La Voix De Sidi Bel Abbes

Çà se passe à Sidi-Bel-Abbès : Le Mur, ou l’illusion du repli sur soi / Par Toury Lacarne.

 

 

  Comme vous, j’ai grandi dans un des quartiers de cette ville que nous aimons tant, encore et toujours. Certains d`entre nous ont connu plusieurs quartiers, d`autres ont vécu dans le même une vie durant. Nos têtes sont pleines de souvenirs ou «s’entremêlent » l`épicier du coin, la ballade de Asshaab karkaboo avec le taureau, le marchand de cherbet, suivi par les glaces de Benbrikho en plein m4ghil (sieste) et un peu plus tard le marchand de pastèques qui – désireux d`écouler les invendus – braille a qui veut bien l`entendre la « pastèque b’doro » ! Et que dire de cette ambiance magique d`après elftour de Ramdane ou lawrika réunissait les copains du quartier pour un moment de bonheur simple … Je revois aussi les soirs d`été, toutes ces familles assises au pas de leur porte, rejoignant souvent les voisins sur un grand elhaf ou une haydora sur le trottoir pour disserter jusqu`au bout de la nuit. Des souvenirs qui témoignent d’une vraie vie de quartier ou l’entente, le bon voisinage participaient simplement mais efficacement au lien social …
Ma dernière visite à Sidi Bel Abbés, remonte à Novembre 2012 .Les rues semblent plus étroites et les anciens bâtiments menacent ruine. Comme tout bon « nostalgique » je suis allé me balader dans mon ancien quartier de l`ex sous-préfecture en face de l`école Voltaire, dans ces ruelles ou tant de souvenirs forgent cette soudure qui vous font porter votre ville natale dans les tripes. Et là,soudainement le CAUCHEMAR : certaines des belles façades ouvertes, fleuries qui participaient à l`embellissement de la rue, à l`embellissement de l`espace publique ont été « murées » et remplacées par du ciment et encore du ciment haut de plusieurs mètres, d`une laideur absolue, transformant ainsi les rues de ma jeunesse en « couloirs » ou mieux, avec un peu de cynisme, de terrains de jeux pour la pelote basque ! Ces rues vides, ces murs tristes ont fini par inonder mon cœur d`un chagrin profond et d’une colère contenue. On me dit que untel a élevé ce mur en raison de la hauteur du balcon du voisin d’en face … tel autre pour telle autre raison, enfin foutaise que toutes ces bonnes ou mauvaises raisons.
Ces murs sont une « agression » au paysage urbain, une blessure dans l`esthétique de la cite. Ces murs sont une manifestation du repli sur soi, de la délimitation d’un territoire, un territoire que l`on veut pour soi, pour se terrer en quelque sorte. Ils sont érigés en rempart contre autrui pour interdire l’accès à soi, ils sont l`opposé de l`ouverture. Ils témoignent à leur façon de la disparition du lien social dont j`ai parlé plus haut, de l’intérêt « suffisant » porte à sa petite personne et le mépris pour les autres. Ces murs transforment nos belles demeures en bunkers,comme si l`ennemi était dehors et la menace présente .Quel ennemi ? Quelle menace ? L’ennemi est bien sur imaginaire tant il me semble que cet ennemi n’est autre que soi-même. Alors de grâce, pensons verdure, ouvertures sur les façades, laissons entrer la lumière, car comme l`eau la lumière c’est la vie … Le Mur sépare, le Mur isole les uns des autres alors que l`heure est plus que jamais au rapprochement, a l`entraide et au mieux vivre ensemble.
« La Tristesse n’est qu’un Mur entre deux jardins » . Khalil Gibran

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=58839

Posté par le Fév 26 2015. inséré dans ACTUALITE, SOCIETE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

