La Voix De Sidi Bel Abbes

Le Musée de l’Homme de Paris se dit « prêt » à restituer les 36 crânes de chouhada de la résistance algérienne

Le Musée de l’Homme de Paris s’est dit mardi « prêt » à examiner « favorablement » la demande de restitution des 36 crânes de chouhada, résistants algériens morts au champ d’honneur au début de la colonisation française, conservés depuis plus d’un siècle.

« Nous sommes prêts à examiner favorablement la demande de restitution des crânes des Algériens, conservés dans notre musée », a affirmé mardi dans un entretien à l’APS le directeur des collections au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) de Paris, Michel Guiraud, qui a souligné qu’il n’y a « aucun obstacle » juridique pour leur restitution.

Ces restes sont « nommés » (identifiés), donc « nous les considérons forcément qu’ils peuvent sortir du patrimoine et nous attendons seulement des décisions politiques », a-t-il précisé, avertissant qu’il y a cependant « un chemin à prendre » sur le plan procédural pour que la demande soit prise en considération.

« Pour leur restitution, il y a un chemin à prendre. Nous reconnaissons le droit de la famille et celui des descendants relayés par leur Etat », a-t-il dit, soulignant que les demandes « doivent passer par le canal diplomatique et non pas par une association qui n’a pas un droit particulier par rapport aux restes humains ».

Une pétition en ligne a récolté 1600 signatures

Une pétition a été lancée, rappelle-t-on, en ligne pour la restitution de ces restes, dont l’objectif est de les rapatrier en Algérie pour « y recevoir une digne sépulture ».

La pétition, qui avait déjà été lancée en 2011 mais restée sans suite, a collecté, à la date du 7 juin 2016, environ 1600 signatures.

Le directeur des collections du Muséum, qui a indiqué par ailleurs que la grande majorité des restes humains conservés au musée proviennent de France, a démenti l’information faisant état d’une mal conservation des 36 crânes de résistants algériens.

« Nous rejetons en bloc l’argument que les restes sont mal conservés. Ils sont conservés dans ces boîtes neutres, qui sont d’ailleurs chères, pour éviter toute détérioration », a-t-il affirmé, soulignant que tous les restes humains sont conservés « de la même façon » et « selon les normes de conservation ».

Les 36 crânes, des dons provenant de médecins militaires à l’époque de la colonisation, sont effectivement conservés dans des boîtes de carton appropriées entreposés dans une armoire métallique fermée hermétiquement, a constaté le journaliste de l’APS sur place.

C’est dans une déclaration à l’APS, en 2011, que le chercheur en histoire, l’Algérien Ali Farid Belkadi, avait révélé, rappelle-t-on, que les restes mortuaires d’Algériens, ayant résisté à la colonisation française au XIXe siècle, avaient été retrouvés au MNHN de Paris.

Spécialiste de l’histoire antique et de l’épigraphie libyque et phénicienne, qui s’intéresse également à la période coloniale, M. Belkadi avait précisé que certains fragments de corps étaient conservés au MNHN de Paris, depuis 1880, date à laquelle ils sont entrés dans la collection « ethnique » du musée.

   Seul un accord entre l’Etat algérien et l’Etat français

Les restes, des crânes secs pour la plupart, appartiennent à Mohamed Lamjad Ben Abdelmalek, dit Cherif « Boubaghla », au Cheikh Bouziane, le chef de la révolte des Zaâtchas (région de Biskra en 1849), à Moussa El-Derkaoui et à Si Mokhtar Ben Kouider Al-Titraoui.

La tête momifiée d’Aïssa El-Hamadi, qui fut le lieutenant du Cherif Boubaghla, fait partie de cette découverte, de même que le moulage intégral de la tête de Mohamed Ben-Allel Ben Embarek, lieutenant de l’Emir Abdelkader.

En 2011, le directeur des collections au MNHN, Philipe Mennecier, (parti à la retraite), avait également confié à l’APS que « rien n’empêcherait le rapatriement de ces restes mortuaires ».

