La Voix De Sidi Bel Abbes

Le jeune porte flambeau Bélabésien, Mohamed Bousmaha vient de confirmer l’adage « yes we Can » !par notre ami Adda Boudjellal .T

Le jeune porte flambeau Bélabésien, Mohamed Bousmaha vient de confirmer l’adage « yes we Can » !En effet après s’être battu sur tous les fronts, le voici à présent occupant le haut du podium en arrachant la victoire haut la main malgré les résidus d’un régionalisme avéré dont continue de souffrir cette pauvre Algérie.Mohammed avec son air candide, son eternel sourire d’enfant et sa volante intérieur, à prouvé qu’il n’était pas arrivé à ce stade de la compétition par hasard.Depuis sa tendre enfance, il nourrissait le rêve de prouver qu’un jeune issu d’un milieu social très modeste pouvait damer le pion à plus d’un et surtout arriver à bousculer un ordre établi.Un jour « Kada Zina », l’un des deux chanteurs de Raina-rai de l’époque, avait -dans un moment d’euphorie sur scène – chanter je cite : El fen wé rai kharej mén Bel -abbés.Cette phrase est restée comme un leitmotiv dans l’esprit de tous .C’était vrai dans un temps passé mais elle ne fait plus recette de nos jours.Nous sommes une ville qui compte à mon avis le plus grand nombre d’artistes au mètre carré mais Allah ghaleb tout comme les autres musiciens nos jeunes n’arrivent toujours pas à faire la différence entre un musicien de profession et un adepte de l’instrument.Chez-nous à bel abbés, le jeune musicien n’acceptera jamais les règles d’une formation musicale aussi sérieuse soit elle .Mais il préférera faire de l’agitation stérile dans les fêtes universitaires et kermesses locales quitte à porter son propre matériel de musique sur son propre dos.Et bien sur après avoir fait juste une scène avec une formation plus au moins quottée , il se précipitera à étoffer sa page facebook avec des photos de scène sans omettre de se gratifier du titre « musicien pro » alors qu’il ne se rend même pas compte que d’abord ,il n’intéresse personne mais plus grave encore , c’est qu’il commence à perdre pied .Sa famille assiste alors , impuissante à la déviation de la trajectoire de leur enfant .Un dialogue de sourds s’installe alors à la maison , en plus si toutes fois le jeune est étudiant il sera incapable de se rendre qu’il pédale sur place et qu’il sera un éternel doublant .Et de synthèse en synthèse il se laissera pousser les cheveux et la barbe pour se leurrer encore une fois .Car il oublie que le festival de Woodstock est à des années lumière et que ce look n’est plus d’actualité .D’autres « Artistes » – anciens jeunes-, au lieu de travailler et de produire, bien calés sur leurs chaises dans des cafés réputés de la ville, continuent de refaire le monde et de passer en revue tous les ragots de leurs semblables.Je reste parfois dubitatif devant cet état de fait, car travaillant aussi avec les chanteurs et chanteuses de Rai Oranais, je me surprends très souvent entrain de les jalouser à cause de nos potentialités locales qui continuent de nager à vau l’eau.Car les artistes Oranais avancent surement parce qu’ils ont eu la sagesse de se respecter mutuellement et ils ont surtout compris que ce monde est vaste et qu’il y’avait place pour tout un chacun.De simples petits gestes pourront à coup sur apporter une amélioration palpable à ce grand marasme qui gagne nos jeunes et surtout pour qu’ils prennent conscience que l’Art est fait pour être respecté si toutes fois on veut cueillir le fruit de ses efforts , de son sérieux et de son application au travail .La « politique culturelle « du pays y est pour beaucoup dans cette décadence.Il faudra donc impérativement construire des maisons de jeunes de quartiers capables de réunir tous les adeptes de l’instrument et autres jeunes artistes en herbe. Avec un encadrement de qualité le sucée sera au rendez-vous.A défaut du statut de l’artiste beaucoup de formations locales se retrouvent en porte a faux car elles ne sont plus amateurs et pas encore professionnelles.Ces dernières doivent jouir d’un local et d’une prise en charge correct dans la grande maison de la culture de la ville construite à coup de milliards.Le budget consacré à ce secteur frise la paranoïa et sur d’autres cieux il permettrait même la reconstruction de tout un pays.Nous sommes pratiquement le seul pays au monde ou l’état met la main à la poche pour financer des événements sans lendemains et surtout sans état d’âme.Et cela bien sur en tournant le dos aux artistes qui font l’événement d’où leur triste fin de vie.

