La Voix De Sidi Bel Abbes

Le nouvel espace culturel de la V.D.S.B.A. Le NADI:(club) NET voit le jour…

Maïssa-Bey

a culture ne s’hérite pas, elle se conquiert. » dit on…A cet effet et en réponse a de nombreuses attentes de nos amis lecteurs,,la voix de sidi belabbes a décidé de lancer un nouveau espace culturel sous forme de club voire de café littéraire iténérant animé par des lecteurs  sous la houllete du journal qui assure le volet organisationnel et autres petites commodités matérielles…. Ce sera autour d’un thé » ou d’un café que s’organisera ce petit conclave Et pour agrémenter ce papier d »annonce officielle Ouvrons une toue petite parenthèse a un de nos confrères qui nous relate sous un autre angle ;ce type d’espace culturel  qui n’est point nouveau sur les bords de la Mekerra;:avec au menu  une tasse de café Mais il est a noter que ce dernier cite sa ville a savoir Saida.qui elle aussi a connu une expérience en ce sens Suivons le

Une tasse de café ! Voilà une expression dont la charge sémantique – linguistique, philosophique voire générative -, qui mérite plus qu’un espace de colonnes journalistiques (loin de nous la prétention d’oser nous hasarder dans une telle aventure réservée aux initiés…) porte en elle plus d’une éruption régénératrice… De la torréfaction subtile de nos grand-mères qui utilisaient ingénieusement leurs Tagine et Kanoune d’où s’en dégageait une senteur exotique plus qu’ensorcelante notamment en période enivrante de Ramadhan – ne garde-t-on pas une « nostalcafé «

karim ould ennebia

devenue comme un mythe des mille et une tasses… ! – aux épiciers torréfacteurs parfumés à longueur de journée par les marques les plus aromatiques de cette boisson favorite, plusieurs eaux ont alimenté et coulé sous les bras des machines de presse de ce dynamisant… ! Chemin faisant, ce contenant de vertus et méfaits2, se verra glorifié par le baptême du « café de la Place du Palais-Royal «3! Un » Café littéraire «, un espace, un refuge, une bouffée d’oxygène, un bouillon culturel et intellectuel où trouvaient du plaisir et de l’opportunité spatiotemporelle à se regrouper les gens de Lettres et de culture…Ainsi, et au fil des grains dorés des sabliers de l’activité intellectuelle caractérisant la civilisation humaine, cet espace s’est imposé comme un site incontournable tant dans l’échange et le partage que pour régénérer et promouvoir la création artistique en général et littéraire en particulier… La ville des eaux, où s’étaient abreuvés « (…) De Jules Verne à Habib Sayah en passant par Guy de Maupassant, Isabelle Eberhardt, Nadia Ghalem, Arezki Mellal, Danielle Djamila Amrane-Minne, Aïcha Bouabaci, Achir Kerroum et Abdelkader Khelil. Saïda, vénérée, étalant sa beauté et résistant aux convoitises. (…) Une pléiade d’auteurs qui consacrèrent le berceau de leur enfance, exprimant entre les lignes de leurs productions littéraires un attachement indéniable au passé, au présent et à l’avenir de Saïda. Le rayonnement de ce que fut leur ville est repris dans une forte émotion nostalgique mais aussi empreint d’une espérance à chaque fois renouvelée » 4, ne pouvait demeurer sourde, tentée par le chant envoûtant des sirènes momifiées dans les étalages poussiéreux des bibliothèques colonisées par les toiles d’araignées… Digne mère ayant enfanté sur ses pages des plumes phares et fertile mer ayant offert sur ses rivages de superbes perles rares, elle ne pouvait que donner, encore une fois, une renaissance d’un petit coin phénoménal au sein de son théâtre régional, arraché au calendrier tumultueux de l’actualité sociopoliticofinancière, une louable initiative perçue, conçue, pensée et pansée par des Gens de Lettres entre autres: le directeur du Théâtre Régional de Saida, le Dr OUARDI Brahim et l’écrivaine BOUABACI Aicha… En effet, Si « Les années lumière de l’apogée culturelle de la ville nous sont remémorées à travers les écrits littéraires, comme pour nous suggérer implicitement que ce passé, pas si lointain, pourrait être ressuscité. L’espoir est permis. Il suffit de croire fortement au rêve heureux, celui des enfants de cette citadelle de toutes les convoitises. L’histoire de toutes les villes est une histoire d’élite, de conception avant-gardiste, de gestion dans le temps et le lieu de communication et de rapprochement des uns des autres, pour la même cause : construire ensemble nos rêves collectifs.» 5, ce Café Littéraire, qui a, chaque première semaine du mois du semestre écoulé, invité des plumes telles que : BOUABACI Aicha, ZAKAD Abderahmane, MAKHLOUF Ameur, BOUZIANE Benachour et récemment HAMID Grine, non seulement illuminera les sentiers de la gloire mais contribuera, par sa pierre angulaire ajoutée à l’édifice, à la restauration des ruines d’un âge d’or communément appelé « Les Années Soixante Dix » ! Et comme il n’est pas interdit de nourrir l’espoir d’un horizon meilleur, « On doit continuer à chercher pour trouver. Quand le soleil se perd dans la nuit, l’espoir guette un reflet » 6, de telles initiatives, plus que vivifiantes, qui investissent pour tout un projet de société en manque de repères, doivent susciter non seulement