« Il suffit que la partie algérienne en formule la demande », avait-il affirmé, précisant que « seul un accord entre l’Etat algérien et l’Etat français pourrait faciliter la démarche de rapatriement ».

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=68402

Posté par le Juin 7 2016. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “Le Musée de l’Homme de Paris se dit « prêt » à restituer les 36 crânes de chouhada de la résistance algérienne”

  1. Mme CH

    Alors, qu’est ce que vous attendez pour formuler la demande officielle de rapatriement des crânes des combattants algériens morts au champ d’honneur…???

    Par ailleurs, je ne vois pas pourquoi le colonisateur barbare a pris ces crânes avec lui…dans quel but…??? Est-il fier de les avoir décapités…??? Pourquoi, il ne les a pas restitués à leurs familles ou tout simplement enterrés…!!! Ah! Les criminels..quelle horreur….et dire qu’ils sont venus nous cifiliser….euhhh nous civiliser…quelle civilisation…..!!!
    En principe, ils doivent les restituer sans aucune condition ou accord, puisqu’ils disent qu’ils sont identifiés…!!! Toutefois, l’Etat algérien doit faire le nécessaire pour les récupérer, mais sans aucune contrepartie…!!!

    Allah Yarham Chouhadas.

    Saha Shorkoum

  2. Mme CH

    « France : à l’approche des présidentielles, les musulmans de plus en plus ciblés » (9 juin 2016, Radia Touri , TSA)

    Sans surprise, c’est Nicolas Sarkozy qui a donné le ton. Hier soir, le président du parti Les Républicains (ex-UMP, droite) a prononcé un discours présenté comme « fondateur » sur les valeurs de la France. L’ex-président français, très fortement pressenti comme candidat aux prochaines élections présidentielles, a surtout profité de ce discours pour réaffirmer que la France est un « pays chrétien […] que doivent respecter ceux qui veulent y vivre ». Nicolas Sarkozy a aussi estimé qu’« il y a un risque d’affrontement si la République ne reprend pas les choses en mains et ne fait pas respecter les règles communes à tout le monde ».

    L’attaque est à peine voilée et vise sans ambages la communauté musulmane, qui sera en outre directement ciblée par Sarkozy dans le discours lorsqu’il affirme : « Nous devons urgemment fixer les règles d’un nouvel islam de France ». Le discours de l’ex-chef d’État a d’ailleurs suscité la condamnation du secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM). Selon Abdallah Zekri, Nicolas Sarkozy « attise le feu » contre les musulmans. « Parce qu’il y aurait 1% de gens qui ne respecteraient pas les lois de la République sur 5 millions de musulmans, il y aurait un risque d’affrontement ? C’est lui qui, manifestement, cherche l’affrontement », a déploré Zekri, dans des propos rapportés par Ouest-France.

    L’islam a depuis plusieurs années représenté un point d’ancrage dans la rhétorique de la classe politique française. Cette rhétorique ne cesse cependant de dégénérer ces derniers mois, notamment après les attentats du 13 novembre, lorsque l’amalgame entre islam et terrorisme s’est de manière subconsciente définitivement installé.

    Plus inquiétant, l’amalgame n’est plus le fait des partis de droite et d’extrême droite en France, mais aussi celle du gouvernement français, pourtant de gauche. En témoigne le projet de la loi de déchéance de la nationalité pour les binationaux proposée puis au final retirée par le gouvernement, qui visait de manière quasi-exclusive les français de confession musulmane. Le gouvernement se garde également de condamner fermement les propos islamophobes, devenus de plus en plus nombreux.

    Conséquence de la stigmatisation, le nombre d’actes islamophobes en France ont augmenté de 223% en 2015 par rapport à l’année d’avant, et les menaces à elles seules ont bondi de près de 300%. Une situation qui n’est pas appelée à s’améliorer à l’approche des élections présidentielles, où inévitablement l’islam sera plus que jamais destiné à devenir un des grands thèmes des élections, avec les inévitables dérapages qui accompagnent l’évocation de ce sujet sensible.

