arts, car « l’expérience et le savoir‑faire de ses experts auraient fait éviter ce massacre qui a consisté à enduire de peinture ce noble matériau qu’est le bronze ». Érigée en 1987, la statue est la seule dédiée à ce personnage à Alger.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=15493

Posté par le Août 14 2012. inséré dans ACTUALITE, ALGERIE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

22 Commentaires pour “Le ravalement de la statue de l’Emir Abdelkader fait polémique”

  1. MOI

    Sans commentaire !!!!!

  2. MOI

    A la réflexion, si !

    Voici quelques astuces récoltées (gratuitement sur la toile) : conseils pratiques pour nettoyer vos bronzes

    Le nettoyage du bronze dépend de l’aspect que vous souhaitez lui donner. Il faut en revanche prendre quelques précautions. Le bronze est une matière vivante qui peut changer d’état si vous lui appliquer des substances acido-basiques.

    1. Pour remettre un bronze à neuf :
    Brosser la sculpture avec de l’eau tiède additionnée d’ammoniaque ou le frotter avec du jus de citron. ( attention, cette opération est délicate, si elle est mal réalisée, elle peut altérer la patine du bronze. Si vous n’avez aucune connaissance de ce genre de pratique, nous vous déconseillons de vous lancer dans cette opération.)

    2. Pour enlever le vert-de-gris
    Si vous constatez des petites taches vertes claires ou blanches à travers les pores de votre sculpture, ne vous inquietez pas ! Bien au contraire c’est le signe d’une bonne qualité du bronze. En effet, il s’agit d’une oxydation normale et naturelle du cuivre. le cuivre étant le principal composant du bronze ( cf. : définition du bronze) Pourt atténuer cette oxydation, il vous suffit de frotter la sculpture avec de l’eau savonneuse additionnée d’alcool ou avec de l’alcool dans lequel on a dissout du sel.

    3. Pour conserver la patine :
    Avec le temps, la patine du cuivre évolue en devenant plus sombre ou plus mat. Il s’agit d’une action chimique résultant de l’altération de l’air avec le bronze. Pour limiter se phénomène, vous pouvez nettoyer votre sculpture à l’eau savonneuse ( savon de marseille) avec une brosse douce.
    Surtout bien rincer et sécher à l’air chaud.

    4. Pour faire briller les bronzes
    Certains de nos clients souhaitent avoir et conserver un aspect brillant de la patine de la sculpture. Dans ce cas, il suffit d’appliquer sur la sculpture une fine couche de cire d’abeille passée avec un chiffon de laine, puis de bien lustrer avec un chiffon sec. »
    Pour conclure, notre éminent « philosophe »Fellag » a dit :

     » Maintenant qu’on a touché le fond, il ne nous reste plus qu’à creuser ! »

    • R. TARI

      Bravo, MOI, pour ces conseils aussi, je dis tout haut, Algérois, Algéroises, à vos brosses et à vos savons de Marseille pour redonner à cette statue, sa splendeur d’antan.

  3. hamidi

    la seule statue de l »Emir abdelkader soumise a une rude ateinte ;il fallait pas s »etonner aprés les profanations des martyrsde la glorieuse révolution de Novembre.

  4. Hamid D de Paris

    C’est très grave ! La médiocrité et l’incompétence s’attaquent même aux morts ! Notre pauvre Emir doit se retourner dans sa tombe !

  5. che

    l’Émir Abdelkader était déjà un fardeau pour certains nostalgiques et pour d’autres aussi qui croyait que l’histoire de l’Algérie avait commencé en 1954.D’ailleurs c’est simple quel aéroport ou ville porte le nom de l’Émir?pour eux c’est un imam ni plus ni moins ,et on essaie de le confiner au niveau religieux ,en baptisant l’université des sciences islamiques de Constantine.Une bonne fois pour toute l’Émir est le fondateur de l’état Algérien.je propose donc a ce que la fondation lance un appel pour des dons du peuple pour rénover la statut et comme cela il va s’approprier la mémoire de cet homme d’état hors du commun

  6. MOI

    En fait, et là je parle sous le contrôle des Algérois qui connaissent mieux leur ville, il y a eu deux statues équestres:
    – la première, ardemment attendue dans les premières années de l’indépendance, et réalisée par des artistes (?) italiens, mais qui a fait tout de suite scandale par ses aspects disproportionnés et sa non-intégration dans la place qui porte le même nom que l’Emir. cette statue, reposant sur un ensemble de marbre blanc flanqué aux quatre coins par des colonnades, a été déboulonnée et aurait , parait-il pris le chemin de Mascara pour y être érigée.

    – la seconde statue équestre de l’Emir, beaucoup plus élancée et adaptée à la perspective de la rue Ben M’hidi et de la place ,a été réalisée par des artistes algériens et repose sur un socle de granit massif orné de bas reliefs décrivant des scènes de combat.
    Ce qui est déplorable dans cette affaire affligeante, c’est l’amateurisme et la désinvolture qui ont entouré cette opération d’entretien de ce monument qui symbolise toute une Nation.
    C’est un patrimoine culturel (une oeuvre d’art publique) qui méritait plus de considération pour le symbole , et de compétence pour la maîtrise d’ouvrage.
    Comment réagir à ce genre d’affaires stupides ? La dérision restant encore notre seule façon pour nous consoler de la bêtise humaine, je suis au demeurant très triste pour mon pays à chaque fois que je prends connaissance de ce genre de nullité !

