La Voix De Sidi Bel Abbes

Scandale de la corruption dit Sonatrach au bled :Le mouvement associatif algérien en France s’en mêle.

Le Conseil national de l’immigration (CNI) et le Mouvement citoyen algérien en France (MCAF), deux associations d’Algériens en France, ont déposé une plainte contre l’ancien ministre de l’Energie, Chakib Khelil, et plusieurs autres responsables algériens pour «détournement de fonds publics et blanchiment d’argent». Contacté par El Watan, le président du MCAF, Omar Aït Mokhtar, explique.

 Le scandale de corruption dit Sonatrach 2 n’a pas laissé les Algériens de France indifférents. Les millions de dollars détournés par des responsables algériens et italiens ont donné la nausée à de nombreuses associations. On peut citer, entre autres, le Conseil national de l’immigration (CNI) et le Mouvement citoyen algérien en France (MCAF). Les deux associations reprochent à ces responsables d’avoir acquis des appartements de haut standing avec l’argent du contribuable algérien. Elles se sont également portées partie civile au tribunal de Milan, en Italie. Les deux associations ont déposé, le 25 février dernier, une plainte contre certains anciens responsables algériens, à leur tête Chakib Khelil, ex-ministre de l’Energie et des Mines, et Farid Bedjaoui ainsi que des personnes de leur entourage, «pour blanchiment d’argent et détournement de fonds publics appartenant au peuple algérien».

Contacté par El Watan, Omar Aït Mokhtar, président du MCAF, a estimé que le but de cette démarche est de savoir d’où vient l’argent avec lequel les Khelil, Bedjaoui et compères ont acquis des appartements somptueux dans des quartiers chics de Paris, comme la rue Foch ou le Faubourg Saint-Honoré… «Il y a un clan au sein du pouvoir algérien qui a dilapidé les richesses de l’Algérie. Naturellement, nous demandons à la justice française d’ouvrir une enquête pour déterminer les conditions d’acquisition de ces biens. Nous soupçonnons que l’origine de ces fonds douteux proviennent de pots-de-vin versés pour des marchés passés entre Sonatrach et des entreprises européennes et canadiennes.» Et d’ajouter  : «Nous demandons également à la justice de geler les avoirs bancaires des personnes impliquées dans cette grosse affaire de corruption.»

Par ailleurs, le président du MCAF a indiqué qu’il a pris contact avec plusieurs députés français et européens pour les sensibiliser sur cet ultime fait de corruption, dont sont victimes les Algériens. «Nous avons contacté Eva Joly, Noël Mamère, José Bové et Daniel Cohn-Bendit. Tous nous ont assuré qu’ils feront de leur possible pour que la justice française se penche sur ces cas de blanchiment d’argent, d’autant plus que les faits se déroulent sur le territoire français», a expliqué Omar Aït Mokhtar par téléphone à El Watan. Ce dernier a ajouté qu’il disposait d’une liste fiable et secrète, dans laquelle sont recensés tous les noms de hauts responsables algériens possédant de luxueux pied-à-terre dans les beaux quartiers de Paris. Des appartements acquis avec l’argent des Algériens.

Concernant Chakib Khelil, les deux associations comptent adresser un courrier au Congrès américain pour attirer son attention sur les faits graves de corruption reprochés à l’ancien ministre qui, semble-t-il, est également citoyen américain. Enfin, et parallèlement à l’action juridique menée en France, le CNI et le MCAF se sont également constitués partie civile au tribunal de Milan (Italie), qui a ouvert, lui aussi, une enquête pour corruption et détournement de fonds. «Dans le cadre de cette plainte, nous avons été reçus par le service juridique de l’ambassade d’Italie en France. Il nous a expliqué le déroulement des procédures et transmis des documents à remplir», a confié Omar Aït Mokhtar, qui a juré d’aller jusqu’au bout des choses. Il devrait même être présent à Milan lors de l’ouverture du procès, dans lequel sont impliqués également des responsables italiens.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=23752

Posté par le Mar 5 2013. inséré dans ACTUALITE, MONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

14 Commentaires pour “Scandale de la corruption dit Sonatrach au bled :Le mouvement associatif algérien en France s’en mêle.”