    Un autre symbole de la dégradation de l’image de l’islam en France est la réaction épidermique du maire de Bordeaux, Alain Juppé, à la publication d’une capture d’écran d’un faux tweet dans lequel il souhaite « un très bon ramadan à tous mes frères et sœurs en islam ». Pourtant réputé modéré dans ses positions vis-à-vis de l’islam, le candidat à la primaire de droite avait immédiatement annoncé qu’il allait porter plainte contre X, tout en insistant qu’il était « toujours catholique ». Il annoncera finalement plus tard que la plainte allait être retirée, après avoir découvert que l’auteur de la blague n’était autre qu’un jeune lycéen.

    Alain Juppé aurait-il eu la même réaction viscérale si le farceur lui avait attribué une confession religieuse autre que musulmane ? La question mérite d’être posée, et en dit long sur la perception actuelle de l’islam en France.

    Pourquoi, ils ne disent rien sur le CRIF et les sionistes francs- maçons qui gouvernent la France…???

  3. Mme CH

    Pourquoi ils ne disent rien sur les atlantistes….???? « Sont Atlantistes tous les collaborateurs européens de la vision hégémonique des États-Unis et de son idéologie propre qui répond au doux nom d’impérialisme. Autrement dit, l’Atlantisme est l’idéologie des exécutants serviles de l’idéologie impériale américaine ; elle lui est subordonnée et ne tire de sa soumission que les miettes de l’empire tombées à terre après le festin des empereurs………..C’est une idéologie mineure dans l’idéologie majeure. Elle est à la fois honteuse et conquérante : honteuse parce qu’elle ne joue jamais que les seconds rôles ; conquérante, parce qu’elle emprunte à son maître d’outre-atlantique ses visions hégémoniques délirantes et toutes ses caractéristiques totalitaires.

    C’est un totalitarisme dans le totalitarisme, une domination de dominés, un impérialisme de serfs et d’esclaves passés maîtres dans l’art de se soumettre. Parler de l’Atlantisme européen c’est parler du projet impérial américain et réciproquement. La seule chose qui les distingue est leur place dans la hiérarchie totalitaire : le premier n’est que l’émanation du second, ne se définit que par lui, se contente de l’imiter et lui obéit en tout ; il n’est, en revanche, son égal en rien.

    Chaque continent a ses collaborateurs au service de l’impérialisme américain, chaque zone d’influence de ce dernier a son atlantisme à lui. Nous aurions pu ainsi nous contenter d’évoquer les caractéristiques totalitaires de l’impérialisme américain pour comprendre l’Atlantisme. Mais, la position de subordination que les Européens ont adopté par rapport à leur modèle nord américain est le résultat d’un choix de nos élites auquel nous devons nous confronter directement, plutôt que de rejeter toute forme de responsabilité sur l’oligarchie américaine. Prenons notre part de responsabilité, voyons-nous tels que nous sommes, accomplissons un travail d’introspection nécessaire avant de relever la tête et de retrouver notre dignité. Car, avant de pouvoir se rebeller contre ses maîtres, il faut se percevoir comme esclave et reconnaître la part de consentement et de lâcheté qu’il y a dans cette situation…… (G. de Rouville, 13 octobre 2012, Le Grand Soir)…???

    Pourquoi ils ne disent rien sur l’Otanisation de FaFa…??? « En son temps, le Général de Gaulle s’était retiré du commandement intégré de cette organisation la considérant comme attentatoire à l’indépendance de la France. En y rajoutant la mise en place d’une caserne allemande en France, le drôle de l’Elysée est entrain de nous préparer à des guerres nouvelles y compris en Europe ou aux confins de celle-ci.