18 Commentaires pour “Çà se passe à Sidi-Bel-Abbès : Le Mur, ou l’illusion du repli sur soi / Par Toury Lacarne.”

  1. Amirouche

    Toury ,bonsoir

    Tout comme vous , j’ai eu le même sentiment et je partage votre avis .
    A chaque visite de Bellabes ,je constate de plus en plus de transformations anarchiques des habitations .Parfois c’est le garage ou la chambre qui sont sacrifiés pour faire un local commercial .Dans le quartier où j’habite ,presque tous les petits jardins sur rue ont été rasés pour y construire des locaux !……
    « Fi bledna  » il suffit de faire appel à un maçon pour transformer ce qu’on veut en chambre, en garage ou en forteresse , sans voir si ces transformations sont permises par la loi ou non.
    Attention aux regards vers le ciel sinon c’est la « cata » ! , des fenêtres truffées de hideux barreaux de fer et de grillages , par mesure de sécurité me dit-on ! , certes ,il faut se protéger mais a -t-on pensé à l’incendie ?(b3ide el chare)….dès fois ,on voit 2 ou 3 paraboles accrochées dans un même balcon .
    Le problème est que cette boulimie sécuritaire et anarchie de la construction , touchent presque toutes les familles , pauvres ou aisées , ces dernières qui ,avant , n’utilisaient que des tessons ou des lames de verre cassées agglutines au ciment tout le long du haut des murs de clôture de leurs villas mais on pouvait ,comme même, voir une rose, un bougainvillier ou un citron .Aujourd’hui on ne voit que des murailles .
    Je me demande s’il y a vraiment une police de l’urbanisme fi bladna !
    barreaudage ou pas barreaudage « Quand le voleur pactise avec le serviteur de la maison, il peut faire sortir un bœuf par la cheminée. »
    Un phénomène comme tant d’autres !!!

  2. OUERRAD en squatteur

    Cet etat de fait , est le non respect de soi meme , de l urbanisme et de la loi de la nature .Meme le soleil est considere comme ennemi , car cette facon de voir est d une certaine maniere en plus deu repli sur soi un refus de l autre et meme de la nature .Concernant le barreaudage , c est une invention algerienne pure et simple , car en voyant les voisins de l est et de l ouest et surtout la turquie on reste abasourdi et dire bon dieu , ceci n existe que chez nous .
    Quand je vois sur certain feuilletons turques , des quartiers entiers restes tel quel , dans un etat certes delabres par moment , mais DEBOUT , je me dis ; nous sommes et nous resterons toujours DERNIERS .
    Un jour , au retour de chez nous , vers fg thiers moi meme et mon frere houari le libraire au detour d un coin mon frere me dit c est cette villa du coin qu a achete le depute untel j ai dit oui il me dit combien l a t il achetee j ai repondu il parait 450millions ; il me dit du tac au tac non 900! etonne j ai dit el hadj comment cela ;il me repondit puisqu il l amise par terre pour y construire une salete pareille ,,,, il l a payee doublement .
    La securite n est que pretexte , c est les nouveaux arrivants et leur savoir vivre rural ;et c est surtout la desertion des ouled bled qui ont du quittes les quartiers ou ils ont vecus .Quand a ceux qui y sont restes malgres eux , que peuvent ils contre ce non respect et l absence de l etat dans ce domaine .

  3. BENATTOU

    Cher frère TOURI notre ville SIDI BEL ABBES jadis vue d’en haut fascinait sous tous ses angles, les photographies prises chez nos amis photographes à l’exemple de notre ami ZELMAT HANIFI forcent l’admiration. Notre ville avec son architecture sa beauté ses boulevards surprenne mais aujourd’hui qu’en est il ?