 

 

 

 

Tewfik Adda B

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=24432

Posté par le Mar 16 2013. inséré dans ACTUALITE, SBA PROFONDE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

16 Commentaires pour “Le jeune porte flambeau Bélabésien, Mohamed Bousmaha vient de confirmer l’adage « yes we Can » !par notre ami Adda Boudjellal .T”

  1. rachid

    SIDI BEL ABBES Comptaitet compte tjrs beaucoup detalents Je peux citer à titre d’exemplele meilleur guitariste del’Algérie mon ami Abdellaoui Cheikh,Abbes SACSO et la liste est longue

  2. Brahim

    Vous touchez tewfik du doigt toute une problématique culturelle

  3. rachid

    mr tewfik vous avez parler deconstruire deslocaux pour ces jeunestalents je pense que le problèmese pose en terme d’encadrementdes cadres et par conséquence de jeunes et non en termes d’infrastructure culturelles!

  4. Mellali

    merci por cet article il encourage nos jeunes et ouvre la voie à la voix belabesienne .ce jeune merite cette place .

  5. FRIC

    Les ecoles publiques ,devront avoir un programme de financement d’art de la musique .Dans les classes d’art et de la musique les enfants aprennent à faire preuve de créativité et d’utiliser d’autres parties de leurs cerveau en plus de la partie logique …Il est important de developper cette partie créative du cerveau ,afin que les enfants aient une meilleur chance dans leurs choix de carrière ….il est un fait que l’étude de la musique donne de meilleurs notes en mathématiques ….Des études ,ont étés faites à ce sujet ,sur les enfants quataris ,ce qui donne des résultats plus que satisfaisant ….Par conséquent ,il est utile ,pour les écoles publiques de s’assurer des programmes de financement,afin d’encourager cette créativité nécessaire à la vie …

  6. ABBASSI MDEGOUTI

    Pourquoi ne pas faire un commentaire sur le fils de SIDI LAHCENE dont j’ai oublié son nom qui a éte classé le numéro 1 au concours du coran FORSANE EL KOREANE ( vous n’aimez que la musique )

  7. mergou

    chacun son opinion allez au journal de votre idéologie

  8. FRIC

    L’islam considère le chant comme licite tant qu’il ne comporte pas des propos obcènes …et accompagné de musique tant qu’il n’existe pas les nerfs ….le chant est recommandé lors des occasions heureuses afin de répandre la gaité et divertir les ames ….ainsi Aicha ,que dieu l’agrée ,assista au mariage d’une médinoise et lorsque elle rentra chez elle ,le prophète ,paix et bénedictions sur lui ,lui demanda ….Oh Aisha ,n’ont ils pas organiser une fète ,parceque les ansars aiment la fète……le messager de dieu (slw) dit avez-vous envoyé des cadeaux à la mariée ?,,,,,on répondit oui ….Avez-vous envoyé quelqu’un chanter en son honneur ?…Aisha répondit ..non …le prophète (slw) reprit ….Les Ansars ,sont des gens galants ,pourquoi n’avez-vous pas envoyé avec la mariée quelqu’un chantant par exemple ….Ataynakoum,ataynakoum….fa-hayana oua hayakoum ….Nous voici venus ,nous voici venus ….Que dieu nous salue ..Et que dieu vous salue ……ALLAH EST GRAND

  9. rachid

    Merci fric pour ton intervention!J’ajouterais Dieu est beau et il aime la beauté! Lamusique c’est de la beauté! Ca adoucit les meurs!Notre Coran c’est tout et c’est entre autre une musique!Les barbares laissez nous tranquille avec votre disque rayé!

  10. badissie

    monsieur mergou bonsoir , abbassi mdegouti a donner sont avis ,ce journal n a pas d idéologie , c est un journal qui regroupe tout le monde quelque soit sa religion son idéologie , c est vraie il faut penser aussi au forsane du CORAN . c est vraie monsieur fric il y a la musique propre , meme les ouléma diverge sur la musique , chacun a son point de vue , mais l école de alhane wa chabab des garçons et des filles dans une ambiance pareilles pendant plusieurs jours , croyez-vous c est conforme avec les principes de l islam??!!

  11. Nasri Mohamed

    Je m.adresse à Med Bousmaha en lui conseillant de se consulter régulierement par Mr ADDA Boudjellal Toufik dont son experience dans le domaine de la CULTURE est à prendre comme « Exemples »..

  12. jamel

    Je dis a tewfik de travailler pour belabbes culturelle

  13. merabi

    Mr Ada boudjela tewfik il faut bouger pour relancer les jeunes chanteurs en herbe et aussi avec les vrais associations culturelles pas les beznassas

  14. abbes megherbi

    Avec tewfik je crois que le cote culturel de la VSBA a trouve bon connaisseur rt bon serviteur

  15. Nasri Mohamed

    Mr Jamel les TALENTS sont à dénicher à travers tout le territoire de la Wilaya .Et MONSIEUR ADDA.B.Tewfik avec son CV « bien garni » ne me contredira pas.

  16. Souad D cité sabah

    La musique et les musiciens existe travailez a les aider monsieur vous honore bien.

Répondre