  1. gherbi sba

    bonne nouvelle cela doit fuser bouger de tout part

  2. hamid ourrad

    Ce qui m »intrigue et me revolte au fond de moi meme c’est ce silence,ce mutisme de la part des autorités algerienne,et il parait que CHAKIB etait en algerie recemment,il n’a pas été inquieté par la justice algeriennePourquoi bouteflikan »a pas donné ordre de l »arreter ou a

  3. hamid ourrad

    Ce qui m »intrigue et me revolte dans cette affaire de corruption c’est le silence et le mutisme total des autorité algerienne,tous le monde en parle sauf les dirigents algeriens, le comble de l »ironie c »est que CHAKIB KHALIL etait a Alger recemment et il n »a pas été inquiété par la justice algerienne pourquoi monsieur le president n »a pas donné ordre de l »arreter ou au moins de l’entendre a moins que BOUTEFLIKA est concerné

  4. a.dennoun

    Boutef est le chef de file,viennent ensuite les autres.
    J’ai envoye un mail au president et membres de l’association des Algeriens en Calif. les priant de supporter et joindre les actions de MCAF et CNI de France contre ces parasites.
    A.D

  5. k/faraoun

    Les chouhadas ont sacrifié leurs vies pour la liberté et la prospérité alors que des responsables corrompus ne sont pas jugés et circulent en toute liberté.

  6. ghosne

    Salam, ce qu’on ne comprend pas c’est que les Ministres sont tjs les mêmes, les députés sohba avec les sénateurs, les scandales aucune suite et la création de parti nouveau pour brouiller encore les pistes. Ce sont les avocats qui doivent se mobiliser en association pour dénoncer et faire leur travail correctement , au temps de Boumedienne il y avait la cour des Comptes et les enquêtes!!!!

  7. messafer ft sba

    Une digne action des fils de la vraie Algérie l ‘article est des plus engagés hadi la voix de sba que je veux lire

  8. belamri abdelkader

    Euréka… les algériens ont découvert que leurs gouvernants sont corrompus .Quelle perspicacité.Hé, reveillez-vous,nous n’avons découvert ni l’eau tiede ni meme le fil à découper le beurre.Tous les braves algériens qui ont dénoncer le systeme au risque de leur liberté voire de leur intégrité physique ont fui le pays abandonnant leurs familles,leurs amis et leurs carrières.Qui se souvient de Mister Brahimi la « science »? Un haut cadre compétent .visionnaire et surtout patriote qui aurait pu se la couler douce mais qui a choisi l’honneteté en dénonçant les pots de vin sur tous les marchés avec l’etranger(+ de 24 milliards de dollars) ;il a du son salut qu’à ses diplomes pour aller exercer dignement en angleterre.Maintenant qu’un semblant de démocratie et de liberté d’expression nous encourage à vociferer sur la dérive de nos gouvernants,sous l’oeil amusé de ces derniers,quelle JUSTICE sera appliquée pour dénouer l’affaire?That is a qestion.

  9. Mémoria,

    La meilleure façon d’infiltrer un pays et ses appareils sensibles est de corrompre ses fils.Les moyens pour corrompre les responsables des différents appareils d’un pays,d’une armée,d’un parti sont les voyages d’études,les femmes fatales et l’argent…
    Lorsqu’une ancienne puissance coloniale facilite l’ouverture de comptes dans ses banques sans s’occuper de la traçabilité de cet argent volé au peuple,il y a complicité passive…Lorsque cette ancienne métropole permet l’installation sur son sol de toute la lie d’une société originelle en étant peu regardante sur tous les trafics et les va et viens incessants entre les deux pays(visas sélectifs),on a le droit de se poser des questions.Il est quand même bizarre que les trois grands scandales aient éclaté loin de France où les plus grands mouvements financiers ont lieu :Khalifa en GB ,Le blanchissement d’argent sale en Espagne et l’affaire Sonatrach à Milan….

    Il n’y a pas lieu de diaboliser la Cour des Comptes et ses fonctionnaires.Ils ont fait leur travail et les dossiers sont ficelés depuis des années.Leur transmission à la justice est bloquée par le pouvoir actuel….De peur d’être déstabilisé par l’ampleur d’un phénomène bien plus sociétal que politique et sécuritaire tant la mentalité de corrupteurs mine notre peuple déculturé,nos gouvernants se trouvent tout à coup enveloppés par une tempête qui risque de les dépasser seulement quelques semaines après le coup bas de Tigentourine.

    Nos Fennecs sauront-ils relever le défi pour sauver la Maison Algérie ? Ils n’ont plus ce choix que de donner un grand coup pour nettoyer la fourmilière.Ils ont déjà montré qu’ils savaient se montrer à la hauteur des évènements .Et puis le million de martyrs ne leur pardonnerait pas cette absence du terrain….

    Le compte à rebours aurait-il commencé…?

  10. Rédaction

    Que nos amis contibuteurs .lecteurs tiennent en considération le délai d’envoi des impressions..suggestions critiques des deux ans de VDSBA…Merci

Répondre