La Voix De Sidi Bel Abbes

Le jour de la rentrée à El Tarf : Un enseignant décède à l’académie

Dimanche 4 septembre, le jour de la rentrée, Bechiri Saci, un enseignant du primaire de l’école Kelli Hocine de Asfour (Besbes, Tarf), s’affaisse dans un bureau de la Direction de l’éducation, foudroyé par ce qui semble être une crise cardiaque.

Le maître d’école était venu accompagné par un collègue pour déposer sa demande de mise à la retraite. Selon les témoins de la scène, la mort a été instantanée et le défunt s’est affalé à la fin d’une phrase où il disait «  nous sommes venus tous jeunes et nous voici repartis tous vieux ».

Signe des temps, triste sort ou belle mort pour un enseignant qui meurt le jour de la rentrée, les avis étaient partagés chez ses collègues et ses proches qui sont rapidement accourus aux portes de la Direction de l’éducation.

Le corps est resté sur place jusqu’au constat du médecin légiste et la visite du procureur puis il a été transporté à la morgue de l’hôpital d’El Tarf.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=69058

Posté par le Sep 5 2016. inséré dans ALGERIE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

6 Commentaires pour “Le jour de la rentrée à El Tarf : Un enseignant décède à l’académie”

  1. BENHADDOU BOUBAKAR

    C’ètait son destin allah yarhmah,la volontè de dieu en a dècidè ainsi à quelques mois de sa retraite très mèritèe après une longue carrière

  2. Hocine .C

    C’est une triste nouvelle pour tout l’enseignement . Allah yrehmeh . Sincères condoléances à toute sa famille .

  3. LOULED ABDELKRIM

    Toutes nos condoléances à la famille de l’éducation de la wilaya d’El Tarf. Allah Yerahmah

  4. abbassi

    c’est le meme qui s’acharnait contre les enfants muslmans depuis 1830 ou meme avant
    qui continue a s’acharner contre nos petits enfants tout es employé destabilisation chaque fois un programme chaque fois une orientation chaque fois un livre chaque fois une greve

    on ne sait pas ce qu’il veut ce type depuis 1830 il est encore vivant?? ce n’est pas un humain ça doit etre un djinn sinon comment expliquer cette constante.. tous les colons et pieds noires sont morts cette nouvelle genration de français ne savent rien de l’algerie ils ne savent meme pas la situer sur carte mais le rythme est constant
    c’est bizarte comme meme non??
    sinon elah yarhame cet enseignant et on souhaite de la bonne humeur a nos ecoles..veuillez installer des guirlandes et des fanions et des drapeaux dans les classe et dans les cours pour luter contre la deprime les enseignants n’auront pas beaucoup de peine a controler leurs eleves s’ils ont besoins de fanions et de guirlande demandez a une association qui recolte des dons

  5. ABBES2

    Vraiment c’est une triste nouvelle.Je présente mes condoléances à foute la famille enseignante. Sobhan allah le pauvre meure le jour de sa déposition de sa demande et il ne savait pas que ce jour même il sera mis à une retraite éternelle.
    وما تدري نفس ماذا تكسب غداً وما تدري نفس بأيّ أرض تموت

  6. Imène

    Allah Ouakbar !
    Il pensait profiter d’une belle retraite , d’une nouvelle vie ..mais la faucheuse ne prévient pas.
    Allah yarhamou birahmatihi el wassi3a , w youskinhou el djenna..
    قم للمعلم وفه التبجيلا
    كاد المعلم ان يكون رسولا
    Mes condoléances trés sincères à sa famille , proches , collègues .

Répondre