    Des guerres ou des opérations dites de maintien de l’ordre assurant la pérennité du capitalisme atteint dans ses fondements et qui aura besoin de nouvelles forces pour dominer militairement et pour empêcher toutes aspirations de dépasser ce système abhorré par des populations de plus en plus nombreuses à le contester.
    Obama ne veut plus faire le sale boulot tout seul et il est craindre que notre retour à l’OTAN sera pour aller sur tous les théâtres d’opérations pour les besoins des multinationales.

    La paix ne peut venir d’un renforcement militaire de l’Europe, la paix viendra de l’amitié entre les peuples et pourquoi ne pas faire des casernes comme celles d’Ilkirch, des lieux de paix et d’amitié entre les peuples.
    Attention à ce que le drôle de l’Elysée ne nous fasse pas comme Napoléon le Petit, des guerres et au bout la défaite de la France : Rappelons comment cela s’est terminé avec Bazaine. La déchéance de Napoléon 3 et celle de la France.

    L’histoire ne se répète pas dit-on mais elle peut bégayer. » (OTAN EN EMPORTE LE VENT, Oise-bernardlamirand..)

    Allons les gars un peu de retenue , votre sale jeu est connu de tous maintenant, sauf des benêts et des voyants-aveugles.bien sûr….!!!

    Saha Ftorkoum, même si le menu n’est pas à mon goût…!!!

  4. Ayadoun Sidahmed

    SALEM il est temps de restituer cela ALLAH YERHAM ECHOUHADA

  5. Bouchentouf

    Salem Ils attendent peut être que quelque chose du ciel leur tombe sur la tête nos crâneurs fétichistes de Zaouïa pour enfin réclamer les reliques de nos valeureux martyrs [ Allah yarhamhoum] et leur donner une sépulture qu’ils méritent au nom de la mémoire collective de la lutte anti-coloniale du peuple Algérien, les Kanaks calédoniens l’ont fait en 2014 pour le chef de guerre nommé « Ataï », pourquoi pas nous autres ? À moins de vouloir falsifier notre histoire, c’est attristant de constater que cette demande de restitution vient d’une association qui n’a aucune chance d’aboutir si ce n’est de réveiller les consciences, tant mieux dirais-je. C’est affligeant de voir aussi que depuis 2011, cette démarche honorable n’a reçu que 1600 signatures, les morts, qu’est ce qu’on à faire des morts semblent dire nos mort-vivants de gouvernants, les morts sont la mémoire de notre passé et un peuple sans passé c’est comme arbre sans racines au moindre coup de vent, il tombe. Au nom du droit et de la morale on doit tous condamné le système colonial et son corollaire l’esclavage. La colonisation Européenne vue à travers la mission civilisatrice de la France, fût avant tout une source de violence, de crimes, d’horreurs comme ces crânes qu’on dissèque pour mieux comprendre ce qui se passe dans le ciboulot de ces révoltés qu’on disait de race inférieure, au mépris des droits de l’homme dont cette même France revendique la paternité. « Les races supérieures ont sur les races inférieurs un droit qu’elle exercent et ce droit par une transformation particulière (colonisation), est même un droit de civilisation » voilà, en propre termes la thèse de Jules Ferry qui envoie la France guerroyer pour apporter aux races inférieures les bienfaits de sa civilisation en occultant que ces peuples moins avancés qu’elle surement à l’époque, avaient leur propre civilisation, leur propre personnalité, avaient un grand développement de moralité et vertus sociales …. On sait ce qu’il en advint de cette thèse que l’on qualifierait aisément aujourd’hui de raciste …… La violence, les crimes déchainés, l’oppression, le sang coulant à flots, parler à ce propos de civilisation c’est joindre à la violence, l’hypocrisie comme encore de nos jours dans les conflits du moyen-orient. Maintenant qu’ils sont identifiés c’est aussi aux descendants s’ils en existent encore, de s’approprier du dossier pour le faire aboutir la démarche comme nos amis Kanaks. Saha CH’ribetkoum

