La Voix De Sidi Bel Abbes

Le document choc sur la bombe A au Sahara remue Alger

«Mensonge d’État et vérité historique» pour le très proche du pouvoir et historique journal algérien El-Moudjahid, «document choc» selon le quotidien indépendant Liberté, «une carte qui fait froid dans le dos» pour l’autre grand quotidien francophoneEl-Watan

Ces réactions, qui suscitent encore des remous, interviennent après la publication, vendredi dans nos éditions, d’une carte de l’armée française de 1960 prouvant que les retombées radioactives du premier essai nucléaire français dans le Sahara algérien ont été beaucoup plus importantes que celles admises à l’époque. Selon ce document déclassifié en 2013 et publié en exclusivité par Le Parisien, elles s’étendaient à toute l’Afrique l’ouest et au sud de l’Europe,

Alger réclame la révision de la loi d’indemnisation

Cette carte montre que, jusqu’au treizième jour suivant l’explosion aérienne, le 13 février 1960, de Gerboise Bleue, la première bombe française, les retombées radioactives se sont étendues à toute l’Afrique de l’Ouest et au sud-est jusqu’à la Centrafrique. On constate aussi que 13 jours après le tir … des retombées radioactives atteignent les côtes espagnoles et recouvrent la moitié de la Sicile.

Resté silencieux un premier temps, le pouvoir algérien a fini par réagir. Le ministre des Combattants, Mohamed Cherif Abbes, a d’abord affirmé dimanche que le règlement de ce dossier des essais nucléaires et leurs conséquences, ainsi que la récupération des archives de la période coloniale, restent un «thème à débat jusqu’à obtention par l’Algérie de tous ses droits». Le ministre algérien a également évoqué la possibilité de «coordonner» les actions avec les pays voisins touchés, à l’époque, par ces essais.

L’ambassadeur de France à Alger souligne la «volonté de transparence» de Paris

Dans le même temps, le président de la Commission nationale consultative de promotion et de protection des droits de l’Homme, Me Farouk Ksentini, a appelé le Parlement français à «la révision de l’ancienne loi pour indemniser les victimes». Selon lui, «ces documents prouvent que les dangers de radioactivité sont toujours là».

Lundi, l’ambassadeur de France en Algérie, André Parant, qui se trouvait en déplacement a Oran, a voulu apaiser la situation. «La carte sur laquelle est fondé l’article du Parisien fait partie d’un groupe de 158 documents qui ont été déclassifiés par décision du ministre de la Défense, a indiqué le diplomate français. Il y avait déjà une cinquantaine de documents qui avaient été déclassifiés auparavant. Tout ceci témoigne, de la part des autorités françaises, d’une volonté de transparence sur ce dossier».

  1. Le 13 février 1960, Gerboise bleue, la première bombe atomique française, explose dans le Sahara. Ce document détaille les retombées nucléaires radioactives dans les jours suivants.

    Le 13 février 1960, Gerboise bleue, la première bombe atomique française, explose dans le Sahara. Ce document détaille les retombées nucléaires radioactives dans les jours suivants.

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=37986

Posté par le Fév 18 2014. inséré dans CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez répondre ou laisser un trackback à cet article

28 Commentaires pour “Le document choc sur la bombe A au Sahara remue Alger”

  1. benali

    je vois mon journal a jour je puise fierté

  2. gamra de sidi khaled

    La vérité finit par se connaitre

  3. Imène

    Les crimes de la France coloniale sont innommables, les essais nucléaires dans le sahara Algérien en sont un épisode des plus tragiques..l’opération  » gerboise bleue  » fev. 1960 a causé une explosion quatre fois plus puissante que celle de Hiroshima ( japon 1945 ) est un véritable désastre humanitaire et écologique. D’autres essais suivirent aériens et souterrains..la publication de ce document ( classé jusque là secret défense ) est une grande avancée, elle permettra de connaître l’étendue réelle des retombées radiocatives de la bombe A à Reggane
    sur le reste du continent..la France va devoir s’expliquer.