  4. Tewfik Adda boudjelal

    J’espère que cette journée un peu spéciale dans ta vie te fera oublier l’ignorance des gens à qui tu fais référence dans ton présent article et qui se murent dans un isolement à faire honte au plus pudique qu’il soit.
    Joyeux anniversaire mon frère et meilleurs vœux pour tes 18 printemps .je sais que tu prends ton petit déj en ce moment, en contemplant le beau paysage de Vancouver à partir de la grande baie vitrée du salon…

  5. Imène

    Chez nous les dz , On ADORE ériger les murs ! c’est notre hobby préféré , une culture que nous chérissons plus que tout ! !…les motivations sont diverses : un peu pour préserver l’intimité de son intérieur ( des regards indiscrets du voisin (e) ) mais surtout pour agrandir , transformer son habitation ( f3 en f4 , construire un garage , une cour.. ) quitte à grignoter qq bouts de terrain du voisin ou de l’espace publique , faisant fi des lois et règles élémentaires de construction , alors l’esthétique ??? : l’Anarchie urbaine prend tout son sens ! l’état brille par son absence ..le posting de 3mirouche est particulièrement édifiant : c’est du grand n’importe quoi !..ma voisine a une trés belle villa avec piscine intérieure , alors quand elle veut se baigner , elle est obligée de troquer son maillot contre une djebba kabyle et foulard ..loooool ! et malgré ça , c le 5 juillet en face ..a yemma 3zizen !! ( riiiires ) et sérieusement elle pense ériger un mur ..trés haut ! Salem …

    • Mme CH

      Salam Chère Imène….!!! Où es-tu donc passée…!!!!??? Ne me dis pas que tu t’es cloîtrée derrière un mur….??? Lequel…(rires)…???

      Qui dit mur dit protection ou séparation….!!!! Avant tout, il faut tenter de savoir pourquoi notre société cherche à ériger des murs…??? Donc, il y a quelque chose qui ne va pas ou plusieurs choses à la fois….!!????

      Alors, c’est la faute à la populace ou à la politique d’urbanisation…??? A la populace ou aux maîtres de l’insécurité…??? A la populace ou à la société qui a perdu ses valeurs, sa morale, sa religion ect….!!!! A la populace ou au Bouloulou….??? Tout compte fait c’est Bouloulou qui a tort….!!!
      Ceci dit, ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi, car il y a des solutions, il suffit de consulter les spécialistes….!!! Pour le reste, il faut jeter un coup d’oeil sur la Moqadima d’Ibn Khaldoun…..!!!!!
      En attendant, il faut trouver une solution à ta voisine chère Cygnus….!!!

      Par ailleurs, depuis, la grande muraille de Chine, au mur de Berlin, au mur des sionistes en Palestine occupée, il faut savoir que 41 murs divisent encore les populations à travers le monde….!!!

      Je dois dire que le sujet de Mr Toury Lacarne est très intéressant…!!! Au fait, je connais une bonne partie de la famille Lacarne, Karim, Tamy, Fayçal…etc….mes salutations amicales à toute la famille…!!!

      Mes amitiés Cygnus…!

      • ghosne

        Salem Mme CH , effectivement nous sommes protégés par nos murs dans nos nouvelles constructions style arabo-mauresque où la vie est à l’intérieur des maisons par contre ceux qui ont habité les maisons coloniales bien sur c’était les petits murets, le jardin apparent etc.. ce n’est plus la même vie, la sécurité,l’assurance tous risques,l’assurance vie (rires) je vous dis que tout a changé, gallak la khaf endja!! et Soutra mliha !Bon week end Mme Ch.

        • Mme CH

          Salam Mr ghosne…!!! Comment allez-vous…??? Contente de vous lire, Sayidi…!!

          Effectivement tout a changé ou presque, et pas forcément dans le bon sens….mais certains refusent le changement radical -« Elli Mahou Lik Ghir Ey3aYik.. »- qui nous classera dans la « poubelle » de l’histoire humaine et/ou nous effacera de la carte….!!! En tout cas c’est le souhait de la pieuvre du mal et ses tentacules…!!