ahmed-khiat

l’admiration voire l’encouragement de la société civile mais principalement et « obligigatoirement » la foultitude des intellectuels dissouts dans la plèbe anonyme à la quête insatiable pour farcir les tubes digestifs « Ce n’est pas le champ qui nourrit, c’est la culture » 7 … Sinon, et Dieu Tout Puissant nous en préserve, « Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre » 8… !? Bon courage et bonne continuation pour les hommes et femmes qui travaillent et prennent de la peine pour maintenir allumée, dans les bas fonds ténébreux, la bougie de l’espoir…Amen ! conclut  il .Pour notre part et toujours armés de notre humilité et modestie nous ajoutons dans notre agenda ce nouveau espace après l e lancement du S.B.A  Samedi Bel Abbésien dont les actes ont traversé la méditerranée en décembre 2011 Suivi des rencontres de B.E.S.S M.A. NET….et puis  de  l’espace dit D.A.Y.F au total plus de 190 contacts avec les lecteurs ici et a l ‘étranger ou la voix de SBA est très lue.NADI NET vient donc de se draper d’un manteau verdoyant du printemps et s »apprête lui aussi a tisser de nouveaux liens Point n’est donc besoin de relater plus sur ce nouveau espace qui puise sa force dans les potentialités humaines les plus fidèles au journal et surtout  demeurant respectueux de sa ligne éditoriale vulgarisée dés le lancement  de la  V.D.S.B.A. mai souvent interpellé pour répondre aux exigences formulées dans son forum en ligne Et également aux voeux  réalisables de nos lecteurs avec toute la portée lointaine de la dimension humaine et de civilisation que requiert cette noble entreprise….avec un arrière fond de regard insatiable d’un bon nombre de lecteurs vers d’autres horizons plus fascinants et plus radieux.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=26793

Posté par le Mai 11 2013. inséré dans ACTUALITE, CULTURE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

23 Commentaires pour “Le nouvel espace culturel de la V.D.S.B.A. Le NADI:(club) NET voit le jour…”

  1. belamri abdelkader

    Il n’est point utile,pour saluer cette initiative incontournable et prévisible,d’user de mots savants pour exprimer sa satisfaction.Cette rubrique littéraire ,je suis convaincu, qui est ouverte aux initiés, permettra ,avec une gestion intelligente et pédagogique ,d’interesser et inciter les novices ,comme moi, de s’adonner au gout de la lecture des productions littéraires,mises à mal avec toute cette consommation effrenée de nouvelles technologies.
    La lecture sur le support traditionnel (livre ) a une saveur particuliere de par l’odeur du papier,du plaisir de la recherche de la page perdue,de l’épaisseur du contenu consommé,des efforts à consentir pour mémoriser les mots et les passages litteraires qui auront imprégné notre esprit etc.. Bienvenue à cette nouvelle rubrique et bonne chance.

  2. nasro

    belamri tu est toujours la jette un oeil sur bel abbes info et tu verra car on a besoin de gens pour ouvrir un site qui s appelera bientot bel abbes jet

  3. GRACE

    Bonsoir,
    Si on pouvait appeler cette initiative culturelle ou rubrique litéraire  » nouvel espace culturel de la VSBA », j’y adhère volontiers sous réserve de l’autorisation de Mémoria, bien entendu.