  7. benhaddou boubakar

    allez pas de polemique pour une simple statut, saha ftourkoum, allah yahfad el jami3, et surtout saisissez l’occasion des derniers qui nous restent de ce mois sacrè! l’an prochain le ramadhan reviendra c’est sur,par contre nous,peut etre oui peut etre non! trex fraternellement mes chers! « takabala allaho syame eljami3 »

    • lectrice sba

      @ Ya Ousdat Si Benhaddou
      Malek Bennabi disait: « La culture n’est pas une science mais une ambiance dans laquelle se meut l’homme qui porte une civilisation dans ses entrailles. C’est un milieu où chaque détail est un indice d’une société qui marche vers le même destin ». Eh bien, oui, cette simple statue , son allure , sa couleur revêt une importance capitale pour l’histoire de notre cher pays, pour notre patrimoine culturel, comme l’a si bien souligné Malek Bennabi, notre grand Penseur.

  8. MIMOUN

    Emir Abdelkader et Abdelhamid Ibn badis ont fondé l’état algérien et peut etre c’est grace à eux que nous sommes rester des musulmans et meritent mieux que boumedienne, boudiaf , benbella et autres

    • Mohamed.G...

      Bonjour,Mimoun,
      Toutes ces personnalités que vous avez évoqué sont d »authentiques figures de l’histoire Algérienne,chacun d’eux luttait à sa manière,mais l’objectif était le même,à savoir l’indépendance de l’Algérie,donc… personne ne démérite!!!

  9. bendouina

    En réalité, les textes condamnent l’idolâtrie, le fait d’ériger des statues de divinités à adorer qui rivaliseraient avec Dieu, comme dans les religions polythéïstes. A la naissance de la religion musulmane, la destruction des idoles est même instituée. Au gré des évolutions des différentes écoles théologiques, cette loi s’est parfois durcie, parfois assouplie. Pour éviter un retour à l’idolâtrie, on est allé jusqu’à interdire n’importe quelle image représentant un objet, un animal ou un humain, au motif que seul Dieu peut créer.

  10. MOURAD

    Si Bendouina Soufiane salam
    Notre émigration était la meilleure parmi les émigrations en france parce que les algériens parlaient la langue française et surtout c’était des travailleurs de qualité et c’est cette qualité qui était recherchée par le patronna français d’autant plus que c’est une génération qui a reçue la bonne éducation Donc cette émigration était aimée par la france et les français et l’hexagone avait un grand intéret. L’ancienne émigration est incomparable avec cette nouvelle émigration sur tous les points de vue tel que la qualité de travail ,le sérieux dans le travail et la bonne éducation Ceux sont ces raisons essentielles qui ont laissé les français admirer et aimer l’ancienne émigration que l’actuelle.Donc si notre émigration est détesté actuellement c’est à cause de notre paresse et notre manque d’éducation et pas autre chose

  11. ONE ! TWO ! THREE

    A polémique stérile, réponse objective : Le chargé des travaux de ravalement de la statue équestre de l’Emir Abdelkader, à Alger, a affirmé que l’œuvre en bronze a été ‘’décapée’’ et recouverte d’un ‘’vernis incolore protecteur’’ et non pas enduite de peinture.
    La Fondation Emir Abdelkader avait dénoncé, dans un communiqué paru dans ‘’El-Watan’’ en date du 14/08/2012, le résultat des travaux de ravalement de la statue équestre de l’Emir, désapprouvant ‘’l’usage d’une peinture’’ pour recouvrir le célèbre monument. ‘’De récents travaux de ravalement de la statue équestre de l’Emir Abdelkader ont eu lieu. Ce monument a reçu, à la surprise générale, une couche de peinture à l’aspect repoussant’’, précisant que ‘’ceci n’a pas manqué de provoquer de nombreuses marques de réprobation, et des témoignages indignés, aussi bien de personnes résidant à Alger, que des quatre coins du pays’’.
    On ne savait pas que cette Fondation était aussi versée dans l’expertise et que son ‘’président’’ (déchu depuis plusieurs mois à ce qui a été dit çà et là mais qui continue à dire des c.) puisse donner des leçons à des spécialistes et se substituer à l’APC d’Alger, ordonnatrice des travaux !
    Le gérant de la société Aquaforce de réhabilitation de monuments, en charge des travaux de ravalement de la statue, insistant sur sa qualité de ‘’professionnel’’, explique que la statue a été ‘’recouverte d’un vernis incolore et protecteur après avoir été décapée de la couche de peinture verte qui la recouvrait depuis 1996’’ et qu’l n’a fait ‘’que redonner sa couleur initiale au monument, et celle-ci va apparaître progressivement dans une quinzaine de jours, le vernis ne servant qu’à protéger la statue des agressions de l’air marin’’. Se disant par ailleurs surpris et étonné par la réaction de la Fondation Emir Abdelkader, il estime qu’il s’agit d’une ‘’opération courante, pratiquée ailleurs dans le monde sur des monuments en bronze brut’’ et ‘’regrette que cette dernière (la Fondation Emir Abdelkader) n’ait pas ‘’réagi au moment du recouvrement de la statue équestre d’une couche de peinture vert-wagon, en 1996, ce qui avait complètement dénaturé l’aspect du monument’’.
    Attendons pour voir qui avait raison.

  12. abbassi

    c malheureux de voir sans rien faire des gens avec leur cannettes et bouteilles de biere chaque soir derriere le mur et quelle mur le mur du cem bensaid bab daya a cela s ajoute le vendeur casse croute le landemain voyer le resulta saletee etc

Répondre