La Voix De Sidi Bel Abbes

Le quartier Hai Houria « CLO » oublié du temps et des pouvoirs publics.

Décidément, le grand quatier Hai Houria, communément appelé CLO, est qui est situé dans la périphérie sud de la ville avait regroupé après les années 75, les populations de l’habitat précaire dit Berraguas, ensuite des lotissements fut crées. Dans l’es faits, le quartier Hai Houria « CLO » est oublié du temps et des pouvoirs publics.  Il est l’un de ceux qui vécurent de très longues et difficiles années, dans la salubrité de la poussière et des nids de poules de ces ruelles, et ce en raison de l’indifférence totale qu’on lui vouait et de son isolement dont il était taxé .Il ne retrouvait son sourire et sa liberté de se placer au même titre que ces quartiers digne de ce nom, que lorsque l’opération de goudronnage fut entamée et transformait de la sorte, le visage défiguré de l’ensemble de ces rues. Cependant, une initiative de rénovation de l’ancien réseau d’alimentation en eau potable que l’on applaudi dans son contexte positif, oblige la population à revivre dans le monde des travaux qui se font anarchiquement. Une fois de plus, et avec un plus compliqué, nous assistons à une forme d’action qui veut que les travaux ne se fassent pas par tronçon, mais qu’ils s’effectuent dans la forme des labyrinthes, ou l’on creuse des canalisations sans finaliser les travaux qui s’y attachent, pour aller vers d’autres endroits creuser et ainsi de suite, créant de la sorte un véritable chantier à ciel ouvert ou l’on ne peut mettre en cause une quelconque démission dans le travail. Il est fort possible que l’entreprise privée Némiche auquel le marché a été remis, semble posséder ses propres techniques de travaux, mais sans chercher à nous y ingérer, le citoyen trouve que cette méthode, semble sortir de l’ordinaire. Ce procédé consiste a creuser des tranchés, puis de les lasser et repartir vers d’autres endroits pour refaire la même chose, créant de la sorte des travaux qui demeurent non terminé en totalité. Alors que l’exploitation par ilot aurait été plus parfaite. En outre ces inexplicable interruptions des travaux qui sont faites, favorise la non accélération de l’élimination du paysage sinistré dont redoutent les habitants du quartier la persistance. Nous signalerons également que les points de piquage au niveau des réseaux secondaires et tertiaires des conduites, ne sont pas protégés et de la sorte sont à la porté de l’insouciance des enfants. Selon l’avis de certain professionnel du métier, l’entreprise devrait utiliser un grillage en plastique en guise de protection des canalisations et qu’un test devrait etre fait pour détecter d’éventuelles dégradations de chaque tronçon .sui occasionnerait les fuites d’eau. Les habitants de la cité de la liberté craignent voir les travaux ne pas se terminer dans les délais et causer des pénuries d’eau avec les périodes chaudes qui s’annoncent…Ils songent également à l’opération de récupération de la tuyauterie de l’ancien réseau, qui va répéter les mêmes gestes de creusage et les soucis qui iront avec.. Ils souhaitent également que l’entreprise finalise, systématiquement, l’ensemble des travaux, dont le goudronnage, afin de faire retrouver au paysage du quartier son aspect agréable auquel les habitants ne peuvent s’en détacher. Quand aux plaques de signalisations de travaux, très utile dans ces cas là, sont elles des objets inexistants chez cette entreprise. ? et les amas de terre qui gênent la circulation sont ils insignifiants ? L’entreprise doit y songer, car tout accident lui serait imputable..

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=4282

Posté par le Mai 16 2011. inséré dans ACTUALITE, SBA VILLE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

5 Commentaires pour “Le quartier Hai Houria « CLO » oublié du temps et des pouvoirs publics.”

  1. Farouh

    Au moin voius etes un journal qui parle de notrre quartier.C’est la vérité que la pluie elle tomebe tu ,ne peux pas marché avec la boue et maintenant que les travau creuse des fossé et quil les laisse et nos enfants ces grace monsieur.il y a aussi l’electricité et il y a les ordure, les travailleurs de la commune il prend la moitié de la poubelle, l’autre tombe partere.et si tu ne donne pas de l’argent il prend pas les saletés

  2. khodja

    droit dans le but les autorites repondent predents a la masse en colere les citoyens de la clo arabes dociles ils implorent dieu merci au journal et a monsieur benkhelouf

  3. sidi djilali

    Dans tot les quartiés c’est kifkif les boubels par terre et sa sent movais c’est sal partout et ce wali pense quoi de la salete

  4. L Berlin

    cest un article tres important le quartier hai el houria cest mon quartier est je laime beaucoup cest malhereux denttendre des choses pareils un message a tous les autorites de prends se problemeon concideration

  5. bel abbes

    c une ville tres belle mais elle est dans des mains mauvaise il ne faut pas laissè c monssieur detruire notre belle ville

Répondre