          Effectivement Mr ghosne, « Envisagées dans la longue durée, les politiques urbaines en Algérie sont fortement marquées, aussi bien, par l’héritage colonial et l’évolution univer­selle de l’urbanisme. En effet, l’Algérie n’a pas échappé aux mutations des instruments d’action sur l’espace urbain, en France et plus globalement à tra­vers le monde. Ces mutations furent marquées, dans un premier temps, par une perte progressive de l’intérêt pour la qualité esthétique des espaces urbains et pour les détails de leur aménagement, au profit des techniques d’aménagement territorial et de la planification urbaine programmatique et globale……. » et ce n’est pas moi qui l’ai dit….!!!

          Mais, cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas joindre l’utile à l’agréable, nous avons des spécialistes dans le domaine pour réhabiliter les valeurs de qualité, de durabilité, d’urbanité et de leurs réalisations….!!! Malheureusement , ceux qui tiennent les rênes de l’urbanisation Allah Yjib El Khir, comme tout le reste…..!!!!

          Bon week-end à vous Monsieur ghosne et portez-vous bien…!

      • Imène

        Bsr Mme CH ! tlm …
        Trés judicieuses tes remarques sur ces MURS qui nous cloisonnent et nous protègent ( pour dire comme Ghosne ) ! y’en a aussi qui sont invisibles , fictifs mais bien ancrés dans les têtes ! La société a tellement changé mon amie , les rapports entre les gens ne sont plus ce qu’ils étaient : la tendance au repli sur soi – dont parle Toury – n’est pas qu’illusion ..mais bien réelle ! La peur -souvent irraisonnée , la méfiance – conséquences manifestes de la décennie noire ( ou rouge ) sont toujours de rigueur.. pour bcp bcp de gens le cercle des relations s’est réduit comme une peau de chagrin ! et ce n’est qu’à l’intérieur de nos murs qu’on se sent vraiment en sécurité ..
        Pourquoi ériger des murs ? Vous avez encore raison : plusieurs choses à la fois vont mal , trés mal : la politique ( l’anarchie plutôt ) d’urbanisation , de l’habitat , la perte des valeurs ancestrales , l’absence de sécurité ( facteur majeur à mon avis , qui justifie parfaitement les barreaudages hideux mais nécessaires qui font partie de notre décor urbain ) Que faire mon amie ?? Tant que les Bouloulous sont parmi nous , ces murs – ces blessures dans l’esthétique de la cité – ( c’est joliment dit ! ) continueront d’être érigés à tout va ..pour vivre heureux , vivons cachés dit l’adage ..sinon Quelles solutions ma chère ? revenir à nos conditions primaires de  » Bedw  » ? investir notre grand sud ? déjà ça aiderait à désengorger les grandes villes , et pallier à la mauvaise répartition de la population entre les régions nord et sud ..une fois nos grands espaces investis , on peut ériger des khaimat ? ( à peu près comme celle de Khadafi – Allah yarhamou – ( pour moi , c l’idéal , je te jure ! ) mais il faut que le reste suive : une vraie politique d’équilibre régional
        d’assainissement de nos cités , de logement ( ou relogement ) bref : tout un programme ! Pour ma voisine , c’est tout trouvé : un mur !! sur lequel elle veut planter des tessons de bouteilles ! ( la boulimie sécuritaire dira Bro 3mirouche ! w soutra M’liha a dit notre cher Ghosne ! ) Quand au 41 murs dans le monde : Merci pour l’info , c noté !
        Bon fin de week end ,et…Khayticalement Vôtre ! Salem .