  4. BADISSI

    @ Imène
    vous avez raison les crimes de la colonisation française sont nombreux parmi eux les essais nucléaires , en 2010 je suis aller a Adrar et Reggane et j ai vue des enfants qui naissent aujourd’hui avec des malformation divers , en 2012 je suis aller a Tamanrasset a Ain meguele il y a une grande muraille afin que les gens ne s’approche pas de l endroit des essais nucléaires , un ancien directeur de la radio local s ‘est aventuré dans cette endroit il est mort quelque mois après d’un cancer , avant ces essais il y avait une grande nappe sous tamanrasset , cette nappe a disparue après les essais , notre pays a subit de nombreux crimes celui des essais des déportés a cayenne et la nouvelle calédonie , en 1830 plus de 90 pour cent des Algériens savait lire et écrire en 1962 plus de 90 pour cent étaient analphabète !!!! et après tout cela il veulent pas reconnaitre leur crimes jusqu’ à aujourd’hui pour moi il y a pas de france coloniale et de france d’aujourd’hui mais une seule france

    • Imène

      @ Badissi :
      …une seule France : d’accord…une France égale à elle-même : raciste, ingrate et arrogante, et qui ne s’en cache pas ! ni reconnaissance , ni excuses, ni repentance..et pourtant nous continuons inlassablement à vouloir y aller, s’installer ( quitte à vivre au chômage ou d’allocations dérisoires ) éudier, se soigner, claquer de l’argent pour le nouvel an..etc pour bcp de nos concitoyens  » réussir à faire des papiers la bas  » est synonyme d’un passeport pour le paradis!
      Notre indépendance, si chérement acquise, a un goût de tronqué, d’inachevé..nous nous reléguons délibérément en position de subordonnés !
      -pourquoi nos chefs se soignent en france, suisse etc ?
      -pourquoi nos compatriotes se massent à longueur d’année aux abords des consulats et ambassades fr ou eur ?
      -pourquoi nos jeunes préferent mourir en mer que de vivre en Algérie ?
      -pourquoi le fr est le partenaire privilégié de l’algérie alors qu’il ya mieux ?
      des milliers de pourquoi..la colonisation est dans les têtes ya akhi Badissi !!!
      le processus de libération n’est pas fini, cessons de crier haro sur la france..
      H’na elli ça va pas..mais pas du tout !

      • BADISSI

        @Imène
        les gens ne sont pas tous pareille croyez moi je n’ai jamais souhaiter vivre a l étranger et spécialement la france , vue mon age (48ans) quand j avais 20 ans on pouvait résider en europe facilement il y avait pas de visas , il suffisait de s’inscrire dans une université et la résidence est acquise c’étais mon choix tout en respectant ceux qui ont choisie de partir , pour ces jeunes qui vont mourir en mer c’est un autre sujet , vous savez combien paye t ils ces voyage suicide ?? je vais vous raconter une histoire véridique je connais un jeune d’une wilaya limitrophe il a eu une licence science économie ne trouvant pas du travail , il s est diriger vers un centre de formation pour apprendre la plomberie et le chauffage ,après sa formation il a commencer a travailler , aujourd’hui il a une entreprise de chauffage il a sa voiture il s ‘est mariée et il prépare son doctorat en science économique , voila un jeune Algérien qui aime le défit comme ces ancêtre qui on défier cette france , des terres agricole par centaines d hectares aucun jeune ne veut travailler , ya okhti chacun ces principes pour moi je ne vivrais jamais au dela de mon pays

      • Mme CH

        Salam Chère Imène….!!!! Demain c’est un anniversaire à ne pas rater…!!! Surtout que le nombre de victimes est toujours en hausse 55 ans après la première explosion nucléaire…!!!

        Effectivement, la colonisation est dans la tête des manchots et des oursons en peluche…!!!

        Voilà c’était un essai…!!! Mes amitiés Cygnus

        • Amirouche

          Par ce vendredi ,ayant une pensée à nos 150 prisonniers de la prison de Sidibelabbès sacrifiés et atrocement tués par les « expérimentations « des bombes atomiques à Reggane et In-Ekker .Cette puissance coloniale aurait dû prendre des animaux comme cobayes , même si je ne suis pas d’accord car l’animal lui même souffre …