  6. elhadj abdelhamid

    Bonjour
    A mon humble avis, la restitution des « reliques » n’est ni nécessaire ni suffisante pour permettre de s’acquitter du devoir de mémoire qui incombe à tous. A ce titre, je suis rassuré de voir, par exemple, au Musée du Moudjahid de Sidi Bel-Abbès, le portrait de Boubaghla trôner au milieu de celui de l’Emir et d’autres Chouhadas. Mais, parmi nous tous, toujours par exemple,combien se sont-ils recueillis sur la tombe de l’Emir à El-Alia depuis que sa dépouille a été rapatriée de Syrie.
    A propos de la Nouvelle- Calédonie évoquée par notre ami Bouchentouf que le salut lui soit au passage, les Kanaks étaient bien tranquilles sur leur île, possession anglaise puis française, jusqu’à l’arrivée des… « Algériens du Pacifique» et des Communards déportés ensemble au « Caillou » du bout du monde. Ces Révolutionnaires algériens et parisiens ont été, à l’évidence, les instructeurs de leur première insurrection .
    Une histoire d’amour aurait uni, sur l’île du Pacifique, deux déportés, l’Algérien Boumezrag, frère de Cheikh El Mokrani et la Communarde Louise Michel, institutrice. Cette idylle est digne du fabuleux roman Paul et Virginie. Louise Michel, née en 1830 ( date algérienne prémonitoire ? ), embarque, pour la Nouvelle-Calédonie, sur …La Virginie !
    Dans le même registre, « La grande évasion », authentique, en 1881, du déporté Aziz, fils du Cheikh El Haddad, compagnon de Cheikh El Mokrani, de l’île-pénitencier jusqu’en Arabie en passant par l’Australie et l’Egypte, est bien plus émouvante que celle du bagnard « Papillon » de la Guyane. Son frère aîné M’hamed s’évadera, à son tour, en 1886. Aziz mourra à Paris, en 1895, dans les bras de son ami, le Commandant Communard Eugène Mourot. Son corps est rapatrié en Algérie par des anciens communards, compagnons d’infortune de la Nouvelle-Calédonie. Aziz est enterré aux côtés de son père à Constantine.
    Pour revenir au Musée de l’Homme, la « collection des crânes » obéit probablement au rite primitif du trophée de chasse car pour les colonisateurs, l’indigène est assimilé à un gibier (= bête de chasse ). Mais pour les Algériens, une raison supplémentaire semble avoir incité les soldats du corps expéditionnaire à l’usage de la « décollation » des révoltés. Ecoutons le criminel de guerre Montagnac : « On ne se fait pas d’idée de l’effet que produit sur les Arabes une décollation de la main des chrétiens: ils se figurent qu’un Arabe, qu’un musulman, décapité par les chrétiens ne peut aller au ciel ; aussi une tête coupée produit-elle une terreur plus forte que la mort de cinquante individus. Il y a déjà pas mal de temps que j’ai compris cela, et je t’assure qu’il ne m’en sort guère d’entre les griffes qui n’aient subi la douce opération ».
    Le devoir de mémoire appartient au civisme citoyen mais les « institutions » ont celui de le susciter et de l’accompagner. Il y a quelques années, une équipe de football de Sport et Travail de chez nous, arrivée en finale d’un tournoi national, a été récompensée par un voyage en Pologne. Durant le séjour aux frais de l’entreprise étatique, , nos sportifs ont eu droit à la visite d’un camp d’extermination des Juifs qui les avait beaucoup émus. Cette entreprise nationale, ou n’importe quelle autre, a-t-elle jamais songé à organiser, par exemple encore, une visite pour ses travailleurs aux Grottes du Dahra et des Sbehas où des milliers d’Algériens ont été emmurés et enfumés. Ces « sites mémoriels » font-ils l’objet d’excursions scolaires ?
    Une photographe allemande qui avait fait ce « pèlerinage » des grottes algériennes il y a quelques mois, n’avait pas pu retenir ses larmes devant ses guides !
    Et parmi nous aussi, combien ont-ils visité ces lieux sacrés ?
    A propos du Musée, en étudiant les travaux du chercheur Ali Farid Belkadi, il y a déjà quelques années, j’ai appris que, derrière l’immense toile de Vernet de Versailles « La Prise de la Smala» exposée au château, il existe une autre, cachée aux visiteurs, montrant des soldats du corps expéditionnaire français exhibant fièrement des têtes d’Algériens tués, empalées sur des piquets. Cette toile cachée conforte peut-être mon opinion exprimée à mon ami le directeur qu’une toile de Vernet n’a pas sa place dans un musée du Moudjahid. Qu’en pensent mes amis ?

