La Voix De Sidi Bel Abbes

Le combat pour la reconnaissance de l’état Palestinienne : le réveil de l’Europe ?

Maintenant que des voix pour la reconnaissance de l’État de Palestine s’élèvent même en Occident, autrefois acquises à Israël, il faut réunir les conditions de sa viabilité sur tous les plans.index La solution de deux États, Israël et Palestine, commence à faire l’unanimité, y compris à Tel-Aviv où la majorité de la population ne souhaite toutefois pas que l’État palestinien puisse constituer, un jour, une menace pour la sécurité de l’État hébreu. Ce sujet est aujourd’hui plus que jamais sous les feux de la rampe en raison de la multiplication des initiatives dans les pays de l’Europe occidentale appelant à reconnaître l’État palestinien. La Suède a franchi le pas en annonçant sans ambages sa reconnaissance directe. La position de Stockholm a fait réagir beaucoup d’élus européens, à commencer par la Grande-Bretagne, l’Espagne et avant-hier la France, qui ont appelé leurs gouvernements respectifs à reconnaître l’État palestinien.
Si cela n’a pas du tout plu aux Israéliens et à leur allié américain, qui soutiennent l’option des deux États, mais en passant par des négociations israélo-palestiniennes directes, les Palestiniens applaudissent et veulent que ce processus s’accélère et aboutisse rapidement à une solution concrète. Ces démarches non contraignantes s’inscrivent dans un  ouvement croissant en Europe considérant la reconnaissance comme un moyen de faire pression pour relancer le processus de paix et sauver la solution des deux États menacée par la poursuite de la colonisation et la multiplication des violences.

images.jpg2

S’il ne fait plus aucun doute que l’État de Palestine, qui a été créé par l’OLP en 1988 à Alger et reconnu par plus de 130 pays jusque-là, finira par être reconnu par tous, il faudra faire en sorte que les conditions de sa viabilité soient réunies, car Israël ne ménagera aucun effort afin qu’il ne soit qu’un semblant d’État. C’est d’ailleurs l’un des points soulevés par les opposants à la reconnaissance de l’État palestinien, qui estiment qu’il faut qu’il soit contigu pour qu’il soit viable. En effet, il serait très difficile aux Palestiniens de se déplacer librement dans leur pays, si Gaza et la Cisjordanie ne sont pas reliées directement. Ils seraient alors obligés, à chaque fois, de transiter par Israël, pour rejoindre une des parties de l’État palestinien. Plus complexe est le problème politique palestinien opposant le Hamas, qui dirige de facto la bande de Gaza, et le Fatah, dont le chef, Mahmoud Abbas, est le président de l’Autorité palestinienne. La mise en place, il y a quelques mois, d’un gouvernement d’union nationale n’a pas réglé la question pour autant, car le Hamas ne semble guère disposé à céder le pouvoir au Fatah à Gaza. C’est un problème que seules des élections générales régleront.

images.jpg1

Mais, cela doit-il se faire maintenant, où une fois l’État de Palestine reconnu ? Ceci étant, une chose est sûre, l’État palestinien sera reconnu par les pays tôt ou tard, comme l’a affirmé vendredi, devant les députés, le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, en assurant que Paris reconnaîtrait l’État palestinien, sans cependant s’engager sur un délai. “Si les efforts (de négociations) échouent, alors il faudra que la France prenne ses responsabilités en reconnaissant sans délai l’État de Palestine”, avait-il déclaré. En attendant, les États-Unis ont réagi avec prudence au vote de l’Assemblée nationale française, en réaffirmant, par la voix de la porte-parole du département d’État, Marie Harf, leur attachement à des négociations directes entre Israël et les Palestiniens. Quant à “la position des États-Unis”, elle est “claire”, a rappelé la responsable américaine lors de son point de presse quotidien. “Nous soutenons un État palestinien, mais seulement via des négociations directes entre les parties qui règlent les questions liées au statut final” avec deux États, israélien et palestinien, a insisté Mme Harf

URL courte: http://lavoixdesidibelabbes.info/?p=56798

Posté par le Déc 4 2014. inséré dans ACTUALITE, CE QUE DIT LA PRESSE. Vous pouvez suivre les réponses de cet article à travers le RSS 2.0. Vous pouvez aller à la fin et répondre. Le Ping est actuellement interdit.

9 Commentaires pour “Le combat pour la reconnaissance de l’état Palestinienne : le réveil de l’Europe ?”

  1. GHOSNE

    Du temps de Bill Clinton il y eut les négociations pour la Paix et maintenant on nous parle de reconnaissance cela veut dire vous existez maintenant !et apres on verra ou alors retourner a la case départ ou rester en instance pendant de longues années .Vivement l’état Palestien et on pourra dire Cheikh MAT.

  2. Omar

    À la bonheur on commence a voir une infinis sima volonté de la part de la France qui veut dire que L’Europe bouge pas pour les beaux yeux des Palestiniens n’oubliez pas qu’il y’a L’Oncle Sam qui veille et mets les bâtons dans les roues pour que la situation de cette région restera sous sa coupole le salut des Palestiniens viendra que du grand Satan.Les Palestiniens jusqu’à aujourd’hui n’arrivent pas s’entendent questions de pouvoir c’est dans nos gènes (Arabes) la discorde alors le sionisme persistera ils démolissent, l(les juifs) ils prennent les biens au vu et au su du monde entier, qui veut dire que pratiquement toute la Palestine vit sous les bottes des sionistes, en espérant qu’il y ait plus de pression de par le monde entier peut-être qu’un jour viendra il y aura un état Palestinien.Aujourd’hui ce ne sont que des prémisses,mais tôt ou tard il y aura un état (falestini) depuis que le monde existe ça a toujours existé l’oppression,l’humiliation jusqu’à quand ? Allah seul sait.

  3. chaibdraa tani djamel

    Les reconnaissances des pays européens de la palestine n’est qu’une HILA ,ils ne se separerons jamais d ‘ISRAEL , » LA TARDA 3ALAYKE EL YAHOUDE OUA ENNASSARA HA TATABI3A MILATAHOUM »

  4. OUERRAD en squatteur

    Maintenant que l etat europeen le plus proche du lobby sioniste , a donne un semblant de reconnaissance, car pour moi ce n est qu un semblant , tant qu il n y a pas unanimite .Mais le probleme d un etat palestinien unifie reste pose , et le restara toute l eternite .Et ceci , a ete calcule des la creation de Ghaza wa DDHIFFA , le dessein sioniste etait clair sauf que nos responsables Arabes aquiessent toujours sans rechigner .A moins que , l on va leur proposer deux etats palestiniens ?a savoir GHAZA wa DHIFFA .Le piege est la ,,,,,

  5. Mr A.A

    @OUERRAD que devient kaid hellal?

  6. OUERRAD en squatteur

    IL va bien , mais se revendique de GHAZA ???

  7. chaibdraa tani djamel

    @OUERRAD en squatteur ,GHAZA de GAMBETTA???

    • Com sa c est moi

      LE REVEIL DE L EUROPE ?Pourquoi l Europe dort elle ,il semble que non et meme quand le vieux continent dort c est d un seul Oeil .?Il tate le pouls des pays Arabes , tout le temps pour etre toujours en avance ?Cette fois la France est a la traine , car devancee par le Royaume uni et la Suede .

    • OUERRAD en squatteur

      OUI el mahlalla ente3 khoualeh les MENDIL , ya longtemps , le taureau n y a pas ete sacrifie …..

Répondre