          • Amirouche

            lire : En ce vendredi, ayons une pensée…………

          • Mme CH

            Pendant que la France commémore chaque année l’anniversaire de son accession au cercle fermé des puissances nucléaires militaires, les Oubliés, victimes des explosions nucléaires françaises continuent à souffrir quotidiennement, incognito et dans la dénégation totale de reconnaissance des effets fatals des radiations sur leur santé et sur l’environnement. Le Sahara Algérien a subi au total 57 essais nucléaires au cours de la période qui s’étale de 1960 à 1966, d’une puissance totale qui équivaut 40 fois la bombe d’Hiroshima.
            Il y avait quatre catégories de personnels sur les sites d’expérimentation: les militaires de l’active et du contingent, les salariés du CEA, les personnels des entreprises intervenantes, et enfin les personnels de recrutement local, c’est-à-dire dans la zone géographique où ont été réalisés les essais, dont la majorité, Algériens employés à des tâches subalternes n’ont bénéficié d’aucune protection. Ils ont subi des effets sanitaires dévastateurs: décès, atteintes par diverses pathologies cancéreuses et non cancéreuses. D’ailleurs, même les personnes protégées ont reçu des doses d’irradiation importantes, malgré le port du masque de protection. Deux ministres, Pierre Messmer et Gaston Palewski, ainsi que le personnel opérationnel, ont été irradiés lors de l’accident de Béryl du 1er mai 1962. Les conséquences sanitaires sur les Algériens, travailleurs ou auxiliaires de l’armée Française, population locale, sédentaire ou nomade et sur les Français, militaires ou civils, sont largement confirmées par les vétérans des essais nucléaires ou par leurs veuves et leurs descendants, ou confirmées par les autorités françaises elles-mêmes.
            Il y a eu : des êtres humains pour les mesures dosimétriques. Lors des explosions atmosphériques 150 prisonniers Algériens récupérés des prisons de Sidi Bel Abbés ont été utilisés comme “cobayes humains”..« Ils étaient accrochés à des poteaux à proximité du lieu de l’explosion pour étudier le comportement de l’homme lors d’une explosion atomique.»…lors de l’essai aérien Gerboise blanche selon le témoignage d’un légionnaire, recueilli par M. Vautrin.
            Selon le témoignage de certains vétérans, des soldats du contingent ont été utilisés comme cobayes lors du premier essai Gerboise bleue. Gaston Morisot présent lors de cet essai parle de 18 personnes. De même, 195 soldats du contingent ont été exposés en simulant des manœuvres militaires d’une guerre nucléaire, en chars ou à pied entre 100 et 650 mètres du point zéro dans les minutes qui ont suivi l’explosion de Gerboise verte.

            Aussi, lors d’une expérience de “l’Opération Pollen”, on fit manœuvrer une unité militaire à pied pendant plusieurs heures avec masques et tenues de protection. Les témoignages recueillis sur les expériences de cette opération, auprès de vétérans qui étaient en service à In Ekker, dénoncent les risques inconsidérés auxquels on exposait les jeunes soldats. Aujourd’hui, beaucoup de vétérans affirment avoir été utilisés, par l’armée Française et par le CEA comme des cobayes afin de tester les effets d’un environnement radioactif suite à un conflit nucléaire sur les hommes de troupes. Dans ce cadre, le Colloque international sur les conséquences des essais nucléaires dans le monde, organisé à Alger les 13 et 14 février 2007, a recommandé d’intensifier les efforts des historiens, des experts et des juristes pour établir la vérité sur la question controversée de l’utilisation de civils et de militaires comme « cobayes » et proposer un protocole additionnel au traité d’interdiction complète des essais nucléaires garantissant les droits des victimes.

          • Mme CH

            Salam Khouya Ami…rouche…!!!! Ne vous en faite pas, même les animaux ont eu leur dose du carnage, Et Comment, si des hommes y ont laissé leur peau…!!!
            La dosimétrie biologique avait pour but d’utiliser les effets biologiques des rayonnements sur les animaux pour évaluer la dose globale qu’ils intégraient. Une vérification des résultats obtenus lors de « Gerboise Blanche » était nécessaire, mais il fallait également envisager les conséquences d’éventuelles différences dans le rapport des flux de rayonnement gamma et neutronique. Le dispositif expérimental comprenait des lots de rats placés dans des enceintes closes, réalisant des conditions de vie normales, mais les protégeant contre les effets mécaniques et thermiques de l’explosion. Deux lots étaient mis en place par point. La chaîne était composée de 17 points espacés pour encadrer la dose létale compte-tenu, d’une part, des résultats enregistrés lors de “Gerboise blanche”, et d’autre part des prévisions relatives à la puissance de l’engin. Les rats exposés entre 575 et 645 m sont morts entre J + 3 et J + 9.