  7. Mme CH

    Salam et Merci beaucoup Cher Docteur pour ce bel article…riche, très touchant et interpellant les consciences en hibernation…et parfois mortes….!!! C’est sûr qu’avec le temps on découvrira d’autres vérités historiques sur les horribles crimes contre l’humanité perpétrés par le colonisateur barbare et ses sbires..!!

    C’est ce que je me disais, sur cette façon de collectionner les crânes décapités de vaillants combattants morts au champ d’honneur, si ce n’est pour assouvir les besoins bestiaux des chasseurs d’Hommes ou plutôt des tueurs assoiffés de sang…..!!!

    La phrase suivante: « des soldats du corps expéditionnaire français exhibant fièrement des têtes d’Algériens tués, empalées sur des piquets… » m’a rappelé les 150 algériens pris des prisons de Sidi Bel Abbés pour servir comme Cobayes humains aux explosions nucléaires dans le Sahara algérien, ils était eux aussi accrochés à des poteaux…..quelle horreur…!!! Mais qui sont-ils ces monstres…!!!

    Effectivement, la toile de Vernet n’a pas sa place dans un musée du Moudjahid, sauf s’il s’agit d’ignorance, d’une histoire de Ma3za Walaw Taret……wala Fiha Inna…..!!

    Saha Shorek Docteur et Merci encore une fois..!!!

  8. elabbassi

    si hassen
    j’aime bien mettre ma reponse ici et il fallait le titrer  » roudouna elmkhakhe antawa3na »
     »rendez nous nos cerveaux » comme ibnou khaldoun, ibnou sina tabari ibnou malik