  4. samia

    la voix de sba a certainement acquis une expérience dans les rencontres qu »elle initie Personnellement avec face book et des amis je suis de prés je souhaite la réussite totle et j’endoute pas avec la composante qui gravite uiilement.

  5. messafer ft sba

    la voix de sba c’est la sincérité des actes pas de recherche de voir un wali ou un chef exécutif par des arrivistes.c’est la force de ces gars la .

  6. kaddous cv sba

    bonne chance voix deSBA

  7. Gamra de sidi khaled

    une autre activitéqui rayonnera avecdesgensdynamiques et des intelctuels de partout surtout avec nouar m belamri ghalouni khiatkarim dix bonne continuationvoix de SBA

  8. Ahmed Khiat

    Initiative louable et prometteuse. Souhaitons longue vie à cet espace culturel.
    Bon début; bonne continuation.

  9. messafer ft sba

    Des personnalités comme vous vont donner un répondant a ce nouveau espace qui devra etre régulier sinon ce sera voué a lechec.

  10. HAMID OURRAD

    Tres bonne initiative……UN espace culturel qui j’espere donnera un sang nouveau et un second soufle a notre SIT,un grand bravo a M Kadiri

  11. mokhtar

    je suis très optimiste selon les anciens échos de vos rencontres

  12. Péas

    Un nadi .net qui est le bienvenu et je remercie les initiateurs de cette merveilleuse idée ! Espérons, comme le disait Cicéron le Romain dans ses oeuvres philosophiques,que : »Un champ aussi fertile soit-il,ne peut être productif sans Culture et c’est la même chose pour l’humain sans Enseignement ! » Bonne soirée !

  13. péas 2

    Et ce nouveau club a t »il débuté?

    • belamri abdelkader

      Il a débuté avec une zerda chez notre ami Cheniti Ghalem et un parterre rehaussé par des invités de marque (attendre le compte rendu de la rencontre ),ce qui prélude à une suite positive et j’espere interessante inchaallah.

  14. BENHADDOU B

    sincerement mes chers amis,on doit comme mème savoir à qui on a affaire,les pseudos s’accumulent et on a peur d’entrer en litige avec des personnes qui risquent de creer un peu de polemique; encore une fois,1000exuses! tres fraternellement

  15. Karim10

    Pourquoi mon commentaire a été suprimé ? SVP donnez-moi une explication !

    • Bonsoir Mr Karim;
      Aucun de vos commentaires n’a été supprimé par notre équipe, et je viens à l’instant de confirmer cela avec eux. A quelle heure votre commentaire a été posté ??.
      Merci.

      • Karim10

        Merci Administrateur pour votre prompte réponse.
        J’ai posté mon long commentaire cet après midi vers 15h dans la rubrique Club net.
        Mr kadiri que je remercie aussi vient juste de m »appeler.
        Finalement ! J’ai confondu les deux rubriques (celle d’hier et la récente).
        Mon post et bel et bien « ici » .Excusez svp un Karim10 fatigué d’une Histoire pas nette !
        L’Histoire « retiendra » que je suis tombé à point .Bravo ! l’équipe vdsba ! Encore sorry !
        Merci à toute l’équipe!

  16. HakemA

    Mon commentaire et celui de mr kadiri ont été également supprimés!

    • Mohammed.G..

      Bonjour Mr Hakem.A,

      Il me semble que votre commentaire n’a pas été supprimé , mais plutôt vous l’aviez posté dans la rubrique ‘ En absence des piscines ,des enfants algériens risquent leur vie dans les mares d’eau ‘ du 13 Mai 2013, ainsi que le commentaire de Mr Kadiri !!!
      Bonne journée Khayi !!

  17. Bonjour,

    Je salue fraternellement ces RV de la culture à Sidi Bel Abbès. Très franchement, c’est sur intéressant et réjouissant de voir de si belles initiatives.

    Amitiés

  18. abbes

    Aviez vous Madame tout parcouru je dirai vu toutes les rencontres et partages celles de Monique rivet ,Alph soria Maisa Bey Mireile Nicolas KHIAT HANI ROUAI AMINA…ETC.

Répondre