            Cependant, Par ailleurs, au voisinage du point zéro de Gerboise verte, trois lourdes cages métalliques oubliées, enfermant les cadavres d’animaux, qui ont servi aux expériences biologiques, ont été retrouvées au mois de novembre 2007. Dans le dossier de présentation des essais nucléaires et leur suivi au Sahara, diffusé en février 2007 par le ministère de la Défense français, il n’est fait nulle part mention des “tests” biologiques réalisés au CSEM de Reggane sur des animaux, mais seulement des tests de matériels et d’équipements. Pourquoi cette omission démentie par les témoignages et aujourd’hui par la découverte de ces cages ? Le danger potentiel au niveau des champs de tir des quatre “Gerboises” réside dans les fragments alvéolés noirs chargés de particules de plutonium!

            Alors qui n’a pas de coeur, ni de principes….!!!!????

            Fraternellement….!!!

        • Imène

          Mme CH , 3mirouche :
          Tout à fait ..un bien triste anniversaire ! le souvenir des 150 cobayes humains est particulièrement insoutenable : le France persiste fièrement a tourner le dos à son passé , l’orgueil , et l’arrogance poussés à leur paroxysme , elle s’entête a ne pas reconnaître ne serait-ce qu’un iota de ses crimes ..en même temps , elle veut tourner la page , revendiquer à titre prioritaire , sa part dans les richesses dz s/c de l’amitié et l’histoire commune , la collaboration ( bien étroite ? !!) entre nos deux pays..etc ..
          A quand la liberté , la libération ??? Dîtes le moi ..
          Mme Ch , j’aurais aimé commencer par tu étais où Boubchir ?? mais j’ai la gorge et les tripes noués ..yek labess ma soeur ?? Amitiès .

          • Mme CH

            Chère Imène, El Hamdou li Allah, je suis toujours là, même si parfois je m’éloigne, mais il faut dire qu’à ce rythme la VDSBA risque de perdre sa dynamique et son grand sens de liberté d’expression..!!! Je sais qu’un administrateur ne peut pas à lui seul assurer la modération du forum (faute de temps) , donc pourquoi ne pas « user » de la compétence de plusieurs contributeurs au journal pour remplir cette tache…..si elle est vraiment nécessaire….??? A titre d’exemple, je vois bien comme modérateurs Messieurs L.Benyahia, Mémoria, A. Belamri, Amirouche, H.Ourred, G.Cheniti…etc….et de la tribu des patriarches, Mr Albarracin, enfin ,c’est juste pour dire qu’il faut trouver un moyen pour éviter les « matchs en différé », sinon…..!!!!!!!! Enfin ce n’était qu’un point de vue, vous êtes les maîtres à bord, mais sans la contribution des lecteurs, la VDSBA ne sera plus la VDSBA….!!!!
            Je n’ai, pas cité Imène, car je sais qu’elle s’occupe de sa maman que j’embrasse..!

            A quand la liberté, la libération dites-vous…???? Eh bien, ça ne sera pas pour demain, quoique « après demain » est très proche…!!!!

            Mes Amitiés Cygnus…!

            • Imène

              Tout à fait mon amie !
              des matchs en différé c’est ……..fadasse ! c’est bien dommage ..en plus j’ai constaté qu’à maintes reprises , mes postings – pourtant inoffensifs , et tout à fait corrects – sont restés entre ciel et terre ( comme dit 3mirouche ) et comme vous dîtes , ils peuvent toujours compter sur la contribution de ces blogueurs de talent que vous avez cités..mais bon ..les voies de la voix sont impénétrables trés chère !!
              L’après demain c’est proche ?? vivrai-je ( vivrions -nous ) assez longtemps pour le voir ??? Merci pour mam .
              Fais attention à toi , t’éloignes pas trop ..amitiès .

  5. OUERRAD

    une seule france et crime le plus abject en ALGERIE c est d avoir diviser les ALGERIENS .

  6. BADISSI

    @ OUERRAD
    vous avez raison , j aurais aimer vous rencontrer lors de BESSMA chez lgrande famille OUERRAD

  7. OUERRAD

    Je suis sur ORAN et je n etais pas au courant mais Inchallah on aura l occasion de se connaitre . En principe je suis sur BEL ABBES ce week end sauf ponderable s il y a une occasion j en serai ravi;;;;

  8. BADISSI

    on peut prendre un café ensemble Messieurs Hamid ouerrad , Ghalouni, Benhaddou peuvent vous donner mon numéro de téléphone

  9. Abbes

    Chercheur Algérien Personnellement je ne suis pas fier des chercheurs algériens parce que je ne vois pas les résultats de leur recherche et c’est grace aux chercheurs européens et américains que le monde progresse. il n’y a que le mot RECHERCHE qui existe mais la réalité est tout autre.Franchement je suis déçu par rapport à ce que font les chercheurs étrangers.