    moi ma culture et mes bases sont une bibliothèque de mon grand père rien que le coran et la jurisprudence et les religions comparé d’ailleurs lorsque mon père me reprochait de toucher a la bible pour la lire, je lui est sortie un livre de la bibliothèque de son propre père un livre qui traitait du droit comparé entre juif chrétien et musulman car la majorité de nos textes de droits étaient d’origine juive et chrétiennes. Donc il fallait bien étudier ces deux religions pour comprendre la manière de juger, certains 3oulama du machrek interdisait a leurs élèves future koudate de toucher a la bible car c’est disent ils des israeliyate mais l’école algérien était plus ouverte et mieux armé en méthodologie ‘’fallait les lire faire tgharbile le tri et séparés le bon du mauvais grain. Mon père est resté bouche bé, il tenait le livre entre ces main et le faisait tourné sorte de le peser, le posa sous le comptoir histoire d’y jeter un coup d’œil après.
    Ce qui est bien en Algérie c’est qu’il a des algérien qui se referaient a une bibliothèque musulmane et d’autre divers sois issus de la révolution française soit antérieur sur la culture judeo chrétienne et prendre leurs façons de voir et d’interpréter les choses. il ya du bon et mauvais coté faudra faire comme le conseille le coran ‘’écoutez tous les avis et choisir le meilleur’’ elladina yama3ouna el kawla ‘’l’avis’’ fayatabi3ouna ahasnah. Même au nivaux scientifique on a hérité la façon de voir des français alors que la façon de voir des belges et américain et allemand sont totalement différentes. L’American et le canadien sont bouché est strict résultats et interprétation pas d’avis personnel..Chez les belges on est libres avec interprétations multiformes t’es libre parle du djinn de Dieu de Satan sans aucun complexe. Une fois j’ai envoyé un article a une revue canadienne francophone sur la pédagogie chez nous une enseignante raconta que le fait de porter un talon aiguille et une valise diplomatique ça change tout sur le comportement l’éditeur exigeait des chiffres dans des tableaux avec résultats..ellah yarhame babakoum comment poser les talons dans une étude statistique ??
    La science est redevenue stéréotypée et bridée elle redevenue féminine car les femmes ont une façon trop différente de voir les choses la femme c’est la ‘’forme’’ et l’homme c’est le ‘’fond’ c’est t’a besoin de rectifier un comportement chez les élèves il faut choisir une femme si tu voudras lui faire apprendre une chose choisie plutôt un homme. Donc la femme est nécessaire dans le stade 3 a10 ans de l’écolier parce que c’est la période de la mise enforme du bébé..faut pas les donner qu’au tiers temps aux hommes pour compléter des travaux manuels externe..il faut donc mettre de cote ces livres qu’on a trouvé après le départ des colons et essayer de refaire notre propre mode de réflexion et de formation..
    donc meme la façon de dispenser les cours devant les éléves doit changer car on a hériter l’usage de la rudesse des europeens car l’europeen etait nerveux devant des authoctones qui ne l’accpetait pas comme maitre sur eux alors la methode rude d’enseigner etait établie..mais maintenant ya plus d’europeens comme enseignants les leves sont en face de leurs freres et soeurs ainés place maintenant au changement des methodes..a l’ecole il faut emttre le serieux a coté et le remplacer par l’humour et la detente
    la methode pour inciter l’eleve a apprendre a écrire vite c’est de lui donner des textes rigolo qui incite a rire  »ecrivez  »zata mata kolibata choubikata » l’ecolier ne sentira plus la furiosité de l’ex europeens qui le haissait son regard etait brillant rouge sa main comme une gachette qui ne rate pas les visages l’eleve notre enfants va apprendre a composer les mots dans la joie et la bonne humeur et a chaque fois on introduit un mot existant maison rue ville village etc..

    sahha ftourkoumata bel hrirata wa chamiyata

  9. Mme CH

    Et ils ont le toupet de demander des indemnisations, ces colons et ces corneilles noires…au lieu, de regretter, de demander pardon et d’indemniser les algériens pour les crimes et les horreurs qu’ils ont commis pendant la colonisation….132 ans…..!!!!! Quand est ce que le chant des Corneilles va-t-il s’arrêter…??? En tout cas, il va s’arrêter au moins pour un moment, après la déclaration du ministre des Moudjahidine:

    « Il est impossible de satisfaire à la demande des pieds-noirs portant leur indemnisation financière pour les biens immobiliers qu’ils possédaient durant l’occupation française de l’Algérie », a déclaré M. Zitouni à la presse.

    Pour le ministre des Moudjahidine, c’est plutôt la France qui doit indemniser l’Algérie sur la période coloniale. « C’est la France qui a occupé l’Algérie et pillé ses richesses et même les biens de ses citoyens », a rappelé le ministre soulignant qu’ « il revient à l’Algérie de revendiquer la restitution de ses biens spoliés, notamment les archives nationales », a-t-il dit, en soulignant que « toutes les lois et charte internationales confortent la position de l’Algérie sur ce point »…(L’Algérie réitère son refus d’indemniser les pieds-noirs, par Riyad Hamadi, 21 Juin 2016, TSA)……..Et comment…! Maintenant on demande à la victime de payer……???? Drôle de monde à l’envers…!!!! Ils n’ont vraiment pas froid aux yeux ces gens là….!!!

Répondre