  6. Suite a plusieurs mises à jour, des dysfonctionnements sont a signaler, et ce pour une durée plus au moins longue.
    Merci

  7. un abbassi d'ailleurs

    je ne suis pas tout à fait d’accord , merci à ceux qui vivent à sba et qui postent sur ce site de nous prouver que leurs maisons ( ou appart) ne sont pas murées , aux fenêtres barricadées ( hideusement comme certains insistent) … . J’ai aussi eu la même réaction lors de mon premier retour au bled après 20 ans , tous mes copains avaient des maisons murées et fenêtres avec barreaux . Chacun me racontait , sans vouloir se justifier , le pourquoi de la situation . Je les ais bien compris et je les respecte toujours . Je n’essaye plus de comparer SBA avec le reste du monde , je fais en sorte de m’imprégner des réalités de mon pays sur le trajet essenia – sba à chaque fois que je rentre au bled .

  8. amaden

    C’est des pans du Mur de Sartres.

  9. Harmel Mehdi

    je suis parfois un peu perplexe et j’ai des difficultés à comprendre et à qualifier les visions de certains nostalgiques qui avec le temps et éloignement ont à mon avis perdu le sens de la réalité et l’histoire de leurs ville et de leurs pays d’origine ..
    Si on revient à l’architecture des anciennes maisons des algériens d’avant et même pendant le colonialisme, la vie était centrée sur la cour au milieu de toutes les pièces , la nature de ses habitants et leurs pudeurs dues aux traditions ancestrales sont responsables de ces comportements spécifiques régis par un code bien adapté qui permet un subtile équilibre entre la vie intime familiale et une belle convivialité avec le voisinage …
    La situation actuelle de nos quartiers , c’est une pure et simple adaptation des l’habitations construites initialement par des gens de cultures et mœurs différentes aux nouveaux occupants qui devaient faire les aménagements nécessaires pour une meilleur harmonie avec leurs mode de vie et leurs traditions …
    Cette explication est appuyée par les quartiers construits après l’indépendances comme El madina el mounaoura ,Bad eldhaya et les autres dont les constructions ont pris en compte dès le début ce paramètre de l’intimité familiale avec souvent de belles touches d’inspirations occidentales ..ce qui a donné à mon avis l’éclosion de belle cités citadines ..
    Le problème d’insécurité surtout pendant la décennie rouge peut expliquer également ce recourt exagéré aux barreaux de fer pour protéger les fenêtres des maisons dont la phobie persiste jusqu’à l’heure actuelle… mais cela n’a jamais été un désastre pour les façades des habitations car il devenu avec le temps une partie intégrante dans le décor de nos cités ..
    En conclusion l’évocation du « mur » relève d’un fantasme crée par l’imaginaire et dont la confrontation avec la réalité a entraîné une vraie déception..

  10. Amirouche

    Toury

    A lire certains commentaires ,votre contribution est du « pure fantasme », mon commentaire manque de sens de réalité , vu votre éloignement , c’est votre imaginaire qui parle , etc…….Indirectement  » rana n’kharfou » ……..Comme si nous étions partis de Belabbès ,dans les années quarante, faire la guerre d’Indochine pour vous et la 2eme guerre mondiale pour moi et c’est normal , vu notre age très avancé , nous sommes très déçus et nous ne parviendrons jamais à confronter la réalité actuelle de notre ville , jadis très belle .
    Pourtant les associations et journalistes sur le terrain disent la même chose que vous et moi !!!
    -10/2012 / Sidi Bel Abbes :Anciens châteaux détruits…Ce n’est pas la main de l’étranger ! où monsieur Madjid B faisait la même remarque que monsieur Toury , je le cite: » un constat hideux ne se cache pas,un petit vichy défiguré ou une belle avenue souillée,un Éden comme le jardin public agressé ne s’occultent jamais…A Sidibelabbes ;la vox populaire vous dit que ce sont des martiens qui sont a l’origine de plusieurs maux dont la détérioration de beaucoup d ‘espaces et patrimoine locaux..la vox populaire vous dit que ce sont des gens qui ont déferlé dès 1963……….Les martiens ont attenté a tout….Que l’on nous rétorque pas c’est l’ennemi externe.. »