  10. CHOT LAHCENE

    les illuminatis qui gouvrernent ce monde ne tienne aucunement compte des populations autoctochnes…ces indigènes sont considérer ci=omme de cobayes à des experimentations inhumaines ,visant seulement à construire des bombes atomiques dissuatif afin de maintenir la presssion sur les autre nations moins enclin à faire la guerre …les complexes undustriarmement font la pluit et le beau temps et ce qui les interresse en premier liieu ce sont les matières premières de leurs grosses production industriel ….les autochtones sont considérés comme quantité négligeable qui il faut imperativement ..éliminer;;;;;éliminer au meme titres des indiens d’amérique ..toutes ces experience visant à décherger la planète du surplus ne servant à rien du tout la bommbe atomique se chargrera d’alleger la planète de ses habitants…tpis les peuples qui n’auront pas un certain degré d(intruction doivont ststématiquement etre éleminer de cette vie terresrtre…..voila le plan diabolique qui nous attand à nos portes car nous sommes classés parmis les premiers dans le liste de la médicratio///////un homme avertis en vaut ….tout le système est grangrené de l’intérieur à tous les niveaux de la sphère sociatal …tout citoyen est classé en fonction de ces capacités à s’dapter aux bouleversement du monde ou appeller à diqparaitre …chaque etre humain est codifié classé par une transplatation d’une mimni puce ds son cerveau à son insu par une caméra lasertyphinessse,qui envoie un fin lasser s’inpregner dans son cerveau et ainsi quider son cerveau par rapport aux ordres du parti dépzndant directement de lla loge supérieur des illuminattis….tandis que nos soit disant gouvernants sont à la solde des princes du monde ……

  11. Un parmi d'autres

    @  »chercheur algérien »
    Je suis fier des chercheurs algériens! Malgré le peu de moyen mis à leur disposition pour mener leurs recherches ils arrivent à avoir des résultats. Certains résultats liés à la sécurité nationale ne sont pas publiques. Pour vous informer sur les chercheurs algériens il suffit de savoir que dans un domaine aussi sensible que le nucléaire :Trois chercheurs sont à l’AIEA dont un conseiller au directeur général de cette agence. Les deux autres sont ou étaient des directeurs dans cette même agence. Est- ce que le peuple algérien connait les chercheurs du COMINA qui ont lancé le programme nucléaire algérien? Non. Ces des algériens sont dignes du plus profond respect. Ils travaillaient dans des conditions trés difficiles , parfois aux détriment de leurs familles et amis pour leur patrie.
    Je rend hommage ici `certains qui nous ont quittés dans l’anonymat .

  12. Mme CH

    APS, dans un article intitulé: « ESSAIS NUCLÉAIRES DANS LE SAHARA ALGÉRIEN: LA FRANCE DOIT RÉPONDRE DE CES CRIMES DEVANT LE DROIT INTERNATIONAL » (13/02/2015), on peut lire:

    Les essais nucléaires dans le Sahara algérien étaient les « crimes les plus abjects » perpétrés par la France coloniale en Algérie, ont assuré jeudi à Alger les participants à une conférence tenue à l’occasion de la commémoration du 55ème anniversaire de ces essais (13 février 1960).

    Dans une conférence intitulée « Les essais nucléaires français en Algérie, un crime abject », le chercheur en génie nucléaire, Amar Mansouri a souligné que ces essais « sont les crimes les plus abjects perpétrés par la France coloniale en Algérie » précisant que « la France doit répondre de ces crimes devant le Droit international et devant le peuple algérien ».

    Le Pr Mahieddine Mohamed, enseignant de droit à l’Université d’Alger, a assuré, pour sa part, que les essais nucléaires français en Algérie dépassaient en intensité ceux d’Hiroshima (Japon) soulignant que « la France doit indemniser les populations du sud pour les dommages occasionnés ».

    Organisée au Musée national du Moudjahid, la conférence a été marquée par la projection d’un documentaire sur les souffrances des populations du sud du fait de ces essais nucléaires.

Répondre