    -En 2012 , » l’Association Lassouli Abdelkader lance son cri de désespoir«Notre cité est celle de la désolation » Les 760 Logements de Benhamouda » »
    -09/2014 : LA VDSBA : « Où va Sidi Bel Abbès écologiquement ? : L’environnement est fortement dégradé »
    -12/2013 : LA VDSBA : « Sauvons Sidi Bel Abbes » Des jaloux de son patrimoine architectural qui s’est dégradé créent un cadre pour sa protection et son imminente restauration .
    Je m’arrête là pour ne pas lasser les lecteurs ….Dans cette contribution Toury parle ,certes, de sa rue ,mais vise toutes les rues et places de notre ville , mais aussi celles de toute l’Algérie , car le constat est partout le même .

    Sallam

  11. Harmel Mehdi

    Merci mon ami pour votre intervention très constructive qui est en phase avec la réalité du pays mais seulement le texte parle des aménagements privés faits par les locataires seulement vos exemples mettent en évidence les anomalies des édifices publiques nécessitant l’intervention de l’état ….respectueusement

  12. Touri Lacarne

    Bonjour mes Chers amis,
    Tres heureux de voir des echanges constructifs sur le sujet et ravi que nous puissions en debattre sereinement avec des points de vue , des angles de vue differents . C’est de cette difference qu’on apprend . Merci encore.
    Pensees fraternelles
    Toury

  13. merabbi

    Connaisant Toury,connaissant Harmel et appréciant les commentaires constructifs de Amirouche je dirais simplement que tous cherchent à redonner à SBA son âme d’antan et son ancien charme.
    Il y a de cela 2 jours j’avais les larmes aux yeux en suivant l’émission « El yed fel yed » sur ENNAHAR .
    Au risque de repéter ce que certains intervenants avaient mentionné je dirais simplement que « tant que les pouvoirs publiques ne sont pas aidés ou poussé à sanctionner les pollueurs » ,il n`’y aura pas d’amélioration notable .
    Le citoyen et là je citrai à titre d’exemple le rÖle majeur des parents et le role non moins important des adultes qui doivent s’impliquer « ya khouya marakch horr eddir kima tabghi » ,tu me poluues la vue et la vie .
    Les associations doivent être soutenues dans leur démarche et croyez-moi peuvent opérer le changement .
    l’émission sur ENNAHAR a montré qu’une association d’émigrés de la dechra ( Kabylie ) est intervenue pour aider une famille à ,enfin finir la construction de sa maison .
    Bref ,mon ex voisin Toury sait que SBA pourrait ,grâce à la mobilisation de ses « Ababsa d’ailleurs » apporter un petit souffle de renouveau :
    Question : y-at-il déja une association pareille dans les principales villes francaises ( Paris, Lille ,Marseille ,Lyon ) sinon pouvons nous faire au moins un geste en la matière ?
    Pour le Canada ,les E.U ( La même chose ) :
    Personnellement j’avais suggéré la mise sur pieds de« Mekerraction » mais lâ ou je vis il n’y a pas beaucoup de Ababsa cinq ou six qui ,pour la plupart , sont injoignables .
    Les actions ciblées ou à cibler pourraient toucher l’embellissement et l’entretien des batisses qui faisaient la fierté de SBA:
    Le prado, le Lido ,le Versailles ,les ruelles de faubourg Thyers ,la plantation d’arbres ,le lac ,le jardin public mais il faut que les cotoyens que nous sommes bougent .
    Toury , le bonjour à Brahim kelkoul si jamais vous avez des nouvelles dites lui que c’est quelqu’un avec qui il s »asseyait des heures durant sur les escaliers de la Sonelgaz ( EGA ) notamment à certaines heures de bonnes affluences .

  14. K.BEKKAR

    Et avec le massacre du Projet TRAMWAY , Bel -abbés revient au Moyen Age .
    Dommage pour cette belle ville et cette population adorable et hospitalière !
    Salut

Répondre